Résultats

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Informations archivées

Les informations archivées sont fournies aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elles ne sont pas assujetties aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiées ou mises à jour depuis leur archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Emplois, heures et gains dans les industries touristiques
Profils de l'industrie touristique
Professions dans les industries touristiques
Profil des employés dans les industries touristiques

Étant donné que le Module des ressources humaines (MRH) comprend un aussi grand nombre de données, le présent document vise uniquement à mettre en lumière certains résultats et à illustrer certains types d'analyses que le MRH peut appuyer. L'analyse sera axée sur l'année 2007 et sur les changements par rapport à l'année précédente.

L'année 2007 a été caractérisée par une forte croissance du tourisme intérieur (+6,8 %). Le chômage peu élevé et les faibles taux d'intérêt, de même que les hausses importantes du revenu disponible, ont contribué à des augmentations marquées des dépenses touristiques des Canadiens. La croissance de l'ensemble de l'économie (telle que mesurée par le PIB) s'établissait à 2,5 % en 2007, tandis que le PIB attribuable au tourisme a augmenté de 3,7 %, comme l'indique le tableau 1. Par ailleurs, la croissance de l'emploi au Canada était de 2,1 % tandis que le nombre d'emplois dans l'industrie touristique a grimpé de 3,4 %.

L'année a également connu une faiblesse soutenue des dépenses des voyageurs étrangers. Les prix élevés de l'essence, la force du dollar canadien, les règlements plus stricts en matière de passeport et le ralentissement de l'économie américaine ont contribué à la diminution du nombre de visiteurs en provenance du sud de la frontière. Les dépenses des visiteurs étrangers ont baissé de 3,6 % en 2007.

Tableau 1 Produit intérieur brut, produit intérieur brut du tourisme, dépenses touristiques et emplois, les industries touristiques et l'ensemble de l'économie, 2001 à 2007

Emplois, heures et gains dans les industries touristiques

La présente section produit des comparaisons générales avec l'ensemble de l'économie, du point de vue des variables clés du MRH : les emplois, les heures travaillées et la rémunération.

Tableau 2 Total des emplois, nombre hebdomadaire moyen d'heures travaillées, rémunération horaire moyenne, les industries touristiques et l'ensemble de l'économie, 2001 à 2007

En 2007, la rémunération totale (salaires et traitements, revenu supplémentaire du travail et revenu après dépenses des travailleurs autonomes) fut de 46,9 milliards de dollars, soit une hausse de 8,7 % par rapport à l'année précédente. Il s'agit de l'augmentation la plus rapide en dix ans, du fait notamment de la hausse du nombre d'emplois et des revenus horaires plus élevés. En comparaison, la rémunération du travail pour l'ensemble des emplois de l'économie a connu une hausse de 6,1 % en 2007, inférieure à celle enregistrée en 2006.

Les industries touristiques comptaient en tout 1,7 million d'emplois en 2007 (voir le tableau 2) selon le MRH1, y compris à la fois les emplois à temps plein et à temps partiel, de même que les emplois d'employés et les emplois de travailleurs autonomes. Autrement dit, le secteur du tourisme a été à l'origine de 9,6 % de tous les emplois dans l'économie, soit environ la même proportion qu'au cours des dix années précédentes.

Les emplois à temps partiel étaient deux fois plus communs que dans l'ensemble de l'économie. Au total, quatre emplois sur dix dans le secteur du tourisme étaient à temps partiel. Les emplois des travailleurs autonomes ont représenté 6,9 % de tous les emplois des industries touristiques, mais 9,4 % des emplois dans l'ensemble de l'économie canadienne.

Le nombre d'emplois dans le secteur du tourisme a augmenté de 3,4 % en 2007, soit plus de deux fois la croissance moyenne de 1,6 % enregistrée par les industries touristiques de 1997 à 2006. Environ 55 000 emplois ont été créés dans le secteur du tourisme, dont 32 000 à temps plein. La majorité était des emplois d'employés (47 000).

