Les cybercrimes et les entreprises canadiennes, 2017

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Date de diffusion : 15 octobre 2018
Infographie : Les cybercrimes et les entreprises canadiennes, 2017
Description : Les cybercrimes et les entreprises canadiennes, 2017

Les cybercrimes et les entreprises canadiennes, 2017

les incidents de cybersécurité, et pour se rétablir de ces incidents.

  • 8 milliards de dollars pour les salaires des employés, des consultants et des entrepreneurs
  • 4 milliards de dollars pour l'achat de logiciels de cybersécurité et de matériel informatique connexe
  • 2 milliards de dollars pour la mise en place d'autres mesures de cybersécurité

Raisons invoquées par les entreprises pour investir dans la cybersécurité

  • 68 % de la protection des renseignements personnels
  • 41 % de la prévention de la fraude et du vol
  • 31 % de la prévention de l'interruption des services opérationnels
21 % des entreprises ont été touchées par un incident de cybersécurité. En moyenne, ces dernières ont vécu une période d'indisponibilité de 23 heures.
Taille de l'entreprise Entreprises touchées par un incident de cybersécurité Période d'indisponibilité
Grande (250 employés et plus) 41 % 29 heures
Moyenne (50 à 249 employés) 28 % 24 heures
Petite (10 à 49 employés) 19 % 22 heures
Les incidents de cybersécurité provoqués par les cybercriminels ont été faits dans l'intention
  Entreprises touchées par un incident de cybersécurité
de voler de l'argent ou de demander une rançon 38 %
d'accéder à des zones d'accès non autorisées 26 %
de voler des renseignements personnels ou financiers 23 %
de perturber ou de dénaturer l'entreprise ou sa présence sur le Web 22 %

Source : Enquête canadienne sur la cybersécurité et le cybercrime, 2017.

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :