Dans quelle mesure la croissance de la productivité est-elle importante1?

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

La croissance de la productivité est étroitement liée à la croissance de notre niveau de vie. La croissance de la production est le résultat de la croissance des entrées et/ou de la croissance de la productivité. En fait, il s'agit ici du principe qui sous-tend la méthode de base pour estimer la croissance de la productivité. La croissance de la productivité est la croissance de la production supérieure à celle des entrées, comme le travail.

La figure 1 représente la croissance moyenne d'une année à l'autre du produit intérieur brut (PIB) réel dans le secteur des entreprises2 au cours de la période de 1961 à 2005 et de ses diverses sous-périodes, reflétant différents cycles économiques. Sur toute la période, la croissance économique est passée à 3,9 % par année en moyenne. Pendant les années 1960, la croissance économique était plutôt élevée, représentant en moyenne 5,6 % par année. À compter du début des années 1970, la croissance économique a connu un ralentissement constant, passant de 4,1 % au cours des années 1970 à 3,3 % dans les années 1980 et 3,0 % dans les années 1990.

Figure 1
Tendance du produit intérieur brut réel, de la productivité du travail et des heures travaillées, secteur des entreprises

La croissance de la production peut être influencée par l'augmentation des ressources consacrées à la production ou par l'efficacité avec laquelle ces ressources sont utilisées. Prenons le cas de l'entrée travail. La production augmentera si le nombre total d'heures travaillées est plus élevé ou si les travailleurs produisent davantage par heure travaillée (si la productivité du travail augmente) :

PIB = (PIB / Heures) *(Heures) (1)

où les Heures représentent le nombre total de travailleurs-heures.

La figure 1 illustre la variation de chacune de ces composantes au fil du temps. Sur toute la période de 1961 à 2005, la productivité du travail a augmenté pour se situer à une moyenne annuelle de 2,1 %, représentant un peu plus de la moitié de l'augmentation de la croissance du PIB. Le reste est attribuable aux heures qui sont passées à 1,7 % par année en moyenne.

Le PIB agrégé mesure le rendement du point de vue du travail et du capital. Les éléments d'évolution de la distribution soulèvent certaines questions, notamment, si la part allant au travail augmente au fil du temps et, en particulier, dans quelle mesure la croissance de la productivité est liée au revenu réel.

On dit souvent que la croissance de la productivité augmente le niveau de vie. Mais comment cela se fait-il exactement? L'incidence la plus directe des améliorations de la productivité est une augmentation du revenu réel des particuliers. Si une productivité plus élevée signifie des coûts moins élevés et si ces économies sont transférées dans des prix moins élevés, les consommateurs seront en mesure d'acheter des biens et des services à un coût moindre. L'augmentation des dépenses que ces revenus réels plus élevés permettent a un effet de continuité dans l'ensemble de l'économie.

Pour voir le lien, la figure 2 compare la tendance de la productivité du travail et la rémunération horaire réelle du travail dans le temps3. Ce que l'on constate en regardant cette figure, c'est que la rémunération horaire réelle du travail et la productivité du travail sont étroitement liées à long terme. Une grande partie de l'augmentation de la productivité a été reportée sur une augmentation de la rémunération horaire réelle du travail pendant les années 1960, 1970, 1980 et 19904. La détérioration dans le temps de la productivité du travail s'est traduite par un ralentissement de la croissance de la rémunération horaire réelle du travail.

Figure 2
Croissance de la productivité du travail et rémunération réelle, secteur des entreprises

 

1. Pour une discussion plus approfondie des points soulevés dans cette section, voir Statistique Canada, 2007b.

2. Le secteur des entreprises est l'économie totale, à l'exclusion des activités non commerciales et de la proportion des logements d'habitation occupés par le propriétaire.

3. La rémunération horaire réelle du travail émane du concept de la rémunération du travail du Système de comptabilité nationale divisée par le déflateur implicite des prix du produit intérieur brut pour le secteur des entreprises.

4. Pour une étude sur la façon dont la croissance de la productivité au niveau de l'industrie est transmise aux prix des produits, voir également Baldwin, Durand et Hosein, 2001.