Comportements sexuels inappropriés et harcèlement au Canada, 2018

Date de diffusion : le 5 décembre 2019
Infographie : Comportements sexuels inappropriés et harcèlement au Canada, 2018
Description : Comportements sexuels inappropriés et harcèlement au Canada, 2018

Comportements sexuels inappropriés et harcèlement au Canada, 2018

Les comportements sexuels non désirés en public comprennent ce qui suit :

  • attouchements non désirés;
  • outrage à la pudeur;
  • attentions sexuelles non désirées (comme des sifflements ou des commentaires);
  • commentaires au sujet du sexe, du genre ou de l'orientation sexuelle.

Tous ces comportements sont des formes de violence fondée sur le sexe.

Parmi les personnes de 15 ans et plus, près de 1 femme sur 3 et un peu plus de 1 homme sur 8 se sont sentis menacés ou mal à l'aise en raison du comportement sexuel non désiré qu'ils ont subi.

Pourcentage qui se sont sentis menacés ou mal à l'aise en raison du comportement sexuel non désiré
Genre Pourcentage
Femmes 32 %
Hommes 13 %

1 femme sur 4 et 1 homme sur 15 ont été l'objet d'attentions sexuelles non désirées en public. Il s'agit du comportement sexuel non désiré le plus courant.

Parmi les personnes qui ont subi un comportement sexuel non désiré au cours des 12 derniers mois :

  • L'auteur des comportements sexuels non désirés était le plus souvent un étranger de sexe masculin. Au total, 75 % des femmes et 47 % des hommes qui ont subi de tels comportements ont déclaré que l'auteur était un étranger de sexe masculin.
  • 1 sur 10 a déclaré que l'incident le plus grave qu'ils ont subi s'est produit dans les transports en commun. Cette proportion représente 629 000 femmes et 211 000 hommes.
  • Environ la moitié des femmes et des hommes ont modifié leur comportement après avoir subi un comportement sexuel non désiré. Cela comprend le fait qu'ils changent leurs habitudes, leurs agissements ou la façon dont ils se vêtissent ou se comportent en public.

18 % des femmes et 14 % des hommes ont été victimes de harcèlement en ligne ou sur un téléphone intelligent.

Les deux types de harcèlement les plus souvent subis en ligne ou sur un téléphone intelligent étaient les suivants :

  • envoi d'images ou de messages sexuellement suggestifs ou explicites non désirés aux victimes;
  • envoi de courriels ou de messages personnels menaçants ou agressifs aux victimes.
Le harcèlement les plus souvent subis en ligne ou sur un téléphone intelligent, par genre
  Femmes Hommes
Envoi d'images ou de messages sexuellement suggestifs ou explicites non désirés 11% 6%
Envoi de courriels ou de messages personnels menaçants ou agressifs 10% 8%

Parmi les internautes, 28 % des femmes et 19 % des hommes ont bloqué d'autres utilisateurs, supprimé leurs propres comptes ou limité leur utilisation d'Internet afin de se protéger contre le harcèlement.

Pour en savoir plus, veuillez consulter l'article complet de Juristat intitulé « La violence fondée sur le sexe et les comportements sexuels non désirés au Canada, 2018 ».

Source : Statistique Canada, L'Enquête sur la sécurité dans les espaces publics et privés, 2018.

Date de modification :