Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens
Un instantané des producteurs autorisés de cannabis

Au quatrième trimestre de 2017 et au début de 2018, Statistique Canada a mené une enquête auprès des producteurs de cannabis autorisés au Canada. Les entreprises de cette industrie sont autorisées par Santé Canada. L'enquête a permis de recueillir des renseignements sur la production, les stocks, les revenus, les dépenses, l'emploi et les dépenses en immobilisations pour les années 2015 et 2016. Des renseignements supplémentaires, et parfois plus récents, ont été tirés, d'une part, des dossiers relatifs à l'impôt sur le revenu des sociétés et aux retenues à la source de l'Agence du revenu du Canada et, d'autre part, des données réglementaires de Santé Canada.

Historique de production autorisée au Canada

En 2001, Santé Canada a établi le Règlement sur l'accès à la marihuana à des fins médicales, qui autorisait les médecins à prescrire du cannabis à des fins médicales. Les utilisateurs admissibles de cannabis étaient autorisés à cultiver leur propre produit, à désigner quelqu'un d'autre qui en cultiverait pour eux ou à acheter du cannabis auprès d'un seul producteur autorisé par Santé Canada.

En 2014, Santé Canada a mis en œuvre le Règlement sur la marihuana à des fins médicales de façon à permettre aux entreprises privées de demander une licence les autorisant à produire et à vendre du cannabis aux Canadiens à des fins médicales. Les ventes sont faites en ligne ou par téléphone aux clients qui possèdent un document médical fourni par un médecin. En 2016, la réglementation sur le cannabis a été mise à jour et remplacée par le Règlement sur l'accès au cannabis à des fins médicales.

Le gouvernement du Canada a déposé à la Chambre des communes un projet de loi visant à légaliser, plus tard cette année, la consommation de cannabis à des fins non médicales et médicales, ce qui provoque une croissance rapide de l'industrie. Il y a actuellement 102 producteurs autorisés, alors qu'il n'y en avait que 55 au moment où l'enquête a été réalisée.

Début de l'encadré
Définition

Statistique Canada considère une entreprise comme une unité institutionnelle qui est capable de générer un profit pour ses propriétaires et qui est établie aux fins de la production marchande. Une entreprise peut être constituée en société ou non. Une même entreprise peut avoir plusieurs emplacements. Santé Canada octroie des licences aux entreprises qui produisent du cannabis à des fins médicales sur la base de l'emplacement. Lorsqu'une entreprise souhaite commencer à mener des activités dans un nouvel emplacement, ou déménager d'un emplacement existant à un autre, elle doit présenter une toute nouvelle demande de licence à des fins d'évaluation. Une même entreprise de cannabis à des fins médicales peut détenir plusieurs licences.

Fin de l'encadré

Structure de l'emploi

Le nombre de producteurs autorisés était restreint lorsque l'enquête a eu lieu, les 55 producteurs autorisés ont fait état d'un effectif total de 2 399 personnes en date de décembre 2017 (tableau 1).

Tableau 1
Emploi selon la catégorie d'emploi, 2017
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Emploi selon la catégorie d'emploi, 2017. Fin de 2017, calculées selon nombre de personnes unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  Fin de 2017
nombre de personnes
Total 2 399
Culture et récolte 749
Administration 330
Ventes 280
Transformation et fabrication 251
Assurance de la qualité 165
Emballage 126
Image de marque, consultation et autres activités de commercialisation 96
Expédition, livraison et transport 75
Recherche et développement 63
Sécurité 61
Ingénierie 34
Autres catégories d'emploi 169

La majorité des entreprises avaient un seul emplacement, mais quelques-unes en avaient deux ou plus. Parmi les entreprises déclarantes, 16 emplacements de production étaient situés en Ontario et 10, en Colombie-Britannique. La plupart se trouvaient en milieu urbain. Alors que six des entreprises ont été établies entre 2001 et 2012, toutes les autres ont été mises sur pied au cours de la période allant de 2013 à 2016, ce qui reflète la récente croissance en flèche de l'industrie.

