Les jeux de hasard au Canada

Date de diffusion : le 9 août 2022
Infographie : Les jeux de hasard au Canada
Description : Les jeux de hasard au Canada

En 2018, 64 % des Canadiens et Canadiennes de 15 et plus ont déclaré avoir joué à des jeux de hasard au cours de l’année précédente. Le jeu était plus courant chez les personnes de 45 à 64 ans que chez celles des autres groupes d’âge. Les hommes étaient plus susceptibles que les femmes d’avoir joué à des jeux de hasard au cours de l’année précédente, quel que soit leur âge.


Tableau 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Table 1. Les données sont présentées selon Groupe d’âge (titres de rangée) et Hommes et Femmes(figurant comme en-tête de colonne).
Groupe d’âge Hommes Femmes
Total 69 % 60 %
15 à 24 ans 48 % 40 %
25 à 44 ans 69 % 60 %
45 à 64 ans 76 % 68 %
65 ans et plus 71 % 61 %

Certains types de jeu de hasard, comme les billets de loterie et de tirage, ont davantage la faveur des hommes, alors que d’autres, comme les loteries instantanées et les jeux instantanés en ligne, ont davantage la faveur des femmes.


Tableau 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 2. Les données sont présentées selon Type de jeu de hasard (titres de rangée) et Hommes et Femmes(figurant comme en-tête de colonne).
Type de jeu de hasard Hommes Femmes
Billets de loterie et de tirage 55 % 48 %
Loteries instantanées et jeux instantanés en ligne 31 % 35 %
Appareils électroniques de jeu 13 % 12 %
Tables de jeu dans les casinos 10 % 5 %
Paris sportifs 12 % 4 %
Bingo 2 % 6 %
Activités sur le marché financier spéculatif 6 % 1 %

La grande majorité des Canadiens et Canadiennes qui ont déclaré avoir joué à des jeux de hasard au cours de l’année précédente n’étaient pas des joueurs compulsifs.


Tableau 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau 3. Les données sont présentées selon Risque de problème de jeu (titres de rangée) et Hommes et Femmes(figurant comme en-tête de colonne).
Risque de problème de jeu Hommes Femmes
Sans problème de jeu 94 % 96 %
Risque faible de développer un problème 4 % 3 %
Risque modéré à élevé de développer un problème 2 % 1 %

Le saviez-vous?

Les personnes les plus à risque de développer un problème de jeu étaient plus susceptibles d’avoir joué à plusieurs différents types de jeu, de ne pas être en couple (c.-à-d. d’être célibataires, divorcées ou séparées) et d’avoir une santé mentale passable ou mauvaise, entre autres facteurs.

Source : M. Rotermann et H. Gilmour, 2022, « Qui joue à des jeux de hasard et qui éprouve des problèmes de jeu au Canada », Regards sur la société canadienne, produit no 75-006-X au catalogue de Statistique Canada.

Date de modification :