Direction des études analytiques : documents de recherche
Les immigrants économiques dans les villes servant de portes d’entrée : facteurs en jeu dans les décisions relatives à l’emplacement initial et à la migration subséquente

par Marc Frenette
Division de l’analyse sociale et de la modélisation, Statistique Canada

Date de diffusion : le 7 décembre 2018

Passer au texte

Début du texte

Remerciements

La présente recherche a été financée par la Direction de la recherche et de l’évaluation d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). D’excellents commentaires ont été reçus de la part de Ying Gai, de Sébastien Vachon et de Xiaoyi Yan d’IRCC.

Résumé

Les immigrants ont tendance à habiter de façon disproportionnée dans les grandes villes canadiennes, ce qui peut mettre à l’épreuve la capacité d’absorption de ces dernières. La présente étude utilise la Base de données longitudinales sur l’immigration couplée au fichier sur la famille T1 afin d’examiner les décisions relatives à l’emplacement initial et à la migration subséquente des immigrants qui sont des demandeurs principaux de la catégorie économique (DPE) et qui ont été admis depuis l’adoption de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés. Le principal objectif de l’étude est de relever les facteurs associés au fait d’habiter initialement et de demeurer dans l’une des trois plus grandes villes canadiennes servant de porte d’entrée aux immigrants : Montréal, Toronto et Vancouver (MTV). Les constatations donnent à penser que de nombreux facteurs sont fortement associés à la probabilité de s’établir initialement à MTV. La catégorie d’immigration est l’un des facteurs les plus importants, suivie de près du pays de naissance, de la profession envisagée, de la connaissance des langues officielles et de l’expérience de travail avant l’établissement à MTV. Après la décision relative à l’emplacement initial, l’emplacement géographique des immigrants de la composante économique ne change pas beaucoup. La décision relative à l’emplacement initial des DPE constitue une variable explicative très importante de leur emplacement des années plus tard. En effet, seulement 11 % environ des DPE avaient déménagé à MTV ou à l’extérieur de l’une de ces villes 10 ans après l’établissement. Cela étant dit, des facteurs importants sont associés à la migration subséquente qui survient. Parmi les principaux facteurs figure le pays de naissance, surtout chez les DPE qui se sont établis initialement à l’extérieur de MTV. Le nombre de résidents dans la ville de l’emplacement initial originaires du même pays est associé positivement au fait de demeurer à MTV et associé négativement au fait de déménager à MTV chez ceux qui habitent ailleurs. En particulier, la catégorie d’immigration permet d’expliquer dans une moindre mesure la décision relative à la migration subséquente, comparativement à la décision relative à l’emplacement initial.

Mots-clés : immigrants, mobilité géographique

Sommaire

Les immigrants ont tendance à habiter de façon disproportionnée dans les grandes villes canadiennes, comme Montréal, Toronto et Vancouver (MTV). Bien que la part des immigrants s’établissant à MTV ait diminué, l’afflux demeure important. Par conséquent, la capacité d’absorption de ces villes servant de portes d’entrée aux immigrants peut être mise à l’épreuve d’au moins deux façons : du fait de l’accroissement de la concurrence pour obtenir un emploi avec les travailleurs nés au Canada ayant des compétences semblables et du fait de l’augmentation des besoins en matière de services sociaux (surtout en matière de services d’établissement à l’intention des immigrants, dont le logement).

Le principal objectif de l’étude est de relever les facteurs associés au fait d’habiter initialement et de demeurer à MTV. Plus précisément, l’étude utilise la Base de données longitudinales sur l’immigration (BDIM) couplée au fichier sur la famille T1 (FFT1) afin d’examiner les décisions relatives à l’emplacement initial et à la migration subséquente des immigrants qui sont des demandeurs principaux de la catégorie économique (DPE) et qui ont été admis depuis l’adoption de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés (LIPR). Les résultats de l’étude sont répartis en deux types : les facteurs associés à la probabilité d’habiter initialement à MTV et, selon la décision relative à l’emplacement initial, les facteurs associés au fait de demeurer à MTV ou d’y déménager quelques années plus tard. La première partie de l’analyse porte sur les immigrants qui ont été admis en 2004, en 2009 ou en 2014, dont la décision relative à l’emplacement initial est tirée de la première année d’imposition complète suivant l’établissement. Dans la seconde partie, les cohortes d’établissement de 2004 et de 2009 sont séparées selon la décision relative à l’emplacement initial (à MTV ou non, une année après établissement), et les décisions subséquentes relatives à l’emplacement 5 ans après l’établissement sont examinées. Pour la cohorte de 2004, les décisions relatives à l’emplacement 10 ans après l’établissement sont également examinées. Dans tous les cas, on a estimé des modèles probabilistes linéaires dans lesquels la variable dépendante est une variable binaire indiquant le lieu de résidence à MTV.

Les constatations donnent à penser que de nombreux facteurs sont fortement associés à la probabilité de s’établir initialement à MTV. La catégorie d’immigration est l’un des facteurs les plus importants, suivie de près du pays de naissance, de la profession envisagée, de la connaissance des langues officielles et de l’expérience de travail avant l’établissement à MTV.

Après la décision relative à l’emplacement initial, l’emplacement géographique des immigrants de la composante économique ne change pas beaucoup. La décision relative à l’emplacement initial des DPE est une variable explicative très importante de leur emplacement des années plus tard. En effet, seulement 11 % environ des DPE avaient déménagé à MTV ou à l’extérieur de l’une de ces villes 10 ans après l’établissement. Cela étant dit, des facteurs importants sont associés à la migration subséquente qui survient. Parmi les principaux facteurs figure le pays de naissance, surtout chez les DPE qui se sont établis initialement à l’extérieur de MTV. Le nombre de résidents dans la ville de l’emplacement initial originaires du même pays est associé positivement au fait de demeurer à MTV et associé négativement au fait de déménager à MTV chez ceux qui habitent ailleurs. En particulier, la catégorie d’immigration permet d’expliquer dans une moindre mesure la décision relative à la migration subséquente, comparativement à la décision relative à l’emplacement initial.

1 Introduction

La société canadienne vieillit, en partie en raison de l’augmentation de l’espérance de vie et d’un taux de fécondité relativement faible. Des pressions économiques accrues s’exerçant sur la main-d’œuvre existante afin de subvenir aux besoins des personnes âgées par l’intermédiaire des programmes sociaux résultent naturellement d’une société vieillissante. Pour faire contrepoids à cette situation, le Canada a adopté une politique d’immigration active en recourant à la LIPR. Le pays a accueilli plus de 250 000 nouveaux arrivants par année au cours de la dernière décennie et il prévoit accueillir 310 000 immigrants en 2018 et 340 000 en 2020Note . Conformément à la LIPR, l’immigration poursuit trois objectifs principaux : la stimulation de l’économie, la réunification des familles et l’atteinte d’idéaux humanitaires. Dans l’ensemble, l’approche est encore largement orientée vers la prospérité économique du Canada, 60,6 % des immigrants qui ont été admis en 2015 ayant été classés dans la catégorie économiqueNote .

