Analyse en bref
Quand le monde a changé : la façon dont l’industrie de la location d’automobiles en Colombie-Britannique s’est adaptée à la pandémie

Date de diffusion : le 3 mai 2022

Passer au texte

Début du texte

Début de la boîte de texte
Remerciements

Les auteurs remercient Andrea Gal pour ses conseils utiles pour ce projet.

Fin de la boîte de texte

L’industrie de la location d’automobiles fait partie intégrante de la chaîne d’approvisionnement du secteur du tourisme. Ce secteur a été l’un des plus touchés par les restrictions gouvernementales imposées à l’échelle mondiale pendant la pandémie. En 2020, le produit intérieur brut (PIB) du tourisme au Canada a diminué de 54,9 %Note  . Cela a contribué à une baisse de la part du tourisme dans le PIB, qui a reculé de près de la moitié, passant de 2,0 % en 2019 à 1,1 % en 2020Note  . La pandémie a ébranlé de nombreuses entreprises du secteur du tourisme, y compris les entreprises de location d’automobiles, étant donné que les voyages internationaux et les voyages d’affaires ont été presque au point mort au Canada. Le marché de la location d’automobiles dans les aéroports et ailleurs a été gravement touché.

Les entreprises de location d’automobiles ont réduit leurs flottes afin d’éviter de garder des véhicules inutilisés dans les parcs de voitures pendant de longues périodesNote  . Même si la demande de voyages se rétablit, alors même que le Canada est confronté à des vagues successives de la pandémie, l’industrie de la location d’automobiles a de la difficulté à rebâtir son parc de véhicules. L’industrie des véhicules automobiles est confrontée à de nombreux problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement, car la pénurie mondiale de puces à semi-conducteurs a retardé la production mondiale de véhicules et a entraîné des retards inhabituels dans le réapprovisionnement des parcs de véhicules, à un moment où la demande de voyages est refouléeNote  .

La présente étude a examiné les fichiers de données provinciaux sur l’immatriculation des véhicules automobiles afin de fournir de nouvelles estimations sur les parcs de véhicules de location au cours de la dernière décennie, en mettant particulièrement l’accent sur le roulement et la gestion des inventaires pendant la pandémie. Les estimations sont présentées en premier pour la Colombie-Britannique et seront présentées pour d’autres régions du Canada à mesure que les données seront disponibles.

En proportion de l’économie, la Colombie-Britannique compte le plus important secteur touristique de toutes les provincesNote  . Après avoir augmenté en moyenne  de 6,6 % annuellement de 2015 à 2019, le parc de véhiculesNote  de location en Colombie-Britannique a diminué de près du tiers en 2020 et, à la fin de la première année de la pandémie, il s’est établi à son plus bas niveau en une décennie. Même si les inventaires du parc étaient en cours de réapprovisionnement tout au long de 2021, au fur et à mesure que les restrictions sur les voyages domestiques et internationaux ont été assouplies et que la demande a repris, les inventaires du parc sont demeurés bien inférieurs aux niveaux observés avant la pandémie et ont augmenté à un rythme beaucoup plus lent qu’au cours de la dernière décennie. 

L’industrie de la location d’automobiles dans l’économie canadienne

Quelle est l’importance de l’industrie canadienne de la location d’automobiles? Bien qu’elle représente environ 2,0 % du secteur du tourisme, l’industrie de la location d’automobiles fait partie intégrante de la chaîne d’approvisionnement touristique canadienneNote  . À la fin de 2019, il y avait 1 219 entreprises de location d’automobiles (avec employés) au CanadaNote  . En 2019, l’industrie canadienne employait directement plus de 22 000 travailleurs, dont 3 149 en Colombie-BritanniqueNote  . Jusqu’à la pandémie, l’industrie de la location et de la location à bail de matériel automobile au CanadaNote  était en expansion, et ses revenus d’exploitation ont atteint 7,9 milliards de dollars en 2019. Il s’agit d’une hausse de plus de 33,7 % depuis 2015 et d’une marge bénéficiaire moyenne relativement stable de 12,5 % pour cette périodeNote  . Alors que la plus grande part de l’industrie se trouve en Ontario, la Colombie-Britannique représente un peu moins de 14 % de l’industrie nationale, et ses revenus d’exploitation sont passés de 774,6 millions de dollars en 2015 à 1,1 milliard de dollars en 2019Note  .