Au total, 2,6 milliards d'heures ont été travaillées dans les industries touristiques en 2007, soit 8,6 % des 29,7 milliards d'heures travaillées dans l'ensemble de l'économie. La semaine de travail moyenne est donc de 29,8 heures dans le secteur du tourisme, ce qui est légèrement inférieur à la moyenne de 33,3 heures pour l'ensemble de l'économie. La semaine de travail plus courte rend compte de la proportion plus élevée d'emplois à temps partiel dans les industries touristiques (40 %) par rapport à l'ensemble de l'économie (20 %).

La rémunération moyenne par emploi dans le secteur du tourisme s'établissait à 18,33 $ l'heure en 2007, en hausse de 5,1 % par rapport aux 17,44 $ enregistrés l'année précédente. À titre de comparaison, la rémunération horaire moyenne dans l'ensemble de l'économie s'établissait à 27,68 $. En termes relatifs, la rémunération horaire dans les industries touristiques a été assez stable, représentant deux tiers de la moyenne nationale au cours de la période de 2003 à 2007.

Profils de l'industrie touristique

Comme il est mentionné précédemment, le MRH comprend des données agrégées de cinq groupes d'industries touristiques : transport (y compris des détails pour le transport aérien et les autres industries du transport), hébergement, restauration, loisirs et divertissements, et services de voyages. L'annexe C comporte une liste des industries comprises dans chaque groupe d'industries du secteur du tourisme. Certains résultats visant à donner un aperçu des types d'analyses d'industries possibles grâce au MRH sont présentés ci-après.

Restauration

La restauration a été le principal employeur du secteur du tourisme en 2007, avec 881 000 emplois, soit plus de la moitié de tous les emplois des industries touristiques (voir le graphique 1). Toutefois, cette industrie a enregistré la croissance la plus faible de l'emploi (+2,7 %) en 2007 parmi les groupes d'industries touristiques. La plupart de ces hausses ont touché les emplois d'employés à temps partiel.


Graphique 1: Distribution de l'emploi dans les industries touristiques, 2007Graphique 1: Distribution de l'emploi dans les industries touristiques, 2007


La semaine de travail dans cette industrie s'établissait en moyenne à 28,0 heures, ce qui est inférieur à la moyenne de 29,8 heures pour l'ensemble des industries touristiques. Cela rend compte de la proportion plus élevée d'emplois à temps partiel dans cette industrie, soit 47 %, la proportion la plus forte parmi toutes les industries touristiques.

Les emplois dans la restauration ont continué d'être les moins payants de toutes les industries touristiques, avec une rémunération horaire moyenne de 13,54 $ en 2007. Même si ce montant a augmenté de façon significative (+7,7 %) par rapport à l'année précédente, il est demeuré bien en deçà de la moyenne de 18,33 $ dans le secteur du tourisme2.

Le salaire horaire pour tous les emplois dans le groupe de la restauration s'établissait à 12,39 $, moins que la rémunération horaire de 13,54 $. La différence entre les deux types de revenus a trait au « revenu supplémentaire du travail », qui comprend les cotisations de l'employeur au titre de l'assurance-emploi, des régimes de pension privés et publics et des allocations de retraite.

On a noté une variation considérable des salaires horaires selon la profession à l'intérieur de ce groupe. Les directeurs de la restauration et des services alimentaires gagnaient le plus, soit 15,78 $ l'heure, tandis que les caissiers gagnaient le moins, soit 9,90 $.

Loisirs et divertissements

Le groupe des loisirs et divertissements est le deuxième employeur en importance parmi les groupes inclus dans le MRH, étant à l'origine d'environ un emploi sur cinq (ou 282 000). Cette industrie a vu son nombre d'emplois augmenter de 10 000 (+3,7 %) en 2007. Ces hausses ont touché principalement les emplois d'employés à temps plein, le nombre d'emplois d'employés à temps partiel ayant diminué.

