Statistique Canada - Gouvernement du Canada
Accessibilité : Renseignements générauxÉviter tous les menus et aller au contenu.Accueil - Logo de Statistique Canada Éviter le menu principal et aller au menu secondaire. English 1 de 5 Contactez-nous 2 de 5 Aide 3 de 5 Recherche site web 4 de 5 Site du Canada 5 de 5
Éviter le menu secondaire et aller au menu des rubriques. Le quotidien 1 de 7
Recensement 2 de 7
Le Canada en statistiques 3 de 7 Profils des communautés 4 de 7 Nos produits et services 5 de 7 Accueil 6 de 7
Autres liens 7 de 7

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Page principale du troisiéme trimestre de 2005 1 de 14 Version PDF du troisiéme trimestre de 2005 2 de 14 Produit interieur brut en termes de revenus et de dépenses 3 de 14 Produit intérieur brut par industrie 4 de 14 Balance des paiements internationaux 5 de 14 Flux financiers 6 de 14 Productivité du travail, rémunération horaire et coût unitaire de main-d'oeuvre 7 de 14 Bilan des investissements internationaux 8 de 14 Comptes du bilan national 9 de 14 Index des tableaux statistiques 10 de 14 Produits connexes 11 de 14 Documentations connexes 12 de 14 Information supplémentaire 13 de 14 Parutions précédentes 14 de 14
Éviter le menu du rubriques et aller au contenu.

Bilan des investissements internationaux

Troisième trimestre de 2005

Note aux lecteurs

Le passif net des Canadiens envers les résidents étrangers était en hausse de 17 milliards de dollars en septembre après avoir atteint son plus bas niveau en deux décennies en juin dernier. L’appréciation du dollar canadien a fait chuter la valeur des actifs internationaux du Canada de 46,3 milliards de dollars.

Le passif net des Canadiens envers l’étranger, soit la différence entre l’actif et le passif étrangers, s’établissait à 170,4 milliards de dollars à la fin du troisième trimestre. Il s’agit d’une hausse de 11,2 % par rapport au passif de 153,2 milliards de dollars atteint à la fin du trimestre précédent, qui était le plus bas en plus de deux décennies.

La valeur de l’actif international a diminué de 5,6 milliards de dollars par rapport à la fin du deuxième trimestre pour se situer à 1 001,1 milliards de dollars. Le dollar, qui a gagné 5,4 % par rapport à la devise américaine au cours du trimestre, a enlevé 46,3 milliards de dollars à la valeur de cet actif, ce qui a compensé toutes les opérations nettes.

Parallèlement, le passif international du Canada a enregistré une hausse de 11,6 milliards de dollars, passant ainsi à 1 171,4 milliards de dollars. La progression du dollar a enlevé 22,3 milliards de dollars à la position, mais les opérations nettes de 38,2 milliards de dollars lui ont largement fait contrepoids.

Par conséquent, le passif net à l’étranger représentait 12,3 % du produit intérieur brut du Canada à la fin du troisième trimestre, contre 11,4 % le trimestre précédent.

Le dollar canadien a gagné du terrain par rapport à la plupart des autres grandes devises au troisième trimestre, dont une progression de 6,2% par rapport à l’euro et de 7,9 % par rapport au yen japonais.

Bilan des investissements internationaux du Canada
Graphique : Bilan des investissements internationaux du Canada

Actif : Les investissements directs canadiens à l’étranger diminuent, tandis que les avoirs en obligations étrangères progressent

Le raffermissement du dollar canadien a eu sa plus forte incidence sur la valeur des investissements directs canadiens à l’étranger, lesquels ont diminué de 10,2 milliards de dollars pour se fixer à 452,1 milliards de dollars. La réévaluation du taux de change s’est traduite par une baisse de 23,3 milliards de dollars qui a largement compensé les opérations nettes de 11,8 milliards de dollars au troisième trimestre. Environ la moitié de cette baisse est imputable à l’actif en investissements directs aux États-Unis.

Les avoirs canadiens en obligations étrangères ont progressé de façon appréciable pour un quatrième trimestre consécutif, augmentant de près de 10 % pour atteindre 74,5 milliards de dollars à la fin de septembre. Ces avoirs se sont accrus de 30 % environ depuis le début de l’année en raison surtout d’achats. Il s’agissait de la neuvième hausse trimestrielle consécutive.

Les avoirs canadiens en actions étrangères ont reculé de 6,6 milliards de dollars pour se situer à 179,1 milliards de dollars, le niveau le plus bas depuis la fin de 2000. Le flux trimestriel de nouveaux investissements le plus élevé en près de quatre ans, joint à la vigueur des marchés boursiers étrangers, n’a pas suffi à annuler l’impact négatif du taux de change.

Les réserves internationales du Canada s’élevaient à 38,5 milliards de dollars à la fin du trimestre, le niveau le plus bas depuis le troisième trimestre de 1999. Parallèlement, l’actif-dépôts des résidents canadiens a bondi de près de 9 milliards de dollars pour atteindre un niveau record de 135,0 milliards de dollars.

Passif : Bond des investissements directs étrangers au Canada

Les investissements directs étrangers au Canada ont grimpé de 15,1 milliards de dollars pour s’établir à 390,0 milliards de dollars à la fin de septembre, la plus forte augmentation trimestrielle en cinq ans. Les étrangers ont augmenté leur position d’investissements directs au Canada, surtout à la suite d’acquisitions et du réinvestissement des bénéfices dans les filiales existantes.

Les investissements directs étrangers en provenance des États-Unis se sont élevés à 253,6 milliards de dollars, une hausse de 11,1 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent.

Les investisseurs étrangers ont vendu des titres d’emprunt durant le trimestre ce qui, joint à la progression du dollar canadien, a provoqué le plus fort recul trimestriel depuis le deuxième trimestre de 2003 des avoirs étrangers en obligations canadiennes et en instruments du marché monétaire canadien.

Les avoirs étrangers en obligations canadiennes ont reculé de 15,4 milliards de dollars pour atteindre 388,9 milliards de dollars. Pour la première fois depuis 2001, ces avoirs sont tombés sous la barre des 400 milliards de dollars. Suivant la même tendance, les avoirs étrangers en instruments du marché monétaire canadien ont diminué de 2,0 milliards de dollars pour se situer à 17,7 milliards de dollars, un creux historique de 18 ans.

Les avoirs étrangers en actions canadiennes ont progressé de 2,7 milliards de dollars pour atteindre un sommet de 112,0 milliards de dollars, après un repli au deuxième trimestre. L’indice composite S&P/TSX, qui représente le rendement du marché boursier canadien, a gagné plus de 11 % au cours du trimestre, sa plus forte hausse en quatre ans.

En dernier lieu, le passif-dépôts vis-à-vis les non-résidents a augmenté de 17,7 milliards de dollars pour atteindre 198,9 milliards de dollars, tandis que le passif-prêts vis-à-vis les non-résidents a diminué de 6,7 milliards de dollars pour s’établir à 41,3 milliards de dollars.

Passif international net du Canada par rapport au PIB
Graphique : Passif international net du Canada par rapport au PIB

Tableau statistique

Information sur les méthodes et la qualité des données disponible dans la Base de métadonnées intégrée: 1537.


Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English
Haut de la page
Date de modification : 2005-12-16 Avis importants