Répercussions de la pandémie sur l’industrie de la location d’automobiles

La pandémie a ébranlé de nombreuses entreprises du secteur du tourisme, y compris les entreprises de location d’automobiles, car les voyages internationaux et d’affaires ont été considérablement réduits et les décrets ordonnant de rester chez soi ont découragé les voyages domestiques. En 2020, le trafic aérien de passagers a diminué de près des trois quarts à l’aéroport international Montréal-Pierre-Elliott-Trudeau et à l’aéroport international Toronto-Lester B. Pearson, et il a reculé presque autant à Calgary et à l’aéroport international de Vancouver, même s’il s’agissait des quatre aéroports où les voyageurs internationaux pouvaient atterrirNote  . Cette baisse a eu de graves répercussions sur le marché de la location d’automobiles dans les aéroports et ailleurs. Les entreprises de location de véhicules automobiles ont réduit leurs flottes, et ce, d’une part afin d’éviter de garder des véhicules inutilisés dans les parcs de véhicules pendant de longues périodes, et d’autre part, pour contrôler les coûts à mesure que les ventes ont chuté de façon importanteNote  . La baisse de la demande, les réductions de coûts, les déclarations de faillite, les acquisitions et l’aide gouvernementale offerte en réponse à la pandémie ont eu une incidence sur les tendances de l’industrie en 2020Note  . Le nombre d’employés de l’industrie de la location et de la location à bail de matériel automobile a reculé de 27,6 % en 2020 et les revenus d’exploitation ont diminué de 17,7 %Note  (graphique 1), tandis que la marge bénéficiaire s’est établie en moyenne à 9,2 %Note  . Le nombre d’entreprises (avec des employés) dans l’industrie de la location de voitures particulières a reculé légèrement pour s’établir à 1 190 à la fin de 2020Note  .

Tableau de données du graphique 1 
Tableau de données du graphique 1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 1 Location et location à bail de matériel automobile, nombre d'employés et Location et location à bail de matériel automobile, revenus d'exploitation, calculées selon emploi salarié et millions de dollars unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Location et location à bail de matériel automobile, nombre d'employés Location et location à bail de matériel automobile, revenus d'exploitation
emploi salarié millions de dollars
2012 19 222 5 635,70
2013 20 001 5 416,10
2014 20 708 5 664,00
2015 21 823 5 910,70
2016 21 602 6 248,80
2017 21 950 6 850,50
2018 21 493 7 374,30
2019 22 111 7 900,80
2020 16 010 6 498,90

La pandémie a entraîné d’importantes fluctuations au niveau des prix à la consommation pour de nombreux biens et services au Canada, y compris la location de véhicules automobiles, car le déséquilibre entre la demande et l’offre ont eu une incidence sur les prix. Au début de la pandémie, les prix à la consommation pour location de véhicules automobiles ont reculé de plus de 6 % de février à mai 2020, la demande ayant nettement chuté. Puis, avec l’assouplissement des restrictions sur les voyages, les prix de location ont repris, affichant une hausse de 7,8 % au deuxième semestre de 2020. Les problèmes de disponibilité ont entraîné une augmentation des prix de 31,9 % en 2021Note  au Canada, même si l’activité touristique n’était guère proche du sommet enregistré avant la pandémie (graphique 2). À la fin de 2021, l’activité touristique globale au Canada était encore inférieure de près de 30 % au niveau atteint avant la pandémieNote  .

