Aperçus économiques
Développements récents de l’économie en Colombie-Britannique

par Elizabeth Richards
Direction des études analytiques

Date de diffusion : le 28 mai 2018

Passer au texte

Début du texte

Début de la boîte de texte

Le présent article de la série Aperçus économiques offre un aperçu intégré des changements récents qui ont touché la production, l’emploi, la rémunération et l’activité dans le marché du logement en Colombie-Britannique. L’article met en évidence l’apport de l’immobilier et de la construction résidentielle à la croissance économique et il souligne la performance économique de la province depuis 2014. Sauf indication contraire, les tableaux présentés dans ce rapport sont fondés sur des données désaisonnalisées qui peuvent être consultées dans CANSIM à compter du 2 mai 2018.

Fin de la boîte de texte

Aperçu

De 2014 à 2016, l’économie de la Colombie-Britannique a progressé à son rythme le plus rapide en une décennie, la production dans les industries de l’immobilier et de la construction résidentielle ayant présenté une croissance prononcée. La Colombie-Britannique a connu la croissance la plus marquée parmi les provinces canadiennes en 2015 et en 2016, l’activité économique dans les provinces du centre du pays ayant progressé à un rythme plus modéré et l’économie de l’Alberta s’étant contractée. Alors que l’économie de l’Alberta s’est redressée en 2017, la croissance économique a continué de s’accélérer en Colombie-Britannique, la production dans la province ayant progressé à son rythme le plus rapide depuis 2005.

L’expansion économique récente observée en Colombie-Britannique a été plus concentrée que de 2004 à 2006. Les dépenses des ménages de 2014 à 2016 expliquent plus de la moitié de la croissance mesurée en fonction des dépenses. Parmi les industries, l’immobilier et la construction résidentielle sont responsables d’environ le tiers de la croissance observée en 2015 et 2016. Des estimations plus récentes fondées sur les données des industries indiquent une progression de la croissance économique en Colombie-Britannique en 2017, la contribution de l’immobilier et de la construction résidentielle à la croissance s’étant atténuée.

La croissance économique plus prononcée a coïncidé avec l’amélioration des conditions du marché du travail, l’emploi ayant augmenté, et le taux de chômage ayant suivi une tendance à la baisse. Une hausse de l’emploi observée dans les industries liées à l’immobilier et à la construction résidentielle ainsi qu’à Vancouver a entraîné la progression. Le taux de chômage a diminué pour s’établir à 4,6 % en décembre 2017, et a atteint le niveau moyen le plus bas parmi les provinces en 2016 et en 2017. Plus récemment, le taux du chômage dans la province est demeuré égal ou inférieur à 5 % au début de 2018.

La Colombie-Britannique domine la croissance parmi les provinces en 2015 et en 2016

La Colombie-Britannique a enregistré le niveau de croissance économique le plus élevé parmi les provinces en 2015 et en 2016, et elle s’est accélérée en 2017, le produit intérieur brut (PIB) ayant atteint  3,9 % en 2017, suivant une croissance de 3,6 % en 2016, de 3,3 % en 2015 et de 3,6 % en 2014. L’activité économique dans les provinces du centre du pays a aussi progressé de 2014 à 2017, bien qu’à un rythme plus lent. La production en Ontario a, quant à elle, augmenté de 2,8 % en 2017, en hausse par rapport à 2,6 % en 2016. Le Québec a connu une accélération de sa croissance économique en 2017, atteignant 3,1 %, à la suite d’une hausse de 1,5 % en 2016.

Au cours de la dernière décennie, l’économie de la Colombie-Britannique a été de plus en plus axée sur les services. Lorsque les volumes des échanges commerciaux mondiaux ont ralenti considérablement pendant la récession de 2008-2009, les exportations canadiennes de pétrole brut et de véhicules automobiles ont diminué de façon marquée, entraînant ainsi un net repli en 2009 dans les provinces axées sur les ressources et la fabrication, comme l’Alberta, la Saskatchewan et l’Ontario. En revanche, le Québec et la Colombie-Britannique ont enregistré des contractions relativement moins sévères, leurs économies respectives étant davantage axées sur les services que celles de l’Alberta et de la Saskatchewan. Plus récemment, tandis que des baisses notables des prix du pétrole brut et la dépréciation du dollar canadien ont eu une incidence sur la croissance à l’échelle nationale en 2015 et en 2016, l’économie de la Colombie-Britannique a connu une croissance attribuable aux servicesNote 1. En 2017, tant les industries productrices de biens que les industries productrices de services ont contribué à la croissance dans la province.

Graphique 1

Tableau de données du graphique 1
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1. Les données sont présentées selon Géographie (titres de rangée) et 2014, 2015, 2016 et 2017, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Géographie 2014 2015 2016 2017
pourcentage
Colombie-Britannique 3,6 3,3 3,6 3,9
Alberta 5,9 -3,9 -3,6 4,9
Saskatchewan 1,9 -1,2 -0,4 2,9
Manitoba 1,9 1,4 2,1 2,9
Ontario 2,5 2,8 2,6 2,8
Québec 1,6 1,0 1,5 3,1
Nouveau-Brunswick 0,1 2,3 1,2 1,9
Nouvelle-Écosse 1,0 1,2 1,0 1,2
Île-du-Prince-Édouard 0,3 1,5 2,2 3,2
Terre-Neuve-et-Labrador -1,1 -1,5 1,7 2,1

La croissance enregistrée de 2014 à 2016 était plus concentrée qu'au milieu des années 2000

De 2014 à 2016, l’économie de la Colombie-Britannique a progressé à son rythme le plus rapide depuis le milieu des années 2000, une période d’expansion généralisée. De 2004 à 2006, le PIB réel de la province a augmenté en moyenne de plus de 4,0 %, cette croissance étant attribuable autant aux biens qu’aux services. Pendant cette période, la production s’est accélérée dans les industries axées sur la technologie qui recrutent généralement des travailleurs hautement qualifiés, comme l’information et la culture, la finance et les assurances ainsi que les services professionnels. La création d’entreprises a atteint un sommet au milieu des années 2000, le taux d’entrée pour les nouvelles entreprises ayant augmenté pour s’établir à plus de 18,0 %, tandis que le taux de sortie était stable à environ 14,0 %Note 2.

Les hausses de production de 2014 à 2016 ont été davantage concentrées, les industries recrutant des travailleurs hautement qualifiés ayant présenté des augmentations plus modestes. La croissance observée dans les services immobiliers et les services de location et de location à bail était comparable d’une période à l’autre, tandis que la croissance dans le commerce de détail était plus marquée au milieu des années 2000. De même, la contribution des industries axées sur les biens, particulièrement la construction, a été plus modeste de 2014 à 2016 qu’au milieu des années 2000.

En revanche, la croissance économique a été davantage étendue en 2017, reflétant les hausses dans les services et une contribution considérable des industries productrices de biens. Bien que le secteur de la construction non résidentielle se soit contracté et que la croissance dans le secteur de la construction résidentielle ait ralenti considérablement, la production du secteur de la construction a continué de croître sous l’effet de hausses marquées dans les travaux de génie, en partie en raison de nouveaux projets de travaux de génie civil pétrolier et gazier. Les hausses dans l’industrie de la première transformation des métaux et des machines ont contribué à la croissance dans le secteur de la fabrication, tandis que les secteurs de l’extraction minière, de l’exploitation en carrière et de l’extraction de pétrole et de gaz ont affiché des baisses.

La croissance a ralenti dans les services immobiliers et les services de location et de location à bail, les services professionnels, ainsi que la finance et les assurances en 2017, alors qu’elle s’est accélérée dans le commerce de gros et le commerce de détail.

Graphique 2

Tableau de données du graphique 2
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Fabrication , Agriculture, foresterie, pêche et chasse , Commerce de détail , Transport et entreposage , Finance et assurances , Services immobiliers et services de location et de location à bail , Services professionnels, scientifiques et techniques et Secteur de la technologie de l'information et des communications , calculées selon indice (2000 = 100) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Fabrication Agriculture, foresterie, pêche et chasse Commerce de détail Transport et entreposage Finance et assurances Services immobiliers et services de location et de location à bail Services professionnels, scientifiques et techniques Secteur de la technologie de l'information et des communications
indice (2000 = 100)
2000 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
2001 91,7 102,7 103,9 98,5 100,0 103,5 102,5 97,4
2002 91,1 101,7 106,7 99,4 101,4 108,1 104,8 104,8
2003 92,5 103,2 110,3 100,2 103,8 111,7 108,6 115,4
2004 98,8 111,2 116,3 104,0 113,6 116,7 114,2 122,4
2005 103,5 111,5 123,2 113,4 117,3 122,6 120,5 130,6
2006 106,7 109,8 133,1 115,6 126,9 126,8 131,8 137,2
2007 106,3 106,1 139,9 115,9 131,7 132,6 141,7 142,9
2008 97,8 95,7 141,3 113,5 128,8 135,5 147,0 143,2
2009 84,2 82,3 137,9 113,5 126,7 140,4 138,2 136,2
2010 89,2 91,8 143,1 116,1 132,4 145,3 138,6 141,9
2011 92,3 101,1 143,7 119,7 136,0 149,7 145,9 144,6
2012 95,0 101,5 143,6 122,3 135,2 155,7 152,6 148,5
2013 94,5 106,5 152,5 128,4 140,2 161,2 162,9 148,8
2014 99,7 105,7 154,3 135,3 143,6 167,6 173,4 159,1
2015 102,0 112,4 166,0 141,1 151,4 176,1 182,1 162,1
2016 107,9 113,0 175,5 149,0 157,8 183,3 191,3 168,4
2017 112,7 109,0 186,6 160,3 163,5 189,1 198,7 176,2

L’activité dans le secteur du logement et les dépenses de consommation sont au cœur des hausses récentes

Les dépenses en capital allouées aux bâtiments résidentiels ont contribué de façon importante à la croissance économique de 2014 à 2016. Le rythme des dépenses s’est accéléré chaque année, les dépenses progressant de 10,1 % en 2015 et de 15,0 % en 2016. De 2014 à 2016, les dépenses allouées aux bâtiments résidentiels ont augmenté de 35,8 %, la croissance cumulative la plus forte depuis le milieu des années 2000.

Les dépenses de consommation ont aussi contribué à la croissance de 2014 à 2016, la hausse la plus marquée ayant été enregistrée dans les biens durables. Le rythme des dépenses a ralenti en 2016, les dépenses progressant de 3,2 %, après des hausses de 3,8 % en 2014 et de 3,7 % en 2015. Les dépenses dans les transports ont augmenté pendant chacune des trois années, les Britanno-Colombiens ayant acheté un plus grand nombre de camions, fourgonnettes et véhicules utilitaires sport neufs. Les dépenses ont aussi connu une croissance marquée pour le logement, l’eau, l’électricité, le gaz et les autres combustibles, reflétant les hausses des frais de location pour le logement.

Dans une moindre mesure, les exportations de biens et de services ont contribué à la croissance au cours de cette période. Après une augmentation de 5,1 % en 2014, la croissance des exportations vers d’autres pays s’est atténuée, les exportations ayant progressé de 4,3 % en 2015 et de 1,7 % en 2016. Les volumes des exportations de biens vers d’autres pays ont augmenté de 10,3 % en 2016 comparativement aux niveaux de 2013, tandis que les exportations de services ont augmenté de 14,5 %.

Les dépenses des ménages ont augmenté aux cours des dernières années, mais les dépenses en capital effectuées par les entreprises se sont contractées. Après une augmentation de 9,6 % en 2014, les investissements des entreprises dans les bâtiments non résidentiels ont diminué en 2015 et en 2016. En 2016, ces investissements ont été inférieurs de 10,9 % par rapport aux niveaux de 2013. Les dépenses d’investissement des entreprises avaient en revanche connu une croissance marquée au milieu des années 2000, progressant de 46,5 % pendant la dernière période de forte croissance économique de la province.

Les dépenses des administrations publiques ont contribué à la croissance en 2015 et en 2016. Après une baisse de 1,9 % en 2014, les dépenses ont repris et ont augmenté de 2,5 % en 2015 et en 2016.

Graphique 3

Tableau de données du graphique 3
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Estimations, Dépense de consommation finale des ménages, Dépense générale de consommation finale des administrations publiques, Bâtiments résidentiels, Exportations de biens et services et Bâtiments non résidentiels, machines et matériel, calculées selon indice (2000 = 100) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Estimations
Dépense de consommation finale des ménages Dépense générale de consommation finale des administrations publiques Bâtiments résidentiels Exportations de biens et services Bâtiments non résidentiels, machines et matériel
indice (2000 = 100)
2000 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
2001 102,3 103,3 110,1 98,8 105,3
2002 106,1 104,8 128,3 99,1 100,7
2003 109,7 105,2 138,2 101,7 105,1
2004 114,7 104,6 162,0 106,9 117,0
2005 119,5 105,9 173,7 112,1 131,3
2006 126,7 107,2 186,2 116,3 154,0
2007 133,4 112,9 190,3 119,0 156,0
2008 136,5 117,4 180,8 115,2 168,4
2009 136,8 118,8 165,3 107,5 140,2
2010 141,9 119,7 165,6 115,9 155,9
2011 145,1 122,1 170,3 121,3 170,4
2012 148,1 124,2 182,6 125,3 182,5
2013 152,0 124,2 183,8 129,3 174,9
2014 157,7 121,9 197,0 137,2 191,7
2015 163,5 125,0 216,9 141,0 168,3
2016 168,8 128,1 249,5 143,7 155,8

La croissance du PIB de 2014 à 2016 s’explique principalement par les dépenses des ménages, qui ont représenté entre plus de la moitié et environ les deux tiers de la croissance globale. Les dépenses relatives aux bâtiments résidentiels ont contribué à la croissance en 2015 et en 2016, mais elles ont été plus que contrebalancées par les baisses des investissements des entreprises dans les bâtiments non résidentiels en 2015. Les exportations de biens et de services ont aussi contribué à la croissance au cours des deux années.

Graphique 4

Tableau de données du graphique 4
Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4. Les données sont présentées selon Certaines composantes (titres de rangée) et 2015 et 2016, calculées selon points de pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Certaines composantes 2015 2016
points de pourcentage
Dépense de consommation finale des ménages 2,376 2,076
Formation brute de capital fixe -0,728 0,856
Exportations de biens et services 1,087 0,736
Dépense générale de consommation finale des administrations publiques 0,470 0,462
Moins : importations de biens et services 0,060 -0,455
Investissement en stocks 0,159 -0,126
Dépense de consommation finale des institutions sans but lucratif au service des ménages 0,054 0,022

La contribution du secteur du logement à la croissance s’est atténuée en 2017

À l’échelle des industries, les fournisseurs de services ont représenté à peu près les deux tiers de la croissance économique en Colombie-Britannique de 2014 à 2017, ce qui est comparable aux contributions en Ontario et au Québec. Les services immobiliers et les services de location et de location à bail ont représenté au minimum environ le cinquième de la croissance en Colombie-Britannique de 2014 à 2016. Ensemble, l’immobilier et la construction résidentielle ont représenté autour du tiers de l’expansion en 2015 et 2016. En revanche, ces industries ont représenté au plus le quart environ de la croissance enregistrée en Ontario de 2014 à 2016, pendant une période caractérisée par une forte augmentation de l’activité dans le marché du logement, alors que la finance et les assurances ainsi que d’autres industries productrices de services ont contribué de façon plus marquée à la croissance dans cette province.

En 2017, les services immobiliers et les services de location et de location à bail ont représenté le sixième environ de la croissance économique, leur contribution s’étant atténuée pendant deux années consécutives. Parallèlement, le transport et l’entreposage de même que le commerce de gros sont devenus plus essentiels à la croissance au cours de la même période, soutenue par des hausses dans le commerce de détail et les services professionnels ainsi que dans la finance et les assurances.

Graphique 5

Tableau de données du graphique 5
Tableau de données du graphique 5
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 5. Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Industries produisant des biens et Industries produisant des services, calculées selon points de pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Industries produisant des biens Industries produisant des services
points de pourcentage
2008 -0,294 0,899
2009 -2,414 -0,230
2010 1,306 1,377
2011 1,045 1,796
2012 0,967 1,617
2013 0,078 2,275
2014 1,341 2,214
2015 0,024 3,228
2016 0,763 2,827
2017 1,165 2,771

Graphique 6

Tableau de données du graphique 6
Tableau de données du graphique 6
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 6. Les données sont présentées selon Industries de services (titres de rangée) et 2015, 2016 et 2017, calculées selon points de pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Industries de services 2015 2016 2017
points de pourcentage
Services administratifs, services de soutien, services de gestion des déchets et services d’assainissement 0,050 -0,001 -0,028
Gestion de sociétés et d’entreprises 0,009 -0,023 0,017
Industrie de l’information et industrie culturelle 0,018 0,058 0,023
Arts, spectacles et loisirs 0,049 0,060 0,035
Autres services (sauf les administrations publiques) 0,046 0,002 0,045
Services d'enseignement 0,378 0,114 0,092
Administrations publiques 0,108 0,132 0,112
Services d'hébergement et de restauration 0,079 0,100 0,121
Soins de santé et assistance sociale 0,140 0,173 0,134
Finance et assurances 0,314 0,249 0,21
Services professionnels, scientifiques et techniques 0,309 0,317 0,239
Commerce de gros 0,138 0,218 0,348
Commerce de détail 0,439 0,349 0,389
Transport et entreposage 0,248 0,328 0,456
Services immobiliers et services de location et de location à bail 0,903 0,749 0,577

Les dépenses en capital connaissent une croissance marquée en 2017 en raison d’une hausse des dépenses publiques

Les dépenses en capital effectuées en Colombie-Britannique ont augmenté de 20,9 % en 2017, traduisant la hausse des dépenses privées et publiques. Elles se sont redressées après des niveaux plus bas en 2015 et en 2016. Plus particulièrement, les dépenses privées ont progressé de 18,3 %, reflétant des hausses dans les dépenses en construction, alors que les dépenses publiques ont augmenté de 26,5 %, menées par les dépenses en construction et de matériel et outillage. Selon les intentions de dépenses déclarées à Statistique Canada, les dépenses en capital devraient augmenter de 1,2 % en 2018 en raison d’une hausse des dépenses publiques.

À l’échelle des industries, les dépenses en matière de transport et d’entreposage ont augmenté de 56,0 % en 2017, ce qui a représenté plus de 40 % des hausses globales des dépenses en capital. La hausse des dépenses effectuées par les administrations publiques et dans l’extraction minière, l’exploitation en carrière et l’extraction de pétrole et de gaz a aussi contribué à la croissance. Parallèlement, selon les intentions pour 2018, les dépenses devraient augmenter dans les services publics, la fabrication ainsi que dans les services immobiliers et les services de location et de location à bail, tandis qu’elles devraient baisser dans l’extraction minière, l’exploitation en carrière et l’extraction de pétrole et de gaz ainsi que dans les services d’enseignement.

Graphique 7

Tableau de données du graphique 7
Tableau de données du graphique 7
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 7. Les données sont présentées selon Type de propriété (titres de rangée) et Privée et Publique, calculées selon milliards de dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Type de propriété Privée Publique
milliards de dollars
2007 16,0 7,3
2008 17,0 9,2
2009 14,3 8,0
2010 16,2 7,9
2011 16,6 8,3
2012 18,9 9,0
2013 17,7 8,0
2014 20,1 8,6
2015 18,3 8,0
2016 17,9 8,4
2017 21,2 10,7
2018 20,8 11,4

Le chômage en Colombie-Britannique a suivi une tendance à la baisse en 2016 et en 2017

Les conditions du marché du travail se sont nettement améliorées en Colombie-Britannique en 2016 et en 2017, le taux de chômage ayant suivi une tendance à la baisse et l’emploi ayant augmenté parmi les travailleurs du principal groupe d’âge actif. En décembre 2017, le taux de chômage a diminué pour s’établir à 4,6 %, le niveau le plus faible parmi les provinces. Le taux de chômage en Colombie-Britannique avait atteint 5,8 % en décembre 2016 et 6,7 % en décembre 2015. Le taux d’emploi a ainsi augmenté en 2016 et en 2017, atteignant 62,3 % en décembre 2017. Malgré l’amélioration des conditions du marché du travail, le taux de chômage et le taux d’emploi n’étaient pas encore revenus en décembre 2017 à leurs niveaux d’avant la récession.

Conformément aux tendances observées à l’échelle nationale, le taux de chômage en Colombie-Britannique était le plus faible parmi les travailleurs du principal groupe d’âge actif (25 à 54 ans) et le plus élevé chez les jeunes travailleurs (15 à 24 ans) en décembre 2017. En général, les taux d’emploi chez les hommes et les femmes du principal groupe d’âge actif et les jeunes femmes ont suivi une tendance à la hausse en 2017. Alors que le taux d’activité des jeunes au Canada a diminué suivant la récession de 2008-2009 et n’est pas encore revenu aux niveaux d’avant la récession, le taux d’activité en Colombie-Britannique a connu une augmentation notable en 2017.

Plus récemment, les conditions du marché du travail en Colombie-Britannique étaient moins favorables au premier trimestre de 2018, ce qui correspond aux tendances à l’échelle du pays; le taux de chômage provincial a augmenté légèrement et s’est établi à 4,7 % en mars 2018, tandis que le taux d’emploi a diminué. Le taux de chômage dans la province a augmenté légèrement pour s’établir à 5,0 % en avril 2018.

Graphique 8

Tableau de données du graphique 8
Tableau de données du graphique 8
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 8 Taux de chômage et Taux d’emploi, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Taux de chômage Taux d’emploi
pourcentage
2007
Janvier 4,3 63,3
Février 4,2 63,2
Mars 4,1 63,4
Avril 4,5 62,9
Mai 4,3 63,2
Juin 4,4 63,1
Juillet 4,3 62,8
Août 4,0 63,0
Septembre 4,4 63,1
Octobre 4,4 63,1
Novembre 4,2 63,4
Décembre 4,1 63,5
2008
Janvier 4,2 63,7
Février 4,3 63,4
Mars 4,6 63,6
Avril 4,4 63,6
Mai 4,4 63,4
Juin 4,2 63,6
Juillet 4,6 63,3
Août 4,3 63,2
Septembre 4,4 63,1
Octobre 5,0 62,7
Novembre 5,2 62,3
Décembre 5,6 62,1
2009
Janvier 6,4 61,6
Février 7,2 61,2
Mars 7,4 60,8
Avril 7,8 60,9
Mai 7,6 61,1
Juin 8,2 60,8
Juillet 7,9 60,7
Août 8,2 60,4
Septembre 7,4 60,5
Octobre 7,9 60,3
Novembre 8,2 60,6
Décembre 8,3 60,5
2010
Janvier 8,1 60,7
Février 7,6 61,0
Mars 7,5 61,0
Avril 7,4 60,8
Mai 7,6 60,5
Juin 7,8 60,6
Juillet 7,6 60,9
Août 7,3 60,9
Septembre 7,6 60,4
Octobre 7,4 60,6
Novembre 6,9 60,8
Décembre 7,3 60,5
2011
Janvier 8,0 60,1
Février 8,7 60,0
Mars 8,1 60,3
Avril 7,9 60,4
Mai 7,3 60,0
Juin 7,2 60,1
Juillet 7,4 59,9
Août 7,3 59,8
Septembre 7,0 60,4
Octobre 6,7 60,4
Novembre 7,1 60,2
Décembre 7,1 60,4
2012
Janvier 7,0 60,4
Février 7,1 60,4
Mars 7,1 60,6
Avril 6,7 60,8
Mai 7,1 60,5
Juin 6,8 60,4
Juillet 6,9 60,3
Août 6,6 60,6
Septembre 6,8 60,6
Octobre 6,7 60,4
Novembre 7,0 60,1
Décembre 6,8 59,9
2013
Janvier 6,7 59,8
Février 6,4 60,3
Mars 7,2 59,7
Avril 6,5 60,1
Mai 6,6 59,9
Juin 6,5 59,9
Juillet 6,6 59,8
Août 6,6 60,1
Septembre 6,4 59,8
Octobre 6,6 59,5
Novembre 6,6 59,2
Décembre 6,7 59,6
2014
Janvier 6,4 59,8
Février 6,3 59,7
Mars 6,0 59,7
Avril 6,1 59,6
Mai 6,2 59,6
Juin 6,2 59,6
Juillet 6,2 59,4
Août 6,3 59,2
Septembre 6,2 59,3
Octobre 6,1 59,2
Novembre 5,7 59,4
Décembre 5,4 59,3
2015
Janvier 5,6 59,5
Février 6,0 59,2
Mars 5,7 59,3
Avril 6,4 58,5
Mai 6,1 59,3
Juin 6,0 59,4
Juillet 6,2 59,4
Août 6,2 59,6
Septembre 6,5 59,8
Octobre 6,2 60,2
Novembre 6,1 60,2
Décembre 6,7 59,9
2016
Janvier 6,6 59,9
Février 6,6 60,2
Mars 6,4 60,3
Avril 5,7 60,6
Mai 6,1 60,2
Juin 6,0 60,4
Juillet 5,6 60,8
Août 5,5 60,6
Septembre 5,7 60,6
Octobre 6,0 61,0
Novembre 6,0 60,7
Décembre 5,8 61,1
2017
Janvier 5,5 61,4
Février 5,1 61,7
Mars 5,3 61,7
Avril 5,4 62,0
Mai 5,6 62,1
Juin 5,1 62,4
Juillet 5,2 62,2
Août 5,0 62,3
Septembre 4,9 62,0
Octobre 4,9 61,8
Novembre 4,8 62,3
Décembre 4,6 62,3
2018
Janvier 4,8 62,1
Février 4,7 62,0
Mars 4,7 61,8

La croissance de l’emploi était généralisée dans l’ensemble de la province

La croissance de l’emploi en 2016 et en 2017 s'explique par les hausses observées à Vancouver et dans d’autres économies locales de la province. Vancouver, où vit plus de la moitié de la population active de la province, a contribué au renforcement des conditions du marché du travail. En décembre 2017, la moyenne mobile de trois mois du taux de chômage à Vancouver a diminué pour s’établir à 4,1 %, comparativement à 5,1 % en décembre 2016. Le taux de chômage avait atteint 5,8 % en décembre 2015. En général, le taux d’emploi a augmenté, atteignant 64,6 % en décembre 2017 après avoir atteint 62,5 % en décembre 2016.

En décembre 2017, l’emploi à Vancouver avait connu une hausse de 64 700 d’une année à l’autre, ce qui a représenté plus des trois quarts de l’augmentation globale pour la province au cours de cette période. L’augmentation enregistrée en Colombie-Britannique a aussi été stimulée par la hausse d’une année à l’autre de l’emploi à Kelowna (7 300) et à Victoria (6 100). Le taux de chômage à Victoria a fléchi pour s’établir à 3,5 % en décembre 2017, comparativement à 5,1 % en décembre 2016. Des améliorations notables ont été observées à Kelowna, où le taux de chômage a reculé pour s’établir à 6,2 % en décembre 2017, comparativement à 8,2 % en décembre 2016.

Plus récemment, le taux de chômage à Vancouver a continué à diminuer légèrement au cours du premier trimestre de 2018, tandis que le taux de chômage à Victoria a augmenté depuis la fin de l’année.

Graphique 9

Tableau de données du graphique 9
Tableau de données du graphique 9
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 9 Taux de chômage et Taux d'emploi, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Taux de chômage Taux d'emploi
pourcentage
2007
Janvier 4,5 63,6
Février 4,1 64,3
Mars 3,5 64,7
Avril 3,7 64,5
Mai 4,0 64,1
Juin 4,3 63,8
Juillet 4,1 64,0
Août 3,9 63,9
Septembre 4,0 63,8
Octobre 4,2 63,7
Novembre 4,3 64,0
Décembre 4,1 64,4
2008
Janvier 3,8 65,0
Février 3,7 65,0
Mars 3,7 64,9
Avril 3,9 64,4
Mai 4,1 64,1
Juin 4,2 63,8
Juillet 4,2 63,6
Août 4,2 63,5
Septembre 4,2 63,3
Octobre 4,3 63,2
Novembre 4,5 63,0
Décembre 5,0 62,7
2009
Janvier 5,4 62,4
Février 6,0 62,1
Mars 6,4 62,0
Avril 6,9 62,1
Mai 7,1 62,1
Juin 7,3 62,3
Juillet 7,4 62,1
Août 7,7 61,9
Septembre 7,4 61,8
Octobre 7,6 61,5
Novembre 7,5 61,5
Décembre 7,8 61,4
2010
Janvier 7,9 61,6
Février 7,8 61,5
Mars 7,7 61,3
Avril 7,5 61,0
Mai 7,6 60,8
Juin 7,6 60,8
Juillet 7,6 61,0
Août 7,3 61,4
Septembre 7,2 61,6
Octobre 7,2 61,6
Novembre 7,0 61,6
Décembre 6,9 61,7
2011
Janvier 6,9 61,5
Février 7,9 61,2
Mars 8,1 61,0
Avril 8,3 61,0
Mai 7,6 61,4
Juin 7,3 61,4
Juillet 7,1 61,3
Août 7,4 61,1
Septembre 7,2 61,8
Octobre 6,9 62,3
Novembre 6,7 62,6
Décembre 7,0 62,1
2012
Janvier 7,0 61,7
Février 6,9 61,6
Mars 6,7 61,7
Avril 6,4 61,9
Mai 6,6 62,1
Juin 6,6 62,0
Juillet 6,9 62,0
Août 6,9 61,8
Septembre 6,9 61,7
Octobre 7,0 61,6
Novembre 7,0 61,4
Décembre 6,9 61,2
2013
Janvier 6,8 60,9
Février 6,6 60,9
Mars 6,9 60,9
Avril 6,9 61,1
Mai 6,6 61,0
Juin 6,4 60,7
Juillet 6,5 60,5
Août 6,9 60,4
Septembre 6,8 60,3
Octobre 6,6 60,1
Novembre 6,4 59,9
Décembre 6,4 60,4
2014
Janvier 6,2 60,9
Février 6,1 61,1
Mars 5,9 61,0
Avril 5,8 60,9
Mai 5,6 61,1
Juin 5,7 61,1
Juillet 5,8 61,0
Août 5,9 60,9
Septembre 6,1 60,8
Octobre 6,3 60,7
Novembre 6,2 60,8
Décembre 6,0 60,7
2015
Janvier 5,9 60,8
Février 5,9 60,6
Mars 5,8 60,5
Avril 5,9 60,1
Mai 6,0 60,1
Juin 6,1 60,1
Juillet 5,9 60,2
Août 5,8 60,4
Septembre 5,9 60,7
Octobre 6,0 61,5
Novembre 5,8 62,1
Décembre 5,8 62,3
2016
Janvier 5,8 62,3
Février 6,2 62,3
Mars 6,2 62,5
Avril 5,9 62,7
Mai 5,5 62,8
Juin 5,2 62,9
Juillet 5,3 63,0
Août 5,2 63,2
Septembre 4,9 63,3
Octobre 5,0 63,1
Novembre 5,1 62,6
Décembre 5,1 62,5
2017
Janvier 5,0 62,3
Février 4,7 62,7
Mars 4,7 62,8
Avril 4,8 63,1
Mai 5,2 63,5
Juin 5,1 64,0
Juillet 4,9 64,3
Août 4,6 64,3
Septembre 4,4 64,1
Octobre 4,2 64,0
Novembre 4,2 64,2
Décembre 4,1 64,6
2018
Janvier 4,1 65,1
Février 3,9 65,1
Mars 4,0 64,9

La progression de l’emploi en 2017 est principalement attribuable au travail à temps plein et aux services

L’emploi a progressé plus rapidement en Colombie-Britannique qu’à l’échelle nationale et que dans les provinces du centre du pays en 2016 et en 2017Note 3. La province était responsable de près du cinquième de la croissance d’une année à l’autre de l’emploi à l’échelle nationale en décembre 2017.