L'industrie a continué d'afficher la proportion la plus forte d'emplois autonomes (16,6 %), soit 41 % de tous les emplois autonomes du secteur du tourisme. La semaine de travail a totalisé en moyenne 27,5 heures, soit la plus courte parmi les industries touristiques, ce qui rend compte de la proportion importante (43 %) qu'occupent les emplois à temps partiel.

Hébergement

Avec ses 234 000 emplois, le groupe de l'hébergement était le troisième employeur en importance parmi les groupes d'industries touristiques du MRH. Les emplois de préposés à l'entretien ménager et au nettoyage – travaux légers étaient les plus nombreux, soit près de 46 000 en 2007, et la plupart d'entre eux étaient détenus par des femmes.

L'hébergement a enregistré une autre forte hausse des salaires et traitements en 2007, versant 6,2 milliards de dollars, soit une hausse de 9,5 % par rapport à l'année précédente. L'augmentation est le résultat du plus grand nombre d'emplois et des plus longues heures de travail. Les heures travaillées par semaine sont passées de 33,4 à 34,0 heures, au fur et à mesure que des emplois à temps plein ont remplacé des emplois à temps partiel.

Le salaire horaire a connu une hausse de 3,7 % en 2007, pour s'établir à 15,77 $, mais demeure en deçà de la moyenne de 16,18 $ pour le secteur.

Transport

Le groupe du transport (qui comprend le transport aérien et les autres industries du transport, y compris par rail, par eau et par autocar, de même que les taxis et les locations de voitures) a été à l'origine de près de 13 % de tous les emplois du secteur du tourisme en 2007.

Le transport aérien à lui seul comptait 55 000 emplois, en hausse de 3,7 % par rapport à 2006. On a dénombré 1 800 emplois d'employés de plus dans le transport aérien en 2007, dont 1 500 étaient à temps partiel.

Même si l'industrie du transport aérien n'a représenté que 3,3 % des emplois dans le secteur du tourisme en 2007, il comptait pour le double de la rémunération du travail (7,2 %). Les emplois d'employés dans le transport aérien ont été plus payants que dans les autres industries touristiques, avec un salaire horaire de 30,49 $, soit près du double de la moyenne pour l'ensemble des emplois du secteur du tourisme.

Le groupe des autres industries du transport a affiché la croissance de l'emploi la plus élevé en 2007, soit 7,2 %. Il a été à l'origine de 152 000 emplois, soit 10 000 de plus que l'année précédente.

Ces emplois comportaient la semaine de travail la plus longue, soit 35,4 heures en moyenne, ou presque 6 heures de plus que les autres emplois touristiques. Cela vient notamment de la proportion relativement élevée d'emplois à temps plein (79 %). Cela est aussi le résultat des longues heures travaillées par les travailleurs autonomes dans ces industries (44,5 heures par semaine) et de leur proportion relativement élevée (15 %), soit le double de la moyenne pour le secteur (7 %).

Ces emplois sont également payants, avec un salaire de 25,43 $ l'heure, arrivant au deuxième rang après le transport aérien. Étant donné que les autres industries du transport comprennent un ensemble de plusieurs industries, y compris le transport par autocar, le transport par rail, le transport par eau, les taxis et la location de véhicules, il n'est pas surprenant d'observer une large fourchette de salaires. Les chauffeurs de taxi et les chauffeurs, par exemple, gagnaient seulement 9,56 $ l'heure, tandis que les directeurs des transports touchaient 40,84 $.

La profession la plus répandue dans les autres industries du transport est celle de conducteurs d'autobus et opérateurs de métro et d'autres matériels de transport en commun, qui représentait plus du tiers de tous les emplois de l'industrie. Les personnes occupant ces emplois touchaient un salaire horaire de 22,83 $.

Services de voyages

Les services de voyages sont le groupe d'industries le plus petit, avec 47 000 emplois en 2007, en hausse de 3,2 %, après une baisse en 2006. Ce groupe d'industries a été à l'origine de seulement 2,8 % de tous les emplois du secteur du tourisme.

