Les Canadiens ayant des incapacités liées à la santé mentale

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Date de diffusion : le 29 janvier 2020
Infographie : Les Canadiens ayant des incapacités liées à la santé mentale
Description : Les Canadiens ayant des incapacités liées à la santé mentale

Les Canadiens ayant des incapacités liées à la santé mentale

Plus de 2 millions de Canadiens âgés de 15 ans et plus ont une incapacité liée à la santé mentaleNote 1

  • Canada : 7,3 %
  • Colombie-Britannique : 8,3 %
  • Provinces des Prairies : 7,5 %
  • Territoires : 5,7 %
  • Ontario : 8,1 %
  • Québec : 4,6 %
  • Provinces de l’Atlantique : 9,9 %

C’est à 31 ans en moyenne qu‘une personne ayant une incapacité liée à la santé mentale commence à se sentir limitée dans ses activités.

24 % des personnes ayant une incapacité liée à la santé mentale se considèrent confinées à leur demeure.

Parmi les Canadiens âgés de 25 à 64 ans ayant une incapacité liée à la santé mentale :

  • 655 000 sont des personnes occupées
  • 99 000 sont sans emploi
  • 666 000 sont inactifsNote 2

52 % des personnes ayant des incapacités liées à la santé mentale se considèrent désavantagées sur le plan du travail à cause de leur état

Parmi les Canadiens ayant une incapacité liée à la santé mentale :

  • 1 100 000 (55 %) disent qu’ils requièrent des services de counseling offerts par un psychologue, un psychiatre, un psychothérapeute ou un travailleur social
  • 370 000 (18 %) disent qu’ils requièrent des services de groupes de soutien, des services de halte-accueil ou des lignes téléphoniques d’information ou de soutien
  • 90 000 (5 %) disent qu’ils requièrent des services de toxicomanie

Parmi les personnes ayant une incapacité liée à la santé mentale : les femmes sont plus susceptibles que les hommes de dire qu’elles ont besoin des services de counseling et de groupes de soutien, par contre les hommes sont plus susceptibles de dire qu’ils ont besoin de services de toxicomanie.

Notes

Il convient de noter que la majorité des personnes ayant une incapacité liée à la santé mentale ont aussi mentionné au moins un autre type d’incapacité. Par conséquent, les données sont fondées sur les répercussions de l’ensemble des types d’incapacités que les répondants ayant déclaré une incapacité liée à la santé mentale pouvaient avoir.

Source :  Enquête canadienne sur l’incapacité, 2017.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :