Bulletin d'information pour les entreprises et les collectivités – Avril 2015

Bulletin d'information pour les entreprises et les collectivités

En vedette

Regard sur la santé

Un bilan de la santé au Canada

Selon l'Organisation mondiale de la Santé, « la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ». Statistique Canada prend le pouls de la santé de la population canadienne en ce qui concerne, notamment, l'obésité, la fécondité, le suicide, l'activité physique et le tabagisme, afin que les Canadiens puissent prendre connaissance des données les plus récentes sur la santé. Dans le présent bulletin, nous proposons un éventail de ressources en matière de santé disponibles sur le site Web de Statistique Canada qui vous aideront à analyser les données et à les utiliser pour vos besoins personnels et professionnels.

Examinons quelques-uns des sujets dont il est question chaque jour dans les médias et découvrons d'où provient l'information.

Questions de poids

Questions de poids L'obésité est devenue l'une des plus importantes préoccupations mondiales en matière de santé. D'après la mesure de leur indice de masse corporelle (IMC), 31 % des enfants et des jeunes canadiens de 5 à 17 ans étaient en surpoids ou obèses de 2012 à 2013, selon le feuillet d'information sur la santé de Statistique Canada intitulé Indice de masse corporelle des enfants et des jeunes, 2012 à 2013.

D'après les dernières données de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2013, les taux d'adultes qui, selon la taille et le poids qu'ils avaient déclarés, étaient en surpoids en 2013 se chiffraient à 42 % pour les hommes et 28 % pour les femmes. Plus d'hommes que de femmes étaient obèses, et les taux d'obésité ont augmenté chez les hommes mais sont restés stables chez les femmes de 2012 à 2013.

Statistiques Canada réalise un certain nombre d'enquêtes, en particulier l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé et l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC), qui sont conçues pour recueillir des données pertinentes sur la santé des Canadiens et sur leurs habitudes ayant une incidence sur la santé. L'ESCC fournit des renseignements sur plus de 30 indicateurs de la santé, dont l'autoévaluation de la santé, le tabagisme, l'exposition à la fumée secondaire à la maison, l'accès à un médecin traitant (médecin de famille ou spécialiste), l'activité physique durant les loisirs, l'obésité, l'hypertension, la consommation abusive d'alcool, la consommation de fruits et de légumes, le diabète, l'asthme, l'arthrite et le stress perçu dans la vie.

Les Feuillets d'information sur la santé sont une ressource précieuse. Ces documents, qui offrent chacun une analyse brève et cibléesur un thème particulier, sont disponibles dans le module Parcourir par ressource clé du site Web de Statistique Canada, sous la rubrique Publications.

D'où viennent les bébés?

Statistique Canada publie des tableaux de données qui fournissent ces chiffres. En tapant un mot clé simple comme fécondité, vous pouvez vérifier les Naissances et indice synthétique de fécondité par province et territoire au Canada. Cette information présente un intérêt pour de nombreuses personnes, notamment pour les fonctionnaires des gouvernements fédéral et provinciaux, les travailleurs du milieu de l'éducation, comme les professeurs et les enseignants, les chercheurs, les analystes des politiques, les personnes qui travaillent dans le secteur privé et les médias, ainsi que les organismes et les entreprises.

Taux de suicide et analyse

Statistique Canada fournit des tableaux sommaires sur le nombre de suicides au Canada selon l'année, le sexe et le groupe d'âge. En 2011, 3 728 suicides ont eu lieu au Canada, soit un taux de 10,8 pour 100 000 habitants. Le suicide résulte habituellement de l'interaction de nombreux facteurs.

Consultez la publication Coup d'œil sur la santé, que l'on trouve à l'adresse www.statcan.gc.ca sous la rubrique En vedette dans La santé au Canada, pour lire l'analyse portant sur ce sujet et d'autres études liées à la santé présentées dans de brefs articles non techniques.

Enfilez votre blouse blanche

Enfilez votre blouse blanche S'enquérir de la santé du Canada est possible grâce aux Rapports sur la santé, où figurent les articles les plus récents sur ce sujet. Visitez la page des Indicateurs de la santé, où vous trouverez des tableaux de données, des feuillets d'information et des cartes thématiques s'appuyant sur les dernières données disponibles en provenance des sources telles que l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, le Recensement de la population et les Statistiques de l'état civil.

Statistique Canada est là pour vous aider à explorer le monde de la statistique de la santé!

