Bulletin d'information pour les entreprises et les collectivités – Octobre 2016

Bulletin d'information pour les entreprises et les collectivités

Le Canada et les États-Unis sont d'importants voisins l'un pour l'autre. Les deux pays partagent l'une des plus grandes frontières internationales au monde et tous les jours, plus de 400 000 personnes traversent notre frontière commune lors de voyages d'affaires ou d'agrément, ou encore pour rendre visite à la parenté (source : l'Ambassade du Canada à Washington). Le numéro d'octobre du Bulletin met en vedette certains rapports de Statistique Canada sur l'interaction ou la comparaison des deux pays dans de nombreux domaines.

pont

En vedette

Origine et destination des passagers aériens : Canada − États-Unis, 2015

diplôméEn 2015, plus de 21,9 millions de passagers ont voyagé sur des services aériens réguliers entre le Canada et les États-Unis, ce qui représente une hausse de 1,9 % par rapport à 2014.

Six provinces et un territoire ont enregistré des augmentations du nombre de passagers voyageant entre le Canada et les États-Unis. La Colombie-Britannique (+366 836 passagers) a connu la plus forte hausse, tandis que l'Alberta (-287 219 passagers) a affiché la plus grande diminution de la circulation en 2015.

Les voyages transfrontaliers ont continué d'être principalement en provenance ou à destination des États de la Californie et de la Floride. Ensemble, ces deux États ont représenté 37,4 % de l'ensemble du trafic, la Californie affichant 19,3 % et la Floride, 18,1 %.

Pour une plus grande analyse et d'autres données, veuillez consulter le document Origine et destination des passagers aériens : rapport Canada − États-Unis, 2015.

Investissement direct étranger, 2015

la monnaie et des statistiquesLe stock d'investissements directs canadiens à l'étranger s'est accru de 21,8 % pour atteindre 1 005,2 milliards de dollars en 2015, ce qui représente l'augmentation la plus prononcée depuis 2008. Parallèlement, le niveau des investissements directs étrangers au Canada a progressé de 6,8 % pour se chiffrer à 768,5 milliards de dollars. Par conséquent, le bilan des investissements directs nets du Canada avec le reste du monde a plus que doublé pour s'établir à 236,8 milliards de dollars en 2015.

L'augmentation des investissements directs canadiens à l'étranger est concentrée aux États-Unis

Les États-Unis ont représenté près des deux tiers de la hausse des investissements directs canadiens à l'étranger en 2015, le bilan des investissements dans ce pays ayant crû de 31,0 % pour se fixer à 448,5 milliards de dollars. Par conséquent, les États-Unis ont vu leur part du total des investissements directs canadiens à l'étranger augmenter pour passer de 41,5 % en 2014 à 44,6 % en 2015.

Les investissements directs canadiens à l'étranger ont affiché une forte croissance dans d'autres pays au cours de l'année. Ils ont crû de 32,6 % pour atteindre 92,9 milliards de dollars au Royaume-Uni, de 13,6 % pour s'établir à 79,9 milliards de dollars à la Barbade, et de 36,7 % pour se fixer à 48,7 milliards de dollars aux îles Caïmans.

Le seul repli marqué est survenu au Chili, où les investissements ont reculé de 27,1 % pour se chiffrer à 15,1 milliards de dollars.

Les États-Unis sont à l'origine de la plus grande partie de la hausse des investissements directs étrangers au Canada

Ce sont les États-Unis qui ont le plus contribué à la croissance globale du stock d'investissements directs étrangers au Canada en 2015, le bilan des investissements de ce pays s'étant accru de 10,5 % pour s'établir à 387,7 milliards de dollars.

D'autres hausses marquées ont été inscrites par les Pays-Bas, dont le bilan des investissements au Canada a augmenté de 18,7 % pour se situer à 89,1 milliards de dollars, et par l'Espagne, qui a vu son bilan des investissements croître de 362,8 % pour atteindre 10,2 milliards de dollars. Ces augmentations ont été modérées par la diminution de 47,4 % du bilan des investissements de la Suisse, lequel s'est chiffré à 12,3 milliards de dollars, et par le recul de 16,8 % de celui du Royaume-Uni, qui s'est fixé à 34,3 milliards de dollars.

Vous trouverez une plus grande analyse et d'autres données dans le rapport sur l'Investissement direct étranger, 2015.

Étude : L'écart entre les taux d'activité des femmes au Canada et aux États-Unis, 1997 à 2015

jambes des femmes La proportion de femmes âgées de 25 à 54 ans qui étaient actives sur le marché du travail a augmenté au Canada au cours des deux dernières décennies, alors qu'elle a diminué aux États-Unis.

En 1997, les taux d'activité des femmes au Canada et aux États-Unis étaient presque identiques, 76 % des femmes canadiennes âgées de 25 à 54 ans et 77 % des femmes américaines du même groupe d'âge étant actives.

En 2015, le taux d'activité des femmes avait progressé pour atteindre 81 % au Canada, alors qu'il avait diminué pour s'établir à 74 % aux États-Unis. Ces résultats proviennent de la nouvelle étude « L'écart entre les taux d'activité des femmes au Canada et aux États-Unis ».

Dans les années 1970 et 1980, les taux d'activité des femmes ont augmenté de façon constante dans les deux pays et étaient légèrement plus élevés aux États-Unis.