Tableau de données du graphique 2 
Tableau de données du graphique 2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 2 Tous les produits et Location de véhicules automobiles, calculées selon variation en pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Tous les produits Location de véhicules automobiles
variation en pourcentage
2010 1,8 -1,4
2011 2,9 2,9
2012 1,5 0,4
2013 0,9 3,4
2014 2,0 -0,4
2015 1,1 -3,4
2016 1,4 3,5
2017 1,6 -3,6
2018 2,3 3,4
2019 1,9 6,9
2020 0,7 -1,6
2021 3,4 31,9

Parc de véhicules de location de la Colombie-Britannique, 2010 à 2021

Les estimations du parc de véhicules de location pour la Colombie-Britannique ont été tirées des fichiers de données sur l’immatriculation des véhicules. Pour les entreprises exerçant leurs activités dans l’industrie de la location de véhicules de promenade, les numéros d’identification des véhicules ont fait l’objet de suivi au fil du temps pour voir pendant combien de temps les véhicules ont été enregistrés au nom d’une entreprise particulière (pour plus de renseignements sur la méthodologie, voir la Note aux lecteurs).

Le parc de véhicules de location de la Colombie-Britannique affiche d’importantes fluctuations saisonnières et est caractérisé par des tendances trimestrielles semblables d’une année à l’autre (graphique 3). Les entreprises de l’industrie augmentent habituellement leurs flottes au deuxième trimestre de chaque année pour répondre à la forte demande. Durant les autres trimestres, les entreprises de location réduisent leurs inventaires, plus encore aux quatrième et premier trimestres de l’année. La décision de réduire les inventaires est souvent influencée par les kilomètres parcourus ou par le type de modèle et l’âge du véhicule. En moyenne, au cours de la dernière décennie, les entreprises de location en Colombie-Britannique n’ont pas conservé les véhicules de location pendant plus d’un an.

Tableau de données du graphique 3 
Tableau de données du graphique 3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 3 Inventaire de la flotte de véhicules destinés à la location, calculées selon nombre de véhicules
unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Inventaire de la flotte de véhicules destinés à la location
nombre de véhicules
2010
T1 15 229
T2 17 376
T3 16 779
T4 13 649
2011
T1 16 020
T2 22 028
T3 21 524
T4 18 063
2012
T1 17 468
T2 24 141
T3 23 045
T4 19 449
2013
T1 18 460
T2 24 978
T3 23 438
T4 20 080
2014
T1 20 055
T2 26 563
T3 26 432
T4 22 730
2015
T1 22 943
T2 30 429
T3 29 885
T4 25 861
2016
T1 24 507
T2 32 936
T3 31 628
T4 27 846
2017
T1 26 764
T2 35 298
T3 33 779
T4 29 985
2018
T1 27 605
T2 36 697
T3 36 454
T4 31 009
2019
T1 29 000
T2 36 032
T3 35 492
T4 30 592
2020
T1 26 104
T2 23 877
T3 20 677
T4 19 061
2021
T1 18 636
T2 22 679
T3 24 457
T4 24 411

Comme l’économie et le secteur du tourisme ont enregistré de bonnes performances au cours de la dernière décennie, la flotte de véhicules de location en Colombie-Britannique a plus que doublé, passant d’une moyenne estimée de 15 758 véhicules en 2010 à une moyenne de 32 779 véhicules en 2019 (graphique 4). 

