Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens
Les révisions des Indicateurs nationaux du tourisme de 2015 à 2018

Passer au texte

Début du texte

1. Introduction

En janvier 2019, au moment de la diffusion des estimations des Indicateurs nationaux du tourisme (INT) du troisième trimestre de 2018, les données du premier trimestre de 2015 au deuxième trimestre de 2018 ont été révisées. Les estimations exprimées en valeur réelle ont aussi été mises à jour selon l’année de référence de 2012. Ces changements ont des répercussions sur les données des INT corrigées en fonction de l'inflation, de 1986 à aujourd'hui. Les données nouvelles et révisées du Système canadien des comptes macroéconomiques (SCCM) ont été intégrées. Le présent article explique l'incidence des données nouvelles et révisées sur les INT.

En 2017, les dépenses touristiques sont passées de 97,5 milliards de dollars (en valeurs nominales) à 97,2 milliards de dollars, le tout provenant des révisions de la demande intérieure. La demande touristique intérieure a été révisée à la baisse pour passer de 76,2 milliards de dollars à 75,8 milliards de dollars, tandis que les exportations touristiques ont augmenté de 0,2 milliard de dollars pour s’établir à 21,5 milliards de dollars. Le taux de croissance des dépenses touristiques (en valeurs nominales) est passé de +6,4 % à +6,6 % en 2017. Les dépenses touristiques (en valeurs nominales) étaient pratiquement inchangées en 2015 et ont été révisées à la baisse en 2016. De même, les taux de croissance des dépenses touristiques étaient pratiquement inchangés en 2015 et ils ont été révisés à la baisse en 2016.

Sur une base trimestrielle du premier trimestre de 2015 au deuxième trimestre de 2018, la croissance des dépenses touristiques (en valeurs réelles) a été révisée à la baisse au cours de sept trimestres et à la hausse au cours de six trimestres, et elle était inchangée au cours d’un trimestre (voir le tableau 1.2). Les taux de croissance trimestriels révisés se situaient à 0,2 point de pourcentage des estimations publiées précédemment pour 11 des 14 trimestres et étaient tous en deçà de 0,4 point de pourcentage.

2. Sources de révisions

Les révisions des INT provenaient principalement des indicateurs à jour du SCCM et indirectement des tableaux des ressources et des emplois (TRE) de 2015. Ces révisions sont décrites ci-dessous.

2.1 Révisions du Système canadien des comptes macroéconomiques

Les révisions courantes des dépenses de consommation finales des ménages, du produit intérieur brut (PIB) selon l’industrie et de la balance des paiements pour les premier et deuxième trimestres de 2018 ont donné lieu aux mises à jour trimestrielles des INT pour cette année-là.

Les révisions annuelles régulières des mêmes programmes, diffusées en novembre 2018 pour la période de 2015 à 2017, ont également donné lieu aux mises à jour trimestrielles des estimations des INT pour cette période.

Étant donné ces révisions, de nouveaux ensembles de repères provenant d’autres sources, notamment l’Enquête sur les dépenses des ménages ainsi que les enquêtes sur les industries du transport, des services de restauration et de débits de boissons et de l’hébergement, ont été intégrés indirectement dans les INT. Cela a eu des répercussions sur les fluctuations trimestrielles des INT et sur les niveaux annuels pour toutes les années sujettes aux révisions.

2.2 Tableaux des ressources et des emplois, 2015

Les repères des TRE de 2015 diffusés en novembre 2018 ont été utilisés pour mettre à jour de nombreux indicateurs de références dans le SCCM, qui ont aussi donné lieu aux révisions de l’offre, de la demande, du PIB et des emplois trimestriels des INT du premier trimestre de 2015 au deuxième trimestre de 2018.

2.3 Mise à jour des estimations en valeurs réelles selon l’année de référence de 2012

Toutes les estimations en valeurs réelles des INT ont été mises à jour selon l’année de référence de 2012, ce qui a donné lieu aux révisions en valeurs réelles de l’offre, de la demande et du PIB du tourisme ainsi qu’aux indices implicites de prix du tourisme.

3. Répercussions des révisions sur les Indicateurs nationaux du tourisme, 2015 à 2017

3.1 Révisions des composantes de la demande touristique (valeurs nominales)

Les révisions annuelles des composantes de la demande touristique (en valeurs nominales) ont fluctué. Le facteur qui a le plus contribué à la révision à la baisse était le secteur du transport (voir le tableau 2).

Le secteur du transport a été révisé à la baisse pour toutes les années d’une moyenne de 0,4 milliard de dollars, principalement dans le transport aérien de passagers. En 2017, le secteur du transport a été révisé à la baisse de 0,6 milliard de dollars. Les révisions à la baisse du carburant pour véhicules ont également contribué à la baisse des estimations.

Les estimations des services d’hébergement ont été révisées à la baisse de 0,1 milliard de dollars en 2015, tandis que les estimations de 2016 et de 2017 ont été révisées à la hausse de 0,1 milliard de dollars et de 0,4 milliard de dollars respectivement. Les estimations des services de restauration ont été révisées à la baisse pour toutes les années, d’une moyenne de 0,1 milliard de dollars, tandis que les dépenses pour d’autres biens et services touristiques (p. ex. les loisirs et les spectacles ainsi que les services de voyage) ont été révisées légèrement à la hausse pour toutes les années.

Les dépenses en biens et services non touristiques (p. ex. l’épicerie, le transport urbain et d’autres produits divers) ont été révisées à la hausse de 0,2 milliard de dollars en 2015 et étaient pratiquement inchangées en 2016 et en 2017.

3.2 Révisions des composantes de la demande touristique (taux de croissance en valeurs réelles)

Les taux de croissance annuels des dépenses touristiques (en valeurs réelles) étaient pratiquement inchangés en 2015 et en 2017, et ils ont été révisés à la baisse en 2016 (voir le tableau 3). Compte tenu de la révision à la baisse en 2016, la croissance cumulative de la demande touristique de 2015 à 2017 est passée de +11,4 % à +10,5 %.

La croissance dans les services de transport et de restauration a été révisée à la baisse pour toutes les années. En 2017, les services de transport ont été révisés à la baisse de 0,5 point de pourcentage, pour passer de +6,8 % à +6,3 %, tandis que la croissance dans les services de restauration (+2,8 %) était légèrement inférieure aux estimations publiées précédemment.

Les services d’hébergement ont été révisés à la baisse en 2015 et à la hausse en 2016 et en 2017. En 2017, la croissance dans les services d’hébergement a été révisée à la hausse de 2,1 points de pourcentage pour atteindre +4,0 %.

La croissance dans les autres biens et services touristiques a été révisée à la hausse de 0,2 point de pourcentage pour passer à +2,4 % en 2017, tandis que la croissance dans les biens et services non touristiques a été révisée à la baisse de 0,5 point de pourcentage pour passer à +2,6 %.

3.3 Révisions de l’emploi généré par la demande touristique

L’emploi lié au tourisme a été révisé à la hausse en 2015 et était pratiquement inchangé en 2016 et en 2017 (voir le tableau 4). Par conséquent, la croissance de l’emploi lié au tourisme a été révisée à la hausse de 0,3 point de pourcentage en 2015 et à la baisse de 0,3 point de pourcentage en 2016, et elle était inchangée en 2017. En 2017, l’emploi lié au tourisme a été révisé légèrement à la baisse pour passer de 736 100 emplois dans une estimation publiée précédemment à 735 800 emplois. La croissance cumulative de l’emploi dans le secteur du tourisme est demeurée stable, augmentant de 5,1 % de 2015 à 2017.

La hausse de l’emploi lié au tourisme dans le secteur du transport et les industries non touristiques a été contrebalancée par des révisions à la baisse dans l’industrie des services de restauration. L’emploi lié au tourisme dans le secteur du transport a été révisé à la hausse de 0,7 % en 2017, en grande partie grâce à une révision à la hausse en 2015, tandis que les emplois liés au tourisme dans les industries non touristiques ont été révisés à la hausse pour toutes les années, pour culminer à +0,4 % en 2017. Les emplois liés au tourisme dans l’industrie des services de restauration ont été révisés à la baisse de 0,4 % en 2016 et en 2017. De 2015 à 2017, la croissance cumulative pour les services de transport, les services d’hébergement, les services de restauration, les autres industries touristiques et les industries non touristiques se situait à 0,7 point de pourcentage des estimations publiées précédemment.