Cependant, de nombreuses études réalisées au cours des deux dernières décennies ont souligné la situation relativement mauvaise et de moins en moins favorable des immigrants sur le marché du travail (Picot et Sweetman, 2012).

Parmi les principales raisons évoquées, mentionnons l’évolution de la composition des pays d’origine, la décroissance de la rétribution de l’expérience acquise à l’étranger, l’effondrement du secteur des technologies de l’information au début des années 2000, les faibles compétences linguistiques et le taux de rétribution plus faible associé aux titres de compétence étrangers.

Un autre facteur possible est la tendance des immigrants à s’établir dans les grandes villes canadiennes, par exemple MTV. Bien que la part des immigrants s’établissant dans les grandes villes ait diminué au cours des dernières années (Bonikowska, Hou et Picot, 2015), l’afflux demeure important. Par conséquent, la capacité d’absorption de ces grands centres peut être mise à l’épreuve d’au moins deux façons : du fait de l’accroissement de la concurrence pour obtenir un emploi avec les travailleurs nés au Canada ayant des compétences semblables et du fait de l’augmentation des besoins en matière de services sociaux (surtout en matière de services d’établissement à l’intention des immigrants).

En conséquence, les responsables des politiques d’immigration ont déjà commencé à s’attaquer au problème par l’intermédiaire du Programme des candidats des provinces (PCP), qui vise à favoriser une dispersion plus équilibrée des immigrants de la composante économique au Canada. L’évaluation du Programme des candidats des provinces réalisée par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada a permis de conclure que le PCP conserve généralement efficacement ses participants, bien que les taux de conservation varient considérablement d’un bout à l’autre du pays (le plus faible ayant été observé au Canada atlantique, le plus élevé, en Alberta et en Colombie-Britannique)Note . Pandey et Townsend (2011) ont également conclu que le PCP attire et conserve généralement efficacement les immigrants de la composante économique.

De façon plus générale, la question de l’emplacement des immigrants (migration initiale et subséquente) demeure peu étudiée. Ostrovsky, Hou et Picot (2011) ont conclu que les immigrants récents ont répondu au boom économique en Alberta dans une plus large mesure que les personnes nées au Canada. Bonikowska, Hou et Picot (2015) ont conclu que les changements sur le plan des politiques d’immigration (en particulier le PCP) et l’évolution des régions d’origine des immigrants étaient associés à des changements dans la destination initiale des immigrants. Hou (2007) s’est penché sur la taille de la communauté d’immigrants préexistante comme facteur de la décision relative à la destination initiale et n’a décelé aucune relation.

La présente étude contribue à la documentation en examinant de manière exhaustive les décisions relatives à l’emplacement initial et à la migration subséquente des immigrants qui sont des DPE et qui ont été admis depuis l’adoption de la LIPR en 2003, au moyen de la BDIM couplée au FFT1. L’étude cherche avant tout à relever les principaux facteurs associés au fait de s’établir initialement dans l’une des villes servant de portes d’entrée aux immigrants (à savoir MTV) et au fait de demeurer dans l’une de ces villes ou d’y déménager. Plusieurs facteurs possibles figurent dans la BDIM, alors que le FFT1 permet de suivre les immigrants sur le plan géographique pendant plusieurs années suivant l’arrivée.

La section qui suit décrit la méthodologie utilisée dans l’étude. Une description des résultats détaillés est ensuite présentée. En guise de conclusion, le document présente un résumé des principaux résultats.

2 Données et méthodes

Les résultats de l’étude sont répartis en deux types : les facteurs associés à la probabilité d’habiter initialement dans une ville servant de porte d’entrée aux immigrants (MTVNote ) et, selon la décision relative à l’emplacement initial, les facteurs associés au fait de demeurer à MTV ou d’y déménager quelques années plus tard. La première partie de l’analyse porte sur les immigrants qui ont été admis en 2004, en 2009 ou en 2014, dont la décision relative à l’emplacement initial est tirée de la première année d’imposition complète suivant l’établissement. Dans la deuxième partie, les cohortes d’établissement de 2004 et de 2009 sont séparées selon la décision relative à l’emplacement initial (à MTV ou non, une année après l’établissement), et les décisions subséquentes relatives à l’emplacement 5 ans après l’établissement sont examinées. Pour la cohorte de 2004, les décisions relatives à l’emplacement 10 ans après l’établissement sont également examinées. Dans tous les cas, on a estimé des modèles probabilistes linéaires dans lesquels la variable dépendante est une variable binaire indiquant le lieu de résidence à MTVNote .

L’échantillon d’analyse regroupe tous les DPE qui ont été admis au cours des années cibles. Les immigrants de la catégorie économique regroupent les immigrants qui entrent dans les catégories suivantes : travailleurs qualifiés, gens d’affaires, candidats des provinces, aides familiaux résidants et expérience canadienne (établie en 2009). Le demandeur principal est simplement le demandeur principal de la famille; l’époux ou le conjoint et les enfants à charge qui accompagnent le demandeur principal ne sont pas des demandeurs principauxNote .

Les données proviennent de la BDIM et du FFT1, lesquels ont été couplés de 1982 à 2015. La BDIM renferme des renseignements sur tous les immigrants qui ont été admis au Canada (c.-à-d. ceux qui sont devenus résidents permanents ou citoyens). Le FFT1 contient des renseignements fiscaux sur les particuliers et leur famille pour tous les déclarants et leurs personnes à charge non déclarantes (notamment un époux ou un conjoint, un enfant et un enfant majeur handicapé).

La présente étude concerne uniquement la période écoulée depuis que la LIPR a été adoptée (en 2003), car il s’agit de la loi qui régit actuellement la politique d’immigration, et les résultats antérieurs peuvent ne plus s’appliquerNote .

Les données de la BDIM-FFT1 renferment plusieurs variables d’analyse importantes. La variable dépendante (habiter à MTV ou non) est relevée dans le FFT1 au moyen du code postal de la famille, qui est recodé selon la région métropolitaine de recensement (RMR)Note . La RMR est ensuite utilisée pour créer l’indicateur de MTVNote . À quelques exceptions près, les variables explicatives proviennent de la BDIM et elles sont mesurées au moment de l’établissement. Elles comprennent ce qui suit :

Pour les modèles de la migration subséquente, deux autres covariables sont incluses. Il s’agit des mesures linéaires du revenu familial et du nombre de résidents d’une même ville qui sont nés dans le même pays (les mesures sont créées à partir des données fiscales et mesurées à partir de la première année d’imposition complète suivant l’établissementNote ). Les deux variables sont divisées par 10 000, étant donné que les estimations de coefficients par unité étaient très faiblesNote . Le revenu familial est mesuré après impôt et est rajusté en étant divisé par la racine carrée du nombre de membres de la famille. Cette approche exprime le revenu en « équivalents-adultes » et permet ainsi de produire une mesure par habitant tout en tenant néanmoins compte des économies d’échelle dans la production des ménages associées à des familles plus nombreuses. Le revenu est exprimé en dollars constants de 2015 dans les modèles.

