Publications

    Aperçus économiques

    Entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires

    Entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires

    par Anne-Marie Rollin, Division de l'analyse économique

    Septembre 2014

    Début de l'encadré

    Le présent article d’Aperçus économiques porte sur les entreprises canadiennes qui emploient des travailleurs dans plus d’une province ou plus d’un territoire. Il traite de la part que ces entreprises représentent au sein du secteur des entreprises et de la part de l’emploi qui leur est attribuable au fil du temps et selon l’industrie. L’article examine également la répartition régionale de ces entreprises et cherche à déterminer si la plupart d’entre elles sont sous contrôle canadien.

    Fin de l'encadré

    La façon dont une entreprise choisi de s’étendre sur le plan géographique est une décision importante pour l’entreprise puisque cela a une incidence sur sa croissance et sa survie. Ces décisions prises à l’échelle de l’entreprise sont aussi importantes parce qu’elles influent sur le degré d’interconnexion des différentes régions du Canada. Enfin, ces décisions contribuent à définir la nature des possibilités d’emploi dans chaque province et territoire du pays.

    Ce court article vise à répondre aux questions suivantes. Quelle est la part des entreprises canadiennes qui emploient des travailleurs dans plusieurs provinces ou territoires? Quelle part ces entreprises représentent-elles dans l’emploi total du secteur des entreprises? Ces parts varient-elles selon l’industrie et est-il possible de dégager des tendances pour la période allant de 2001 à 2011? Dans quelles régions ces entreprises emploient-elles le plus souvent des travailleurs? Enfin, ces entreprises sont-elles surtout sous contrôle étranger ou sous contrôle canadien?

    Les données proviennent du Programme d’analyse longitudinale de l’emploi (PALE) de Statistique Canada. Cette base de données renferme des renseignements sur l’emploi pour toutes les entreprises qui délivrent au moins un État de la rémunération payée (feuillet T4). Le PALE permet de mesurer le niveau d’emploi dans chaque province et territoire. L’analyse porte uniquement sur les entreprises classées dans le secteur des entreprisesNote 1. L’unité d’analyse est l’entreprise statistique telle qu’elle est définie par le Registre des entreprises de Statistique CanadaNote 2.

    Parts des entreprises et de l’emploi

    En 2011, les 23 810 entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires dénombrées dans le PALE représentaient 2,3 % des entreprises du secteur des entreprises comptant des employés. Cependant, ces entreprises regroupaient 43,4 % de l’emploi total du secteur des entreprises. Ces chiffres montrent essentiellement que ce sont les grandes entreprises qui comptent des employés répartis dans plusieurs provinces ou territoires : en 2011, 80,0 % des entreprises de 500 employés ou plus du secteur des entreprises étaient présentes dans plusieurs provinces ou territoires, comparativement à 8,5 % des entreprises comptant de 10 à 99 employés (graphique 1).

    Graphique 1 Part des entreprises dans le secteur des entreprises, selon la taille de l'entreprise et le nombre de provinces et de territoires dans lesquels l'entreprise a des employés, 2011

    Description du graphique 1

    Tendances de 2001 à 2011

    De 2001 à 2011, la part des entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires par rapport à l’ensemble des entreprises est restée relativement stable. Cependant, leur part de l’emploi dans le secteur des entreprises a augmenté de 1,3 point de pourcentage au cours de cette période. Cette augmentation résultait d’une hausse de 2,5 points de pourcentage de la part de l’emploi des entreprises comptant des employés dans au moins six provinces ou territoires, laquelle a été partiellement atténuée par une baisse de 1,2 point de pourcentage de la part des entreprises présentes dans deux à cinq provinces ou territoires (tableau 1). Au cours de cette période, la part de l’emploi des grandes entreprises d’au moins 500 employés dans le secteur des entreprises a augmenté de 1,1 point de pourcentage, passant de 35,8 % en 2001 à 36,9 % en 2011. Par conséquent, l’augmentation observée pour les entreprises actives dans au moins six provinces ou territoires n’est pas entièrement attribuable à la hausse de l’importance des grandes entreprises.

    Dimension de l’industrie

    En 2011, la part des entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires variait légèrement dans les industries portant des codes à deux chiffres du SCIAN et faisant partie du secteur des entreprises (part allant d’un minimum de 1,0 % à un maximum de 7,8 %). La part de l’emploi attribuable à des entreprises actives dans plusieurs provinces ou territoires présentait des variations plus marquées par industrie (tableau 2). Tant dans l’industrie de la construction que dans l’industrie de l’immobilier, de la location et de la location à bail, lesquelles sont soumises à de nombreux règlements provinciaux, plus des deux tiers des emplois se trouvaient dans des entreprises actives dans une seule province ou un seul territoire. À l’autre extrémité de l’échelle figuraient l’industrie de la finance et des assurances, de même que celle de l’information et de la culture (incluant les télécommunications), lesquelles sont deux secteurs largement régis par des lois fédérales. Environ 60 % des emplois de ces deux industries appartenaient à des entreprises actives dans au moins six provinces ou territoires en 2011.

