Introduction

Les comptes économiques canadiens des transports (CECT) sont un moyen d’accroître la capacité analytique des Comptes économiques nationaux (CEN) du Canada. À titre de supplément à l’élément des tableaux des ressources et des emplois (TRE) des CEN, les CECT offrent une mesure exhaustive des services de transport pour compte propre ou pour compte d’autrui. Ils réorganisent les renseignements d’une manière conforme avec le cadre du TRE et emploient les mêmes identités et classifications. En outre, ils offrent un regard analytique qui porte spécialement sur les transports.

Les TRE principaux mesurent uniquement les services de transport pour compte d’autrui offerts moyennant paiement par les industries du transport (c.-à-d. les industries dont les services de transport constituent la principale activité commerciale). Ils ne mesurent pas explicitement les services de transport pour compte propre (STCP) produits par les industries autres que celles du transport (soit les industries dont les services de transport ne constituent pas la principale activité commerciale) pour appuyer leurs activités commerciales internes. Les TRE canadiens traitent les STCP comme une activité auxiliaire des industries autres que celles du transport et intègrent les entrées liées aux transports au coût de production des sorties non liées aux transports.

Il arrive souvent que des industries autres que celles du transport achètent ou louent des véhicules, embauchent des conducteurs et fassent déplacer des marchandises et du personnel sans obtenir ces services de transport auprès d’une entreprise de l’industrie du transport. Par exemple, un grand fabricant peut déterminer qu’il coûte moins cher d’utiliser ses propres véhicules et conducteurs pour faire transporter des entrées d’une usine à l’autre que de louer les services d’une entreprise de camionnage. Le fabricant produit alors un service de transport pour son propre usage, ce qu’on appelle un service de transport « pour compte propre ». Cette activité de transport pour compte propre ne compte pas dans la production de l’industrie manufacturière, car il ne s’agit pas d’une production destinée au marché. Cependant, cette activité est implicitement intégrée aux dépenses de l’industrie. Il en va de même pour toutes les entreprises dont le transport n’est pas l’activité principale, mais qui disposent de leurs propres services de transport (p. ex. les industries de l’extraction minière, de la construction et de la vente en gros). Par conséquent, une part importante des activités de transport dans l’économie ne sont pas directement observables dans les TRE. Les comptes économiques des transports peuvent être utilisés pour rendre observable cette activité de transport implicite.

Les CECT traitent les STCP comme des industries distinctes, dont la production est égale à la somme de la consommation intermédiaire liée aux STCP et de la valeur ajoutée (rémunération des employés, autres impôts moins les subventions à la production, revenu mixte brut et excédent d’exploitation brut). Les CECT offrent donc un cadre à l’intérieur des TRE pour mener des études sur le rôle total des transports dans l’économie, par exemple leur contribution au produit intérieur brut (PIB) du Canada, leur empreinte environnementale et leurs besoins en matière d’infrastructure, ainsi que l’ampleur de l’utilisation des services de transport par les industries autres que celles du transport.

Les TRE canadiens divisent les transports en 13 industries :

Les CECT présentent chaque mode de transport pour compte propre en tant qu’industrie distincte. Quatre nouvelles industries de STCP sont donc introduites dans les TRE-une pour chacun des quatre principaux modes de transport (aérien, ferroviaire, par eau et par camion). Chacune de ces nouvelles industries de STCP génère un seul produit : son produit de transport pour compte propre correspondant.

Les entrées-intermédiaires comme de valeur ajoutée-de la production de STCP par des entreprises autres que celles du transport sont transférées à ces nouvelles industries de STCP. Elles sont remplacées à valeur égale par les sorties des industries de STCP. Une fois cela fait, les nouvelles industries de STCP classées selon le mode présentent explicitement les données des activités de STCP des industries autres que celles du transport pertinentes.

Ce remaniement des TRE entraîne une augmentation de la production totale, égale à la production des industries de STCP nouvellement créées. Cependant, cette production supplémentaire ne change pas le PIB total, car la valeur ajoutée par les STCP est déjà prise en compte dans les TRE des industries autres que celles du transport pertinentes. Les CECT ne font que transférer aux industries de STCP nouvellement créées la part de la valeur ajoutée par les industries autres que celles du transport qui est attribuable aux STCP.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :