Bulletin d'information pour les entreprises et les collectivités – Janvier 2017

Bulletin d'information pour les entreprises et les collectivités

Je suis né au Canada pour une raison : mes parents voulaient que je puisse jouir des libertés qu'offre ce pays.

Patrick Chan, patineur artistique canadien
17 millions d’immigrants
Description de l'image - 17 millions d'immigrants

Depuis le début de la Confédération canadienne en 1867 plus de 17 millions d'immigrants ont été reçus au Canada.

Depuis le début de la Confédération canadienne en 1867, plus de 17 millions d'immigrants ont été reçus au Canada. Même Sir John A. MacDonald, le premier à assumer les fonctions de premier ministre, est né à l'étranger, soit en Écosse. En 2011, environ une personne sur cinq qui habitait au Canada était immigrante. Il est donc juste d'affirmer que beaucoup plus de Canadiens aujourd'hui ont au moins un parent immigrant.

Le numéro de janvier du bulletin met l'accent sur l'immigration et présente les derniers rapports et produits de Statistique Canada sur ce sujet.

En vedette

150 ans d'immigration au Canada

50 ans d’immigration au Canada
Description de l'image - 50 ans d'immigration au Canada

Depuis le début des années 1990, le nombre d'immigrants qui sont arrivés au Canada est demeuré relativement élevé; le pays accueille en moyenne environ 235 000 nouveaux immigrants chaque année.

Le nombre d'immigrants reçus annuellement au Canada a considérablement fluctué au cours des 150 dernières années. Certaines fluctuations peuvent être associées à des changements survenus dans les politiques d'immigration, à l'état de l'économie canadienne ou encore à des événements mondiaux liés aux mouvements des migrants et des réfugiés.

Ainsi, à la fin du 19e siècle, le nombre d'immigrants admis annuellement au Canada a oscillé entre 6 300 et 133 000. Des nombres record d'immigrants ont ensuite été enregistrés au début du 20e siècle au moment où le Canada encourageait fortement la colonisation de l'Ouest canadien. Le nombre le plus élevé d'immigrants au Canada a d'ailleurs été enregistré en 1913, année où plus de 400 000 personnes sont arrivées au pays.

Le nombre d'entrées au pays a chuté de façon importante lors de la Première Guerre mondiale, pour s'établir à moins de 34 000 immigrants reçus en 1915. Les nombres les plus faibles d'immigrants reçus ont par la suite été observés durant la Grande Crise des années 1930 et lors de la Seconde Guerre mondiale. Le retour de la paix a cependant favorisé la reprise de l'économie et un essor de l'immigration au Canada.

D'autres sommets d'immigration ont été enregistrés lors de crises politiques ou humanitaires, notamment en 1956 et 1957 lorsque 37 500 réfugiés hongrois sont arrivés au pays, et durant les années 1970 et 1980, lorsque les réfugiés ougandais, chiliens, vietnamiens, cambodgiens et laotiens sont arrivés au Canada.

Depuis le début des années 1990, le nombre d'immigrants reçus s'est maintenu à un niveau relativement élevé d'environ 235 000 nouveaux immigrants en moyenne par an.

Pour en savoir davantage sur l'histoire et les tendances en matière d'immigration au Canada, lisez l'article « 150 ans d'immigration au Canada ».

Étude : Profils et déterminants du sentiment d'appartenance des immigrants au Canada et à leur pays d'origine, 1980 à 2012

En 2013, près de 7 immigrants sur 10 qui se sont établis au Canada entre 1980 et 2012 avaient un fort sentiment d'appartenance à la fois au Canada et à leur pays d'origine.

Sentiment d'appartenance au Canada
Description de l'image - Sentiment d'appartenance au Canada

En 2013, près de 93 % des immigrants ont déclaré ressentir un profond ou un très profond sentiment d'appartenance au Canada. À titre de comparaison, la proportion était de 90 % chez les gens nés au Canada.

Dans la nouvelle étude intitulée « Profils et déterminants du sentiment d'appartenance des immigrants au Canada et à leur pays d'origine », on examine la répartition des immigrants parmi quatre combinaisons d'appartenance, à savoir un fort sentiment d'appartenance à la fois au Canada et à leur pays d'origine, un fort sentiment d'appartenance au Canada seulement, un fort sentiment d'appartenance à leur pays d'origine seulement, et un faible sentiment d'appartenance aussi bien au Canada et qu'à leur pays d'origine.

L'étude est fondée sur un échantillon représentatif à l'échelle nationale d'environ 7 000 immigrants de plus d'une centaine de pays qui se sont établis au Canada entre 1980 et 2012.

Environ 69 % des immigrants avaient un fort sentiment d'appartenance à la fois au Canada et à leur pays d'origine, et 24 % avaient un fort sentiment d'appartenance au Canada et un faible sentiment d'appartenance à leur pays d'origine. Très peu d'immigrants (3 %) avaient un fort sentiment d'appartenance à leur pays d'origine, mais un faible sentiment d'appartenance au Canada, et très peu (4 %) avaient un faible sentiment d'appartenance aussi bien au Canada qu'à leur pays d'origine.

Comparativement aux immigrants qui avaient un fort sentiment d'appartenance tant au Canada qu'à leur pays d'origine, plusieurs facteurs entraient en jeu chez les immigrants des trois autres groupes. En effet, les immigrants ayant un fort sentiment d'appartenance au Canada seulement étaient plus susceptibles d'être arrivés au Canada à un plus jeune âge, d'avoir résidé au Canada pendant de nombreuses années, et de venir de pays se caractérisant par des niveaux plus faibles de libertés civiles et de satisfaction à l'égard de la vie, tels que mesurés dans des sources de données internationales.

Pour leur part, les immigrants ayant un fort sentiment d'appartenance à leur pays d'origine seulement avaient tendance à avoir immigré à un âge plus avancé, à avoir résidé au Canada pendant moins d'années, et à être venus de pays où la satisfaction à l'égard de la vie était élevée. Ils ont également déclaré avoir vécu plus de discrimination au Canada.

Quant aux immigrants ayant un faible sentiment d'appartenance au Canada ainsi qu'à leur pays d'origine, ils étaient surreprésentés parmi ceux qui n'avaient pas d'emploi, qui avaient un revenu très faible ou qui n'avaient jamais été mariés.

Immigration, propriété d'entreprises et emploi au Canada

Immigration, propriété d'entreprises et emploi au Canada
Description de l'image - Immigration, propriété d'entreprises et emploi au Canada

Les immigrants qui sont établis au Canada depuis plus de 10 ans sont plus nombreux à être propriétaires d'entreprises légalement constituées que les gens nés au Canada.

Les immigrants installés au Canada depuis plus de 10 ans affichent des taux de propriété d'entreprises privées constituées en société plus élevés que ceux des personnes nées au Canada. Cependant, selon une nouvelle étude, les types d'entreprises appartenant aux immigrants ont tendance à employer moins de travailleurs rémunérés que ceux qui appartiennent aux Canadiens nés au pays.

Les taux de propriété d'entreprises sont relativement faibles chez les immigrants pendant leurs premières années au Canada, mais au fil du temps, leurs taux dépassent ceux des personnes nées au Canada.

En 2010, chez les immigrants ayant produit une déclaration aux fins de l'impôt sur le revenu et qui étaient installés au Canada depuis 10 à 30 ans, environ 6 % étaient propriétaires d'entreprises privées constituées en société employant des travailleurs rémunérés. En comparaison, le pourcentage correspondant chez les personnes nées au Canada ayant produit une déclaration aux fins de l'impôt sur le revenu se chiffrait à environ 5 %. Cependant, tandis que les entreprises privées constituées en société appartenant aux immigrants employaient en moyenne environ quatre employés rémunérés, celles détenues par des personnes nées au Canada comptaient approximativement sept employés rémunérés.

De toutes les entreprises privées constituées en société appartenant aux immigrants, 45 % se trouvaient dans quatre industries : les services professionnels, scientifiques et techniques; le commerce de détail; les services d'hébergement et de restauration; le transport et l'entreposage. Le tiers des entreprises privées constituées en société appartenant à des personnes nées au Canada se trouvaient dans ces quatre industries.

Pour plus de détails, lisez le document de recherche « Immigration, propriété d'entreprises et emploi au Canada »

Vidéos sur l'immigration et la diversité

Immigration et diversité Ces deux vidéos, qui ont d'abord été diffusées respectivement en 2015 et en 2013 par Statistique Canada, méritent qu'on y jette de nouveau un coup d'œil.
« Une capsule statistique de Statistique Canada – Immigration et diversité » présente, en un peu plus d'une minute, les principaux faits et tendances relativement à l'immigration et à la diversité au Canada.
Dans la vidéo intitulée « Un bref aperçu de l'immigration et de la diversité ethnoculturelle au Canada, Enquête nationale auprès des ménages de 2011», Hélène Maheux, analyste, aborde les principaux constats issus de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011.

D'autres données en matière d'immigration à votre portée

Vous voulez obtenir d'autres données en matière d'immigration? Vous n'avez qu'à consulter la section Diversité ethnique et immigration sur le site Web de Statistique Canada. Vous y trouverez une liste exhaustive d'articles, de rapports et de tableaux de données sur les groupes ethniques, les minorités visibles, les immigrants et les résidents non permanents, le statut des générations au Canada et bien plus encore.

Produits et services personnalisés

Nous venons de donner un aperçu de certains des renseignements que vous retrouverez sur le site de Statistique Canada. Visitez le site Web pour obtenir de plus amples renseignements sur les sujets qui vous intéressent. Et pour mieux servir sa clientèle, Statistique Canada offre un éventail de produits et de services personnalisés. Nos spécialistes vous aideront à déterminer vos besoins en matière d'information et à établir votre portefeuille de produits, en plus de vous recommander les produits et les services de Statistique Canada qui conviennent le mieux à votre budget. La gamme de services offerts comprend les données, les cartes géographiques, les recherches et les analyses personnalisées. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter la section Produits et services personnalisés de notre site Web.

Évaluez vos connaissances sur l'immigration

Maintenant que vous en savez davantage sur les données sur l'immigration produites par Statistique Canada, êtes-vous prêts à tester vos connaissances?

Évaluez vos connaissances sur l'immigration
Description de l'image - Évaluez vos connaissances sur l'immigration

01 C'est en 1913 qu'il y a eu le plus grand nombre d'immigrants admis au Canada en une année; plus de ______ immigrants sont arrivés au pays.
A) 100 000
B) 200 000
C) 300 000
D) 400 000

02 Quelle est la proportion approximative de nouveaux immigrants au Canada qui prévoyaient s'établir à Toronto en 2012?
A) La moitié
B) Un sur trois
C) Un sur quatre
D) Un sur six

03 Parmi les immigrants arrivés au Canada entre 2006 et 2011, de quel pays provenait la majorité d'entre eux?
A) Inde
B) Chine
C) Philippines
D) États-Unis

04 Les immigrants qui détiennent la citoyenneté canadienne représentaient ________ de tous les électeurs à l'élection fédérale de 2015.
A) 10 %
B) 15 %
C) 20 %
D) 25 %

05 Environ ________ pourraient être membres d'une minorité visible en 2031, selon les projections de Statistique Canada.
A) un Canadien sur dix
B) deux Canadiens sur dix
C) trois Canadiens sur dix
D) quatre Canadiens sur dix

Pour connaître les réponses, veuillez vous reporter à la fin du bulletin d'information.

À lire également

Comment Statistique Canada s'y prend-il pour transformer des millions de questionnaires du recensement en données?

Recensement 2016Le Recensement de 2016 a ciblé des millions de ménages canadiens d'un bout à l'autre du pays, et généré tout autant de questionnaires! Qu'advient-il de ces questionnaires une fois que Statistique Canada les reçoit? Comment les renseignements qui s'y trouvent sont-ils transformés en données? Cet article met en lumière la façon dont Statistique Canada s'y prend pour exécuter cette tâche énorme et importante en expliquant les étapes suivies par l'organisme avant de publier officiellement les données.

La réception des questionnaires du recensement

Tous les questionnaires du recensement qui sont remplis en ligne, par téléphone ou sur papier sont reçus par le Centre des opérations des données (COD) de Statistique Canada. Ces questionnaires sont inscrits au registre et les questionnaires papier sont numérisés. Les données provenant d'images tirées des questionnaires papier sont saisies par reconnaissance optique de marques et par reconnaissance optique de caractères. Une saisie au clavier est effectuée lorsque la reconnaissance automatisée ne fonctionne pas.

La prochaine étape : les contrôles

Plusieurs contrôles sont effectués pour s'assurer de la couverture et de l'intégralité des réponses.

Les contrôles de la couverture visent à vérifier s'il y a des incohérences découlant d'une erreur du répondant ou de la saisie de données. Cela comprend notamment l'inscription en double d'une personne, la saisie de données erronées sur une personne ou des données manquantes sur un membre du ménage, car le répondant n'était pas certain des personnes à inclure sur son questionnaire (p. ex. les enfants en garde partagée ou qui fréquentent l'université). Les rejets au contrôle sont résolus automatiquement ou manuellement par des commis dans la mesure du possible.