    De 2001 à 2011, toutes les industries présentées, à l’exception de la fabrication (-0,3 point de pourcentage), ont affiché une croissance de la part de l’emploi attribuable à des entreprises comptant des employés dans au moins six provinces ou territoiresNote 3. De fortes hausses ont été observées dans l’industrie de l’information et de la culture (10,1 points de pourcentage) et dans celle de l’extraction minière, de l’exploitation en carrière et de l’extraction de pétrole et de gaz (8,2 points de pourcentage). Toutefois, dans ces deux industries, on a également enregistré des baisses de la part de l’emploi pour les entreprises actives dans deux à cinq provinces ou territoires. Par conséquent, certaines entreprises de ces industries qui étaient déjà actives dans plusieurs provinces ou territoires ont étendu leurs activités à d’autres provinces ou territoires.

    Dans le commerce de détail, la part de l’emploi observée dans les entreprises présentes dans plusieurs provinces ou territoires a augmenté de 6,3 points de pourcentage, la majeure partie de la croissance étant attribuable aux entreprises comptant des employés dans au moins six provinces ou territoires. Cette hausse coïncide avec une augmentation de 4,7 points de pourcentage de la proportion des magasins à succursales dans le commerce de détail, laquelle est passée de 21,0 % en 2001 à 25,7 % en 2011Note 4.

    Répartition régionale

    Dans quelles provinces et quels territoires les entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires se retrouvent-elles le plus souvent? Pour répondre à cette question, nous avons réparti toutes les provinces et tous les territoires dans des régions géographiques en fonction de la Classification géographique type de 2011 : la région de l’Atlantique, le Québec, l’Ontario, les Prairies, la Colombie-Britannique et les territoiresNote 5. Évidemment, les combinaisons les plus fréquentes ont été observées dans les régions voisines (tableau 3). Les entreprises comptant des employés dans deux provinces ou territoires, lesquelles formaient les deux tiers des entreprises présentes dans plusieurs provinces ou territoires en 2011, se retrouvaient le plus souvent dans les Prairies et en Colombie-Britannique de même qu’au Québec et en Ontario. Dans le cas des entreprises actives dans trois à cinq provinces ou territoires, les régions d’activité les plus fréquentes étaient l’Ontario, les Prairies et la Colombie-Britannique. Les entreprises comptant des employés dans au moins six provinces ou territoires étaient le plus souvent présentes dans toutes les régions, à l’exception des territoires.

    De 2001 à 2011, l’emplacement des entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires du Canada est passé d’est en ouest (tableau 4). Le Québec a connu le recul le plus marqué à cet égard, en perdant 5,0 points de pourcentage des entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires au cours de la période observée (passant de 35,7 % en 2001 à 30,7 % en 2011). Bien que l’Ontario ait accusé une baisse de 2,5 points de pourcentage, cette région continuait d’afficher la plus forte part d’entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires, soit 61,2 % en 2011. Les Prairies et la Colombie-Britannique ont toutes deux enregistré des hausses de 3 points de pourcentage  à ce chapitre, et les territoires, une hausse de 1,2 point de pourcentage.

    Contrôle étranger et contrôle canadien

    En 2011, 86,3 % des entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires étaient sous contrôle canadien (tableau 5)Note 6. De plus, les deux tiers des emplois dans les entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires se trouvaient dans des entreprises sous contrôle canadien.

    Cependant, les entreprises sous contrôle étranger sont plus susceptibles que les entreprises sous contrôle canadien de compter des employés dans plusieurs provinces ou territoires. La diversification géographique à l’intérieur du Canada représente une forme naturelle d’expansion pour les entreprises qui ont des liens à l’étranger, qu’il s’agisse d’entreprises fondées au Canada et achetées par des filiales étrangères ou de filiales canadiennes d’entreprises étrangères ou de multinationales.

    Conclusion

    Au cours de la période de 2001 à 2011, environ quatre employés du secteur des entreprises sur dix travaillaient dans une entreprise comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires. À la fin de la période, plus du quart des emplois du secteur des entreprises se trouvaient dans des entreprises actives dans au moins six provinces ou territoires, la part de l’emploi de ces entreprises ayant augmenté de 2,5 points de pourcentage. Ces chiffres montrent que certaines entreprises canadiennes sont parvenues à croître par une vaste expansion géographique. Parmi les industries qui ont connu ce type d’expansion figurent le commerce de détail, l’extraction minière, l’exploitation en carrière et l’extraction de pétrole et de gaz de même que l’information et la culture. À l’échelle régionale, les Prairies et la Colombie-Britannique ont affiché les hausses les plus fortes au chapitre des entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires, alors que le Québec a accusé le repli le plus marqué. Même si la grande majorité des entreprises comptant des employés dans plusieurs provinces ou territoires sont sous contrôle canadien, les entreprises sous contrôle étranger tendent à s’étendre davantage sur le plan géographique que celles sous contrôle canadien.

    Notes

    Date de modification :