Le travail à temps plein était le principal responsable de la croissance de l’emploi en Colombie-Britannique en 2017; les postes à temps plein ont augmenté de 67 000 d’une année à l’autre en décembre, tandis que les postes à temps partiel ont augmenté de 8 800. La croissance est principalement attribuable à l’emploi à temps plein chez les travailleurs du principal groupe d’âge actif. En 2016, le travail à temps partiel avait contribué davantage à la croissance de l’emploi. De plus, la croissance de l’emploi à temps partiel des jeunes travailleurs ainsi que celle de l’emploi à temps plein des travailleurs âgés et des travailleurs du principal groupe d’âge actif avaient dominé la croissance en 2016.

Plus récemment, l’emploi à temps plein a connu une croissance modérée en 2018, ayant progressé de 36 400 d’une année à l’autre en avril, tandis que le travail à temps partiel a reculé de 13 400.

Graphique 10

Tableau de données du graphique 10
Tableau de données du graphique 10
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 10 Type d'emploi, Temps plein et Temps partiel, calculées selon variation d'une année à l'autre (milliers de personnes) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Type d'emploi
Temps plein Temps partiel
variation d'une année à l'autre (milliers de personnes)
2007
Janvier 59,2 22,9
Février 76,0 -8,9
Mars 53,4 14,2
Avril 39,1 7,2
Mai 63,1 7,8
Juin 31,1 35,3
Juillet 41,0 11,1
Août 51,8 13,2
Septembre 50,0 10,8
Octobre 51,5 6,5
Novembre 95,8 -16,6
Décembre 37,7 26,3
2008
Janvier 33,4 11,9
Février 31,1 10,4
Mars 49,7 -8,8
Avril 40,4 17,5
Mai 23,9 18,6
Juin 55,8 -2,0
Juillet 60,9 -7,1
Août 24,5 20,4
Septembre 13,5 24,1
Octobre 25,5 -3,2
Novembre -26,6 24,1
Décembre 5,4 -18,9
2009
Janvier -43,7 8,6
Février -66,8 27,1
Mars -90,1 29,9
Avril -69,1 12,6
Mai -83,3 36,8
Juin -86,4 24,6
Juillet -104,6 47,7
Août -73,7 10,0
Septembre -74,9 20,2
Octobre -84,3 34,3
Novembre -47,2 20,7
Décembre -49,4 28,5
2010
Janvier -17,7 21,5
Février 31,2 -5,1
Mars 29,2 12,6
Avril 16,7 13,8
Mai 14,4 -1,5
Juin 25,3 1,7
Juillet 6,6 34,5
Août 24,4 25,4
Septembre 10,9 16,3
Octobre 15,4 25,6
Novembre -4,7 44,7
Décembre -8,8 37,8
2011
Janvier 3,6 2,6
Février -44,5 36,0
Mars -15,1 13,2
Avril -23,5 32,0
Mai 0,2 7,0
Juin -14,0 14,6
Juillet 13,0 -26,0
Août -27,2 8,3
Septembre 22,0 -1,6
Octobre 16,8 -1,1
Novembre 28,1 -28,7
Décembre 44,5 -25,6
2012
Janvier 26,1 6,0
Février 62,2 -23,5
Mars 43,1 -6,9
Avril 57,5 -13,6
Mai 47,9 -4,7
Juin 44,8 -4,3
Juillet 46,6 -7,8
Août 76,8 -21,0
Septembre 52,1 -17,6
Octobre 30,8 -6,9
Novembre 35,9 -14,7
Décembre 18,2 -9,6
2013
Janvier 17,1 -14,6
Février 20,8 -0,6
Mars -1,7 -4,5
Avril 2,7 -7,4
Mai 4,9 -0,2
Juin 22,1 -18,0
Juillet 24,7 -17,8
Août 6,5 -1,0
Septembre -9,4 3,0
Octobre 5,8 -11,4
Novembre -1,4 -7,2
Décembre -25,6 38,2
2014
Janvier -3,7 30,4
Février -18,9 21,8
Mars 3,3 22,4
Avril 7,8 3,3
Mai 6,1 7,5
Juin -10,5 24,5
Juillet -4,0 15,2
Août -15,5 9,0
Septembre 4,7 3,4
Octobre 14,5 -1,3
Novembre 19,9 9,9
Décembre 66,9 -52,7
2015
Janvier 64,9 -50,0
Février 46,1 -39,4
Mars 41,1 -33,6
Avril 5,6 -25,4
Mai 23,1 -8,8
Juin 51,5 -28,6
Juillet 27,7 -0,6
Août 57,8 -16,2
Septembre 62,4 -12,1
Octobre 68,3 1,3
Novembre 48,7 17,5
Décembre 26,3 31,2
2016
Janvier 17,1 31,2
Février 24,3 46,4
Mars 40,0 34,4
Avril 77,3 38,4
Mai 65,8 3,3
Juin 46,2 24,8
Juillet 36,8 50,3
Août 44,4 30,5
Septembre 15,8 47,4
Octobre 15,7 44,8
Novembre 28,8 20,0
Décembre 39,2 37,3
2017
Janvier 58,9 27,6
Février 96,1 -5,0
Mars 86,1 -0,6
Avril 67,1 17,2
Mai 67,3 36,1
Juin 75,8 32,9
Juillet 96,1 -9,6
Août 51,7 43,1
Septembre 63,6 19,1
Octobre 67,3 -6,5
Novembre 79,9 11,8
Décembre 67,0 8,8
2018
Janvier 50,0 9,4
Février -5,2 45,4
Mars 18,8 13,9

Tout au long de 2016 et de 2017, l’augmentation de l’emploi dans les services a été au cœur des améliorations des conditions du marché du travail. En date de décembre 2017, l’augmentation de l’emploi dans les services était responsable de plus des deux tiers de la hausse globale; l’emploi a augmenté de 54 700 d’une année à l’autre chez les fournisseurs de services et de 21 300 chez les industries productrices de biens.

En décembre 2017, l’emploi dans la finance et les assurances, les services immobiliers et les services de location et de location à bail a progressé de 17 000 d’une année à l’autre et était responsable d’environ 30 % de la croissance de l’emploi dans les services. L’emploi dans l’industrie avait augmenté de 20 100 en décembre 2016. L’emploi dans la construction a progressé d’environ 20 700 dans la période de 12 mois ayant précédé décembre 2017, présentant trois années consécutives de croissance; l’augmentation de l’emploi dans les biens était principalement attribuable à l’industrie de la construction. Ensemble, la finance et les assurances, les services immobiliers et les services de location et de location à bail ainsi que la construction étaient responsables de près de la moitié de la croissance de l’emploi total en décembre 2017. Les soins de santé et l’assistance sociale ainsi que les services professionnels, scientifiques et techniques ont aussi contribué à la croissance de l’emploi.

Plus récemment, la croissance de l’emploi dans les services a ralenti au premier trimestre de 2018.

Graphique 11

Tableau de données du graphique 11
Tableau de données du graphique 11
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 11 Secteur des biens et Secteur des services , calculées selon variation d'une année à l'autre (milliers de personnes) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Secteur des biens Secteur des services
variation d'une année à l'autre (milliers de personnes)
2007
Janvier 51,6 30,6
Février 25,5 41,7
Mars 22,4 45,3
Avril 31,5 14,8
Mai 30,2 40,6
Juin 40,9 25,5
Juillet 16,6 35,4
Août 26,3 38,6
Septembre 33,0 27,9
Octobre 26,8 31,2
Novembre 19,1 60,1
Décembre 13,7 50,3
2008
Janvier 6,1 39,1
Février 12,8 28,7
Mars 8,6 32,3
Avril 3,7 54,0
Mai 2,5 40,0
Juin 2,3 51,5
Juillet 13,1 40,9
Août 11,0 34,0
Septembre 1,1 36,6
Octobre -2,3 24,7
Novembre -8,9 6,4
Décembre -8,4 -5,1
2009
Janvier -31,4 -3,7
Février -35,4 -4,4
Mars -42,9 -17,3
Avril -40,8 -15,6
Mai -41,9 -4,6
Juin -45,6 -16,3
Juillet -51,9 -5,0
Août -52,9 -10,8
Septembre -40,6 -14,1
Octobre -41,6 -8,5
Novembre -44,8 18,3
Décembre -48,1 27,1
2010
Janvier -21,5 25,3
Février -19,5 45,6
Mars -1,5 43,4
Avril -5,1 35,5
Mai -2,0 14,8
Juin 1,5 25,5
Juillet 4,3 36,7
Août 1,0 48,8
Septembre -15,1 42,2
Octobre -5,3 46,2
Novembre 1,0 39,0
Décembre 3,8 25,2
2011
Janvier -9,3 15,4
Février 2,5 -10,9
Mars -7,0 5,0
Avril 4,9 3,7
Mai -6,2 13,5
Juin -11,8 12,5
Juillet -19,6 6,6
Août -13,3 -5,6
Septembre -0,3 20,7
Octobre -3,9 19,7
Novembre 0,5 -1,1
Décembre 6,6 12,4
2012
Janvier 13,4 18,8
Février 5,3 33,4
Mars 3,4 32,7
Avril 3,5 40,3
Mai 5,9 37,4
Juin 12,4 28,0
Juillet 22,2 16,6
Août 18,1 37,7
Septembre 9,9 24,5
Octobre 15,0 8,8
Novembre 9,8 11,4
Décembre 2,6 6,0
2013
Janvier 0,0 2,4
Février 0,5 19,6
Mars -8,5 2,4
Avril -14,7 10,1
Mai -5,2 9,8
Juin -3,3 7,5
Juillet 6,8 0,1
Août 5,0 0,5
Septembre 5,1 -11,4
Octobre 3,9 -9,4
Novembre 0,2 -8,8
Décembre -0,8 13,4
2014
Janvier 11,0 15,8
Février 9,0 -6,1
Mars 18,4 7,2
Avril 15,3 -4,2
Mai 20,6 -6,9
Juin 14,9 -0,9
Juillet 1,0 10,1
Août 3,7 -10,3
Septembre -2,7 10,8
Octobre -2,9 16,1
Novembre -4,0 33,8
Décembre 8,5 5,6
2015
Janvier 14,3 0,6
Février 5,0 1,7
Mars 10,2 -2,5
Avril 5,9 -25,7
Mai 1,2 13,1
Juin -4,7 27,6
Juillet -4,4 31,6
Août 5,9 35,8
Septembre 25,2 25,1
Octobre 17,7 51,9
Novembre 28,5 37,6
Décembre 21,4 36,3
2016
Janvier 1,2 47,1
Février 16,4 54,3
Mars 12,0 62,3
Avril 21,7 93,9
Mai 14,0 55,0
Juin 15,6 55,4
Juillet 24,4 62,7
Août 10,4 64,5
Septembre -6,2 69,3
Octobre 8,3 52,2
Novembre 6,2 42,7
Décembre 5,8 70,5
2017
Janvier 14,2 72,3
Février 13,9 77,2
Mars 11,4 74,1
Avril 9,2 75,3
Mai 19,3 84,2
Juin 35,8 72,8
Juillet 29,3 57,2
Août 30,9 63,8
Septembre 25,5 57,3
Octobre 24,0 36,7
Novembre 27,0 64,7
Décembre 21,3 54,7
2018
Janvier 32,6 26,9
Février 23,2 17,0
Mars 20,3 12,4

Les immigrants vivant à Vancouver contribuent à la croissance de la population active

Suivant des hausses modérées en 2014 et 2015, la population active de la Colombie-Britannique a augmenté au cours des dernières années, de 74 700 personnes en 2016 et de 68 400 personnes en 2017, pour atteindre 2,6 millions de personnes. Les immigrants, particulièrement ceux vivant à Vancouver, ont représenté environ la moitié de la croissance globale de la population active observée en 2016. Ces tendances étaient conformes à celles observées à l’échelle nationale. La majeure partie de la croissance enregistrée en Colombie-Britannique en 2017 était attribuable aux personnes du principal groupe d’âge actif nées aux Canada et aux immigrants du principal groupe d’âge actif admis au Canada plus de 10 ans auparavantNote 4.

En 2016 et en 2017, les taux d’activité, soit la proportion des personnes âgées de 15 ans et plus qui occupent un emploi ou qui cherchent activement un emploi, ont généralement augmenté chez les immigrants et chez les personnes nées au Canada. Le taux d’activité des personnes du principal groupe d’âge actif nées au Canada a augmenté, passant de 87,1 % en décembre 2015 à 89,4 % en décembre 2017. Le taux d’activité a aussi augmenté pour les immigrants récents du principal groupe d’âge actif, ceux qui ont été admis au Canada cinq ans ou moins avant la période de référence; il a progressé pour passer de 73,1 % en décembre 2015 à 80,2 % en décembre 2017, ce qui a permis de réduire efficacement l’écart avec les taux d’emploi des personnes du principal groupe d’âge actif nées au Canada. Les immigrants admis au Canada récemment ont généralement les taux d’emploi les plus faibles, comparativement aux immigrants qui vivent au Canada depuis de plus longues périodes et aux personnes nées au Canada. Les taux d’emploi des immigrants admis du principal groupe d’âge actif et des personnes nées au Canada du principal groupe d’âge actif ont ainsi augmenté pendant la même période, tandis que les taux de chômage ont diminué, ce qui reflète l’amélioration de la conjoncture économique et des conditions du marché du travail en Colombie-Britannique.

La croissance de la rémunération a accéléré en 2017

En 2017, la croissance de la rémunération s’est accélérée en Colombie-Britannique, ayant progressé à un rythme plus rapide que la moyenne nationale. D’une année à l’autre, la rémunération hebdomadaire moyenne a augmenté de 2,5 % en Colombie-Britannique en 2017, tandis qu’elle a augmenté de 2,0 % à l’échelle nationale. La croissance s’est accélérée au quatrième trimestre, la rémunération ayant augmenté de 1,1 % par rapport au troisième trimestre.

Avant la tendance à la hausse observée en 2017, la rémunération en Colombie-Britannique avait connu une croissance modérée de 2014 à 2016.

Alors que la croissance de la rémunération annuelle a augmenté plus rapidement dans les industries productrices de services que chez les producteurs de biens de 2014 à 2016, le contraire s’est produit en 2017. La rémunération dans les industries productrices de biens a crû de 2,8 % en 2017, traduisant les hausses dans l’extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz, les services publics et la construction.

Graphique 12

Tableau de données du graphique 12
Tableau de données du graphique 12
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 12 Données agrégées, Industries produisant des biens et Industries produisant des services, calculées selon indice (T1 2007 = 100)
unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Données agrégées Industries produisant des biens Industries produisant des services
indice (T1 2007 = 100)
2007
Premier trimestre 100,0 100,0 100,0
Deuxième trimestre 101,3 102,7 101,2
Troisième trimestre 102,1 102,8 102,1
Quatrième trimestre 102,8 104,0 102,6
2008
Premier trimestre 103,2 104,0 103,0
Deuxième trimestre 104,0 105,6 103,9
Troisième trimestre 104,6 106,4 104,5
Quatrième trimestre 104,5 106,6 104,4
2009
Premier trimestre 104,4 105,0 105,0
Deuxième trimestre 104,4 104,6 105,3
Troisième trimestre 105,1 104,0 106,4
Quatrième trimestre 106,2 104,8 107,4
2010
Premier trimestre 106,3 106,5 107,3
Deuxième trimestre 107,5 106,8 108,6
Troisième trimestre 109,2 108,7 110,2
Quatrième trimestre 109,2 108,3 110,3
2011
Premier trimestre 110,3 110,0 111,3
Deuxième trimestre 111,1 110,1 112,2
Troisième trimestre 110,9 110,8 111,6
Quatrième trimestre 112,1 113,4 112,4
2012
Premier trimestre 113,2 114,6 113,7
Deuxième trimestre 113,8 115,5 114,2
Troisième trimestre 115,3 116,7 115,5
Quatrième trimestre 115,2 116,3 115,7
2013
Premier trimestre 114,8 116,2 115,2
Deuxième trimestre 115,4 118,5 115,3
Troisième trimestre 115,4 119,2 115,1
Quatrième trimestre 116,8 121,2 116,6
2014
Premier trimestre 117,7 119,9 118,0
Deuxième trimestre 118,1 121,3 118,1
Troisième trimestre 118,9 122,6 118,6
Quatrième trimestre 118,8 122,0 119,1
2015
Premier trimestre 120,2 121,9 120,5
Deuxième trimestre 119,5 122,0 119,6
Troisième trimestre 120,6 121,2 121,1
Quatrième trimestre 120,7 122,6 121,4
2016
Premier trimestre 120,4 121,4 121,0
Deuxième trimestre 121,7 122,2 122,5
Troisième trimestre 121,4 122,8 121,8
Quatrième trimestre 122,2 123,9 123,0
2017
Premier trimestre 123,1 125,9 123,1
Deuxième trimestre 124,2 124,8 125,0
Troisième trimestre 124,7 125,4 125,1
Quatrième trimestre 126,0 128,1 126,7

Le déficit commercial diminue en 2017 en raison de la hausse des exportations dans les secteurs de l’énergie et de la foresterie

Le déficit commercial de la Colombie-Britannique a diminué en 2016 et en 2017, pour s’établir à 8,4 milliards de dollars en 2017Note 5. Des excédents plus élevés pour les produits énergétiques ont contribué à faire baisser les déficits, les exportations de produits énergétiques ayant augmenté de 45,4 % en 2017, reflétant en partie une hausse des prix. Dans une moindre mesure, des excédents plus élevés pour les produits forestiers et les matériaux de construction et d’emballage ont contribué à la réduction du déficit commercial, et ces excédents étant attribuables à une augmentation de 3,4 % des exportations en 2017. Le déficit commercial pour les biens de consommation, la principale importation de la province, a augmenté de façon modérée au cours des deux années.

La Colombie-Britannique est l’une des provinces canadiennes les moins axées sur les échanges commerciaux. En 2016, l’ensemble des importations et des exportations vers d’autres pays a représenté à peu près 50 % du PIB total de la province, comparativement à envrion 70 % pour l’Ontario et à environ 60 % pour le Québec et l’Alberta. Les partenariats commerciaux de la Colombie-Britannique sont toutefois relativement plus diversifiés, 50 % des exportations de la province étant destinées aux États-Unis, comparativement à plus de 80 % pour l’Ontario et l’Alberta. Le bois d’œuvre résineux est l’une des principales exportations de la province, et il est surtout exporté aux États-Unis et en Asie. Les livraisons de charbon et de minerais et concentrés de cuivre en Asie et les exportations de gaz naturel aux États-Unis contribuent également aux courants d’exportation globaux.