Gros plan sur les chiffres - 83,6
Gros plan sur les chiffres - 83,6

Espérance de viw à la naissance (en annees) pour une fillette née au Canada entre 2009 et 2011

Source: Rapport sur l'état de la population du Canada, Statistique Canada

La biobanque de Statistique Canada

La biobanque de Statistique Canada Connaissez-vous l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS)? Il s'agit d'une enquête bien spéciale, et pour cause! Les participants qui prennent part à cette enquête doivent se rendre à une clinique mobile où des employés de Statistique Canada recueillent des mesures physiques directes comme la tension artérielle, la taille, le poids et des tests auditifs. Autre particularité : on effectue aussi des prélèvements de sang, d'urine et d'ADN auprès des participants consentants, qu'on utilise ensuite pour établir d'autres mesures sur la santé de l'ECMS.

Or, certains de ces échantillons biologiques sont envoyés directement au Laboratoire national de microbiologie (LNM) à Winnipeg où ils sont congelés et entreposés de façon anonyme dans une section réservée à Statistique Canada. « Après avoir effectué trois cycles complets de collecte d'échantillons pour l'ECMS, dont le premier a commencé en 2007, nous avons pu constituer une banque – ou biobanque – de centaines de milliers de petits tubes d'échantillons biologiques, nous dit Josée Bégin, directrice de la Division de la statistique de la santé à Statistique Canada (DSS). Le but principal de la biobanque, qui existe seulement depuis un peu plus d'un an, est de mettre ces échantillons biologiques à la disposition de chercheurs canadiens qui pourraient en bénéficier dans leurs travaux scientifiques. »

Une procédure rigoureuse

Pour avoir accès aux échantillons biologiques de la biobanque, les chercheurs doivent suivre une procédure rigoureuse. Les dirigeants de l'ECMS lancent deux fois par année un appel de propositions, soit au printemps et à l'automne, et accueillent toute demande d'accès à la biobanque à condition que le chercheur qui la soumet puisse démontrer qu'il mène des recherches au Canada et qu'il travaille sous la direction ou la surveillance d'un organisme public ou privé reconnu.

Après avoir obtenu les propositions des chercheurs, l'équipe de l'ECMS, passe à l'étape suivante. Si le projet semble remplir les conditions de base après un examen préliminaire du dossier, l'équipe doit ensuite faire une étude de faisabilité.

Les chercheurs dont le projet est retenu reçoivent ensuite une estimation de ce qui leur en coûtera afin qu'ils puissent prendre les mesures nécessaires pour obtenir des fonds de recherche. Il s'agit ici d'un détail important puisqu'on ne parle pas d'une simple bagatelle. Les coûts pour avoir accès à des échantillons de la biobanque atteignent en moyenne les 45 000 $ par projet.

Si les chercheurs remplissent toutes ces conditions, ils sont sur la bonne voie, mais il leur reste encore des étapes importantes à franchir.

Le test des comités

Si un projet de recherche est jugé faisable, il est alors transféré au Comité consultatif de la biobanque de l'ECMS, formé de représentants de Statistique Canada, de l'Agence de la santé publique et de Santé Canada, ainsi que de quatre chercheurs canadiens renommés. Les membres du Comité évaluent scrupuleusement chaque projet de recherche par rapport à plusieurs éléments pour chacun desquels ils attribuent une note de zéro à cinq.

Souvent, les quelques projets de recherche qui sont jugés viables par le Comité nécessitent un suivi. Lorsque tout est en règle, des recommandations sont ensuite présentées au Conseil exécutif de gestion, qui prendra la décision finale.

Confidentialité et sécurité

Statistique Canada traite les échantillons biologiques comme des microdonnées. Ils sont donc conservés de manière à en garantir la sécurité et la confidentialité telle que le prescrit la Loi sur la statistique. Comme mentionné plus haut, les échantillons sont congelés et entreposés de façon anonyme dans le Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg. Tous les tubes qui contiennent les échantillons portent uniquement un code à barres. Par conséquent, aucun autre renseignement n'est associé aux échantillons des participants qui préservent ainsi leur anonymat.

Le chercheur dont le projet a été approuvé doit démontrer que le laboratoire qu'il a choisi satisfait en tout point aux exigences de sécurité. Pour s'assurer que tout est en règle, Statistique Canada se prévaut des services du Programme de sécurité industrielle de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada. Tous les employés du laboratoire, qu'ils travaillent de près ou de loin avec les échantillons, doivent devenir des employés réputés de Statistique Canada afin de prêter serment de confidentialité.