Activités commerciales

Vingt des entreprises répondantes ont déclaré que, même si elles détenaient une licence d'exploitation de Santé Canada en 2016, elles n'ont pas exercé d'activités de culture, de transformation ou de recherche liées au cannabis cette année-là. Parmi celles qui ont effectivement produit du cannabis, quelques-unes ont aussi déclaré des activités de consultation et de sensibilisation du public.

Santé Canada exige que toutes les activités de production, d'emballage, d'étiquetage et d'entreposage du cannabis se déroulent à l'intérieur. Les producteurs ont déclaré avoir utilisé une superficie de 8,7 hectares de culture en serre en 2016. Une superficie environ 10 fois supérieure, soit 85,7 hectares, était disponible pour la production, mais n'était pas encore utilisée activement. Quatorze des producteurs actifs ont déclaré des superficies de culture allant jusqu'à 1 000 mètres carrés, tandis que neuf ont fait état de superficies plus élevées.

La production de produits de cannabis séché s'est chiffrée à 80 535 kilogrammes en 2017, en hausse par rapport à 35 912 kg en 2016 et à 9 659 kg en 2015 (tableau 2). La production augmente plus rapidement que les ventes, entraînant une hausse correspondante des stocks. Encore une fois, ces constatations témoignent de la croissance rapide du nombre d'entreprises autorisées.

Tableau 2
Production, ventes et stocks de cannabis séché, 2015 à 2017
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Production, ventes et stocks de cannabis séché, 2015 à 2017. 2015, 2016 et 2017, calculées selon kilogrammes unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  2015 2016 2017
kilogrammes
Production 9 659 35 912 80 535
Ventes 8 446 26 716 46 186
Stock (de fin d'année) 17 985 18 087 38 927

Au total, les producteurs autorisés ont déclaré avoir eu 42 106 clients en 2015 et 135 870 clients en 2016. Les revenus tirés des ventes de cannabis utilisé à des fins médicales ont atteint 239,4 millions de dollars en 2016 (tableau 3). Les ventes en Ontario ont représenté plus de la moitié des revenus tirés des ventes cette année-là (tableau 4).

Tableau 3
Revenus en 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Revenus en 2016. 2016, calculées selon milliers de dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  2016
milliers de dollars
Total 245 733
Revenus provenant du cannabis 239 363
Autres revenus liés au cannabis 3 088
Revenus ne provenant pas du cannabis 3 281
Tableau 4
Parts des revenus tirés des ventes en 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Parts des revenus tirés des ventes en 2016. 2016, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  2016
pourcentage
Canada 100,0
Terre-Neuve-et-Labrador 2,4
Île-du-Prince-Édouard 0,5
Nouveau-Brunswick 7,9
Nouvelle-Écosse 17,4
Québec 3,2
Ontario 51,3
Manitoba 1,2
Saskatchewan 1,1
Alberta 11,9
Colombie-Britannique 2,9
Yukon 0,0
Territoires du Nord-Ouest 0,1
Nunavut 0,0

Les producteurs de cannabis ont engagé diverses dépenses en 2016, comme l'indique le tableau 5. Les dépenses totales se sont élevées à 302,8 millions de dollars, comparativement à des revenus de 245,7 millions de dollars, ce qui se traduit par une perte de 57,1 millions de dollars pour l'année. Les salaires et traitements et les avantages sociaux ont représenté environ le tiers des dépenses totales. Les autres catégories de dépenses importantes comprenaient les matières premières (11 %), le loyer (11 %) ainsi que les honoraires professionnels et les frais d'entreprise (10 %).