Graphique 13

Tableau de données du graphique 13
Tableau de données du graphique 13
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 13. Les données sont présentées selon Total et certains produits (titres de rangée) et 2014, 2015, 2016 et 2017, calculées selon millions de dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Total et certains produits 2014 2015 2016 2017
millions de dollars
Total de toutes les marchandises -10 874 -13 323 -10 015 -8 369
Produits énergétiques 5 067 3 763 5 620 9 188
Minerais et minéraux non métalliques 2 311 1 915 1 122 977
Produits en métal et produits minéraux non métalliques -1 668 -1 546 -268 -4
Produits forestiers et matériaux de construction et d'emballage 9 183 9 474 10 328 10 725
Machines, matériel et pièces industriels -3 954 -3 530 -3 434 -3 921
Matériel et pièces électroniques et électriques -3 806 -3 885 -4 190 -4 559
Véhicules automobiles et pièces -3 756 -3 937 -3 285 -3 643
Biens de consommation -10 951 -12 144 -12 176 -12 483

La croissance des dépenses liées au commerce de détail à Vancouver accélère durant le deuxième semestre de 2017

Les ventes au détail en Colombie-Britannique ont augmenté de 9,3 % en 2017, après une hausse de 7,7 % en 2016. Le rythme des dépenses s’est atténué pendant la deuxième moitié de 2017, mais il est demeuré à un niveau très élevé, supérieur de plus de 30 % par rapport à la première moitié de 2014.

Les marchands de véhicules automobiles et de pièces ont été à l’origine de près d’un tiers de la hausse provinciale en 2017, les ventes ayant augmenté de 11,7 %, reflétant les hausses chez les concessionnaires de voitures neuves. La hausse des prix a contribué à une augmentation des ventes dans les stations-service, de 18,8 %, tandis que les ventes des marchands de matériaux de construction et de matériel et fournitures de jardinage ont augmenté de 33,0 %.

La hausse des ventes à Vancouver explique plus d’un tiers de la croissance provinciale observée en 2017. Les ventes au détail des marchands de véhicules automobiles et de pièces ont augmenté de 8,7 %, contribuant ainsi à la hausse globale à Vancouver. Les hausses observées dans les magasins d’alimentation, les stations-service et chez les marchands de matériaux de construction ainsi que de matériel et fournitures de jardinage ont aussi contribué à la croissance globale en 2017. Conformément aux tendances observées dans la province, les dépenses liées au commerce de détail à Vancouver ont augmenté de façon marquée au début de 2017; augmentant de 3,3 % au premier trimestre de 2017, elles ont ralenti au deuxième trimestre, puis ont augmenté de nouveau dans la seconde moitié de l’année.

Plus récemment, les ventes au détail à Vancouver ont légèrement diminué, affichant des baisses en janvier et en février 2018.

Graphique 14

Tableau de données du graphique 14
Tableau de données du graphique 14
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 14 Colombie-Britannique et Vancouver, calculées selon indice (janvier 2007 = 100) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Colombie-Britannique Vancouver
indice (janvier 2007 = 100)
2007
Janvier 100,0 100,0
Février 101,1 101,2
Mars 102,1 101,4
Avril 103,0 102,5
Mai 103,0 101,7
Juin 103,0 101,2
Juillet 104,0 103,3
Août 104,5 102,9
Septembre 104,5 103,3
Octobre 102,8 102,8
Novembre 105,3 104,5
Décembre 107,4 106,4
2008
Janvier 107,2 106,9
Février 105,6 104,9
Mars 106,5 105,5
Avril 106,0 105,2
Mai 105,9 105,2
Juin 108,0 106,7
Juillet 107,3 105,1
Août 106,7 105,6
Septembre 106,1 105,4
Octobre 103,5 103,4
Novembre 101,0 100,6
Décembre 95,4 95,0
2009
Janvier 98,7 99,5
Février 97,1 97,2
Mars 95,6 96,7
Avril 97,7 99,2
Mai 98,9 99,9
Juin 100,3 101,4
Juillet 100,4 102,7
Août 101,0 103,8
Septembre 102,5 104,4
Octobre 103,2 105,5
Novembre 103,4 105,8
Décembre 105,9 109,1
2010
Janvier 106,2 108,1
Février 105,5 106,6
Mars 105,1 106,6
Avril 105,4 105,6
Mai 105,5 107,0
Juin 105,7 106,8
Juillet 105,4 106,4
Août 105,3 105,9
Septembre 105,8 106,8
Octobre 105,7 106,4
Novembre 107,6 107,8
Décembre 106,0 106,3
2011
Janvier 105,1 106,3
Février 106,3 108,1
Mars 107,9 109,4
Avril 110,0 112,0
Mai 108,4 108,6
Juin 109,5 110,4
Juillet 108,7 109,4
Août 109,4 110,1
Septembre 110,6 111,4
Octobre 111,7 112,5
Novembre 111,0 112,1
Décembre 110,9 111,7
2012
Janvier 111,1 113,8
Février 112,2 114,3
Mars 112,1 114,8
Avril 111,7 114,8
Mai 112,3 115,2
Juin 110,5 115,3
Juillet 110,9 113,3
Août 110,4 112,9
Septembre 110,0 112,1
Octobre 111,3 113,3
Novembre 110,2 112,5
Décembre 111,1 112,9
2013
Janvier 112,7 113,3
Février 112,0 112,5
Mars 113,8 115,1
Avril 111,6 113,1
Mai 113,1 113,9
Juin 113,2 114,2
Juillet 114,9 116,2
Août 115,8 117,1
Septembre 115,4 117,0
Octobre 115,9 117,7
Novembre 116,3 117,7
Décembre 117,0 119,3
2014
Janvier 117,5 119,3
Février 116,0 118,1
Mars 119,1 121,4
Avril 120,2 121,8
Mai 120,1 123,0
Juin 122,4 123,8
Juillet 123,1 125,1
Août 123,0 126,9
Septembre 123,5 127,0
Octobre 122,9 126,1
Novembre 125,3 128,4
Décembre 124,9 129,0
2015
Janvier 122,5 128,0
Février 128,9 136,2
Mars 127,8 134,2
Avril 127,5 134,1
Mai 129,0 137,4
Juin 130,8 139,6
Juillet 130,1 138,6
Août 132,0 139,2
Septembre 132,7 141,4
Octobre 130,7 138,8
Novembre 134,5 143,9
Décembre 133,7 144,0
2016
Janvier 136,8 146,3
Février 139,5 149,4
Mars 136,8 147,5
Avril 139,3 148,7
Mai 138,8 149,5
Juin 138,1 147,7
Juillet 139,2 149,6
Août 140,1 150,5
Septembre 141,7 151,1
Octobre 143,4 153,3
Novembre 143,4 153,3
Décembre 142,9 150,8
2017
Janvier 152,6 160,0
Février 146,8 156,1
Mars 148,9 156,2
Avril 149,6 158,2
Mai 151,7 156,2
Juin 153,5 160,7
Juillet 154,1 161,9
Août 153,4 161,2
Septembre 154,5 162,7
Octobre 159,4 168,1
Novembre 156,9 164,5
Décembre 155,2 161,8
2018
Janvier 154,8 161,0
Février 155,5 159,1

Les prix des maisons à Vancouver augmentent à la fin de 2017

L’inflation des prix des maisons, mesurée d’une année à l’autre, a augmenté dans le Grand Vancouver durant la deuxième moitié de 2017, après un ralentissement enregistré à la fin de 2016. Selon les estimations tirées de l’Indice des prix des propriétés Multiple Listing Service (IPP MLS)Note 6, les prix des maisons ont ralenti à la fin de 2016, après l’instauration d’une taxe supplémentaire de 15 % sur le transfert de propriété applicable aux biens immobiliers résidentiels situés dans le district régional du Grand Vancouver (Metro Vancouver) et achetés par des ressortissants étrangers ou des sociétés sous contrôle étranger, laquelle taxe est entrée en vigueur en août 2016. Les prix des maisons ont connu un ralentissement dans la première moitié de 2017; ils avaient connu un recul pour s’établir à 7,9 % en juin 2017. Plus récemment, le rythme de croissance a repris, les prix ayant augmenté de 15,9 % en décembre 2017 et de 16,1 % en mars 2018.

Les prix des maisons dans la vallée du Fraser suivent généralement ceux du marché du logement de Vancouver. Les prix des maisons ont connu un ralentissement modéré à l’automne de 2016 et jusqu’au milieu de 2017. Depuis, les prix des maisons ont augmenté, ayant progressé de 20,9 % en décembre 2017 et même de 24,4 % en mars 2018.

À Victoria, les prix des maisons ont connu une hausse plus modérée que dans le marché du logement de Vancouver. Le rythme de croissance s’est accéléré en 2016, atteignant 19,3 % en décembre 2016. Depuis la croissance des prix des maisons a diminué, ayant crû de 14,2 % en décembre 2017 et de 14,6 % en mars 2018.

En 2017, l’augmentation continue des prix des maisons à Vancouver a partiellement contrebalancé la faible croissance des prix observée dans d’autres régions métropolitaines de recensement. Les prix à Toronto ont connu un recul marqué à partir des mois d’été, et ils ont généralement poursuivi leur tendance à la baisse à Calgary, comme c’est le cas depuis le début de 2015. Pour une analyse des différences au chapitre du type d’actifs résidentiels et de la valeur des actifs appartenant à des non-résidents et à des résidents dans les marchés du logement de Toronto et de Vancouver, veuillez consulter Gellatly et Morissette (2017).