Les salaires dans ce groupe d'industries étaient supérieurs à la moyenne pour le secteur (21,24 $ l'heure comparativement à 16,18 $), tout comme les heures travaillées (34,5 heures par semaine comparativement à 29,8)3. Les services de voyages comptaient la proportion la plus forte d'emplois à temps plein dans le secteur du tourisme en 2007, soit 84 %.

Les conseillers en voyages constituaient la principale profession dans les services de voyages, représentant 50 % des emplois d'employés de l'industrie. Les directeurs de la vente au détail étaient le deuxième groupe professionnel en importance, avec 8 % des emplois dans les services de voyages.

Professions dans les industries touristiques

Trois groupes de professions ont dominé parmi les emplois d'employés dans les industries touristiques, représentant presque 40 % des emplois, comme le montre le graphique 2. Il s'agit des serveurs au comptoir et aides de cuisine, des serveurs d'aliments et de boissons et des cuisiniers.

Les serveurs au comptoir et aides de cuisine travaillaient principalement dans trois industries : restauration, loisirs et divertissements et hébergement. Les serveurs d'aliments et de boissons et les cuisiniers étaient concentrés dans deux industries : la restauration et l'hébergement.

Les trois groupes de profession ont touché une rémunération bien inférieure au salaire moyen du secteur du tourisme de 16,18 $ en 2007. Dans la restauration, les emplois de serveurs au comptoir et aides de cuisine payaient 10,21 $ l'heure, ceux de serveurs d'aliments et boissons, 11,17 $ l'heure, et ceux de cuisiniers, 11,15 $. Toutefois, ces emplois étaient mieux rémunérés dans le secteur de l'hébergement, avec 2 $ l'heure de plus en moyenne.

Les serveurs au comptoir et aides de cuisine travaillaient en moyenne 19,5 heures par semaine dans la restauration. Les deux tiers travaillaient à temps partiel. Les serveurs d'aliments et de boissons travaillaient en moyenne 25 heures par semaine dans cette industrie. Un emploi sur deux de serveurs d'aliments et de boissons dans la restauration était à temps partiel. Par contre, les cuisiniers avaient de plus longues semaines de travail dans la restauration (30 heures) et dans l'hébergement (38 heures).


Graphique 2: Professions principales liées au tourisme, 2007Graphique 2: Professions principales liées au tourisme, 2007


Profil des employés dans les industries touristiques

Tableau 3 Emplois d'employés, heures et salaires selon les caractéristiques des employés, les industries touristiques, 2007

Le MRH fournit des détails sur trois caractéristiques des employés, à savoir, le sexe, le groupe d'âge et le statut d'immigrant. Voici certains des résultats du MRH selon ces caractéristiques démographiques (voir le tableau 3).

Sexe

Les femmes étaient surreprésentées dans le secteur du tourisme en 2007, occupant au total 857 000 emplois d'employés, soit 178 000 de plus que les hommes. Dans l'ensemble de l'économie, les femmes représentaient 50 % des emplois d'employés4, mais 56 % des emplois dans le secteur du tourisme.

Les femmes étaient significativement sous-représentées dans les industries du transport, occupant seulement 26 % des emplois d'employés dans les autres industries du transport et 42 % dans le transport aérien. Parallèlement, 70 % des emplois dans les services de voyages étaient occupés par des femmes (voir le graphique 3).

Les femmes étaient plus susceptibles d'occuper des emplois à temps partiel que les hommes. Par conséquent, elles avaient des semaines de travail plus courtes dans toutes les industries touristiques, particulièrement dans les industries du transport (27 heures en moyenne par semaine pour les emplois occupés par les femmes, comparativement à 36 heures pour les hommes).