Tableau 5
Dépenses en 2016
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Dépenses en 2016. 2016, calculées selon milliers de dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  2016
milliers de dollars
Total 302 820
Salaires et traitements 94 211
Avantages sociaux 4 358
Sous-traitance 11 571
Recherche et développement 6 198
Matières premières 34 246
Engrais 1 485
Semences et plants 2 566
Loyer 33 140
Honoraires professionnels et frais d'entreprise 31 498
Dépenses de commercialisation 24 627
Dépenses Internet 17 006
Énergie 13 251
Sécurité 3 326
Autre 25 337

Perspectives d'avenir

L'industrie connaît une croissance rapide en prévision d'une hausse de la demande suivant la légalisation du cannabis à des fins non médicales au courant de 2018. Bon nombre des entreprises qui produisent actuellement du cannabis à des fins médicales ont l'intention de produire et de vendre aussi du cannabis à des fins non médicales, après la légalisation. De nouvelles entreprises de cannabis à des fins médicales continuent de se voir octroyer des licences, tandis que certaines entreprises existantes ont fusionné.

Chaque producteur autorisé a été interrogé sur ses plans d'investissement pour 2017. Collectivement, les entreprises répondantes ont déclaré qu'elles avaient l'intention de dépenser 788,6 millions de dollars en nouveaux biens d'équipement et terrains (tableau 6). Les entreprises de l'industrie ont déclaré des actifs totaux de 704,3 millions de dollars à la fin de 2016, ce qui signifie que cet investissement prévu doublerait plus ou moins la capacité de production. Les investissements en nouvelles structures représentaient plus de la moitié des dépenses en immobilisations.

Tableau 6
Dépenses d'investissement prévues en 2017
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Dépenses d'investissement prévues en 2017. 2017, calculées selon millions de dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  2017
millions de dollars
Total 788,6
Structures 427,7
Terrains 66,4
Emplacements avec des structures existantes 75,1
Équipements 91,9
Accumulation des stocks 39,7
Autre 87,8

On a également demandé aux entreprises si elles prévoyaient accroître leurs stocks en vue de la possible ouverture du marché du cannabis à des fins non médicales en 2018. Donc, 75 % des entreprises répondantes ont dit que c'était très probable, 18 % ont dit que c'était plutôt probable, alors que seulement 8 % ont répondu que c'était peu probable.

Enfin, on a demandé à chaque entreprise s'il était probable qu'elle cherche à financer des investissements supplémentaires afin de vendre du cannabis à des fins non médicales. La plupart des entreprises répondantes ont indiqué qu'il était effectivement probable qu'elles cherchent à financer des investissements, par divers moyens indiqués au tableau 7. L'usage de ressources financières personnelles, le capital de risque privé aux États-Unis et les investisseurs providentiels étaient les sources les plus fréquemment mentionnées de nouveaux capitaux possibles.

Tableau 7
Probabilité de chercher à financer des investissements
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Probabilité de chercher à financer des investissements. Très probable, Plutôt probable, Plutôt peu probable, Très peu probable et Total, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
  Très probable Plutôt probable Plutôt peu probable Très peu probable Total
pourcentage
Capital de risque privé au Canada 26 13 29 32 100
Capital de risque privé aux États-Unis 63 14 17 6 100
Autre capital de risque privé 32 32 18 18 100
Institutions financières 50 6 32 12 100
Premier appel public à l'épargne 33 17 22 28 100
Usage de ressources financières personnelles 65 3 18 15 100
Partenaires d'une alliance stratégique 32 15 26 26 100
Crédit obtenu des fournisseurs 53 12 12 24 100
Investisseurs providentiels 57 17 11 14 100
Sources gouvernementales 50 21 21 9 100
AutreTableau 7 Note 1 60 7 7 27 100

Conclusion

Le nombre de producteurs autorisés de cannabis au Canada est plutôt restreinte, mais elle croît rapidement. Cette enquête, combinée à des données administratives, peint un portrait de l'industrie telle qu'elle existait à l'automne 2017, lorsqu'il y avait seulement 55 producteurs autorisés. Le nombre de producteurs ne cesse de croître depuis et augmentera sans aucun doute encore à l'approche de la date à laquelle la production de cannabis à des fins non médicales deviendra légale elle aussi. Statistique Canada prévoit mener une autre enquête semblable à celle-ci plus tard en 2018 afin d'actualiser le portrait de cette industrie naissante.


Date de modification :