3.4 Révisions du produit intérieur brut du tourisme (taux de croissance en valeurs réelles)

Les taux de croissance annuels du PIB du tourisme ont été révisés à la baisse pour toutes les années et se situaient en deçà de 1,4 point de pourcentage des estimations publiées précédemment (voir le tableau 6). La révision absolue moyenne était de 0,7 point de pourcentage. En 2017, le PIB du tourisme a été révisé à la baisse de 0,1 point de pourcentage pour donner lieu à une augmentation de 4,0 %.

De nouvelles estimations selon les TRE de 2015 ont donné lieu à des révisions de croissance plus importantes au niveau des composantes pour cette année-là. En 2015, la croissance du PIB du tourisme dans les services de transport, les services d’hébergement, les services de restauration et les autres industries touristiques a été révisée à la baisse de 0,3 à 5,1 points de pourcentage. La croissance du PIB du tourisme a été révisée à la hausse dans les industries non touristiques de 0,9 point de pourcentage.

En 2017, les taux de croissance du PIB du tourisme au niveau des composantes se situaient tous en deçà de 0,3 point de pourcentage des estimations publiées précédemment. La révision absolue moyenne au niveau des composantes était de 0,1 point de pourcentage.

4. Politique de révision des Indicateurs nationaux du tourisme

La politique de révision des INT permet d’intégrer périodiquement des données nouvelles et révisées pour les périodes de référence antérieures, ce qui comprend un étalonnage régulier en fonction du Compte satellite du tourisme du Canada (CSTC). Les révisions des INT sont le résultat des données nouvelles ou révisées dans les principaux comptes économiques. La politique de révision sert à améliorer la fiabilité et l’exactitude des estimations des séries chronologiques des INT. Elle reflète la politique suivie pour le SCCM, qui régit quatre types de révisions : courantes, annuelles, exhaustives et de mise à jour selon l’année de référence 2012. Chacune de ces révisions est décrite ci-dessous.

Durant l’année de référence en cours, on peut réviser les estimations établies pour un trimestre donné à n’importe quel trimestre subséquent dans la même année. Par exemple, on révise les estimations du premier trimestre lorsque celles se rapportant aux deuxième, troisième et quatrième trimestres de la même année civile sont diffusées. Ces révisions s’appellent des « révisions courantes » et elles permettent d’apporter des améliorations aux estimations par l’intégration des plus récentes données disponibles (y compris les révisions des données de base résultant de déclarations tardives).

Au moment de la diffusion des estimations du premier et du troisième trimestre, on peut réviser toutes les estimations pour un nombre déterminé d’années précédant l’année en cours. Ces révisions annuelles permettent d’intégrer les renseignements les plus à jour provenant, par exemple, des recensements, des enquêtes annuelles, des statistiques fiscales et des comptes publics, qui deviennent disponibles bien après les faits. Le nombre d’années qui peuvent faire l’objet d’une révision reflète la politique de révision du SCCM pour cette année. De plus, lorsqu’un ensemble de repères du CSTC est intégré dans les INT, la période de révision est prolongée rétroactivement au CSTC précédent. Ainsi, la fenêtre de révision des INT varie selon la fréquence des mises à jour du CSTC et des révisions apportées aux indicateurs macroéconomiques standards durant l’année.

Les estimations peuvent faire l’objet des révisions exhaustives périodiques visant principalement à introduire de nouveaux concepts, à mettre en œuvre des méthodes améliorées et d’ajouter de nouvelles sources de données. Les révisions exhaustives comme celle-ci donnent habituellement lieu à des modifications qui s’appliquent à la série chronologique complète.

On procède normalement à la mise à jour des séries exprimées en valeurs réelles selon une nouvelle année de référence, comme dans le cas de la diffusion des INT pour le troisième trimestre de 2018, tous les cinq ans. La mise à jour des séries en prix constants vise à éliminer le biais dans les mesures de la croissance corrigée pour tenir compte de l’inflation au fur et à mesure que les prix relatifs dans l’économie s’écartent de ceux de l’année de référence. La mise à jour des séries en prix constants entraîne uniquement les révisions des indices de prix et des agrégats en prix constants, les agrégats aux prix courants n’étant pas touchés.