Graphique 15

Tableau de données du graphique 15
Tableau de données du graphique 15
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 15 Données agrégées, Grand Vancouver, Victoria et Vallée du Fraser, calculées selon indice (janvier 2005 = 100)

unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Données agrégées Grand Vancouver Victoria Vallée du Fraser
indice (janvier 2005 = 100)

2005
Janvier 100,0 100,0 100,0 100,0
Février 101,0 100,6 102,0 100,5
Mars 102,0 101,2 104,1 100,9
Avril 103,0 101,7 106,2 101,4
Mai 103,8 103,2 108,4 102,4
Juin 104,5 104,7 110,6 103,5
Juillet 105,1 106,2 112,1 104,8
Août 105,8 107,5 113,7 106,1
Septembre 106,7 109,3 115,2 107,4
Octobre 107,3 110,0 115,7 108,5
Novembre 107,8 110,8 116,1 109,6
Décembre 108,3 111,7 116,6 110,7
2006
Janvier 109,8 113,8 118,9 112,7
Février 111,7 116,2 121,2 114,8
Mars 113,9 118,3 123,6 116,8
Avril 116,2 120,8 124,8 119,4
Mai 118,8 123,3 125,9 122,0
Juin 120,9 125,3 127,0 124,7
Juillet 122,5 126,3 127,3 126,3
Août 123,9 127,3 127,5 128,0
Septembre 125,1 128,2 127,8 129,8
Octobre 125,6 128,3 127,6 130,1
Novembre 126,0 128,4 127,4 130,4
Décembre 126,1 128,2 127,2 130,7
2007
Janvier 127,6 130,0 129,4 132,0
Février 129,6 131,4 131,7 133,3
Mars 131,9 132,8 134,0 134,6
Avril 134,1 134,8 135,5 136,0
Mai 136,3 136,7 137,0 137,4
Juin 138,1 138,5 138,5 138,7
Juillet 138,8 139,7 139,9 139,5
Août 139,3 141,0 141,3 140,2
Septembre 139,5 142,1 142,6 140,9
Octobre 139,5 142,8 143,5 141,0
Novembre 139,2 143,5 144,3 141,1
Décembre 139,2 144,0 145,1 141,2
2008
Janvier 139,8 145,2 146,3 142,2
Février 141,1 146,8 148,5 143,2
Mars 142,2 148,1 149,9 144,2
Avril 142,7 148,7 151,1 144,2
Mai 142,8 149,0 151,3 144,3
Juin 142,4 149,5 151,0 144,5
Juillet 141,4 147,0 150,5 143,4
Août 140,5 145,3 149,2 142,3
Septembre 139,3 143,4 147,8 141,2
Octobre 137,7 139,5 145,7 138,6
Novembre 135,8 135,6 142,9 136,1
Décembre 133,6 131,8 139,4 133,6
2009
Janvier 132,2 131,0 137,2 132,0
Février 131,3 130,0 136,6 130,4
Mars 131,1 129,1 137,1 128,9
Avril 131,8 130,8 138,6 129,4
Mai 133,1 132,6 140,2 129,8
Juin 134,3 134,5 141,7 130,3
Juillet 135,8 136,8 143,2 131,6
Août 137,2 139,1 144,2 132,9
Septembre 138,6 141,6 145,7 134,2
Octobre 139,8 142,8 146,9 135,0
Novembre 140,9 144,7 147,8 135,8
Décembre 141,7 146,3 149,0 136,6
2010
Janvier 143,1 147,9 151,0 138,1
Février 145,1 149,6 152,7 139,3
Mars 146,6 151,2 153,5 140,2
Avril 147,8 152,4 153,9 141,1
Mai 148,2 152,2 154,0 141,6
Juin 147,8 151,5 153,2 141,5
Juillet 147,0 150,1 151,6 140,5
Août 146,4 149,3 150,1 139,6
Septembre 146,1 148,7 148,7 139,0
Octobre 146,0 148,4 148,3 138,4
Novembre 146,0 148,7 147,9 138,2
Décembre 146,9 148,6 146,8 137,3
2011
Janvier 147,7 150,1 147,2 138,0
Février 149,2 151,6 148,2 137,9
Mars 150,8 154,4 149,6 140,0
Avril 152,3 157,7 150,6 141,6
Mai 153,4 159,3 150,6 142,4
Juin 153,9 160,5 150,7 142,8
Juillet 154,4 161,1 149,2 143,1
Août 154,5 161,2 147,9 142,8
Septembre 154,5 160,8 146,6 142,9
Octobre 154,6 160,2 145,7 142,7
Novembre 154,3 159,7 145,3 142,5
Décembre 153,7 159,0 145,3 142,3
2012
Janvier 154,1 159,1 145,2 142,1
Février 155,6 160,8 144,3 143,3
Mars 157,5 162,6 144,3 144,1
Avril 158,9 163,8 145,1 145,0
Mai 159,9 164,5 145,5 145,6
Juin 160,4 163,2 145,9 145,8
Juillet 160,0 162,0 144,5 146,0
Août 159,1 160,3 143,8 146,0
Septembre 158,9 159,4 142,6 145,5
Octobre 158,5 158,7 142,3 144,2
Novembre 158,1 157,4 140,8 144,1
Décembre 157,6 155,9 140,0 142,5
2013
Janvier 157,5 155,2 138,7 142,3
Février 158,7 155,8 138,5 143,0
Mars 160,3 156,5 139,4 143,9
Avril 161,8 157,7 140,2 144,8
Mai 163,0 157,7 140,5 144,6
Juin 163,5 158,6 140,0 144,8
Juillet 163,6 158,7 139,9 144,6
Août 163,8 158,6 138,8 145,1
Septembre 164,0 158,7 138,4 144,8
Octobre 164,4 158,6 139,0 143,9
Novembre 164,8 159,3 137,5 143,0
Décembre 164,6 159,2 136,7 142,5
2014
Janvier 165,5 160,2 136,9 143,6
Février 167,1 161,0 137,7 144,9
Mars 168,8 162,6 140,0 146,0
Avril 170,3 163,5 140,2 146,3
Mai 171,7 165,0 140,9 146,5
Juin 172,7 165,9 141,4 146,8
Juillet 172,9 166,0 141,7 146,4
Août 173,0 166,6 140,6 147,0
Septembre 173,3 167,1 140,7 146,9
Octobre 173,9 168,1 140,4 147,6
Novembre 174,0 168,2 140,5 147,7
Décembre 174,1 168,6 140,2 147,2
2015
Janvier 174,5 169,4 141,8 147,1
Février 175,9 171,6 141,6 149,1
Mars 177,6 174,6 143,9 150,6
Avril 179,3 177,7 145,6 152,0
Mai 180,8 180,8 147,6 153,6
Juin 181,9 183,2 147,9 154,8
Juillet 182,8 185,0 148,6 156,8
Août 183,1 187,1 148,4 158,2
Septembre 184,1 190,6 149,4 160,4
Octobre 184,7 193,9 150,3 162,8
Novembre 185,6 198,2 150,4 165,2
Décembre 185,8 200,6 151,5 167,1
2016
Janvier 187,0 204,5 152,3 170,8
Février 189,7 210,5 155,3 176,9
Mars 192,9 216,2 159,8 183,3
Avril 196,9 223,8 163,5 190,2
Mai 202,2 234,9 167,6 200,9
Juin 205,6 242,0 170,8 208,1
Juillet 207,6 245,2 174,1 214,2
Août 209,0 246,0 176,1 217,2
Septembre 210,1 244,5 177,5 216,1
Octobre 211,3 242,5 179,1 215,6
Novembre 211,9 240,0 179,9 214,7
Décembre 212,4 237,0 180,8 213,3
2017
Janvier 214,3 236,8 182,8 214,0
Février 218,3 239,7 186,2 215,7
Mars 226,0 244,0 189,6 219,8
Avril 232,8 249,8 193,6 225,6
Mai 235,6 256,5 198,9 232,3
Juin 235,9 261,1 201,7 237,0
Juillet 232,5 266,5 205,1 245,9
Août 230,7 269,2 204,8 249,3
Septembre 230,5 271,2 204,8 251,2
Octobre 230,4 272,5 204,7 253,0
Novembre 230,0 273,7 205,2 254,5
Décembre 230,1 274,6 206,5 257,9
2018
Janvier 230,8 276,2 209,0 262,0
Février 233,7 280,2 212,1 267,7
Mars 236,4 283,4 217,3 273,4

Les mises en chantier ont repris au milieu de 2017 en raison des nouveaux appartements

Les mises en chantier en Colombie-Britannique ont augmenté chaque année depuis la récession de 2008-2009; elles ont connu une hausse marquée en 2016. La hausse des mises en chantier à Vancouver et de logements multifamiliaux, particulièrement d’appartements, a dominé la croissance de 2014 à 2016. Après l’instauration de la taxe supplémentaire sur le transfert de propriété en août 2016, les mises en chantier ont diminué au quatrième trimestre de 2016 et au premier trimestre de 2017. Comme c’était le cas pour les prix des maisons, les mises en chantier ont connu un redressement au milieu de 2017 après un ralentissement, traduisant une forte hausse de la construction résidentielle à Vancouver et une augmentation de la construction d’appartements. Plus récemment, les mises en chantier ont continué à augmenter au quatrième trimestre de 2017, atteignant un nouveau sommet de 49 447 unités, avant de diminuer durant le premier trimestre de 2018.

L’investissement dans la construction de nouveaux logements a ralenti considérablement au milieu de 2017, après une reprise observée pendant la plus grande partie de 2016. Comme pour la reprise observée dans les prix des maisons et les mises en chantier, l’investissement dans la construction de nouveaux logements a repris de nouveau, présentant une hausse d’une année à l’autre de 9,0 % en décembre 2017 et de 17,5 % en février 2018.

Graphique 16

Tableau de données du graphique 16
Tableau de données du graphique 16
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 16 Total d’unités, Maisons individuelles, Maisons jumelées, Maisons en rangée et Appartements et autres logements, calculées selon unités X 1 000 unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Total d’unités Maisons individuelles Maisons jumelées Maisons en rangée Appartements et autres logements
unités X 1 000
2007
Premier trimestre 31,189 10,048 1,661 3,192 16,288
Deuxième trimestre 33,975 10,713 1,630 4,348 17,284
Troisième trimestre 34,896 10,161 1,302 4,076 19,356
Quatrième trimestre 37,431 11,215 1,416 4,064 20,736
2008
Premier trimestre 35,656 10,237 2,023 3,800 19,596
Deuxième trimestre 34,316 9,150 1,406 3,136 20,624
Troisième trimestre 32,065 8,566 1,675 3,788 18,036
Quatrième trimestre 21,452 5,919 0,917 2,784 11,832
2009
Premier trimestre 10,909 3,220 0,701 1,524 5,464
Deuxième trimestre 10,524 4,663 0,760 1,824 3,276
Troisième trimestre 14,910 6,759 1,019 2,428 4,704
Quatrième trimestre 18,402 9,390 1,188 2,768 5,056
2010
Premier trimestre 24,320 11,371 1,409 2,228 9,312
Deuxième trimestre 23,414 10,145 1,365 3,008 8,896
Troisième trimestre 23,698 8,437 1,313 3,696 10,252
Quatrième trimestre 23,413 7,341 1,124 3,976 10,972
2011
Premier trimestre 22,193 6,150 0,987 2,936 12,120
Deuxième trimestre 24,245 7,349 1,040 4,116 11,740
Troisième trimestre 26,036 7,500 0,968 3,720 13,848
Quatrième trimestre 24,589 7,094 0,919 3,568 13,008
2012
Premier trimestre 25,267 6,881 1,002 3,136 14,248
Deuxième trimestre 27,510 6,991 1,016 3,516 15,988
Troisième trimestre 26,521 6,694 0,907 2,780 16,140
Quatrième trimestre 22,652 6,321 0,986 2,952 12,392
2013
Premier trimestre 22,126 7,188 1,026 2,660 11,252
Deuxième trimestre 24,613 6,727 0,974 2,980 13,932
Troisième trimestre 28,926 7,349 1,013 3,260 17,304
Quatrième trimestre 27,088 7,761 1,127 3,392 14,808
2014
Premier trimestre 23,950 7,667 1,083 2,800 12,400
Deuxième trimestre 26,658 8,113 1,190 3,424 13,932
Troisième trimestre 29,442 8,441 1,377 3,712 15,912
Quatrième trimestre 26,795 9,014 1,481 4,084 12,216
2015
Premier trimestre 26,726 8,906 1,491 3,084 13,244
Deuxième trimestre 31,645 8,947 1,242 3,388 18,068
Troisième trimestre 29,786 8,652 0,962 4,200 15,972
Quatrième trimestre 31,640 9,014 1,027 4,032 17,568
2016
Premier trimestre 40,562 11,008 1,234 3,960 24,360
Deuxième trimestre 42,228 9,798 1,194 4,876 26,360
Troisième trimestre 39,454 10,468 1,266 4,928 22,792
Quatrième trimestre 35,941 9,794 0,887 4,428 20,832
2017
Premier trimestre 33,050 9,329 0,766 3,252 19,704
Deuxième trimestre 42,379 10,847 0,884 4,908 25,740
Troisième trimestre 39,489 10,338 1,127 4,864 23,160
Quatrième trimestre 49,447 10,993 1,382 5,776 31,296
2018
Premier trimestre 39,962 9,834 1,000 4,252 24,876

