Les nouveautés en matière de comptes économiques canadiens
Révisions des Indicateurs provinciaux et territoriaux de la culture, 2010 à 2014

1. Introduction

Lors de la diffusion, en février 2018, des estimations des Indicateurs provinciaux et territoriaux de la culture (IPTC) pour 2015 et 2016, les données pour la période de 2010 à 2014 ont été révisées. Le Compte satellite provincial et territorial de la culture (CSPTC) de 2013Note 1 a été introduit comme nouveau repère, et d’autres données macroéconomiques, nouvelles et révisées, ont aussi été incorporées.

Les estimations des IPTC sont étalonnées par rapport au CSPTC de 2013, lequel s’appuie sur les tableaux des ressources et des emplois (TRE) de 2013. Les TRE, et donc le CSPTC, sont disponibles près de trois ans après la fin de la période de référence. Les IPTC, pour leur part, reposent sur d’autres indicateurs économiques agrégés pour dresser un portrait à jour de la conjoncture économique de la culture et du sport. L’utilisation du CSPTC comme nouveau repère et l’intégration de données d’enquête et des comptes macroéconomiques révisés ont donné lieu aux révisions des IPTC.

2. Politique de révision des Indicateurs provinciaux et territoriaux de la culture

La politique de révision des IPTC prévoit l’intégration périodique et systématique de nouvelles données et de données révisées pour des périodes de référence antérieures, ainsi que la réalisation d’étalonnages réguliers en fonction du CSPTC. Cette politique vise à accroître la fiabilité et l’exactitude des estimations de la série chronologique des IPTC. Elle est largement inspirée de la politique en vigueur pour le Système canadien des comptes macroéconomiques (SCCM).

Au moment de la diffusion des IPTC, les estimations portant sur les deux années précédentes font l’objet d’une révision. Par exemple, lorsque les IPTC de 2015 et de 2016 sont diffusées, les estimations pour les années de référence 2013 et 2014 sont révisées. Ces révisions permettent d’incorporer les nouveaux TRE publiés et d’autres données macroéconomiques à la série chronologique des IPTC.

Quand un nouvel étalonnage fondé sur le CSPTC est effectué et intégré aux IPTC, toutes les estimations de la dernière année de référence du CSPTC sont révisées. Le délai entre les révisions des IPTC dépend de la fréquence des mises à jour du CSPTC.

De temps à autre, des révisions intégrales du CSPTC et des IPTC sont effectuées. Elles représentent une occasion d’introduire de nouveaux concepts et de nouvelles définitions, d’appliquer de nouvelles méthodes et des méthodes améliorées ainsi que de réorganiser les systèmes d’estimation. Des révisions exhaustives entraînent généralement des modifications à toute la série chronologique des IPTC.

3. Sources des révisions

Les révisions apportées aux IPTC proviennent de plusieurs sources, la principale étant l’intégration du CSPTC de 2013 comme repère. Les TRE de 2013 et de 2014 et les indicateurs macroéconomiques mis à jour ont été incorporés à la série chronologique des IPTC. Toutes ces révisions sont décrites ci-dessous.

3.1 Le Compte satellite provincial et territorial de la culture de 2013

Le CSPTC de 2013 a été intégré à la version actuelle des IPTC. Lors de l’intégration du CSPTC de 2013, la structure et la composition des industries et des produits de la culture et du sport (p. ex. les ratios applicables à la culture et au sport) ont été mises à jour pour donner une représentation plus exacte de la culture et du sport dans l’économie. Les facteurs de décomposition du nouveau CSPTC ont été compilés à l’aide des comptes macroéconomiques révisés, de nouvelles données d’enquête et d’autres données administratives. Plusieurs modifications extraordinaires apportées aux données sous-jacentes du CSPTC, dont les révisions exhaustives du SCCM et la mise en œuvre du Programme intégré de la statistique des entreprises (PISE), ont produit un écart important par rapport au CSPTC de 2010 et aux IPTC publiés auparavant. Les principales sources de modification des facteurs de décomposition du CSPTC de 2013 sont décrites ci-dessous.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la méthodologie et les sources de données du CSPTC, veuillez consulter la section Comptes satellites et études spéciales du site Web de Statistique Canada.

3.1.1 Révisions exhaustives du Système canadien des comptes macroéconomiques

La révision exhaustive de 2015 du SCCM a été publiée en décembre 2015. Elle reposait sur quatre sources principales de révisions : l’intégration des Statistiques de finances publiques (SFP), le traitement amélioré des régimes de retraite à prestations déterminées, la mesure des services financiers achetés par les ménages et des mesures actualisées du patrimoine national.

La plus grande source de révisions a été l’intégration des nouvelles estimations améliorées des SFP. Au cours des dernières années, Statistique Canada a modernisé son programme des SFP. Cette modernisation a consisté en l’adoption des concepts et des méthodes comptables énoncés dans le manuel de comptabilité des administrations publiques (le Manuel de statistiques de finances publiques, publié en 2014) du Fonds monétaire international et en l’intégration de sources de données électroniques améliorées et plus détaillées, particulièrement pour les administrations publiques provinciales, territoriales et locales. Les nouveaux concepts et méthodes de comptabilité et les sources de données améliorées ont donné lieu à des mesures plus précises des recettes, des dépenses, des soldes de gestion, ainsi que des actifs et des passifs des administrations publiques.

L’intégration des SFP a eu deux grandes incidences sur le CSPTC et les IPTC. Premièrement, beaucoup d’efforts ont été investis, de la part de l’équipe du SCCM, pour classer et consigner avec exactitude les activités du secteur des administrations publiques. Par conséquent, de nombreuses unités institutionnelles qui appartenaient auparavant au secteur des entreprises sont passées au secteur des administrations publiques dans le système statistique. Pour le CSPTC de 2013, cela a fait baisser le ratio de la culture pour le domaine Patrimoine et bibliothèques, puisque de nombreuses unités sont désormais comprises dans le domaine Gouvernance, financement et soutien professionnel.

Deuxièmement, d’importantes révisions ont dû être apportées aux estimations de la consommation finale des administrations publiques pour la période de 2010 à 2014. Ces révisions ont touché tous les paliers de l’administration publique et toutes les composantes principales des dépenses de consommation finale. Elles ont une incidence directe sur les données de base des IPTC utilisées pour le domaine Gouvernance, financement et soutien professionnel pour les années de référence antérieures à 2013. En outre, les Comptes canadiens de productivité (CCP), utilisés pour estimer le nombre d’emplois dans le CSPTC et les IPTC, ont également été révisés pour tenir compte de toutes les révisions exhaustives du SCCM.

3.1.2 Mise en œuvre du Programme intégré de la statistique des entreprises

Le Programme intégré de la statistique des entreprises (PISE) de Statistique Canada a été mis en œuvre pour les enquêtes des années de référence 2012 et 2013. Environ 200 enquêtes-entreprises ont été intégrées à ce programme unique d’enquêtes cadre. Certains changements apportés comprennent une représentation plus importante de la population des entreprises, de sorte que des entreprises de plus petite taille (d’après leurs ventes) ont été ajoutées aux bases de sondage et une utilisation accrue de données administratives pour corriger les valeurs aberrantes ou remplacer complètement ou en partie les données manquantes.

À peu près en même temps que le PISE a été mis en œuvre, un grand nombre d’enquêtes sur l’industrie culturelle sont passées à une fréquence de collecte biennale. Dans la plupart des cas, des données administratives (p. ex. des données fiscales) ont été utilisées pour combler les données d’enquête manquantes.

3.1.3 Modifications apportées à la classification

Statistique Canada met régulièrement à jour les systèmes de classification utilisés pour compiler les données. Dans les TRE de 2013, la classification des produits est passée de la Classification des produits par entrées-sorties (CPES) de 2009 à la Classification des produits en termes de ressources et d’emplois (CPRE) de 2013, tandis que le système de classification des industries est passé de la Classification des industries des entrées-sorties (CIES) de 2009 à la CIES de 2012, laquelle est fondée sur le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN) de 2012.