Tableaux


Tableau 1.1
Révisions de la demande touristique, données non désaisonnalisées aux prix courants
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Révisions de la demande touristique Estimation révisée, Estimation antérieure et Révision, calculées selon millions de dollars, %, variation en %, d'une année à l'autre et points de % unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Estimation réviséeTableau 1.1 Note 1 Estimation antérieureTableau 1.1 Note 2 RévisionTableau 1.1 Note 3 RévisionTableau 1.1 Note 4 Estimation réviséeTableau 1.1 Note 1 Estimation antérieureTableau 1.1 Note 2 RévisionTableau 1.1 Note 3
millions de dollars % variation en %, d'une année à l'autre points de %
Premier trimestre de 2015 16 701 16 668 33 0,2 1,9 1,7 0,2
Deuxième trimestre de 2015 20 936 20 927 9 0,0 1,3 1,2 0,0
Troisième trimestre de 2015 31 582 31 587 -5 0,0 1,8 1,8 0,0
Quatrième trimestre de 2015 18 662 18 738 -76 -0,4 1,5 1,9 -0,4
Premier trimestre de 2016 17 199 17 232 -33 -0,2 3,0 3,4 -0,4
Deuxième trimestre de 2016 21 571 21 626 -55 -0,3 3,0 3,3 -0,3
Troisième trimestre de 2016 32 774 32 989 -215 -0,7 3,8 4,4 -0,7
Quatrième trimestre de 2016 19 648 19 771 -123 -0,6 5,3 5,5 -0,2
Premier trimestre de 2017 18 387 18 380 7 0,0 6,9 6,7 0,2
Deuxième trimestre de 2017 23 136 23 107 29 0,1 7,3 6,8 0,4
Troisième trimestre de 2017 34 775 34 930 -155 -0,4 6,1 5,9 0,2
Quatrième trimestre de 2017 20 936 21 057 -121 -0,6 6,6 6,5 0,1
Premier trimestre de 2018 19 436 19 395 41 0,2 5,7 5,5 0,2
Deuxième trimestre de 2018 24 526 24 446 80 0,3 6,0 5,8 0,2

Tableau 1.2
Révisions de la demande touristique, données désaisonnalisées aux prix constants de 2012
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Révisions de la demande touristique Estimation révisée, Estimation antérieure et Révision, calculées selon variation en %, trimestre précédent et points de % unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Estimation réviséeTableau 1.2 Note 1 Estimation antérieureTableau 1.2 Note 2 RévisionTableau 1.2 Note 3
variation en %, trimestre précédent points de %
Premier trimestre de 2015 0,4 0,3 0,1
Deuxième trimestre de 2015 0,6 0,7 -0,1
Troisième trimestre de 2015 0,5 0,8 -0,3
Quatrième trimestre de 2015 0,4 0,1 0,2
Premier trimestre de 2016 1,2 1,5 -0,4
Deuxième trimestre de 2016 0,8 1,0 -0,2
Troisième trimestre de 2016 1,9 2,1 -0,3
Quatrième trimestre de 2016 0,3 0,4 -0,1
Premier trimestre de 2017 1,0 0,9 0,2
Deuxième trimestre de 2017 1,5 1,4 0,1
Troisième trimestre de 2017 1,2 1,2 0,0
Quatrième trimestre de 2017 0,3 0,2 0,1
Premier trimestre de 2018 0,2 0,2 0,1
Deuxième trimestre de 2018 1,1 1,2 -0,1

Tableau 2
Révisions aux composantes de la demande touristique
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Révisions aux composantes de la demande touristique Estimation révisée, Estimation antérieure et Révision, calculées selon millions de dollars et % unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Estimation réviséeTableau 2 Note 1 Estimation antérieureTableau 2 Note 2 RévisionTableau 2 Note 3 RévisionTableau 2 Note 4
millions de dollars %
Transport
2015 32 843 32 987 -144 -0,4
2016 33 666 34 222 -556 -1,7
2017 36 859 37 471 -612 -1,7
Hébergement
2015 12 218 12 290 -72 -0,6
2016 13 120 12 985 135 1,0
2017 14 118 13 710 408 2,9
Restauration
2015 14 498 14 536 -38 -0,3
2016 15 284 15 348 -64 -0,4
2017 16 078 16 169 -91 -0,6
Autres biens et services touristiques
2015 13 745 13 681 64 0,5
2016 14 132 14 103 29 0,2
2017 14 728 14 674 54 0,4
Total des biens et services touristiques
2015 73 304 73 494 -190 -0,3
2016 76 202 76 658 -456 -0,6
2017 81 783 82 024 -241 -0,3
Total des autres biens et services
2015 14 577 14 426 151 1,0
2016 14 990 14 960 30 0,2
2017 15 451 15 450 1 0,0
Dépenses touristiques
2015 87 881 87 920 -39 0,0
2016 91 192 91 618 -426 -0,5
2017 97 234 97 474 -240 -0,2