3 Résultats

3.1 Emplacement initial

Le tableau 1 présente la distribution de fréquences des variables utilisées dans l’analyse de l’emplacement initial. Plus de la moitié des DPE habitaient initialement à MTV, peu importe la cohorte d’établissement; cependant, la proportion affichait une baisse constante au fil des ans (de 72,1 % de la cohorte de 2004 à 51,2 % de la cohorte de 2014)Note . Les 20 pays d’origine principaux sont présentés dans le tableau (en ordre décroissant de fréquence au sein de la cohorte d’établissement de 2014). Ils représentent collectivement entre 70 % et 80 % des DPE admis tout au long de la période à l’étude. Dans la cohorte de 2014, plus d’un cinquième des DPE (21,3 %) étaient originaires de l’Inde (en hausse par rapport à 12,0 % de la cohorte de 2004), 15,4 % étaient originaires des Philippines (en hausse par rapport à 9,4 % de la cohorte de 2004), 8,9 % étaient originaires de la Chine (en baisse par rapport à 15,8 % de la cohorte de 2004) et de 7,9 % étaient originaires de l’Iran. On observe une forte baisse dans les pays figurant après l’Iran, les DPE originaires de la France (le pays suivant sur le plan de la taille) formant 3,1 % du chiffre total.

Tableau 1
Caractéristiques de l’échantillon de demandeurs principaux de la catégorie économique
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Caractéristiques de l’échantillon de demandeurs principaux de la catégorie économique Cohorte d’établissement, 2004, 2009 et 2014, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Cohorte d’établissement
2004 2009 2014
pourcentage
Emplacement
MTV 72,1 61,9 51,2
Pays de naissance
Inde 12,0 9,8 21,3
Philippines 9,4 18,6 15,4
Chine 15,8 11,8 8,9
Iran 3,1 2,4 7,9
France 4,3 3,8 3,1
Corée du Sud 2,3 2,6 2,6
Royaume-Uni 2,5 3,5 2,5
Pakistan 4,1 1,8 2,4
Nigéria 0,6 1,3 1,8
Algérie 2,7 3,4 1,8
États-Unis 1,1 1,3 1,3
Ukraine 1,4 1,3 1,3
Maroc 3,6 3,6 1,1
Égypte 1,2 1,5 1,0
Colombie 1,1 0,7 1,0
Bangladesh 1,1 0,9 0,9
Roumanie 5,2 1,2 0,8
Haïti 0,9 0,9 0,8
Fédération de Russie 2,0 1,6 0,7
Liban 1,9 1,2 0,7
Reste du monde 24,0 27,1 22,8
Catégorie d’immigration
Travailleurs qualifiés 89,4 62,1 39,2
Gens d’affaires 1,3 1,8 1,2
Candidats des provinces 3,9 21,7 33,0
Aides familiaux résidants 5,4 11,2 3,0
Expérience canadienne Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 3,2 23,6
Profession envisagée
Gestion 7,8 13,7 10,1
Affaires, finances et administration 13,7 14,2 13,4
Sciences naturelles et appliquées et domaines connexes 40,5 20,1 24,1
Services de santé 7,0 7,7 9,2
Enseignement, droit et services sociaux, communautaires et gouvernementaux 16,1 22,7 12,9
Arts, culture, sports et loisirs 4,1 2,9 2,6
Vente et services 5,9 8,1 17,4
Métiers, transport, machinerie et domaines connexes 4,1 7,6 7,7
Ressources naturelles, agriculture et domaines de production connexes 0,2 0,8 0,8
Fabrication et services publics 0,5 2,3 1,9
Niveau de scolarité
Aucun diplôme ni certificat d’études postsecondaires 5,6 10,8 11,9
Certificat d’une école de métiers 3,7 6,2 7,0
Autre diplôme d’études postsecondaires non universitaires 10,9 14,8 10,1
Baccalauréat 52,9 43,7 45,5
Maîtrise 22,2 20,4 22,4
Doctorat 4,8 4,2 3,3
Connaissance des langues officielles
Anglais seulement 55,2 64,9 74,5
Français seulement 5,3 5,2 4,7
Français et anglais 25,3 24,1 17,5
Ni le français ni l’anglais 14,2 5,9 3,3
Sexe
Femme 33,4 39,4 37,7
Âge
15 à 24 ans 1,9 2,7 4,1
25 à 34 ans 49,9 47,7 56,4
35 à 44 ans 37,4 35,4 30,1
45 à 54 ans 10,1 12,7 8,4
55 à 64 ans 0,7 1,5 1,1
État matrimonial
Marié ou en union libre 61,9 54,4 52,6
Nombre de personnes à charge
Aucune 68,0 79,8 92,8
Une 17,0 10,7 4,6
Deux 11,1 7,0 2,1
Trois ou plus 4,9 3,1 0,6
Nombre d’années d’emploi à MTV avant l’établissement
Aucune 89,5 78,7 73,0
Une 2,1 3,9 3,5
Deux 2,3 5,4 7,1
Trois 4,0 6,3 8,1
Quatre 1,3 3,5 4,7
Cinq 0,9 2,2 3,7
Nombre d’années d’inscription dans un établissement postsecondaire à MTV avant l’établissement
Aucune 95,8 92,3 88,5
Une 1,9 3,8 5,8
Deux 1,1 1,9 3,3
Trois 0,7 1,1 1,7
Quatre 0,3 0,6 0,6
Cinq 0,2 0,3 0,2

Dans la cohorte d’établissement de 2004, la plupart des DPE étaient des travailleurs qualifiés (89,4 %). Il s’agissait toujours de la catégorie principale chez les membres de la cohorte de 2014, mais dans une mesure nettement moindre (seulement 39,2 %). Une proportion croissante des DPE ont été admis à titre de candidats des provinces ou dans la catégorie de l’expérience canadienne (une nouvelle catégorie établie en 2009) au cours des dernières années. Dans la cohorte de 2014, très peu de DPE ont été admis dans la catégorie des gens d’affaires ou dans celle des aides familiaux résidants.

Dans l’ensemble, la répartition des professions envisagées des DPE est demeurée assez constante au fil du temps. Il existe cependant deux exceptions. La proportion des DPE ayant l’intention de travailler dans le domaine des sciences naturelles et appliquées et dans des domaines connexes a considérablement diminué (passant de 40,5 % à 24,1 % pendant la période à l’étude), tandis que la proportion des DPE ayant l’intention de travailler dans le secteur des ventes et des services a triplé (passant de 5,9 % à 17,4 % pendant la période à l’étude). Néanmoins, les proportions se sont principalement maintenues à un niveau assez stable. Dans l’ensemble, la plupart des DPE avaient l’intention de travailler dans des domaines généralement associés à des titres universitaires.

En effet, au moins deux tiers des DPE étaient titulaires d’un titre universitaire au moment de l’établissement (peu importe la cohorte). Cependant, la proportion a affiché une baisse de 79,9 % de la cohorte de 2004 à 71,2 % de la cohorte de 2014. Cette baisse a été compensée par des hausses de la proportion des DPE qui étaient titulaires d’un certificat d’une école de métiers (passant de 3,7 % à 7,0 %) ou qui n’avaient pas de titre d’études postsecondaires (passant de 5,6 % à 11,9 %).

Même si la plupart des DPE connaissaient le français ou l’anglais (92,7 % de la cohorte d’établissement de 2014), l’étendue de cette connaissance est inconnue. Près des deux tiers des DPE étaient des hommes. En outre, les DPE étaient jeunes : 60,5 % de la cohorte de 2014 étaient âgés de moins de 35 ans au moment de l’établissement (en hausse par rapport à 51,8 % de la cohorte de 2004). De plus, les membres des cohortes plus récentes étaient moins susceptibles d’être mariés ou d’être dans une relation d’union libre et ils avaient moins de personnes à charge.

Si la majorité des DPE n’avaient pas travaillé à MTV dans les cinq années précédant l’établissement, cette tendance est devenue moins manifeste au fil du temps (73,0 % de la cohorte de 2014, en baisse par rapport à 89,5 % de la cohorte de 2004). De même, la majorité des DPE n’avaient pas été inscrits dans un établissement postsecondaire canadien à MTV dans les cinq années précédant l’établissement, mais cette tendance est aussi devenue moins manifeste au fil du temps (88,5 % de la cohorte de 2014, en baisse par rapport à 95,8 % de la cohorte de 2004).

Le tableau 2 présente les résultats du modèle probabiliste linéaire de la décision relative à l’emplacement initial. Étant donné que le nombre d’observations est élevé, la plupart des coefficients sont statistiquement significatifs. En conséquence, la taille des coefficients est plus importante que leur signification statistique dans la plupart des cas. Les coefficients sont interprétés comme étant la différence en points de pourcentage dans la probabilité d’habiter dans une ville servant de porte d’entrée aux immigrants une année d’imposition complète suivant l’établissement, comparativement à la catégorie de référence.

Tableau 2
Résultats du modèle probabiliste linéaire, lieu de résidence à Montréal, à Toronto ou à Vancouver une année après l’établissement en fonction des caractéristiques d’établissement
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Résultats du modèle probabiliste linéaire Cohorte d’établissement de 2004, Cohorte d’établissement de 2009 et Cohorte d’établissement de 2014, calculées selon coefficient et erreur-type robuste unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Cohorte d’établissement de 2004 Cohorte d’établissement de 2009 Cohorte d’établissement de 2014
coefficient erreur-type robuste coefficient erreur-type robuste coefficient erreur-type robuste
Pays de naissance
Inde 0,148Note *** 0,008 0,067Note *** 0,008 0,036Note *** 0,005
Philippines 0,014 0,011 -0,082Note *** 0,007 -0,129Note *** 0,005
Chine 0,089Note *** 0,009 0,052Note *** 0,008 0,145Note *** 0,007
Iran 0,182Note *** 0,012 0,154Note *** 0,012 0,212Note *** 0,008
France -0,092Note *** 0,013 -0,118Note *** 0,011 -0,184Note *** 0,011
Corée du Sud 0,083Note *** 0,016 0,019 0,013 0,052Note *** 0,011
Royaume-Uni -0,258Note *** 0,015 -0,197Note *** 0,011 -0,068Note *** 0,010
Pakistan 0,111Note *** 0,013 0,085Note *** 0,015 0,085Note *** 0,013
Nigéria -0,134Note *** 0,032 -0,149Note *** 0,019 -0,182Note *** 0,012
Algérie 0,153Note *** 0,013 0,156Note *** 0,010 0,248Note *** 0,012
États-Unis -0,219Note *** 0,022 -0,094Note *** 0,017 -0,090Note *** 0,013
Ukraine 0,053Note ** 0,019 0,032Tableau 2 Note  0,017 0,032Note * 0,015
Maroc 0,148Note *** 0,011 0,139Note *** 0,010 0,139Note *** 0,017
Égypte -0,037 0,023 0,024 0,017 0,065Note *** 0,019
Colombie 0,003 0,023 -0,022 0,022 0,065Note *** 0,019
Bangladesh 0,105Note *** 0,023 0,019 0,023 0,036Tableau 2 Note  0,019
Roumanie 0,026Note * 0,011 0,022 0,017 0,012 0,020
Haïti 0,122Note *** 0,021 0,123Note *** 0,019 0,147Note *** 0,019
Fédération de Russie 0,088Note *** 0,016 0,075Note *** 0,015 0,052Note * 0,020
Liban 0,017 0,017 0,009 0,019 0,055Note * 0,022
Reste du monde (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Catégorie d’immigration
Travailleurs qualifiés (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Gens d’affaires -0,071Note *** 0,021 0,051Note *** 0,014 0,180Note *** 0,016
Candidats des provinces -0,491Note *** 0,011 -0,391Note *** 0,006 -0,334Note *** 0,005
Aides familiaux résidants -0,235Note *** 0,016 -0,103Note *** 0,011 -0,252Note *** 0,012
Expérience canadienne Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer -0,197Note *** 0,010 -0,253Note *** 0,006
Profession envisagée
Gestion (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Affaires, finances et administration 0,023Note * 0,010 -0,049Note *** 0,008 0,016Note * 0,007
Sciences naturelles et appliquées et domaines connexes -0,051Note *** 0,009 -0,104Note *** 0,007 -0,017Note * 0,007
Services de santé -0,072Note *** 0,012 -0,088Note *** 0,009 -0,029Note *** 0,008
Enseignement, droit et services sociaux, communautaires et gouvernementaux -0,088Note *** 0,011 -0,166Note *** 0,008 -0,061Note *** 0,008
Arts, culture, sports et loisirs 0,013 0,013 -0,040Note *** 0,012 0,028Note ** 0,011
Vente et services 0,004 0,012 -0,100Note *** 0,009 -0,085Note *** 0,007
Métiers, transport, machinerie et domaines connexes -0,055Note *** 0,014 -0,096Note *** 0,009 -0,050Note *** 0,008
Ressources naturelles, agriculture
et domaines de production
connexes
-0,233Note *** 0,057 -0,215Note *** 0,015 -0,137Note *** 0,015
Fabrication et services publics -0,047Tableau 2 Note  0,025 -0,215Note *** 0,011 -0,069Note *** 0,011
Niveau de scolarité
Aucun diplôme ni certificat d’études postsecondaires (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Certificat d’une école de métiers -0,086Note *** 0,014 -0,066Note *** 0,009 -0,041Note *** 0,007
Autre diplôme d’études postsecondaires non universitaires 0,021Note * 0,011 -0,011 0,007 -0,013Note * 0,006
Baccalauréat 0,030Note ** 0,010 0,006 0,007 0,006 0,005
Maîtrise -0,013 0,011 -0,005 0,008 0,006 0,006
Doctorat -0,116Note *** 0,015 -0,053Note *** 0,012 -0,041Note *** 0,011
Connaissance des langues officielles
Anglais seulement (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Français seulement 0,112Note *** 0,012 0,167Note *** 0,011 0,147Note *** 0,011
Français et anglais 0,112Note *** 0,007 0,163Note *** 0,006 0,158Note *** 0,007
Ni le français ni l’anglais 0,068Note *** 0,008 0,120Note *** 0,009 0,092Note *** 0,010
Sexe
Homme (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Femme 0,031Note *** 0,005 0,012Note ** 0,004 0,019Note *** 0,004
Âge
15 à 24 ans (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
25 à 34 ans -0,009 0,015 0,020Tableau 2 Note  0,011 -0,009 0,008
35 à 44 ans -0,006 0,016 0,038Note ** 0,012 0,007 0,009
45 à 54 ans 0,008 0,018 0,032Note * 0,013 -0,008 0,010
55 à 64 ans -0,008 0,031 0,003 0,019 -0,011 0,017
État matrimonial
Marié ou en union libre 0,011Note * 0,005 0,007 0,004 0,004 0,004
Célibataire (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Personnes à charge
Nombre de personnes à charge -0,002 0,003 0,010Note *** 0,003 -0,002 0,004
Emploi à MTV avant
l’établissement
Nombre d’années 0,140Note *** 0,003 0,155Note *** 0,002 0,184Note *** 0,001
Inscription dans un établissement postsecondaire à MTV avant l’établissement
Nombre d’années -0,037Note *** 0,005 -0,006Note * 0,003 -0,013Note *** 0,003
Ordonnée à l’origine 0,648Note *** 0,020 0,636Note *** 0,015 0,517Note *** 0,012

