Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Bilan des investissements internationaux

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Quatrième trimestre de 2008

Bilan des investissements internationaux note aux lecteurs

Faits saillants

Suite à une tendance à la baisse de la dette nette internationale amorcée au milieu des années quatre vingt dix, le Canada a enregistré une position d'actif net de 13,5 milliards de dollars au quatrième trimestre de 2008; une première pour cette série chronologique laquelle remonte à 1926. La valeur de ses actifs internationaux a augmenté fortement en comparaison de son passif. Cela s'explique principalement par une importante dépréciation du dollar canadien. Les avoirs en devises étrangères convertis en dollars canadiens ont augmenté fortement suite à la baisse du dollar canadien. À elle seule, la valeur des investissements directs canadiens à l'étranger a augmenté de 72,0 milliards de dollars au cours du trimestre.

Le Canada dégage un actif international net

Le Canada a dégagé un actif net au quatrième trimestre, étant donné que le dollar canadien a perdu de sa valeur par rapport à la plupart des grandes monnaies étrangères, sauf la livre britannique. Il a baissé de 12,6 %, 11,7 % et 25,4 % respectivement par rapport au dollar américain, à l'euro et au yen japonais, tout en gagnant 6,4 % sur la livre britannique. L'effet des taux de change sur l'actif canadien a plus que compensé le premier déficit qu'accuse le compte courant de la balance des paiements depuis le deuxième trimestre de 1999, ainsi qu'un désinvestissement appréciable dans les valeurs étrangères par les investisseurs institutionnels canadiens au quatrième trimestre de 2008.

Le bilan net des investissements internationaux va dans ce sens depuis quelques années déjà à la faveur d'une longue succession d'excédents au compte courant qui se sont accompagnés de fortes croissances tant des investissements directs canadiens à l'étranger que des placements de portefeuille du Canada à l'étranger.

La valeur de l'actif international connaît une hausse

L'actif international s'est nettement accru (11,8 %) au quatrième trimestre de 2008 pour atteindre 1 493,1 milliards de dollars et le passif international a également monté à 1 479,5 milliards de dollars (6,0 %). La forte baisse du dollar canadien a ajouté 149,7 milliards de dollars à l'actif international de notre pays et 73,0 milliards de dollars à son passif. Les transactions financières ont de plus fait monter le passif de 11,8 milliards de dollars et légèrement décroître l'actif de 0,6 milliard, les investisseurs institutionnels canadiens cédant des valeurs étrangères. Ensemble, ces facteurs ont ajouté 74,4 milliards de dollars au bilan des investissements internationaux du Canada, d'où la création de cet actif net.

Chart G.1 Bilan des investissement internationaux du Canada
Chart G.1 Bilan des investissement internationaux du Canada

Les investissements directs canadiens à l'étranger ont mené la croissance de l'actif international

L'actif net du Canada au compte des investissements directs a culminé à 128,1 milliards de dollars à la fin de 2008. C'est plus du double de la valeur relevée au trimestre précédent. En valeur, les investissements directs canadiens à l'étranger sont en hausse de 72,0 milliards de dollars (12,3 %). Pour expliquer le gros de cette augmentation, il y a l'effet de réévaluation dû à la forte dépréciation du dollar canadien et des opérations de sortie d'investissements directs qui se sont chiffrées à 11,6 milliards de dollars au cours du trimestre.

Graphique 2 Bilan des investissements directs
Graphique 2 Bilan des investissements directs

En revanche, les investissements directs étrangers au Canada, dont la valeur n'est pas touchée par les variations des taux de change, ne se sont élevés que de 5,8 milliards à 530,7 milliards.

Les effets des taux de change compensent le désinvestissement canadien en valeurs mobilières

Dans le contexte de la crise des marchés financiers, les investisseurs canadiens ont retranché pour 21,2 milliards de dollars de dette et d'actions étrangères de leurs portefeuilles ce qui marque la fin d'une période de 29 ans de sortie annuelle de ce type d'investissement. Malgré ce désinvestissement important, la valeur des placements de portefeuille canadiens à l'étranger s'est accrue de 8,6 %, car la baisse du dollar canadien a ajouté 52,1 milliards de dollars au bilan de fin d'année.

Les non-résidents ont renforcé leurs positions en obligations et en effets du marché monétaire canadiens, tout en diminuant leurs avoirs en actions canadiennes. L'effet de réévaluation dû à la baisse du dollar canadien a plus que compensé le désinvestissement global des non-résidents en valeurs canadiennes de portefeuille.

Le renforcement des positions de portefeuille à la valeur au marché ajoute encore à la position d'actif net

Le bilan des investissements internationaux du Canada peut également être calculé à partir des actifs et des passifs des placements de portefeuille de valeurs mobilières aux prix du marché. On constate que la position d'actif net a été plus prononcée en prenant en considération les positions de portefeuille à la valeur au marché. L'effet de réévaluation dû à la dépréciation du dollar sur la différence entre la valeur aux livres et les estimés à la valeur au marché des avoirs canadiens en actions étrangères a été important à cet égard. De plus, la baisse globale du marché des actions en octobre 2008 a entraîné une baisse plus prononcée des prix des actions canadiennes détenues par les non résidents que les prix des actions étrangères détenues par les Canadiens.

Selon cette mesure, le bilan international net a enregistré une position d'actif net plus prononcée, soit 50,1 milliards de dollars au quatrième trimestre de 2008. Les actifs ont culminé à 1 674,8 milliards de dollar par rapport à un passif de 1 624,7 milliards de dollars. Il faut surtout y voir comme cause une valeur des actions canadiennes détenues par les non-résidents qui a été en baisse de 24,1 % comparativement à une diminution bien plus modeste (‑11,8 %) de la valeur des actions étrangères détenues par les Canadiens.

Les dépôts en devises étrangères favorisent aussi l'actif net

Les autres avoirs étrangers ont également augmenté (14,3 %), surtout par l'effet des taux de change sur les dépôts canadiens en devises. Les autres éléments du passif canadien, en grande partie sous forme de dépôts en devises, ont aussi fortement évolué en hausse (+12,1 %).

Tableau statistique

Information sur les méthodes et la qualité des données disponible dans la Base de métadonnées intégrée : 1537.