Après quelques années de stabilité relative pendant les années 1990, les taux ont commencé à diverger. De 1997 à 2015, le taux d'activité des femmes de 25 à 54 ans a crû de cinq points de pourcentage au Canada, mais il a diminué de trois points de pourcentage aux États-Unis.

Feuillets d'information de la santé – La prévalence de l'obésité chez les adultes au Canada et aux États-Unis

un grand estomach L'article intitulé « Prévalence de l'obésité chez les adultes au Canada et aux États-Unis » a été publié pour la première fois en mars 2011; il vaut la peine d'être relu.

En 2007 et 2009, la prévalence de l'obésité au Canada était de 24,1 %, c'est-à-dire plus de 10 points de pourcentage inférieure à celle aux États-Unis (34,4 %).

Parmi les hommes, la prévalence de l'obésité était de 8 points de pourcentage inférieure au Canada par rapport aux États-Unis (24,3 % comparativement à 32,6 %) et parmi les femmes, de plus de 12 points de pourcentage inférieure au Canada par rapport aux États-Unis (23,9 % comparativement à 36,2 %).

Gros plan sur les chiffres

Chaque mois, nous mettons l'accent sur certains chiffres intéressants!

Gros plan sur les chiffres - 32,5 Milliards de dollars
Gros plan sur les chiffres - 32,5 Milliards de dollars

Les exportations du Canada vers les États-Unis en juillet 2016 : 32,5 milliards de dollars Les exportations à destination de pays autres que les États-Unis : 10,2 milliards de dollars

Source : Commerce international de marchandises du Canada

Gros plan sur les chiffres - 21,9 millions
Gros plan sur les chiffres - 21,9 millions

En 2015, plus de 21,9 millions de passagers ont voyagé sur des services aériens réguliers entre le Canada et les États-Unis, ce qui représente une hausse de 1,9 % par rapport à 2014.

Source : Origine et destination des passagers aériens, Canada - États-Unis

Quoi de neuf?

Webinaires

écran tactileLe Quotidien est le bulletin de diffusion officielle des données de Statistique Canada, le premier lien de communication de l'organisme avec les médias et le public. Joignez-vous à nous pour participer à cette séance d'apprentissage gratuite sur les principales caractéristiques de cette publication utile.

Sujet : Introduction au Quotidien - bulletin officiel de diffusion des données de Statistique Canada (en français)

Date : vendredi 25 novembre 2016

Heure : 13 h à 13 h 30, heure normale de l'Est

Parlons Statistiques – Une série de discussions avec StatCan

écran tactileLe 13 septembre 2016, des fonctionnaires de Statistique Canada se sont rendus à St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador, pour rencontrer le public et présenter des « Nouvelles données et recherche à Statistique Canada pour la prise de décisions fondée sur des données probantes ». La présentation a été suivie d'une discussion entre experts avec :

  • Alton Hollett, ministère des finances, gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador
  • Doug May, Memorial University of Newfoundland
  • Marie E. Ryan, Goss Gilroy Inc.
  • Grant Schellenberg, Statistique Canada

L'événement fait partie de Parlons statistiques : Une série de discussions avec StatCan, qui ont lieu dans différentes villes canadiennes, où nous abordons l'utilisation des statistiques dans divers domaines.

À lire également

Faits amusants à propos du recensement

recensement 2016C'est officiel! Le Recensement de 2016 a été le meilleur jamais réalisé, et c'est grâce aux Canadiens, qui y ont participé volontairement.

Bien que nous soyons tous conscients de l'importance et de la valeur des données de recensement, certains aspects de cette gigantesque tradition canadienne sont peut-être moins connus des Canadiens. Voici deux faits amusants à propos du recensement que vous ne savez peut-être pas.

1. Le recensement a-t-il toujours été mené en mai?

Le Recensement de 2016 a été mené en mai, mais cela n'a pas toujours été le cas.

La date du recensement a en fait changé plusieurs fois depuis 1871. En 1911, elle a été reportée d'avril au 1er juin. Des conditions climatiques plus clémentes et un meilleur état des routes rendaient la livraison des questionnaires du recensement plus facile.

En 1981, le jour du recensement, qui était à une date fixe (le 1er juin), a été déplacé au premier mardi de juin. Ce changement a permis aux personnes qui déménageaient le premier du mois d'être dénombrées à leur nouveau lieu de résidence.

En 1996, la date du recensement a été reportée en mai, permettant d'assurer la livraison et le retour par la poste des questionnaires au cours du même mois. Faire le suivi en juin, avant la période des vacances d'été, contribue à minimiser les coûts du recensement et à accélérer le retour des questionnaires.

2. Comment a-t-on choisi les couleurs pour les questionnaires du Recensement de 2016 ?

Les couleurs ont été choisies parce que l'équipement de numérisation utilisé pour le traitement des questionnaires détecte mieux ces couleurs.

Quant aux enveloppes de la trousse du recensement, la couleur jaune a été choisie afin que les employés des postes puissent facilement trier les enveloppes du recensement du courrier ordinaire. Les enveloppes jaunes avaient utilisées pour les recensements de 1991, de 1996, de 2001, de 2006 et de 2011 et ont, encore une fois, utilisées pour le Recensement de 2016.

Pour obtenir plus de renseignements sur le recensement et sur le calendrier de diffusion des données du Recensement de 2016, veuillez consulter le site Web de Statistique Canada.

Date de modification :