L’inflation globale augmente à Vancouver au cours du deuxième semestre de 2017

Mesurée d’une année à l’autre, l’inflation des prix à la consommation a augmenté du milieu de 2015 jusqu’au début de 2016 en Colombie-Britannique, comme à l’échelle nationale. En 2017, l’inflation dans la province s’est élevée à 2,1 % en moyenne, la hausse des prix de l’essence et du logement ayant été atténuée par les prix d’autres articles.

À Vancouver, l’inflation des prix à la consommation a repris dans la seconde moitié de 2017; elle est passée de 1,8 % en juin 2017 à 2,5 % en décembre 2017, traduisant une hausse marquée du coût du logement, principalement des logements en propriété. Plus récemment, en mars 2018, l’inflation globale dans la province a continué à augmenter, de 3,2 %. Pendant la même période, l’inflation pour les logements en propriété a connu une hausse.

Graphique 17

Tableau de données du graphique 17
Tableau de données du graphique 17
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 17 Certains agrégats, Tous les articles et Logement , calculées selon variation d'une année à l'autre (pourcentage) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Certains agrégats
Tous les articles Logement
variation d'une année à l'autre (pourcentage)
2007
Janvier 2,3 2,2
Février 2,2 2,0
Mars 2,1 1,9
Avril 1,9 1,5
Mai 1,7 1,5
Juin 1,5 2,0
Juillet 1,6 2,1
Août 1,3 2,1
Septembre 1,9 1,9
Octobre 1,6 1,9
Novembre 1,3 2,3
Décembre 1,2 2,4
2008
Janvier 0,8 2,5
Février 1,1 2,5
Mars 1,2 2,6
Avril 1,7 3,5
Mai 2,1 3,7
Juin 3,0 3,4
Juillet 3,3 4,1
Août 3,3 4,0
Septembre 3,3 3,8
Octobre 2,5 3,1
Novembre 2,0 2,4
Décembre 1,2 1,9
2009
Janvier 1,4 1,8
Février 1,5 1,3
Mars 1,1 0,3
Avril 0,3 -1,0
Mai 0,1 -1,4
Juin -0,7 -2,2
Juillet -1,6 -4,1
Août -1,1 -3,4
Septembre -1,2 -3,6
Octobre -0,6 -3,2
Novembre 0,1 -3,0
Décembre 0,4 -3,1
2010
Janvier 0,7 -2,4
Février 1,2 -2,4
Mars 0,5 -1,5
Avril 1,0 0,2
Mai 0,6 0,7
Juin 0,5 1,6
Juillet 2,0 2,8
Août 1,5 1,8
Septembre 1,6 1,7
Octobre 2,4 2,2
Novembre 2,2 2,4
Décembre 2,4 2,6
2011
Janvier 2,3 1,9
Février 1,8 2,1
Mars 3,1 1,9
Avril 2,7 1,0
Mai 3,1 0,9
Juin 2,7 0,9
Juillet 1,7 1,0
Août 2,1 1,1
Septembre 2,4 1,1
Octobre 2,3 0,4
Novembre 2,3 0,4
Décembre 1,7 0,4
2012
Janvier 1,7 0,4
Février 1,7 0,3
Mars 1,6 0,4
Avril 1,6 0,4
Mai 1,3 0,0
Juin 1,5 -0,3
Juillet 1,1 -0,7
Août 1,0 -0,7
Septembre 0,7 -0,5
Octobre 0,5 -0,3
Novembre 0,1 -0,3
Décembre 0,4 -0,6
2013
Janvier 0,3 -0,7
Février 0,9 -0,6
Mars 0,5 -0,6
Avril -0,8 -1,1
Mai -0,6 -0,9
Juin -0,5 -0,8
Juillet 0,0 -0,8
Août -0,1 -0,6
Septembre 0,0 -0,5
Octobre -0,3 -0,8
Novembre -0,2 -0,7
Décembre 0,0 -0,4
2014
Janvier 0,0 -0,1
Février -0,3 -0,1
Mars 0,1 -0,1
Avril 1,5 1,4
Mai 1,5 1,1
Juin 1,9 1,1
Juillet 1,4 1,1
Août 1,4 1,0
Septembre 1,2 1,1
Octobre 1,1 0,8
Novembre 1,2 0,8
Décembre 0,9 0,8
2015
Janvier 0,8 0,4
Février 0,8 0,4
Mars 1,0 0,4
Avril 0,5 -1,0
Mai 0,8 -0,5
Juin 0,8 -0,5
Juillet 1,0 -0,5
Août 1,2 -0,3
Septembre 1,3 -0,4
Octobre 1,3 0,3
Novembre 1,7 0,3
Décembre 1,9 0,4
2016
Janvier 2,3 0,4
Février 1,6 0,4
Mars 1,7 0,6
Avril 1,8 1,1
Mai 1,7 1,1
Juin 2,0 1,7
Juillet 2,1 1,6
Août 2,0 1,7
Septembre 1,8 1,7
Octobre 2,1 2,1
Novembre 1,6 2,3
Décembre 1,9 2,2
2017
Janvier 2,3 2,4
Février 2,3 2,3
Mars 2,0 2,2
Avril 2,1 2,3
Mai 1,9 2,2
Juin 1,7 2,2
Juillet 1,9 2,6
Août 2,0 2,9
Septembre 2,0 3,1
Octobre 2,0 3,0
Novembre 2,6 3,0
Décembre 2,0 3,1
2018
Janvier 2,1 3,2
Février 2,8 3,5
Mars 2,6 3,5

Résumé

De 2014 à 2016, l’économie de la Colombie-Britannique a progressé à son rythme le plus rapide en une décennie et la province a dominé la croissance parmi les provinces canadiennes en 2015 et en 2016. L’immobilier et la construction résidentielle ont représenté environ le tiers de la croissance économique observée en 2015 et 2016. Les dépenses des ménages ont été à l’origine de plus de la moitié de la croissance, mesurée en fonction des dépenses, tandis que les investissements des entreprises dans les bâtiments non résidentiels se sont contractés. La croissance était plus concentrée qu’au milieu des années 2000, la dernière période de croissance rapide qu’a connue la province.

La croissance s’est accélérée à l’échelle de la province en 2017, atteignant 3,9 % et s’étant répandue; le transport et l’entreposage ainsi que le commerce de gros ont contribué de façon plus marquée à la croissance, tandis que la contribution de l’immobilier et de la construction résidentielle s’est atténuée.

La vigueur de l’économie a coïncidé avec l’amélioration des conditions du marché du travail en Colombie-Britannique, l’emploi ayant augmenté dans le travail à temps plein et chez les travailleurs du principal groupe d’âge actif en 2017. Soutenu par le renforcement du marché du travail à Vancouver et dans d’autres économies locales, en moyenne, le taux de chômage dans la province a diminué et a atteint le niveau le plus bas parmi les provinces en 2016 et 2017. En plus de soutenir la production, les industries liées à l’immobilier et à la construction résidentielle ont aussi contribué de façon importante à la croissance de l’emploi. La hausse de la rémunération s’est accélérée en Colombie-Britannique en 2017, la rémunération progressant plus rapidement qu’à l’échelle nationale.

Après l’instauration d’une taxe supplémentaire sur le transfert de propriété pour les ressortissants étrangers et les sociétés sous contrôle étranger dans le district régional du Grand Vancouver, l’activité dans le marché du logement a ralenti au début de 2017, mais a repris plus tard au cours de l’année. Les frais de logement à la hausse dans la seconde moitié de 2017 traduisent la vigueur renouvelée des mises en chantier et des prix des maisons.

Bibliographie

Canadian Real Estate Association. 2016. MLS Home Price Index Methodology. Version 2.1. 24 pages. Disponible au lien suivant : https://www.crea.ca/wp-content/uploads/2016/02/HPI_Methodology.pdf (consulté le 1er mai 2018).

Gellatly, G., et R. Morissette. 2017. Propriétés résidentielles appartenant à des non-résidents à Toronto et à Vancouver : premiers renseignements issus du Programme de la statistique du logement canadien. Aperçus économiques, no 78. Produit no 11-626-X au catalogue de Statistique Canada. Ottawa : Statistique Canada.

Gellatly, G., et E. Richards. 2018. Développements récents de l’économie canadienne : printemps 2018. Aperçus économiques, no 80. Produit no 11-626-X au catalogue de Statistique Canada. Ottawa : Statistique Canada.

Richards, E. et Gellatly, G. 2018. Développements récents de l’économie canadienne : graphiques. Une série de présentations de Statistique Canada sur l’économie, l’environnement et la société. Produit no 11-631-X au catalogue de Statistique Canada. Ottawa : Statistique Canada.

Notes


Date de modification :