Statistique Canada - Statistics Canada
Sauter la barre de navigation principaleSauter la barre de navigation secondaireAccueilEnglishContactez-nousAideRecherche site webSite du Canada
Le quotidienLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAccueil
RecensementLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAutres liens

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Logo de la publication
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
15-003-XIF
Les comptes canadiens de productivité - Données
Mai 2004


Analyse

Performance de la productivité du travail par industrie

2003 

La productivité du travail a fortement ralenti en 2003 dans le secteur de la fabrication. La croissance de la productivité dans le secteur de la fabrication s'est limitée à 1,2 % en 2003, en comparaison à 2,8 % en 2002. Dix des vingt industries qui composent ce secteur ont enregistré une décroissance de leur productivité, tandis qu'un autre quart a subi un ralentissement de la croissance de sa productivité.

La vigueur du dollar au cours de l'année 2003 a eu un effet négatif sur la production du secteur de la fabrication qui a fléchi de 0,5 %. Parallèlement, les heures travaillées ont connu une baisse plus prononcée, affichant un recul de 1,7 %. L'appréciation rapide du dollar canadien face au dollar américain a amené les entreprises exportatrices de produits manufacturiers à adapter leurs coûts d'opération.

Tout comme le secteur de la fabrication, la plupart des autres industries du secteur des entreprises ont enregistré une décroissance de leur productivité du travail ou un net ralentissement. Onze des quinze grands groupes industriels qui composent le secteur des entreprises étaient dans cette situation. Par contre, le secteur de l'agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse, celui des services professionnels, celui des arts, des spectacles et des loisirs et celui des autres services commerciaux ont connu une accélération du rythme de la croissance de leur productivité du travail en 2003.

Plusieurs événements ont eu des répercussions négatives sur l'activité économique en 2003 et ont contribué au ralentissement du taux de croissance de la productivité du travail de l'ensemble du secteur des entreprises, qui a affiché une hausse d'à peine 0,1 %. Il s'agit du plus faible gain annuel au cours des six dernières années alors que l'accroissement annuel moyen a été de 1,9 %.

La croissance de la productivité est une composante essentielle de la prospérité à long terme des canadiens. Elle mesure l'efficacité avec laquelle les ressources humaines sont utilisées dans le processus de production.

Presque toutes les industries ont accusé un ralentissement de la productivité

En 2003, les performances en matière de productivité des groupes d'industries ont oscillé entre une baisse de 6,3 % enregistrée dans le secteur de l'extraction minière, de pétrole et de gaz et une croissance de 8,8 % observée dans le secteur de l'agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse.

Après avoir reculé de 2,2 % en 2002, la productivité du travail dans le secteur de l'agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse a rebondi de 8,8 % en 2003. Il s'agit de la meilleure performance parmi toutes les industries. Celle-ci est surtout attribuable aux meilleures récoltes enregistrées dans l'ouest du pays.

Avec une progression de 3,9 % en 2003, le commerce de gros vient au deuxième rang. Toutefois, ce taux demeure inférieur à celui de 6,6 % observé en 2002. Les autres groupes d'industries tels que « les autres services » (+3,6 %), les services professionnels (+2,9 %), les arts, les spectacles et les loisirs (+2,2 %) ainsi que le commerce de détail (+1,6 %) suivaient.

Exception faite des secteurs de l'agriculture, de la foresterie, de la pêche et la chasse, le secteur de la fabrication constitue le seul autre groupe d'industries du secteur produisant des biens à enregistrer une hausse de sa productivité en 2003. Au cours des trois dernières années, la croissance annuelle moyenne de la productivité du travail dans la fabrication a augmenté de 2,0 %, soit moins de la moitié de celle de 4,4 % observée entre 1997 et 2000.

La hausse de la productivité des industries de la fabrication enregistrée en 2003 a été soutenue principalement par la reprise de la croissance de la productivité dans la fabrication des produits informatiques et électroniques (+8,4 %) ainsi que dans la fabrication de matériel, d'appareils et de composants électriques (+1,3 %). Ces deux industries manufacturières avaient connu des baisses de leur productivité au cours des deux années précédentes.

En ce qui a trait au secteur de la fabrication dans son ensemble, la production par heure travaillée a augmenté dans sept des vingt industries manufacturières de la classification à trois chiffres, des gains annuels variant entre 0,8 % et 5,7 %. Parmi ce groupe, les fabricants de produits minéraux non métalliques, les industries de l'impression et d'activité connexe de soutien et celles de la première transformation des métaux ont toutes affiché des gains de productivité d'au moins 3,5 %.

En dépit de l'effervescence du marché immobilier, le secteur des finances, des assurances, des services immobiliers et de la location n'a enregistré aucune croissance de sa productivité en 2003. Les sept industries à deux chiffres restantes qui composent le secteur des entreprises ont vu leur productivité reculer en 2003.

Les coûts unitaires de la main-d'oeuvre sont en hausse dans plusieurs industries

Les coûts unitaires de la main-d'oeuvre, un indicateur qui permet de mesurer les changements relatifs entre la rémunération horaire et la productivité, se sont détériorés dans la plupart des industries en 2003. En réaction à la piètre performance de la productivité du travail, onze des quinze grands groupes industriels ont enregistré des hausses de leurs coûts de main-d'oeuvre en 2003.

Les industries qui ont enregistré de meilleures performances au chapitre de coûts unitaires de la main-d'oeuvre ont été, en général, celles qui ont connu la croissance de productivité la plus élevée. Le secteur de l'agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse affiche ainsi la meilleure performance au chapitre des coûts unitaires de la main-d'oeuvre.

Après avoir enregistré une hausse de 9,7 % en 2002, les coûts unitaires de la main-d'oeuvre dans le secteur de l'agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse ont baissé considérablement, soit de 16,5 % en 2003. Cette forte baisse est survenue principalement dans les cultures agricoles et l'élevage ainsi que dans l'exploitation forestière.

D'autres baisses ont été observées dans le secteur des arts, des spectacles et des loisirs (-3,6 %), suivi des services d'hébergement et de la restauration (-2,8 %), et du commerce de gros (-0,7 %).

En revanche, la progression des coûts unitaires de la main-d'oeuvre s'est accélérée dans la plupart des autres industries du secteur des entreprises. Dans la fabrication, les coûts unitaires de la main-d'oeuvre se sont accrus de 2,3 % en 2003, à la suite d'un recul de 0,2 % enregistré en 2002.

Lorsque le taux de change a été pris en compte, l'appréciation du dollar canadien a entraîné une forte hausse des coûts unitaires de la main-d'oeuvre dans la fabrication. Mesurés en dollars américains, les coûts unitaires de la main-d'oeuvre dans la fabrication ont fait un bond de 14,7 % en 2003. Cette forte appréciation, survenue en une aussi courte période, a contribué à la détérioration de la compétitivité des exportations de biens manufacturés vers les États-Unis.



Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English Haut de la page
Date de modification : 2004-05-28 Avis importants