Analyse en bref
Analyse des entreprises appartenant majoritairement à des femmes, premier trimestre de 2024

Date de diffusion : le 8 mars 2024

Passer au texte

Début du texte

Les entreprises au Canada continuent d’être confrontées à une variété de défis en cette nouvelle année. Les résultats des entreprises et les défis attendus varient également entre les entreprises appartenant à différents segments de la population. Le présent article porte sur les attentes des entreprises appartenant à l’un de ces segments de la population : les entreprises appartenant majoritairement à des femmes.

Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes représentaient 19,6 % de l’ensemble des entreprises du secteur privé au Canada au premier trimestre de 2024. Elles sont plus concentrées dans les industries de services, comme le commerce de détail, les services d’hébergement et de restauration ainsi que le tourisme. Les renseignements et les tendances figurant dans le présent article sont fondés sur les données recueillies dans le cadre de l’Enquête canadienne sur la situation des entreprises (ECSE). Divers facteurs peuvent influencer les réponses des entreprises appartenant majoritairement à des femmes, et il n’est pas possible, à partir des données de l’enquête, de comprendre pleinement et d’expliquer tous ces facteurs.

Entre le début du mois de janvier et le début du mois de février 2024, Statistique Canada a réalisé l’ECSE afin de recueillir des renseignements sur l’environnement dans lequel les entreprises évoluent actuellement et sur leurs attentes concernant leur avenir. Le présent article explore les résultats de l’enquête pour les entreprises du secteur privé appartenant majoritairement à des femmes en mettant l’accent sur leurs attentes liées à la main-d’œuvre, aux salaires et à l’endettement. La propriété majoritaire est établie à 51 % ou plus et n’a été déclarée que pour les entreprises du secteur privé.

Au premier trimestre de 2024, les attentes à l’égard des obstacles liés à la main-d’œuvreNote étaient moins courantes comparativement aux trimestres antérieurs dans toutes les entreprises, et les entreprises appartenant majoritairement à des femmes étaient même moins susceptibles que l’ensemble des entreprises du secteur privé de s’attendre à de tels défis. Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes étaient tout aussi susceptibles que l’ensemble des entreprises du secteur privé d’envisager d’augmenter les salaires offerts à leurs employés au cours des 12 prochains mois et plus susceptibles d’entrevoir l’avenir avec optimisme. Parallèlement, les entreprises appartenant majoritairement à des femmes étaient moins susceptibles de déclarer être capables de s’endetter davantage comparativement à l’ensemble des entreprises du secteur privé.

Emploi des femmes au Canada

Selon les résultats de l’Enquête sur la population active, 81,1 % des femmes du principal groupe d’âge actif (de 25 à 54 ans) étaient employées au Canada en janvier 2024 — en baisse de 0,9 point de pourcentage par rapport au taux le plus élevé jamais enregistré, qui s’est établi à 82,0 % en janvier 2023. En 2020, les femmes occupaient un peu plus d’un cinquième (20,5 %) des sièges au sein des conseils d’administration, et elles représentaient 23,7 % des présidentes, vice-présidentes et vice-présidentes directrices au Canada.

Au premier trimestre de 2024, les entreprises appartenant majoritairement à des femmes comptaient une proportion plus élevée d’employées qui étaient des femmes dans tous les niveaux d’emploi, comparativement à l’ensemble des entreprises du secteur privé, comme au premier trimestre de 2023. Par exemple, les entreprises appartenant majoritairement à des femmes ont déclaré avoir plus de femmes, en moyenne, dans les postes de cadres intermédiaires (68,2 %) que l’ensemble des entreprises du secteur privé (42,6 %). En outre, la proportion moyenne de femmes occupant des postes autres que des postes de gestionnaire était plus élevée dans les entreprises appartenant majoritairement à des femmes (69,0 %) que dans l’ensemble des entreprises du secteur privé (43,1 %).