Tableau 3
Révisions aux composantes de la demande touristique (taux de croissance)
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Révisions aux composantes de la demande touristique (taux de croissance) Prix courants, Prix constants de 2012, Estimation révisée, Estimation antérieure et Révision, calculées selon variation annuelle en % et points de % unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Prix courants Prix constants de 2012
Estimation réviséeTableau 3 Note 1 Estimation antérieureTableau 3 Note 2 RévisionTableau 3 Note 3 Estimation réviséeTableau 3 Note 1 Estimation antérieureTableau 3 Note 2 RévisionTableau 3 Note 3
variation annuelle en % points de % variation annuelle en % points de %
Transport
2015 -2,8 -2,4 -0,4 3,8 4,3 -0,6
2016 2,5 3,7 -1,2 5,5 7,2 -1,6
2017 9,5 9,5 0,0 6,3 6,8 -0,5
Hébergement
2015 4,8 5,4 -0,6 0,1 0,6 -0,6
2016 7,4 5,7 1,7 4,2 3,1 1,1
2017 7,6 5,6 2,0 4,0 1,9 2,1
Restauration
2015 4,7 5,0 -0,3 2,2 2,4 -0,2
2016 5,4 5,6 -0,2 2,8 3,1 -0,3
2017 5,2 5,3 -0,2 2,8 2,9 -0,1
Autres biens et services touristiques
2015 3,6 3,1 0,5 0,9 0,5 0,4
2016 2,8 3,1 -0,3 0,6 0,8 -0,2
2017 4,2 4,0 0,2 2,4 2,2 0,2
Total des biens et services touristiques
2015 1,0 1,3 -0,3 2,4 2,6 -0,3
2016 4,0 4,3 -0,4 3,9 4,6 -0,7
2017 7,3 7,0 0,3 4,6 4,5 0,1
Total des autres biens et services
2015 4,7 3,6 1,1 2,3 1,5 0,8
2016 2,8 3,7 -0,9 1,5 2,4 -0,9
2017 3,1 3,3 -0,2 2,6 3,1 -0,5
Dépenses touristiques
2015 1,6 1,7 0,0 2,4 2,5 -0,1
2016 3,8 4,2 -0,4 3,5 4,2 -0,7
2017 6,6 6,4 0,2 4,3 4,3 0,0

Tableau 4
Révisions à l'emploi généré par le tourisme
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Révisions à l'emploi généré par le tourisme Estimation révisée, Estimation antérieure et Révision, calculées selon milliers d'emplois, %, variation annuelle en % et points de % unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Estimation réviséeTableau 4 Note 1 Estimation antérieureTableau 4 Note 2 RévisionTableau 4 Note 3 RévisionTableau 4 Note 4 Estimation réviséeTableau 4 Note 1 Estimation antérieureTableau 4 Note 2 RévisionTableau 4 Note 3
milliers d'emplois % variation annuelle en % points de %
Transport
2015 84,8 84,4 0,5 0,6 0,1 -0,4 0,6
2016 85,8 85,2 0,6 0,7 1,2 1,0 0,1
2017 87,3 86,7 0,6 0,7 1,7 1,7 0,0
Hébergement
2015 142,7 142,7 0,0 0,0 1,4 1,4 0,0
2016 143,9 143,9 0,0 0,0 0,9 0,9 0,0
2017 146,5 146,6 -0,1 -0,1 1,8 1,9 -0,1
Restauration
2015 221,1 221,0 0,1 0,0 2,2 2,1 0,0
2016 227,2 228,1 -0,9 -0,4 2,8 3,2 -0,5
2017 233,5 234,5 -1,1 -0,4 2,8 2,8 0,0
Autres industries touristiques
2015 111,5 111,4 0,1 0,1 1,9 1,9 0,1
2016 112,4 112,6 -0,2 -0,2 0,8 1,0 -0,2
2017 113,2 113,5 -0,3 -0,3 0,7 0,8 -0,1
Total des industries touristiques
2015 560,1 559,4 0,7 0,1 1,6 1,5 0,1
2016 569,3 569,8 -0,5 -0,1 1,6 1,9 -0,2
2017 580,4 581,3 -0,9 -0,2 1,9 2,0 -0,1
Total des autres industries
2015 150,3 149,1 1,2 0,8 0,8 0,0 0,8
2016 152,1 151,8 0,3 0,2 1,2 1,8 -0,6
2017 155,4 154,8 0,6 0,4 2,2 2,0 0,2
Activités touristiques
2015 710,4 708,5 1,9 0,3 1,4 1,2 0,3
2016 721,4 721,6 -0,2 0,0 1,6 1,9 -0,3
2017 735,8 736,1 -0,3 0,0 2,0 2,0 0,0