Bien que le CSPTC de 2013 conserve la même définition de la culture et du sport que celle du CSPTC de 2010, certaines modifications des classifications précitées ont eu une incidence sur l’estimation des facteurs de décomposition de la culture et du sport. Par exemple, l’industrie SCIAN 711511 (Artistes indépendants, arts visuels), qui comprenait le sous-domaine des Arts visuels dans la version originale, a été redéfinie dans la CIES de 2012 pour inclure les artisans. Même si les artisans du CSPTC devraient être compris dans le sous-domaine de l’Artisanat, il n’y avait aucun renseignement disponible qui justifiait de les exclure de l’industrie pour attribuer cette activité au sous-domaine de l’Artisanat.

Du point de vue des produits, plusieurs produits de la culture et du sport ont été redéfinis ou reclassés, ce qui a eu une incidence sur le CSPTC. Par exemple, MPS519002 (Publicité sur Internet) a été divisé en produits distincts pour la publicité dans les journaux, les périodiques et autres publications. Cette modification a permis au CSPTC d’attribuer ces produits aux industries correspondantes avec une plus grande précision. Elle a également mené à des révisions à la hausse majeures dans le sous-domaine Autres publications.

3.2 Tableaux des ressources et des emplois, 2013 et 2014

Les plus récentes estimations disponibles des TRE de 2013 et de 2014 ont été utilisées pour mettre à jour les estimations des IPTC pour les années de référence correspondantes. Auparavant, les estimations des IPTC pour 2013 et 2014 reposaient sur les données provisoires des comptes macroéconomiques sur la production, le produit intérieur brut (PIB) et le nombre d’emplois. L’inclusion des TRE de 2013 et de 2014 reflète l’intégration des données définitives des comptes macroéconomiques pour ces années de référence.

4. Incidence des révisions sur les Indicateurs provinciaux et territoriaux de la culture, 2010 à 2014

Les révisions des années de référence 2010 à 2014 ont découlé de l’introduction d’un nouveau repère, soit l’utilisation du CSPTC de 2013 comme base, en remplacement du CSPTC de 2010, ce qui signifie que la composition des industries et des produits de la culture et du sport de 2013 devait être utilisée plutôt que celle de 2010. Le changement de repère a donné lieu à la révision du niveau des estimations des IPTC. En outre, pour les années 2013 et 2014, des modifications ont également été nécessaires par suite de l’intégration des TRE de 2013 et de 2014.

4.1 Révisions des domaines et sous-domaines de la culture

Les domaines et sous-domaines suivants ont été particulièrement touchés par les révisions des IPTC :

4.2 Révisions des domaines et sous-domaines du sport

Dans l’ensemble, la production, le PIB et le nombre d’emplois du Sport ont été révisés à la hausse tant du point de vue de l’industrie que des produits. Le domaine ayant le plus contribué à cette révision à la hausse est celui de l’éducation et de la formation (sport).

Tous les domaines ont été révisés à la hausse, à l’exception du domaine du Sport organisé, qui a été révisé à la baisse du point de vue des produits. La principale explication de cette révision à la baisse est un déclin des produits liés au sport dans le domaine du Sport organisé entre 2010 et 2013, tandis que les produits non liés au sport ont augmenté durant la même période.

Acronymes

CCP
Comptes canadiens de productivité
CIES
Classification des industries des entrées-sorties
CPRE
Classification des produits en termes de ressources et d’emplois
CSPTC
Compte satellite provincial et territorial de la culture
IPTC
Indicateurs provinciaux et territoriaux de la culture
PISE
Programme intégré de la statistique des entreprises
SCCM
Système canadien des comptes macroéconomiques
SFP
Statistiques de finances publiques
TRE
Tableau(x) des ressources et des emplois

Note


Date de modification :