La proportion moyenne de femmes occupant des postes de cadres supérieurs au sein des entreprises appartenant majoritairement à des femmes était de 73,5 %, plus du double de la proportion moyenne de femmes occupant des postes de cadres supérieurs dans l’ensemble des entreprises du secteur privé (35,6 %). Les postes de cadres supérieurs peuvent inclure les propriétaires et les exploitants, surtout pour les plus petites entreprises. En moyenne, les femmes occupaient près de trois quarts des postes de cadres supérieurs des plus petites entreprises de 1 à 19 employés qui appartenaient majoritairement à des femmes. Entre-temps, les plus grandes entreprises de 20 employés ou plus qui appartenaient majoritairement à des femmes ont, en moyenne, plus de 3 postes de cadres supérieurs sur 5 qui sont occupés par des femmes.



Tableau 1
Pourcentage moyen de femmes et d’hommes dans les catégories d’emplois dans les entreprises du secteur privé, premier trimestre de 2024
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Pourcentage moyen de femmes et d’hommes dans les catégories d’emplois dans les entreprises du secteur privé Entreprises appartenant majoritairement à des femmes, Toutes les entreprises du secteur privé, Femmes et Hommes, calculées selon pourcentage moyen unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Entreprises appartenant majoritairement à des femmes Toutes les entreprises du secteur privé
Femmes Hommes Femmes Hommes
pourcentage moyen
Postes de cadres supérieurs 73,5 26,5 35,6 64,4
Tous les autres postes de cadres 68,2 31,8 42,6 57,4
Tous les autres postes 69,0 31,0 43,1 56,9



Tableau 2
Pourcentage moyen de femmes occupant des postes de cadres supérieurs dans les entreprises appartenant majoritairement à des femmes, par effectif, premier trimestre de 2024
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Pourcentage moyen de femmes occupant des postes de cadres supérieurs dans les entreprises appartenant majoritairement à des femmes Femmes occupant des postes de cadres supérieurs dans les entreprises appartenant majoritairement à des femmes, calculées selon pourcentage moyen unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Femmes occupant des postes de cadres supérieurs dans les entreprises appartenant majoritairement à des femmes
pourcentage moyen
Toutes les tailles d'emploi 73,5
1 à 4 employés 74,8
5 à 19 employés 72,5
20 à 99 employés 66,0
100 employés ou plus 60,9

Entreprises appartenant majoritairement à des femmes moins enclines à anticiper des obstacles liés à la main-d’œuvre que l’ensemble des entreprises du secteur privé

Près de 3 entreprises appartenant majoritairement à des femmes sur 10 (29,7 %) anticipent des obstacles liés à la main-d’œuvre au cours des trois prochains mois, comparativement à 38,4 % de l’ensemble des entreprises du secteur privé. Les obstacles liés à la main-d’œuvre comprennent la pénurie de main-d’œuvre, la difficulté de recruter des employés qualifiés ou la difficulté de conserver des employés qualifiés.

Alors que 17,5 % des entreprises appartenant majoritairement à des femmes anticipent que la pénurie de main-d’œuvre sera un obstacle au cours des trois prochains mois, plus d’un cinquième (22,4 %) de toutes les entreprises du secteur privé avaient les mêmes attentes. La proportion d’entreprises anticipant cet obstacle a reculé par rapport au premier trimestre de 2023, alors que 27,5 % des entreprises appartenant majoritairement à des femmes anticipaient que la pénurie de main-d’œuvre serait un obstacle, tandis que la proportion était de 30,4 % de toutes les entreprises du secteur privé.

En ce qui a trait au recrutement d’employés qualifiés au cours du premier trimestre de 2024, les entreprises appartenant majoritairement à des femmes (22,3 %) étaient moins susceptibles de s’attendre à cet obstacle que l’ensemble des entreprises du secteur privé (28,5 %). Ces chiffres ont tous deux reculé par rapport au premier trimestre de 2023 (33,0 % et 33,6 %, respectivement).

La proportion d’entreprises qui anticipent que le maintien en poste des employés qualifiés sera un obstacle au cours du premier trimestre de 2024 était inférieure pour les entreprises appartenant majoritairement à des femmes (13,9 %), comparativement à toutes les entreprises du secteur privé (21,4 %). Cependant, malgré le fait que ces proportions aient été supérieures au premier trimestre de 2023, les pourcentages étaient tous deux similaires (23,5 % et 24,5 %, respectivement).

