Sommaire de gestion

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

En dépit de l'importance des régimes de pension agréés (RPA) dans les discussions sur le système de revenu de retraite au Canada, très peu d'études ont porté sur les résultats financiers des cotisants et des non-cotisants à un RPA dans ce pays. Le présent document propose une comparaison des taux de remplacement des gains obtenus à la retraite par un échantillon de couples mariés et en union libre avec et sans RPA en 1991 et/ou 1992.

Nous avons déterminé que les couples sans RPA étaient moins susceptibles d'être retraités en 2006 que les couples dont un conjoint ou les deux ont un RPA. Parmi les couples sans RPA, ceux au sommet de la distribution des gains pour 1989-1991 sont beaucoup plus susceptibles de continuer à travailler jusqu'à un âge plus avancé que ceux au niveau inférieur.

Parmi les couples retraités se trouvant au milieu de la distribution des gains (c.-à-d. les quintile 2, quintile 3 et quintile 4), les taux de remplacement des gains de ceux sans RPA sont plus dispersés que les taux de ceux ayant un RPA. Des proportions plus grandes de couples retraités sans régime de pension que de couples ayant un régime de pension ont des taux de remplacement des gains inférieurs à 0,60, l'ampleur de cette différence variant entre 10 et 15 points de pourcentage pour les quintiles 2 et 3, et entre 5 et 8 points de pourcentage pour le quintile 4. Toutefois, les couples sans régime de pension sont aussi plus susceptibles que les couples ayant un régime d'avoir des taux de remplacement des gains de 1,00 ou plus, la différence allant d'environ 7 à 13 points de pourcentage pour les quintiles 2, 3 et 4. Cependant, en raison de la distribution asymétrique des taux de remplacement chez les couples n'ayant pas de régime de pension, différentes mesures de la tendance centrale produisent des résultats différents. Les taux moyens de remplacement des gains des couples retraités sans RPA des quintiles 2, 3 et 4 sont d'environ 6 à 12 points de pourcentage plus élevés que les taux moyens des couples de retraités ayant un RPA. Inversement, le taux médian de remplacement des gains des couples retraités sans RPA est d'environ 3 à 6 points de pourcentage plus faible que celui des couples retraités ayant un RPA.

Date de modification :