Affaires de violence déclarées à la police impliquant des partenaires intimes de même sexe au Canada, 2009 à 2017

Date de diffusion : le 27 mars 2019
Affaires de violence déclarées à la police impliquant des partenaires intimes de même sexe au Canada, 2009 à 2017
Description : Affaires de violence déclarées à la police impliquant des partenaires intimes de même sexe au Canada, 2009 à 2017

Affaires de violence déclarées à la police impliquant des partenaires intimes de même sexe au Canada, 2009 à 2017

Nombre d'affaires de violence entre partenaires intimes de même sexe de 2009 à 2017 : 22 323.

Parmi les affaires de violence entre partenaires intimes déclarées à la police, 3 % impliquaient des partenaires de même sexe.

La violence entre partenaires intimes de même sexe a diminué de 11 % de 2009 à 2017

Nombre d'affaires de violence entre partenaires intimes de même sexe du 2009 au 2017
  2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Nombre d'affaires de violence entre partenaires intimes de même sexe 2 611 2 706 2 508 2 530 2 430 2 303 2 455 2 453 2 327

La violence entre partenaires intimes de sexe opposé a diminué de 6 % de 2009 à 2017.

55 % des affaires de violence entre partenaires intimes de même sexe concernaient des hommes

Parmi les 12 348 affaires de violence entre partenaires intimes de sexe masculin :

  • 59 % voies de fait simples
  • 18 % voies de fait majeures
  • 12 % menaces
  • 5 % harcèlement criminel
  • 7 % autres infractions

Parmi les 9 975 affaires de violence entre partenaires intimes de sexe féminin :

  • 64 % voies de fait simples
  • 12 % voies de fait majeures
  • 9 % menaces
  • 8 % harcèlement criminel
  • 7 % autres infractions

La somme des pourcentages peut ne pas correspondre à 100 en raison de l'arrondissement.

Moins d'accusations sont portées dans les affaires de violence entre partenaires intimes de même sexe

Des accusations sont portées dans 65 % des affaires de violence entre partenaires intimes de même sexe

  • 68 % des auteurs présumés de sexe masculin
  • 61 % des auteurs présumés de sexe féminin

Des accusations sont portées dans 82 % des affaires de violence entre partenaires intimes de sexe opposé

  • 84 % des auteurs présumés de sexe masculin
  • 71 % des auteurs présumés de sexe féminin

Les victimes de violence entre partenaires intimes de même sexe demandent plus souvent qu'aucune autre mesure ne soit prise contre l'auteur présumé

Type de victimes er pourcentage
Victimes Pourcentage
Même sexe, hommes 19
Même sexe, femmes 21
Sexe opposé, hommes 12
Sexe opposé, femmes 7

Comprend les affaires où un auteur présumé a été identifié et où les preuves étaient suffisantes pour appuyer le dépôt d'une accusation, mais dans lesquelles le plaignant a refusé d'engager des poursuites contre l'auteur présumé. Pour ces affaires, la police a utilisé son pouvoir discrétionnaire et a décidé de ne pas déposer ni recommander d'accusation.

Pour plus d'information, voir l'article Juristat complet :
La violence entre partenaires intimes de même sexe, affaires déclarées par la police au Canada, 2009 à 2017.

Source : Statistique Canada, Centre canadien de la statistique juridique, Programme de déclaration uniforme de la criminalité (Base de données sur les tendances).

Date de modification :