Revue des comptes économiques des provinces et des territoires, Estimations 2017

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Date de diffusion : le 8 novembre 2018

Faits saillants

Pour la première fois depuis 2010, le produit intérieur brut (PIB) réel en 2017 a progressé dans l’ensemble des provinces et territoires. De toutes les provinces, l’économie de l’Alberta a connu la croissance la plus rapide (+4,4 %), tandis que l’Ontario et le Québec, les deux plus grandes économies provinciales du Canada, ont toutes les deux enregistré une hausse de 2,8 %. Le PIB réel de l’ensemble du Canada a augmenté au taux de 3,0 % en 2017, après une augmentation de 1,1 % en 2016. La demande intérieure finale a connu une hausse de 3,1 %, la plus rapide depuis 2010.

Graphique 1 Produit intérieur brut réel, 2017

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Province ou territoire (titres de rangée) et 2017, calculées selon variation en %, dollars enchaînés (2012) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Province ou territoire 2017
variation en %, dollars enchaînés (2012)
Canada 3,0
T.-N.-L. 0,9
Î.-P.-É. 3,5
N.-É. 1,5
N.-B. 1,8
Qc 2,8
Ont. 2,8
Man. 3,2
Sask. 2,2
Alb. 4,4
C.-B. 3,8
Yn 3,1
T.N.-O. 3,7
Nt 9,8

Sur le plan national, la croissance a été stimulée principalement par une hausse de 3,6 % des dépenses des ménages, ce qui représente la croissance la plus rapide depuis 2010. Les dépenses en biensdurables, notamment les véhicules motorisés et les meubles, ont augmenté de 7,1 %,soit la plus forte hausse observée depuis 2002. Les dépenses en services ontaffiché une augmentation de 3,3 % après avoir connu une hausse de2,1 % en 2016.

La formation brute de capital fixe a rebondide 3,0 %, après une baisse de 4,3 % en 2016. Les exportations de biens etde services vers d’autres pays ont augmenté de 1,1 %, tandis que lesimportations ont augmenté de 4,2 %.

Un taux de croissance de 5,6 %, lerythme le plus rapide enregistré depuis 2011, a porté le PIB nominal au Canada à2 137,5 milliards de dollars en 2017. Une solide croissance de larémunération des salariés (+4,3 %) et de l’excédent brut d’exploitation (+9,1 %)ont contribué à l’augmentation générale. Le revenu disponible des ménages aprogressé de 4,6 % en 2017.

La présente diffusion comprend les révisions des comptes économiques provinciaux et territoriaux pour 2015 et 2016. Sur le plan national, la croissance du PIB réel a été révisée à la baisse de 1,0 % à 0,7 % en 2015 et de 1,4 % à 1,1 % en 2016. Une information plus à jour a renforcé les estimations publiées d’une croissance faible en 2015, et a aussi indiqué que le ralentissement était plus généralisé que ce qui a été auparavant rapporté puisque huit des 13 provinces et territoires ont vu leur croissance du PIB réel révisée à la baisse en 2015. De même, l’accélération en 2016 était plus atténuée, car les revenus ont augmenté plus lentement que ce qui a été originalement rapporté. Par exemple, l’ampleur de la baisse générale en Alberta était plus profonde que ce qui a été rapporté auparavant, puisque leur PIB nominal a été révisé à la baisse en 2015 et en 2016. Le PIB réel en Colombie-Britannique a été révisé à la baisse en 2015 à cause d’exportations plus faibles que ce qui n’a déjà été rapporté auparavant.

 
Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :