Statistique Canada - Gouvernement du Canada
Accessibilité : Renseignements générauxÉviter tous les menus et aller au contenu.Accueil - Logo de Statistique Canada Éviter le menu principal et aller au menu secondaire. English 1 de 5 Contactez-nous 2 de 5 Aide 3 de 5 Recherche site web 4 de 5 Site du Canada 5 de 5
Éviter le menu secondaire et aller au menu des rubriques. Le quotidien 1 de 7
Recensement 2 de 7
Le Canada en statistiques 3 de 7 Profils des communautés 4 de 7 Nos produits et services 5 de 7 Accueil 6 de 7
Autres liens 7 de 7

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Page principale du troisiéme trimestre de 2005 1 de 14 Version PDF du troisiéme trimestre de 2005 2 de 14 Produit interieur brut en termes de revenus et de dépenses 3 de 14 Produit intérieur brut par industrie 4 de 14 Balance des paiements internationaux 5 de 14 Flux financiers 6 de 14 Productivité du travail, rémunération horaire et coût unitaire de main-d'oeuvre 7 de 14 Bilan des investissements internationaux 8 de 14 Comptes du bilan national 9 de 14 Index des tableaux statistiques 10 de 14 Produits connexes 11 de 14 Documentations connexes 12 de 14 Information supplémentaire 13 de 14 Parutions précédentes 14 de 14
Éviter le menu du rubriques et aller au contenu.

Produit intérieur brut par industrie

Septembre 2005

Note aux lecteurs

Le produit intérieur brut n’a pas bougé en septembre après la hausse de 0,5 % observée en août. Le secteur de la fabrication (-1,0 %) a été le maillon faible des industries productrices de biens, tandis que les activités d’extraction minière, pétrolière et gazière se sont intensifiées (+0,7 %) et que le secteur de la construction enregistrait une légère croissance (+0,2 %). La diminution de la production du secteur de la fabrication fait suite à une forte augmentation en août. Le commerce de détail a freiné la croissance du secteur des services, les ventes de véhicules automobiles neufs et d’occasion ayant chuté. Toutefois, la forte poussée du commerce de gros (+1,2 %) est principalement attribuable aux ventes en gros de véhicules automobiles et de pièces.

La croissance économique fait une pause en septembre
Graphique : La croissance économique fait une pause en septembre

La production industrielle (la production des usines, des mines et des services publics au Canada) s’est repliée de 0,5 % en septembre, en raison du manque de vigueur du secteur de la fabrication. La croissance du secteur de l’extraction minière, de pétrole et de gaz (+0,7 %) et des services publics (+0,9 %) a partiellement neutralisé cette baisse. Aux États-Unis, l’indice de la production industrielle a chuté de 1,5 % en septembre, les trois secteurs ayant accusé un recul.

Contribution des principaux secteurs industriels à la croissance totale – septembre 2005
Graphique : Contribution des principaux secteurs industriels à la croissance totale – septembre 2005

Le secteur de la fabrication perd du terrain malgré une forte demande extérieure

La production manufacturière a diminué de 1,0 %. En effet, seulement 5 des 21 grands groupes, à l’origine de 24 % de la production du secteur de la fabrication, ont affiché une progression. Les plus fortes baisses ont été observées dans les industries du matériel de transport (-2,0 %), de la machinerie (-2,7 %), des produits chimiques (-2,2 %) et des produits alimentaires (-1,0 %). La production de voitures, de véhicules automobiles légers et de camions lourds s’est contractée, ce qui s’est traduit par une réduction de la production de véhicules automobiles (-4,0 %) et de pièces (-0,3 %). Par ailleurs, les industries des produits métalliques (+1,0 %) et des produits en plastique (+2,7 %) ont affiché des hausses appréciables.

L’exploration pétrolière et gazière poursuit sa montée

Globalement, le secteur de l’énergie a progressé de 0,6 % en septembre. L’intensification des activités s’explique principalement par une croissance de 4,9 % de l’exploration pétrolière et gazière, laquelle fait suite à deux mois d’effervescence animée par des conditions météorologiques et une conjoncture économique favorables. La production d’électricité (+1,3 %) et le transport de gaz naturel par gazoduc (+0,9 %) ont également contribué à la croissance du secteur de l’énergie.

Croissance soutenue du secteur de l'énergie
Graphique : Croissance soutenue du secteur de l'énergie

En revanche, l’extraction de pétrole et de gaz a accusé un léger recul, en baisse de 0,1 %. L’augmentation de la production de gaz naturel a été effacée par une baisse de la production de pétrole brut. Malgré le retour à une production à plein régime dans le secteur des sables bitumineux, la production de pétrole classique a perdu du terrain sur la côte Est en raison des travaux d’entretien.

Les activités minières ont progressé de 0,4 %. L’extraction de métaux de base et de charbon a chuté de 1,2 % et de 6,4 %, respectivement. Après la reprise complète des activités en juillet, la production de minerais de fer a fléchi à nouveau de 1,0 %. La production de minéraux non métalliques (qui comprennent les diamants et la potasse) a grimpé de 2,6 % après avoir accusé trois baisses mensuelles consécutives.

Les voyages internationaux donnent un élan au transport

Le secteur du transport et de l’entreposage a affiché une croissance de 0,4 % grâce au dynamisme de tous les types de transport. Le transport aérien a rebondi de 1,9 %, reflétant l’augmentation, pour la première fois en cinq mois, du nombre de voyageurs internationaux, particulièrement en provenance des États-Unis. Le secteur de l’hébergement et des services de restauration, qui a tiré parti de cette hausse du nombre de voyageurs internationaux, a progressé de 1,1 %. D’autres industries du transport ont aussi affiché une croissance; le transport de pétrole brut par oléoduc a toutefois échappé à cette tendance (-2,5 %).

Le fléchissement des ventes de voitures affaiblit le commerce de détail

Pour un deuxième mois d’affilée, les ventes de véhicules automobiles neufs ont considérablement diminué. Ce recul coïncide avec la fin des programmes d’incitatifs spéciaux des fabricants. Le commerce de détail s’est replié de 1,5 % principalement en raison de cette faiblesse, les ventes au détail, à l’exclusion des ventes de véhicules automobiles neufs, ayant augmenté de 0,9 %. Les hausses les plus marquées ont été enregistrées par les pharmacies, les magasins de marchandises diverses, incluant les grands magasins, et les supermarchés.

Stimulé par la vigueur des ventes de véhicules automobile pour un deuxième mois consécutif, le commerce de gros a progressé de 1,2 % en septembre. Exclusion faite des véhicules automobiles et des pièces, le commerce de gros n'a augmenté que de 0,4 %, en raison principalement des ventes de matériaux de construction de même que de produits alimentaires. La plus forte baisse a été observée chez les grossistes d’articles personnels et ménagers.

La construction non résidentielle anime le secteur de la construction

L’intensification des activités de construction de bâtiments non résidentiels (+1,6 %) a permis au secteur de la construction d’afficher une progression de 0,2 %. La croissance de la construction de bâtiments non résidentiels s’est manifestée dans tous les types : commerciaux, institutionnels et industriels. Les travaux de génie, les réparations et les autres activités de construction ont fléchi de 0,2 %.

La construction résidentielle est restée inchangée après avoir chuté de 1,5 % en août. Le nombre de mises en chantier de maisons individuelles et d’immeubles à logements multiples a considérablement augmenté dans toutes les régions urbaines, exception faite de l’Atlantique. La valeur des permis de construction résidentielle a grimpé de 3,2 % en septembre. Le marché de la revente, cependant, s’est fortement contracté dans la plupart des régions métropolitaines, ce qui a réduit les activités des agents et des courtiers immobiliers de 0,9 % et celles des avocats et des comptables de 0,3 %.

Profil des industries, troisième trimestre de 2005

L’activité économique au Canada a progressé au troisième trimestre de 2005. En septembre, la production économique est restée inchangée, après avoir augmenté de 0,5 % en août et de 0,3 % en juillet. Pour la première fois depuis quatre trimestres, la croissance des industries productrices de biens (+1,3 %) a surpassé celle du secteur des services (+0,9 %). Ce dynamisme est largement attribuable aux industries liées à l’énergie et à la production de véhicules automobiles.

La production industrielle (la production des mines, des usines et des services publics) s’est accrue de 1,3 %. Le secteur de l’extraction minière, pétrolière et gazière a affiché une hausse de 3,2 %, la production du secteur de la fabrication a augmenté de 0,8 %, et les services publics ont progressé de 0,4 %. Aux États-Unis, l’indice de la production industrielle a enregistré une hausse de 0,2 %, le repli du secteur de l’extraction minière ayant partiellement neutralisé la croissance du secteur de la fabrication et des services publics.

Le secteur de l’extraction minière, de pétrole et de gaz a été aiguillonné par des activités intenses d’exploration pétrolière et gazière (+21 %) et, dans une moindre mesure, par la progression de l’extraction de pétrole et de gaz (+0,6 %). La production du secteur de l’énergie a augmenté de 2,5 %. La fin d’une grève a permis à l’industrie de l’extraction de minerais de fer de reprendre le terrain perdu. Ces gains toutefois ont été presque effacés par un recul de 5,5 % de la production des mines de minéraux non métalliques (qui comprend la production de diamants et de potasse).

La production du secteur de la fabrication s’est accrue de 0,8% au troisième trimestre. Seulement 9 des 21 grands groupes, représentant 51 % de la production manufacturière totale, ont affiché des hausses. La majeure partie de la progression s’explique par la production accrue de véhicules automobiles (+4,9 %) et de pièces (+2,8 %). La fabrication de produits chimiques (+2,3 %) et de produits en plastique (+2,8 %) a également contribué à la croissance de ce secteur. Les baisses les plus marquées ont été observées dans l’industrie des produits en bois sauf les scieries (-5,2 %) et dans celle des produits en papier (-0,9 %).

Les activités de construction ont progressé de 1,2 %. La majeure partie de cette croissance est attribuable aux travaux de génie et de réparations (+2,1 %), notamment dans le secteur pétrolier et gazier. La construction de bâtiments non résidentiels a affiché une hausse de 1,5 %, les travaux visant tous les types de structures ayant montré des signes de vigueur. La construction résidentielle, en revanche, a légèrement fléchi (-0,2 %), principalement en raison de la diminution de la construction de maisons individuelles. Il s’agit là d’une quatrième baisse trimestrielle consécutive de la construction de maisons individuelles.

Le commerce de gros a enregistré une croissance de 1,3 %, surtout grâce aux ventes de véhicules automobiles. Au troisième trimestre, bon nombre de fabricants d’automobiles ont écoulé leurs produits chez les concessionnaires en offrant des programmes d’incitatifs spéciaux aux consommateurs. Si l’on exclut les ventes de véhicules automobiles, la progression du commerce de gros s’établit à 0,3 %. Le commerce de détail a enregistré une légère hausse de 0,1 %, le faible niveau des ventes de véhicules automobiles neufs et d’occasion ayant freiné sa croissance. Ce sont les supermarchés et les pharmacies qui ont le plus contribué à la progression du commerce de détail.

Le secteur financier a accru ses activités de 1,1 %. L’intermédiation financière, tels que les services bancaires, a progressé de 1,6 %, et l’augmentation du volume des opérations sur les marchés boursiers canadiens s’est traduite par une hausse de 2,9 % des activités de courtage de valeurs mobilières et de contrats de marchandises. Le dynamisme persistant du marché de la revente de maisons a donné lieu à une croissance de 3,5 % des activités des agents et courtiers immobiliers.

Le secteur du transport et de l’entreposage a grimpé de 2,1 % au troisième trimestre. Le camionnage (+2,7 %), le transport ferroviaire (+3,1 %) et les activités de soutien au transport (+2,2 %) ont tous tiré parti de la progression du commerce de gros et des industries liées à l’énergie. Le transport de gaz naturel par gazoduc a bondi de 7,1 %.

Tableaux statistiques

Information sur les méthodes et la qualité des données disponible dans la base de métadonnées intégrée: 1301.


Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English
Haut de la page
Date de modification : 2005-12-16 Avis importants