Tableau de données du graphique 4 
Tableau de données du graphique 4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données du graphique 4 Inventaire de la flotte de véhicules destinés à la location, calculées selon nombre de véhicules unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Inventaire de la flotte de véhicules destinés à la location
nombre de véhicules
2010 15 758
2011 19 409
2012 21 026
2013 21 739
2014 23 945
2015 27 280
2016 29 229
2017 31 457
2018 32 941
2019 32 779
2020 22 430
2021 22 546

Les parcs de véhicules ont reculé chaque trimestre de 2020

Au fur et à mesure que chutait la demande touristique et commerciale au cours de la pandémie, l’industrie de la location de véhicules automobiles de la Colombie-Britannique a réduit sa flotte, qui est passée d’une moyenne de 26 104 véhicules automobiles (données non désaisonnalisées à taux annuel) au premier trimestre de 2020, à une moyenne de 19 061 véhicules automobiles à la fin de 2020. L’industrie n’a pas augmenté ses inventaires au deuxième trimestre de 2020, comme elle l’aurait fait habituellement pour les pointes de la demande saisonnière. Après avoir augmenté d’une moyenne annuelle de 8,7 % de 2010 à 2019, la flotte de véhicules de location de la Colombie-Britannique a reculé de 31,5 % en 2020 et, au quatrième trimestre de l’année, elle s’est établie à son plus bas niveau en une décennie.

Rétablissement timide de la flotte du parc de location en 2021

Dans la foulée de la troisième vague de la pandémie qui a eu des répercussions sur la capacité de voyager au premier semestre de 2021, les entreprises de location de véhicules automobiles n’ont pas repris leur façon habituelle de gérer leurs opérations. La reconstitution des inventaires s’est heurtée à des difficultés pour répondre à la demande touristique en pleine expansion lorsque les restrictions sur les voyages ont été assouplies au cours de l’été et de l’automne 2021. La pénurie mondiale de puces électroniques et les difficultés liées à la chaîne d’approvisionnement ont limité la production de voitures de promenadeNote  . Les inventaires de véhicules de location ont augmenté en Colombie-Britannique à partir du deuxième trimestre de 2021 jusqu’à la fin de l’année, mais ils ne se situent pas près des niveaux prépandémiques. Aux États-Unis, l’industrie de la location de véhicules automobiles complète son parc en achetant des véhicules d’occasion à faible kilométrageNote  . De plus, le roulement de la flotte au sein de l’industrie de la location de véhicules automobiles peut ne pas avoir lieu aussi rapidement que par le passé. La dynamique pour l’industrie a changé. Bien que certains facteurs soient temporaires, d’autres sont structurels et changeront l’industrie de façon permanente.   

Mot de la fin

Comme bien d’autres secteurs de l’économie canadienne, l’industrie de la location de véhicules automobiles est confrontée à des déséquilibres. La flotte de véhicules de location en Colombie-Britannique a été réduite pendant la première année de la pandémie; la demande s’est affaiblie et elle n’est pas encore revenue aux niveaux observés avant la pandémie. La réduction de l’offre de véhicules neufs a entravé la reconstitution des inventaires à des niveaux plus normaux. La perturbation du marché automobile pourrait entraîner des changements durables pour l’industrie de la location de véhicules automobiles, ce qui entraînerait un contrôle plus serré de la flotte de véhicules et une hausse des prix pour les consommateurs.

Note aux lecteurs

Les estimations du parc de véhicules de location pour la Colombie-Britannique ont été tirées des fichiers de données sur l’immatriculation des véhicules. Pour les entreprises exerçant leurs activités dans l’industrie de la location d’automobiles, les numéros d’identification du véhicule (NIV) ont fait l’objet de suivi au fil du temps pour voir pendant combien de temps les véhicules ont été immatriculés au nom d’une entreprise particulière. Pour extraire les renseignements caractéristiques détaillés que le NIV fournit pour chaque véhicule fabriqué pour la vente au Canada, un logiciel spécial a été utilisé dans le décodage des NIV.

Des renseignements spécifiques sur une voiture ont été extraits, y compris la marque, le modèle et l’année, l’endroit où le véhicule a été fabriqué et les transferts de propriété. En règle générale, les renseignements sur le transfert de propriété aident à déterminer quand un véhicule change de propriétaire, y compris les transferts au sein de l’industrie de la location de véhicules automobiles.

Référence

Fichiers de données sur l’immatriculation des véhicules automobiles.

Date de modification :