Lorsque toutes les mesures de sécurité sont en place, l'équipe de l'ECMS communique avec les responsables du Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg afin de leur indiquer les échantillons qu'ils doivent envoyer et la destination de ceux-ci. Bien sûr, le protocole de transfert est hautement sécurisé. Ce type d'entente de transfert entre Statistique Canada, le LNM et le laboratoire de recherche choisi par le chercheur comprend des mesures de livraisons très sécuritaires qui permettent de déterminer à tout moment où se trouve l'envoi. Enfin, les chercheurs doivent fournir la preuve écrite, une fois les travaux terminés, que les échantillons restants, s'il y en a, ont été détruits.

Des échantillons au service de la population

Les résultats de recherche sont obligatoirement envoyés à Statistique Canada où l'on crée un fichier de microdonnées. Par la suite, on envoie ce fichier à un Centre de données de recherche que le chercheur a choisi. Ce n'est qu'à ce moment qu'il peut accéder aux données, et ce de façon exclusive pendant un an. Après cette période, les données deviennent accessibles aux autres chercheurs.

Depuis les débuts de la biobanque, trois projets de recherche ont été approuvés, et ce n'est que le commencement. En 2014, les responsables de l'ECMS ont lancé la Série héritage. Pour tous les cycles à venir de l'ECMS, des échantillons seront préservés dans le but de laisser un héritage à la population canadienne.

La biobanque en est seulement à l'aube de son existence, et déjà l'avenir augure bien. « La biobanque est encore très jeune, mentionne Josée Bégin. Nous travaillons en ce moment à la faire connaître partout dans les milieux de recherche scientifique du Canada. Nous avons bon espoir que son envergure se déploiera à mesure que sa visibilité dans ces milieux augmentera. »

Pour en savoir plus et pour obtenir les coordonnées des personnes-ressources, visitez le site Web de la biobanque de Statistique Canada.

Rapports sur la santé

Rapports sur la santé Rapports sur la santé, une publication de la Division de l'analyse de la santé de Statistique Canada, est une revue à comité de lecture consacrée à la recherche sur la santé des populations et les services de santé.

La publication traite de sujets divers, sous la forme d'analyses originales et pertinentes. Celles-ci reposent habituellement sur des données d'enquêtes nationales ou provinciales/territoriales, ou sur des données administratives. Rapports sur la santé paraît chaque mois sous forme électronique.

Les articles récents ont abordé un large éventail de sujets, par exemple : Douleur chronique, limitation des activités et santé mentale florissante (janvier 2015) et Écarts hommes-femmes : espérance de vie et proportion de la vie vécue en mauvaise santé (décembre 2014). Vous pouvez consulter la liste complète des titres disponibles sur notre site Web.

Gros plan sur les chiffres - 2 407 $
Gros plan sur les chiffres - 2 407 $

Dépenses personnelles moyennes des ménages canadiens en soins de santé, ce qui représentait 4,1 % du total de leurs dépenses en biens et services.

Source : Enquête sur les dépenses des ménages, 2013. Statistique Canada.


5 Questions

Vous pensez connaître vos données sur la santé? Voyons voir. (Vous trouverez les réponses au Réponses aux 5 Questions.)

  1. En 2010, ___ des Canadiens se considéraient en bonne santé ou en excellente santé.
    1. 40 %
    2. 60 %
    3. 75 %
  2. En 2010 et en 2011, le cancer et les maladies du cœur étaient les deux principales causes de décès, et ce, tant chez les hommes que chez les femmes, une tendance qui se poursuit depuis 2000. Ensemble, ces deux causes de décès étaient à l'origine ___ de tous les décès survenus au Canada.
    1. du quart
    2. du tiers
    3. de la moitié
  3. ___ des Canadiens de 12 ans et plus en 2013 (16,1 millions) ont déclaré être au moins « modérément actifs » pendant leurs loisirs, un niveau équivalent à une marche quotidienne de 30 minutes ou à une séance d'exercice d'une heure, au moins trois fois par semaine.
    1. 55,2 %
    2. 67,4 %
    3. 73,6 %
  4. De 2012 à 2013, selon leur indice de masse corporelle, plus de ___ âgés de 18 à 79 ans faisaient de l'embonpoint ou étaient obèses.
    1. 4 Canadiens sur 10
    2. 5 Canadiens sur 10
    3. 6 Canadiens sur 10
  5. En 2011, le taux d'emploi chez les Canadiens âgés de 25 à 64 ans qui avaient une incapacité était de ___, comparativement à 79 % chez les Canadiens sans incapacité.
    1. 38 %
    2. 49 %
    3. 60 %

À lire également

Les ménages canadiens et l'environnement

Les ménages canadiens et l'environnement Votre logement est-il muni de toilettes à faible volume d'eau et de pommes de douche à faible débit? Utilisez-vous un humidificateur ou un déshumidificateur et remplacez-vous le filtre de votre fournaise afin d'assurer la qualité de l'air intérieur?

