Publications

    Comptes des revenus et dépenses - Série technique

    Les parités de pouvoir d'achat et dépenses réelles, États-Unis et Canada, 2002 à 2009

    Sommaire

    Avertissement Consulter la version la plus récente.

    Informations archivées

    Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

    Les parités de pouvoir d'achat (PPA) sont des estimations du pouvoir d'achat relatif entre deux devises ou plus. En procédant à l'ajustement à une devise commune et à un ensemble de prix communs, elles peuvent être utilisées pour faire des comparaisons internationales des volumes relatifs de biens et services dans lesquels on a investi ou qui ont été consommés.

    Une amélioration apportée à la méthodologie des PPA pour l'ensemble de l'économie, au moment de la diffusion précédente de ces données, est décrite dans cet article. Cette nouvelle méthode, produit une PPA plus élevée pour l'économie totale pour les années récentes, comparativement à une PPA basée sur la méthode précédente, qui faisait appel à des indices de prix implicites du produit intérieur brut (PIB). La nouvelle méthode d'extrapolation, qui est basée sur les indices de prix implicites de la demande intérieure finale, correspond davantage à la manière dont sont calculées les PPA pour l'année repère et cela devrait réduire les révisions aux données.

    Voici les principaux résultats :

    • la PPA pour le revenu intérieur a augmenté, passant d'abord de 0,83 en 2002 à 0,90 en 2008, avant de descendre à 0,88 en 2009, ce qui signifie que le pouvoir d'achat du dollar canadien est passé de 83 % à 88 % de celui du dollar américain;
    • la consommation réelle par habitant en biens et en services finals aux États-Unis était supérieure de 21 % à celle du Canada en 2002, mais de seulement 15 % en 2009;
    • la consommation réelle des Américains était de 34 % supérieure à celle des Canadiens en 2002, mais cet écart était de seulement 23 % en 2009.
    Date de modification :