Lors des contrôles d'intégralité, chaque questionnaire reçu est évalué automatiquement pour déterminer le nombre de questions avec et sans réponse.  Les cas des ménages ayant un nombre élevé de questions sans réponse ou ayant été rejetés au contrôle de la couverture sont soumis à l'équipe de suivi des questionnaires rejetés au contrôle. Des employés des cinq centres d'appels régionaux de Statistique Canada communiquent avec ces ménages afin d'obtenir les données manquantes et de s'assurer que les bonnes personnes sont dénombrées dans chaque ménage.

Le codage, d'autres contrôles et l'imputation

Les réponses écrites sont codées. Par exemple, les réponses aux questions sur le travail doivent se voir attribuer les codes d'industrie et de profession appropriés. Elles sont codées à l'aide de méthodes automatisées dans la mesure du possible, alors que les réponses restantes sont codées manuellement par des commis.

Une fois que les données ont passé toutes les étapes de traitement au COD, elles sont téléversées dans la Base de données des réponses. Il ne s'agit toutefois pas de la dernière étape.

Les contrôles et l'imputation, ainsi que le nettoyage final des données, sont exécutés automatiquement au moyen d'un logiciel spécial. Le processus final de contrôle détecte les erreurs et le processus d'imputation les corrige. Cette étape permet de fournir des estimations cohérentes et d'ajuster les réponses invalides ou manquantes. Par exemple, les modèles familiaux sont construits en fonction des renseignements fournis par les répondants au sujet de l'âge, du sexe, de l'état matrimonial, etc. Si ces données ne sont pas complètes ou si elles sont incohérentes, les caractéristiques familiales ne pourront pas être compilées.

Confidentialité

Statistique Canada s'est toujours donné comme priorité absolue de garantir la confidentialité des questionnaires du recensement individuels, et ce, du début de la collecte de renseignements à la diffusion des données du recensement. Pour assurer la confidentialité pendant le traitement, Statistique Canada respecte un certain nombre de mesures relatives à la sécurité, à la technologie générale, et à la transmission et à la réception.

Et finalement… la diffusion!

Après tout ce travail, les données du Recensement de 2016 sont prêtes à être diffusées. Les données pourront être consultées sur le site Web de Statistique Canada à compter du 8 février 2017. Pour des renseignements détaillés, veuillez consulter la section Programme du recensement de notre site Web.

Consultation relative au contenu du Recensement de 2021

Statistique Canada se prépare actuellement en vue de la consultation relative au contenu du Recensement de 2021, laquelle devrait avoir lieu de septembre à décembre 2017. Des personnes et des organisations qui utilisent les données du recensement seront invitées par courriel à y participer.

Notre public cible comprend les utilisateurs des données du recensement qui représentent les contacts des administrations fédérale, provinciales, territoriales et municipales, les dirigeants autochtones, les universitaires, les organisations non gouvernementales et les entreprises privées. Statistique Canada cherchera aussi à joindre le grand public au moyen de son site Web, des médias sociaux et des bureaux régionaux. On demandera à tous les participants à cette consultation de remplir le même questionnaire électronique.

Cette consultation publique permettra de recueillir des renseignements précieux sur la pertinence du recensement, l'ampleur des besoins des utilisateurs, les populations présentant un intérêt particulier, la fiabilité des sources de rechange, l'analyse multidimensionnelle, la comparabilité des donnés à l'échelle du Canada, la continuité dans le temps et la fréquence à laquelle les produits sont requis.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour ajouter votre nom et courriel à nos listes de participants à la consultation, vous pouvez communiquer avec l'équipe de la détermination du contenu du Recensement de 2021 au 2021Census_Recensement_consultation@canada.ca.

Réponses au jeu-questionnaire sur l'immigration :

01 : D (Source : 150 ans d'immigration au Canada)
02 : B (Source : Étude : Changements dans la répartition régionale des nouveaux immigrants au Canada)
03 : C (Source : Immigration et diversité ethnoculturelle au Canada)
04 : C (Source : Étude : Comprendre l'augmentation de la participation électorale entre les élections fédérales de 2011 et de 2015)
05 : C (Source : Projections de la diversité de la population canadienne)

Date de modification :