Les résultats donnent à penser que la probabilité de s’établir initialement à MTV varie considérablement selon plusieurs caractéristiques des immigrants. En ce qui concerne le pays d’origine, les DPE originaires de la France, du Nigéria, des Philippines, des États-Unis et du Royaume-Uni étaient les moins susceptibles d’habiter initialement à MTV. Cependant, si cette tendance n’a cessé de s’accentuer dans le cas des DPE originaires de la France, des Philippines et du Nigéria pendant la période à l’étude, elle s’est atténuée dans le cas des DPE originaires des États-Unis et du Royaume-Uni. En revanche, les DPE originaires de pays comme l’Algérie, l’Iran, Haïti, la Chine et le Maroc étaient les plus susceptibles de s’établir à MTV, une tendance observée pendant toute la période à l’étude.

Il existe une corrélation encore plus forte entre la catégorie d’immigration et la probabilité de s’établir à MTV. Les candidats des provinces étaient beaucoup moins susceptibles de s’établir à MTV que les travailleurs qualifiés (la catégorie de référence). La différence est très grande, s’établissant à 33,4 points de pourcentage pour la cohorte d’établissement de 2014. Les DPE de la catégorie de l’expérience canadienne et de celle des aides familiaux résidants étaient aussi moins susceptibles que les travailleurs qualifiés de s’établir à MTV (une différence d’environ 25 points de pourcentage pour chaque catégorie). À l’opposé, les immigrants de la catégorie des gens d’affaires étaient plus susceptibles que les travailleurs qualifiés d’habiter à MTV (une différence de 18 points de pourcentage).

Comme il fallait s’y attendre, les DPE ayant l’intention de travailler dans les secteurs des ressources naturelles et de l’agriculture et dans les domaines de production connexes représentaient le groupe le moins susceptible de s’établir à MTV (13,7 points de pourcentage de moins que ceux ayant l’intention de travailler en gestion, la catégorie de référence). La plupart des autres groupes étaient soit légèrement moins susceptibles soit tout aussi susceptibles que la catégorie de référence d’habiter initialement à MTV.

Il n’y a pas de forte corrélation entre le niveau de scolarité et les décisions relatives à l’emplacement. Les DPE titulaires d’un certificat d’une école de métiers ou d’un doctorat étaient les moins susceptibles de s’établir à MTV. Les gens de métier peuvent être nécessaires dans toutes les régions du pays (surtout dans les provinces de l’Alberta, de la Saskatchewan et de Terre-Neuve-et-Labrador, qui ont toutes connu une prospérité économique fondée sur l’exploitation des ressources pendant la période à l’étude). Les titulaires d’un doctorat peuvent être plus susceptibles de travailler en enseignement supérieur, domaine qui emploie des travailleurs dans bon nombre de régions du pays.

Il existe une plus forte corrélation entre la connaissance des langues officielles et les décisions relatives à l’emplacement. Les DPE ayant une connaissance de l’anglais seulement étaient les moins susceptibles de s’établir à MTV, tandis que ceux qui avaient une connaissance du français (seulement ou avec une connaissance de l’anglais) en étaient les plus susceptibles.

La corrélation entre l’âge, le sexe, l’état matrimonial et le nombre de personnes à charge et les décisions relatives à l’emplacement n’est pas particulièrement forte. Les femmes étaient plus susceptibles que les hommes d’habiter à MTV, mais la différence est seulement de 1 à 3 points de pourcentage, selon la cohorte d’établissement. Les différences selon le groupe d’âge, l’état matrimonial et le nombre de personnes à charge sont encore plus faibles et en général statistiquement non significatives.

Le fait d’avoir travaillé à MTV pendant une autre année d’imposition avant l’établissement est associé à une augmentation significative de la probabilité de s’établir à MTV (de 14 à 18 points de pourcentage, selon la cohorte). Le fait d’avoir travaillé à MTV pendant deux autres années est fortement associé au fait d’habiter initialement à MTV en tant que candidat des provinces (comparativement à la catégorie de référence des travailleurs qualifiés). En revanche, il y a une faible corrélation (négative) entre l’inscription dans un établissement postsecondaire à MTV avant l’établissement et le fait de s’établir à MTV. Il n’est peut-être pas étonnant de constater une telle tendance, car les établissements postsecondaires ne s’engagent envers les étudiants qu’à court terme sur le plan géographique, par opposition au travail, qui peut offrir une possibilité à long terme.

3.2 Migration subséquente

La présente section, qui porte sur les résultats liés à la migration subséquente, est divisée en fonction de la décision relative à l’emplacement initial des DPE (MTV ou non). Dans les deux cas, le résultat d’intérêt est un indicateur du fait d’habiter à MTV des années plus tard.

3.2.1 Demandeurs admis initialement à Montréal, à Toronto ou à Vancouver

En ce qui concerne les cohortes d’établissement de 2004 et de 2009, 93 % des DPE qui s’étaient établis initialement à MTV y étaient demeurés 5 ans plus tard. Dans le cas de la cohorte de 2004, 89 % des DPE étaient demeurés à MTV 10 ans plus tard. Par conséquent, la décision relative à l’emplacement initial est une variable explicative importante des décisions ultérieures relatives à l’emplacement géographique.