Cela laisse supposer que les attentes à l’égard des obstacles liés à la main-d’œuvre deviennent moins élevées tant pour les entreprises appartenant majoritairement à des femmes que pour l’ensemble des entreprises du secteur privé, bien que la baisse soit plus prononcée pour les entreprises appartenant majoritairement à des femmes.

Graphique 1 Attentes à l'égard des obstacles liés à la main-d'oeuvre au cours des trois prochains mois pour les entreprises appartenant majoritairement à des femmes, du premier trimestre de 2023 au premier trimestre de 2024

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1 T1 2023, T2 2023, T3 2023, T4 2023 et T1 2024, calculées selon pourcentage des entreprises unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
T1 2023 T2 2023 T3 2023 T4 2023 T1 2024
pourcentage des entreprises
Pénurie de main-d’œuvre 27,5 28,8 29,4 24,2 17,5
Recrutement d’employés qualifiés 33,0 34,1 33,6 27,3 22,3
Maintien en poste des employés qualifiés 23,5 26,1 28,3 19,9 13,9

Graphique 2 Attentes à l'égard des obstacles liés à la main-d'oeuvre au cours des trois prochains mois pour toutes les entreprises du secteur privé, du premier trimestre de 2023 au premier trimestre de 2023 au premier trimestre de 2024

Tableau de données du graphique 2 
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2 T1 2023, T2 2023, T3 2023, T4 2023 et T1 2024, calculées selon pourcentage des entreprises unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
T1 2023 T2 2023 T3 2023 T4 2023 T1 2024
pourcentage des entreprises
Pénurie de main-d’œuvre   30,4   30,9   30,3   25,7   22,4
Recrutement d’employés qualifiés   33,6   35,5   33,4   29,0   28,5
Maintien en poste des employés qualifiés   24,5   26,9   26,0   23,2   21,4

La vaste majorité des entreprises appartenant à des femmes et des entreprises du secteur privé anticipent que le nombre d’employés restera sensiblement le même au cours des trois prochains mois

La vaste majorité des entreprises appartenant majoritairement à des femmes (84,9 %) et de l’ensemble des entreprises du secteur privé (83,0 %) anticipent que leur nombre d’employés restera sensiblement le même au cours des trois prochains mois. Entre-temps, 7,3 % des entreprises appartenant majoritairement à des femmes et 6,4 % de l’ensemble des entreprises du secteur privé s’attendent à une baisse de leur effectif au cours des trois prochains mois. La proportion d’entreprises qui anticipaient une baisse de leur effectif était supérieure au cours du premier trimestre de 2023, lorsque 9,9 % des entreprises appartenant majoritairement à des femmes s’attendaient à une baisse de leur effectif et que 6,8 % de l’ensemble des entreprises du secteur privé anticipaient une baisse.



Tableau 3
Attentes à propos du nombre d’employés au cours des trois prochains mois par les entreprises appartenant majoritairement à des femmes et toutes les entreprises du secteur privé, premier trimestre de 2023 et 2024
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Attentes à propos du nombre d’employés au cours des trois prochains mois par les entreprises appartenant majoritairement à des femmes et toutes les entreprises du secteur privé Entreprises appartenant majoritairement à des femmes, Toutes les entreprises du secteur privé, T1 2023 et T1 2024, calculées selon % des entreprises unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Entreprises appartenant majoritairement à des femmes Toutes les entreprises du secteur privé
T1 2023 T1 2024 T1 2023 T1 2024
% des entreprises
Une diminution du nombre d'employés est attendue 9,9 7,3 6,8 6,4
Le nombre d'employés devrait rester à peu près le même 77,0 84,9 79,7 83,0
Une augmentation du nombre d'employés est attendue  13,2 7,8 13,5 10,6

Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes sont tout aussi susceptibles d’anticiper une hausse des salaires moyens au cours des 12 prochains mois

Plus de 2 entreprises appartenant majoritairement à des femmes sur 5 (41,4 %) s’attendent à une hausse des salaires moyens au cours des 12 prochains mois, comparativement à 42,4 % de l’ensemble des entreprises du secteur privé. Parmi ces entreprises, les salaires devraient augmenter de 9,1 % et 7,7 %, respectivement, en moyenne. Parallèlement, 46,2 % des entreprises appartenant majoritairement à des femmes anticipent que les salaires moyens resteront sensiblement les mêmes, à l’instar de 45,5 % de toutes les entreprises du secteur privé.