Les femmes travaillant dans les industries touristiques en 2007 gagnaient moins que les hommes (14,01 $ l'heure comparativement à 18,47 $). On a noté une variation significative des salaires des femmes, les emplois dans les transports aériens payant le plus, soit 24,52 $ en moyenne, et les emplois dans la restauration payant le moins (11,57 $).


Graphique 3: Proportion de l'emploi des salariés détenus par les femmes dans les industries touristiques, 2007
Graphique 3: Proportion de l'emploi des salariés détenus par les femmes dans les industries touristiques, 2007


Jeunes

Les jeunes âgés de 15 à 24 ans étaient la principale source de main-d'œuvre pour les industries touristiques, occupant 606 000 emplois d'employés en 2007. Ils étaient deux fois plus susceptibles d'avoir un emploi dans le secteur du tourisme que dans l'ensemble de l'économie, représentant presque quatre emplois d'employés sur dix dans le secteur du tourisme, comparativement à seulement deux sur dix dans l'ensemble de l'économie5 (voir le graphique 4).

Ces jeunes travailleurs étaient plus susceptibles de travailler à temps partiel et un moins grand nombre d'heures que les autres travailleurs du tourisme, du fait qu'ils occupaient les deux tiers de tous les emplois à temps partiel du secteur. Les jeunes adultes et les adolescents travaillaient un moins grand nombre d'heures par semaine que les autres travailleurs, plus particulièrement dans les loisirs et divertissements et dans l'hébergement.

Leurs salaires étaient aussi considérablement plus faibles. Par exemple, le salaire horaire moyen chez les travailleurs âgés de 15 à 24 ans se situait à 10,48 $ en 2007, soit environ la moitié de la moyenne (19,98 $) pour les employés âgés de 45 ans et plus dans les industries touristiques.


Graphique 4: Proportion de l'emploi des salariés détenus par divers groupes d'âges, 2007
Graphique 4: Proportion de l'emploi des salariés détenus par divers groupes d'âges, 2007


Immigrants

Les immigrants étaient une source significative de main-d'œuvre dans le secteur du tourisme en 2007. Les immigrants (définis comme les immigrants reçus et les résidents non-permanents) détenaient 337 000 emplois, soit 22 % des emplois d'employés du secteur du tourisme. En 2006, moins de 20 % des employés du secteur de la fabrication et moins de 14 % des employés du commerce de détail étaient des immigrants6.

Par rapport aux non-immigrants, les immigrants étaient plus susceptibles de travailler dans les services de voyages, mais moins susceptibles de travailler dans les loisirs et divertissements.

En moyenne, les immigrants travaillaient de plus longues heures que leurs homologues non-immigrants, soit 34,5 heures par semaine, comparativement à 27,9 heures en 2007. Les immigrants avaient aussi un salaire horaire inférieur en moyenne 15,65 $ comparativement à 16,36 $. Dans les autres industries du transport, les salaires étaient significativement plus faibles pour les immigrants que pour les autres travailleurs (21,26 $ comparativement à 26,71 $).


Notes :

  1. Lorsque l'on tient compte uniquement de l'emploi qui peut être directement attribué aux dépenses touristiques (c.-à-d. la demande touristique), on obtient un tableau très différent. Les Indicateurs nationaux du tourisme (INT) montrent que seulement 525 000 emplois dans les industries touristiques en 2007 peuvent être directement attribués au tourisme. Comme il est mentionné précédemment, les composantes de la demande du MRH ne sont pas incluses dans le présent rapport.
  2. Les pourboires sont inclus dans ce montant. Voir l'Annexe A.1.
  3. Heures travaillées par les employés et les travailleurs autonomes.
  4. Source : Enquête sur la population active, tableau 282-0080 dans Cansim.
  5. Source : Enquête sur la population active, tableau 282-0080 dans Cansim.
  6. Source : Danielle Zietsman, « Les immigrants sur le marché canadien du travail en 2006 : premiers résultats de l'Enquête sur la population active du Canada », Série d'analyses de la population active immigrante, Statistique Canada, no 71-606-X au catalogue.
Date de modification :