Malgré le faible taux de transition à l’extérieur de MTV, certains facteurs sont plus fortement associés que d’autres à la migration. Cette constatation est plus manifeste dans la dimension du pays de naissance (tableau 3). Les DPE originaires du Nigéria, du Royaume-Uni, du Pakistan, de l’Inde et du Bangladesh étaient généralement les moins susceptibles de demeurer à MTV 5 ans et 10 ans après l’établissement. (Selon les résultats du tableau 2, les DPE originaires du Nigéria et du Royaume-Uni figuraient parmi les moins susceptibles d’habiter initialement à MTV.) En revanche, les DPE originaires de l’Algérie, de la Roumanie, de l’Ukraine et du Maroc étaient les plus susceptibles de demeurer à MTV.

Tableau 3
Résultats du modèle probabiliste linéaire, fait de demeurer à Montréal, à Toronto ou à Vancouver après s’y être établi initialement en fonction des caractéristiques d’établissement
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Résultats du modèle probabiliste linéaire Cohorte d’établissement, 2004, 2009, 5 ans après l’établissement et 10 ans après l’établissement, calculées selon coefficient et erreur-type robuste unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Cohorte d’établissement
2004 2009
5 ans après l’établissement 10 ans après l’établissement 5 ans après l’établissement
coefficient erreur-type robuste coefficient erreur-type robuste coefficient erreur-type robuste
Pays de naissance
Inde -0,031Note *** 0,009 -0,036Note *** 0,011 -0,030Note *** 0,008
Philippines -0,022Note * 0,011 -0,011 0,013 -0,016Tableau 3 Note  0,009
Chine -0,008 0,009 0,003 0,011 0,013Tableau 3 Note  0,008
Iran 0,011 0,011 0,033Note ** 0,013 -0,001 0,010
France -0,005 0,012 -0,016 0,016 -0,034Note ** 0,011
Corée du Sud 0,004 0,012 0,011 0,015 -0,002 0,011
Royaume-Uni -0,063Note ** 0,020 -0,100Note *** 0,024 -0,045Note ** 0,015
Pakistan -0,081Note *** 0,013 -0,084Note *** 0,015 -0,031Note * 0,014
Nigéria -0,054 0,034 -0,122Note ** 0,044 -0,092Note *** 0,025
Algérie 0,044Note *** 0,011 0,069Note *** 0,013 0,022Note * 0,009
États-Unis 0,011 0,017 -0,015 0,025 -0,070Note *** 0,020
Ukraine 0,034Note ** 0,011 0,058Note *** 0,014 -0,002 0,016
Maroc 0,022Tableau 3 Note  0,011 0,039Note ** 0,014 0,012 0,009
Égypte -0,060Note * 0,024 0,001 0,023 -0,031Note * 0,015
Colombie -0,075Note ** 0,024 -0,033 0,024 -0,028 0,022
Bangladesh -0,057Note ** 0,022 -0,045Tableau 3 Note  0,024 -0,055Note * 0,023
Roumanie 0,026Note ** 0,010 0,039Note ** 0,012 -0,003 0,014
Haïti 0,016 0,016 0,015 0,020 0,009 0,015
Fédération de Russie 0,005 0,013 0,006 0,016 0,012 0,013
Liban -0,007 0,017 -0,003 0,021 -0,004 0,015
Reste du monde (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Catégorie d’immigration
Travailleurs qualifiés (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Gens d’affaires 0,007 0,010 -0,001 0,016 0,039Note *** 0,007
Candidats des provinces -0,006 0,017 -0,011 0,021 0,010 0,006
Aides familiaux résidants 0,029 0,013 0,011 0,016 0,019Note * 0,009
Expérience canadienne Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 0,013 0,009
Profession envisagée
Gestion (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Affaires, finances et administration 0,005 0,007 0,013 0,009 0,010 0,006
Sciences naturelles et appliquées et domaines connexes -0,028 0,007 -0,030 0,008 -0,008 0,006
Services de santé -0,058 0,010 -0,060 0,012 -0,029 0,008
Enseignement, droit et services sociaux, communautaires et gouvernementaux -0,015 0,008 -0,014 0,010 -0,010 0,006
Arts, culture, sports et loisirs 0,003 0,009 0,006 0,011 0,016 0,009
Vente et services 0,002 0,009 0,005 0,011 0,005 0,007
Métiers, transport, machinerie et domaines connexes -0,016 0,012 -0,034 0,014 0,013 0,008
Ressources naturelles, agriculture et domaines de production connexes -0,078 0,075 -0,165 0,097 -0,011 0,039
Fabrication et services publics -0,008 0,023 -0,018 0,030 0,007 0,015
Niveau de scolarité
Aucun diplôme ni certificat d’études postsecondaires (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Certificat d’une école de métiers -0,003 0,012 0,008 0,015 0,005 0,009
Autre diplôme d’études postsecondaires non universitaires 0,019Note * 0,008 0,023Note * 0,010 0,014Note * 0,006
Baccalauréat 0,006 0,008 0,002 0,009 0,014Note * 0,006
Maîtrise -0,004 0,009 -0,014 0,010 -0,003 0,007
Doctorat -0,022Tableau 3 Note  0,013 -0,037Note * 0,016 -0,007 0,011
Connaissance des langues officielles
Anglais seulement (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Français seulement 0,009 0,009 0,012 0,011 0,014Tableau 3 Note  0,008
Français et anglais -0,003 0,006 -0,011 0,007 0,017Note ** 0,006
Ni le français ni l’anglais 0,013Note * 0,006 0,015Note * 0,007 -0,002 0,007
Sexe
Homme (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Femme 0,017Note *** 0,004 0,021Note *** 0,005 0,013Note *** 0,004
Âge
15 à 24 ans (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
25 à 34 ans -0,021Tableau 3 Note  0,012 0,007 0,017 0,016 0,011
35 à 44 ans -0,010 0,012 0,019 0,018 0,031Note ** 0,012
45 à 54 ans 0,011 0,013 0,046Note * 0,019 0,029Note * 0,013
55 à 64 ans 0,018 0,019 0,031 0,031 0,038Note * 0,016
État matrimonial
Marié ou en union libre 0,014Note ** 0,005 0,018Note *** 0,005 0,008Tableau 3 Note  0,004
Célibataire (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Personnes à charge
Nombre de personnes à charge 0,007Note ** 0,003 0,011Note *** 0,003 0,011Note *** 0,002
Emploi à MTV avant l’établissement
Nombre d’années 0,006Tableau 3 Note  0,003 0,013Note ** 0,004 0,009Note *** 0,002
Inscription dans un établissement postsecondaire à MTV avant l’établissement
Nombre d’années -0,009 0,006 -0,025Note ** 0,008 -0,004 0,003
Revenu familial
Revenu familial rajusté après impôt / 10 000 0,003Note *** 0,001 0,003Note *** 0,001 0,001 0,001
Résidents de la ville originaires du même pays
Nombre de résidents / 10 000 0,017Note * 0,007 0,016Tableau 3 Note  0,009 0,031Note *** 0,007
Ordonnée à l’origine 0,920Note *** 0,016 0,851Note *** 0,022 0,857Note *** 0,014