Bien que la majorité des entreprises voient l’avenir avec optimisme au cours des 12 prochains mois, les entreprises appartenant majoritairement à des femmes (71,6 %) étaient légèrement plus susceptibles d’avoir une perspective optimiste, comparativement à toutes les entreprises du secteur privé (66,7 %). Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes (8,7 %) étaient aussi légèrement moins susceptibles d’être incertaines à propos de leurs perspectives au cours des 12 prochains mois, comparativement à toutes les entreprises du secteur privé (12,0 %).

Les entreprises appartenant majoritairement à des femmes sont moins susceptibles d’être capables de s’endetter davantage

Au premier trimestre de 2024, les entreprises appartenant majoritairement à des femmes (78,2 %) étaient plus susceptibles que l’ensemble des entreprises du secteur privé (70,7 %) de ne pas envisager de demander un financement de leur dette au cours des trois prochains mois. Parmi ces entreprises, les entreprises appartenant majoritairement à des femmes étaient moins susceptibles que l’ensemble des entreprises du secteur privé de déclarer être capables de s’endetter davantage. En fait, 53,9 % des entreprises appartenant majoritairement à des femmes ont indiqué qu’elles étaient en mesure de s’endetter davantage, comparativement à 59,8 % de l’ensemble des entreprises du secteur privé. Par rapport au premier trimestre de 2023, les pourcentages d’entreprises appartenant majoritairement à des femmes (54,7 %) et de toutes les entreprises du secteur privé (57,5 %) ont peu varié.

Cependant, les entreprises appartenant majoritairement à des femmes (72,6 %) étaient tout aussi susceptibles de déclarer que les taux d’intérêt avaient un impact sur l’entreprise que l’ensemble des entreprises du secteur privé (73,2 %). En particulier, plus du quart des entreprises appartenant majoritairement à des femmes (26,5 %) et de l’ensemble des entreprises du secteur privé (28,0 %) ont déclaré que les taux d’intérêt avaient d’importantes répercussions sur l’entreprise.

En outre, plus de 3 entreprises appartenant majoritairement à des femmes sur 4 (77,1 %) ont déclaré avoir l’argent ou les liquidités nécessaires à son exploitation au premier trimestre de 2024, comparativement à 73,9 % de l’ensemble des entreprises du secteur privé. Entre-temps, 11,8 % des entreprises appartenant majoritairement à des femmes ont déclaré ne pas avoir l’argent ou les liquidités nécessaires à son exploitation, tandis que 11,1 % étaient dans l’incertitude. Comparé au premier trimestre de 2023, les proportions d’entreprises appartenant majoritairement à des femmes (75,9 %) et de l’ensemble des entreprises du secteur privé (76,2 %) ayant déclaré avoir l’argent ou les liquidités nécessaires à son exploitation ont peu changé.

Méthodologie

Du 2 janvier au 5 février 2024, des représentants d’entreprises de partout au Canada ont été invités à participer à un questionnaire en ligne portant sur la situation des entreprises et les attentes de ces dernières pour l’avenir. L’Enquête canadienne sur la situation des entreprises utilise un échantillon aléatoire stratifié d’établissements commerciaux dans lequel les employés sont classés selon la région géographique, le secteur d’industrie et la taille d’entreprise. L’estimation des proportions se fait à l’aide de poids calibrés afin de calculer les totaux de population dans les domaines d’intérêt. La taille totale de l’échantillon pour cette itération de l’enquête est de 29 094. Les résultats sont fondés sur les réponses provenant d’un total de 13 327 entreprises.

Bibliographie

Statistique Canada. 2024. Enquête canadienne sur la situation des entreprises, premier trimestre de 2024.
Date de modification :