Tableau 5
Révisions au produit intérieur brute généré par le tourisme aux prix courants
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Révisions au produit intérieur brute généré par le tourisme aux prix courants Estimation révisée, Estimation antérieure et Révision, calculées selon millions de dollars, %, variation annuelle en % et points de % unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Estimation réviséeTableau 5 Note 1 Estimation antérieureTableau 5 Note 2 RévisionTableau 5 Note 3 RévisionTableau 5 Note 4 Estimation réviséeTableau 5 Note 1 Estimation antérieureTableau 5 Note 2 RévisionTableau 5 Note 3
millions de dollars % variation annuelle en % points de %
Transport
2015 8 216 8 564 -348 -4,2 2,4 6,8 -4,3
2016 8 656 9 101 -445 -5,1 5,4 6,3 -0,9
2017 9 399 9 896 -497 -5,3 8,6 8,7 -0,2
Hébergement
2015 7 403 7 625 -222 -3,0 3,0 6,1 -3,1
2016 7 883 8 123 -240 -3,0 6,5 6,5 0,0
2017 8 462 8 581 -119 -1,4 7,3 5,6 1,7
Restauration
2015 5 786 5 806 -20 -0,3 4,7 5,1 -0,4
2016 6 107 6 132 -25 -0,4 5,5 5,6 -0,1
2017 6 428 6 463 -35 -0,5 5,3 5,4 -0,1
Autres industries touristiques
2015 5 367 5 342 25 0,5 3,6 3,1 0,5
2016 5 493 5 482 11 0,2 2,3 2,6 -0,3
2017 5 619 5 606 13 0,2 2,3 2,3 0,0
Total des industries touristiques
2015 26 772 27 337 -565 -2,1 3,3 5,5 -2,2
2016 28 139 28 838 -699 -2,5 5,1 5,5 -0,4
2017 29 908 30 546 -638 -2,1 6,3 5,9 0,4
Total des autres industries
2015 9 627 9 546 81 0,8 -5,1 -5,9 0,8
2016 9 654 9 915 -261 -2,7 0,3 3,9 -3,6
2017 10 470 10 729 -259 -2,5 8,5 8,2 0,2
Activités touristiques
2015 36 399 36 883 -484 -1,3 1,0 2,3 -1,3
2016 37 793 38 753 -960 -2,5 3,8 5,1 -1,2
2017 40 378 41 275 -897 -2,2 6,8 6,5 0,3

Tableau 6
Révisions au produit intérieur brute généré par le tourisme aux prix constants de 2012
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Révisions au produit intérieur brute généré par le tourisme aux prix constants de 2012 Estimation révisée, Estimation antérieure et Révision, calculées selon variation annuelle en % et points de % unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Estimation réviséeTableau 6 Note 1 Estimation antérieureTableau 6 Note 2 RévisionTableau 6 Note 3
variation annuelle en % points de %
Transport
2015 3,3 8,4 -5,1
2016 6,0 7,5 -1,5
2017 8,5 8,6 -0,1
Hébergement
2015 -0,9 0,8 -1,8
2016 3,5 3,1 0,4
2017 3,9 3,6 0,3
Restauration
2015 2,2 2,4 -0,3
2016 2,8 3,1 -0,2
2017 2,8 2,9 -0,1
Autres industries touristiques
2015 1,3 1,7 -0,4
2016 0,6 0,8 -0,2
2017 0,5 0,5 0,1
Total des industries touristiques
2015 1,5 3,8 -2,3
2016 3,6 4,2 -0,6
2017 4,5 4,6 -0,1
Total des autres industries
2015 1,5 0,6 0,9
2016 1,8 2,4 -0,7
2017 2,7 2,5 0,2
Activités touristiques
2015 1,5 2,9 -1,4
2016 3,1 3,7 -0,6
2017 4,0 4,1 -0,1

Date de modification :