Il n’existe une forte corrélation qu’entre très peu des autres facteurs examinés et la migration subséquente. Ceux-ci comprennent la catégorie d’immigration, qui était étroitement associée à la décision relative à l’emplacement initial, et la profession envisagée (qui était est aussi associée à l’emplacement initial). Chez les DPE, les femmes et les personnes mariées ou en union libre étaient légèrement plus susceptibles de demeurer à MTV que les hommes et les personnes célibataires, respectivement. On peut en dire autant des DPE qui avaient davantage de personnes à charge, qui avaient un revenu familial plus élevé, qui étaient entourés de plus d’immigrants originaires du même pays à l’emplacement initial (RMR) choisi ou qui avaient travaillé plus longtemps à MTV avant l’établissement. Cependant, dans tous ces cas, les associations sont généralement faibles, au moins comparativement au pays de naissance. Par exemple, une augmentation de 10 000 $ du revenu familial rajusté après impôt est associée à une augmentation de 0,1 à 0,3 point de pourcentage de la probabilité de demeurer à MTV 5 ans ou 10 ans après l’établissement. Il existe une corrélation un peu plus forte entre le nombre de résidents originaires du même pays et la probabilité de demeurer à MTV. Plus précisément, une augmentation de 10 000 immigrants originaires du même pays est associée à une augmentation de 1,7 à 3,1 points de pourcentage de la probabilité de demeurer à MTV. Le nombre d’années d’inscription à un programme postsecondaire à MTV avant l’établissement est associé négativement au fait de demeurer à MTV, bien que la relation soit très faible et qu’elle ne soit statistiquement significative que dans un seul cas.

3.2.2 Demandeurs admis initialement à l’extérieur de Montréal, de Toronto ou de Vancouver

Il y a également très peu de migration subséquente chez les DPE qui habitaient initialement à l’extérieur de MTV. Environ 9 % des DPE de la cohorte d’établissement de 2004 qui s’étaient établis initialement à l’extérieur de MTV avaient déménagé à MTV 5 ans après l’établissement. Ce chiffre est passé à 11 % 10 ans après l’établissement. Au sein de la cohorte d’établissement de 2009, 6 % des DPE avaient déménagé à MTV 5 ans après l’établissement.

Bon nombre des facteurs examinés dans la présente étude sont plus fortement associés à la décision relative à la migration subséquente des DPE qui se sont établis à l’extérieur de MTV (tableau 4) qu’à la décision relative à la migration subséquente de ceux qui se sont établis à MTV (tableau 3). Cette constatation vaut particulièrement en ce qui concerne le pays de naissance. Les DPE qui s’étaient établis à l’extérieur de MTV et qui étaient originaires de l’Iran, de la Chine, de la Corée du Sud ou de l’Inde étaient souvent significativement plus susceptibles que les DPE qui appartenaient à la catégorie « reste du monde » (la catégorie de référence) d’avoir déménagé à MTV, tant 5 ans que 10 ans après l’établissement. En revanche, les DPE originaires de la Roumanie étaient moins susceptibles de déménager à MTV des années plus tard.

Tableau 4
Résultats du modèle probabiliste linéaire, fait de déménager à Montréal, à Toronto ou à Vancouver (MTV) après s’être établi initialement à l’extérieur de MTV en fonction des caractéristiques d’établissement
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Résultats du modèle probabiliste linéaire Cohorte d’établissement, 2004, 2009, 5 ans après l’établissement et 10 ans après l’établissement, calculées selon coefficient et erreur-type
robuste unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Cohorte d’établissement
2004 2009
5 ans après l’établissement 10 ans après l’établissement 5 ans après l’établissement
coefficient erreur-type
robuste
coefficient erreur-type
robuste
coefficient erreur-type
robuste
Pays de naissance
Inde 0,059Note * 0,027 0,049Tableau 4 Note  0,029 0,031Note * 0,012
Philippines -0,002 0,030 -0,017 0,030 -0,004 0,010
Chine 0,057Note * 0,025 0,065Note * 0,027 0,066Note *** 0,012
Iran 0,096 0,063 0,155Note * 0,073 0,192Note *** 0,045
France 0,028 0,045 -0,019 0,045 0,003 0,026
Corée du Sud 0,128Note ** 0,047 0,167Note ** 0,052 0,020 0,018
Royaume-Uni -0,022 0,018 -0,007 0,024 -0,014 0,010
Pakistan 0,019 0,042 -0,009 0,043 0,045 0,036
Nigéria 0,048 0,052 -0,024 0,044 -0,029 0,020
Algérie 0,177 0,134 0,223Tableau 4 Note  0,133 -0,106Note *** 0,015
États-Unis -0,019 0,021 -0,004 0,031 -0,046Note *** 0,012
Ukraine 0,020 0,049 0,026 0,053 0,006 0,016
Maroc 0,139 0,087 0,185Note * 0,093 -0,108Note *** 0,015
Égypte 0,067 0,069 0,181Note * 0,084 -0,019 0,031
Colombie -0,035 0,043 0,025 0,071 0,017 0,032
Bangladesh -0,012 0,049 0,007 0,059 -0,008 0,028
Roumanie -0,062Tableau 4 Note  0,034 -0,102Note ** 0,032 -0,036Note * 0,016
Haïti 0,100 0,158 0,072 0,159 0,028 0,080
Fédération de Russie 0,084 0,059 0,063 0,059 -0,004 0,021
Liban -0,092Note *** 0,027 0,061 0,123 0,048 0,072
Reste du monde (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Catégorie d’immigration
Travailleurs qualifiés (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Gens d’affaires -0,071Note * 0,034 0,112 0,154 -0,101Note *** 0,016
Candidats des provinces -0,014 0,019 -0,005 0,023 -0,024Note ** 0,008
Aides familiaux résidants -0,022 0,034 -0,008 0,035 -0,029Note * 0,014
Expérience canadienne Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer 0,007 0,016
Profession envisagée
Gestion (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Affaires, finances et administration 0,059 0,040 0,078 0,041 0,016 0,017
Sciences naturelles et appliquées et domaines connexes 0,003 0,027 0,033 0,028 -0,004 0,013
Services de santé 0,001 0,028 0,039 0,029 -0,018 0,015
Enseignement, droit et services
sociaux, communautaires et
gouvernementaux
0,015 0,028 0,039 0,029 -0,005 0,014
Arts, culture, sports et loisirs -0,024 0,043 0,025 0,049 0,030 0,033
Vente et services 0,001 0,039 0,023 0,041 -0,010 0,015
Métiers, transport, machinerie et domaines connexes -0,010 0,032 -0,013 0,035 -0,035 0,013
Ressources naturelles, agriculture et domaines de production connexes -0,014 0,034 -0,006 0,036 -0,053 0,013
Fabrication et services publics 0,049 0,050 0,033 0,053 -0,052 0,017
Niveau de scolarité
Aucun diplôme ni certificat d’études postsecondaires (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Certificat d’une école de métiers 0,006 0,021 -0,020 0,024 -0,001 0,010
Autre diplôme d’études postsecondaires non universitaires 0,015 0,017 -0,003 0,022 0,003 0,009
Baccalauréat 0,048Note ** 0,018 0,034 0,022 0,003 0,009
Maîtrise 0,028 0,022 0,021 0,027 0,007 0,012
Doctorat -0,011 0,023 -0,015 0,028 0,002 0,017
Connaissance des langues officielles
Anglais seulement (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Français seulement -0,049 0,062 -0,063 0,066 -0,007 0,031
Français et anglais 0,058Note * 0,023 0,074Note ** 0,025 0,023 0,014
Ni le français ni l’anglais -0,011 0,033 0,042 0,039 -0,022 0,014
Sexe
Homme (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Femme -0,026Tableau 4 Note  0,015 -0,033Note * 0,017 -0,014Tableau 4 Note  0,008
Âge
15 à 24 ans (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
25 à 34 ans -0,077Tableau 4 Note  0,043 -0,076Tableau 4 Note  0,043 -0,039Note * 0,020
35 à 44 ans -0,067 0,044 -0,069 0,044 -0,050Note * 0,020
45 à 54 ans -0,060 0,045 -0,093Note * 0,045 -0,041Note * 0,021
55 à 64 ans -0,096Note * 0,045 -0,127Note ** 0,046 -0,064Note ** 0,023
État matrimonial
Marié ou en union libre -0,022 0,016 -0,035Note * 0,018 -0,034Note *** 0,007
Célibataire (référence) Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer Note ...: n'ayant pas lieu de figurer
Personnes à charge
Nombre de personnes à charge -0,016Note * 0,006 -0,007 0,007 -0,001 0,003
Emploi à l’extérieur de MTV avant l’établissement
Nombre d’années -0,015Note *** 0,004 -0,014Note ** 0,005 -0,013Note *** 0,002
Inscription dans un établissement postsecondaire à l’extérieur de MTV avant l’établissement
Nombre d’années 0,009Tableau 4 Note  0,005 0,004 0,006 0,002 0,003
Revenu familial
Revenu familial rajusté après impôt / 10 000 -0,001 0,001 -0,001 0,001 0,000 0,001
Résidents de la ville originaires du même pays
Nombre de résidents / 10 000 -0,035Note * 0,014 -0,050Note ** 0,016 -0,056Note *** 0,007
Ordonnée à l’origine 0,157Note ** 0,050 0,170Note ** 0,053 0,175Note *** 0,024

Un deuxième facteur important est le nombre de résidents dans la RMR originaires du même pays. Pour chaque augmentation de 10 000 de ce nombre, la probabilité estimée de déménager à MTV affiche une baisse de 3,5 à 5,6 points de pourcentage (5 ans après l’établissement) et de 5,0 points de pourcentage (10 ans après l’établissement).

Un autre facteur important est le fait d’avoir une connaissance du français et de l’anglais : les DPE de ce groupe étaient plus susceptibles d’avoir déménagé à MTV 5 ans et 10 ans après l’établissement.

Les femmes, les personnes âgées et les personnes mariées ou en union libre étaient moins susceptibles de déménager à MTV après avoir habité initialement à l’extérieur de MTV. On peut en dire autant des personnes ayant passé un plus grand nombre d’années d’emploi à l’extérieur de MTV avant l’établissement et des personnes qui se sont établies initialement dans une ville comptant plus de résidents originaires du même pays de naissance.

4 Conclusion

Une forte proportion d’immigrants qui sont admis au Canada s’établissent initialement dans les grands centres urbains, notamment Montréal, Toronto et Vancouver (MTV). Par conséquent, la capacité d’absorption des villes d’accueil peut être mise à l’épreuve, car les besoins en matière de services sociaux augmentent et les nouveaux arrivants ne s’intègrent pas toujours avec succès au marché du travail canadien. Les responsables des politiques d’immigration ont déjà commencé à s’attaquer au problème par l’intermédiaire du Programme des candidats des provinces, qui vise à favoriser la dispersion des nouveaux immigrants de la composante économique dans tout le pays.

Afin de mieux éclairer la politique d’immigration à cet égard, la présente étude examine de manière exhaustive les facteurs associés aux décisions relatives à l’emplacement initial et à la migration subséquente des demandeurs principaux de la catégorie économique (DPE) depuis l’adoption de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés. Elle utilise à cette fin la Base de données longitudinales sur l’immigration couplée au fichier sur la famille T1.

Les constatations donnent à penser que de nombreux facteurs sont fortement associés à la probabilité d’habiter initialement à MTV. La catégorie d’immigration est l’un des facteurs les plus importants, suivie de près du pays de naissance, de la profession envisagée, de la connaissance des langues officielles et de l’expérience de travail avant l’établissement à MTV.

Après la décision relative à l’emplacement initial, l’emplacement géographique des immigrants de la composante économique ne change pas beaucoup. La décision relative à l’emplacement initial des DPE est une variable explicative très importante de leur emplacement des années plus tard. En effet, seulement 11 % environ des DPE avaient déménagé à MTV ou à l’extérieur de l’une de ces villes 10 ans après l’établissement. Cela étant dit, des facteurs importants sont associés à la migration subséquente qui survient. Parmi les principaux facteurs figure le pays de naissance, surtout chez les DPE qui se sont établis à l’extérieur de MTV. Le nombre de résidents dans la ville de l’emplacement initial originaires du même pays est associé positivement au fait de demeurer à MTV et associé négativement au fait de déménager à MTV. En particulier, la catégorie d’immigration permet d’expliquer dans une moindre mesure la décision relative à la migration subséquente, comparativement à la décision relative à l’emplacement initial.

Bibliographie

Bonikowska, A., F. Hou et G. Picot. 2015. Changements dans la répartition régionale des nouveaux immigrants au Canada. Direction des études analytiques : documents de recherche, no 366. Produit no 11F0019M au catalogue de Statistique Canada. Ottawa : Statistique Canada.

Frenette, M. 2017. Inscription aux études postsecondaires selon le revenu parental : tendances nationales et provinciales récentes. Aperçus économiques, no 70. Produit no 11-626-X au catalogue de Statistique Canada. Ottawa : Statistique Canada.

Hou, F. 2007. « Changes in the initial destinations and redistribution of Canada’s major immigrant groups: Reexamining the role of group affinity ». International Migration Review 41 (3) : 680 à 705.

Ostrovsky, Y., F. Hou et G. Picot. 2011. « Do immigrants respond to regional labor demand shocks? ». Growth and Change 42 (1) : 23 à 47.

Pandey, M. et J. Townsend. 2011. « Quantifying the effects of the Provincial Nominee Programs ». Canadian Public Policy 37 (4) : 495 à 512.

Picot, G. et A. Sweetman. 2012. Making It in Canada: Immigration Outcomes and Policies. Étude n° 29 de l’IRPP. Montréal : Institut de recherche en politiques publiques.

Date de modification :