Ou entrouvrez-vous une fenêtre au milieu de l'hiver pour laisser entrer un peu d'air frais? Les données de l'Enquête sur les ménages et l'environnement, 2013 (EME) de Statistique Canada, diffusée le 10 mars 2015, révèlent que c'est ce que font de nombreux Canadiens. Les résidents de Terre-Neuve-et-Labrador, du Manitoba et de la Saskatchewan sont les moins susceptibles de le faire, tandis que les résidents de la Colombie-Britannique et de l'Ontario sont les plus susceptibles de laisser entrer l'air frais.

L'EME mesure les comportements des ménages canadiens en ce qui trait à l'environnement. Il s'agit d'une enquête biennale, mise en œuvre dans le cadre du projet des Indicateurs canadiens de durabilité de l'environnement, une initiative élargie de Statistique Canada, d'Environnement Canada et de Santé Canada. La diffusion la plus récente porte sur les méthodes de chauffage et de climatisation et sur l'utilisation de mesures d'économie de l'eau.

Fondé sur les données de l'EME, le feuillet d'information « Les Canadiens et la nature : les oiseaux, 2013 », de la série Feuillets d'information Enviro, peut aussi être consulté.

Parlons des statistiques sur la santé mentale et les contacts avec la police

Une chaise avec le texte suivant à côté : Parlons statistiques : une série de discussions avec StatCan Le 19 mars 2015, Wayne R. Smith, statisticien en chef du Canada, a donné une présentation intitulée Regard sur la santé mentale et les contacts avec la police : portrait statistique des Canadiens qui ont un trouble mental ou un trouble lié à l'utilisation de substances et de leurs contacts avec la policeà Saskatoon, Saskatchewan. L'activité, couronnée de succès, s'inscrivait dans le cadre de Parlons Statistiques : une série de discussions avec StatCan, qui se déroule à l'échelle du Canada.

La présentation du statisticien en chef a été suivie d'un panel de discussion avec des spécialistes et d'une période de questions du public, qui permettaient d'approfondir davantage certains enjeux importants liés au domaine de la santé mentale et des contacts avec la police. Le panel était composé de :

  • Dale McFee, sous-ministre des Services correctionnels et policiers, ministère de la Justice de la Saskatchewan
  • Cordell Neudorf, médecin-hygiéniste en chef, Office régional de la santé de Saskatoon
  • Clive Weighill, chef du Service de police de Saskatoon
  • Cathy Trainor, chef, Composantes des thématiques particulières de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes, Division de la statistique de la santé, Statistique Canada
  • Yvan Clermont, directeur, Centre canadien de la statistique juridique, Statistique Canada (modérateur)

Un numéro de Juristats, qui mettra l'accent sur la santé mentale et les contacts avec la police, sera publié dans les prochains mois.

La prochaine activité de Parlons statistiques : une série de discussions avec StatCan aura lieu à Toronto en mai prochain et portera sur l'innovation. Des détails suivront bientôt!

Réponses aux 5 QUESTIONS :

1 : 60 %. (Source), 2 : la moitié (Source), 3 : 55,2 % (Source), 4 : 6 Canadiens sur 10 (Source), 5 : 49 % (Source)


Restez branchés

Veuillez visiter le portail Restez branchés du site Internet de Statistique Canada

Blogue Clavarder avec un expert Facebook Twitter YouTube Mobile Fils de nouvelles Gadgets Consultons les Canadiens Application bureautique sur les indicateurs du marché du travail

Aucun appui n'est accordé, soit de façon expresse ou tacite, à aucun produit ou service de médias sociaux.


Avez-vous des questions ou commentaires?

Veuillez communiquer avec le personnel des communications de votre région :


Les entreprises, les municipalités et les organismes communautaires ont des besoins particuliers en matière d'information. Le Programme de liaison de Statistique Canada a pour but de vous servir par le moyen du présent bulletin d'information mensuel gratuit ainsi que par des activités continues d'apprentissage et d'échange de renseignements.

Aidez-nous à passer le mot

Si vous connaissez un organisme qui pourrait profiter de l'information contenue dans ce bulletin d'information, veuillez lui fournir un exemplaire du bulletin ou lui donner nos coordonnées afin qu'il puisse communiquer avec nous. N'hésitez pas à partager le bulletin sur votre site Web ou dans les médias sociaux.


Droit d'auteur des bulletins

Tous droits réservés. L'utilisation de la présente publication est assujettie aux modalités de l'Entente de licence ouverte de Statistique Canada.

This newsletter is also available in English.

Date de modification :