Analyse en bref
Étude de l’importance des sociétés sous contrôle asiatique au Canada

par Pamela Kinga Gill

Objectif

Le présent document vise à fournir des renseignements affinés sur les sociétés sous contrôle étranger au Canada en mettant l’accent sur l’Asie. Les nouveaux renseignements présenté sont répartis dans cinq groupes d’industries : la fabrication, les services de distribution, les services financiers, les ressources et les mines, ainsi qu’une catégorie résiduelle qui comprend l’ensemble des autres secteurs des entreprises de l’économie canadienne.

Méthodologie

Ces constatations sont fondées sur les données recueillies par Statistique Canada dans le cadre de la Loi sur les déclarations des personnes morales. Statistique Canada administre cette loi et exige que toutes les personnes morales au Canada qui sont au-dessus des seuils d’actifs, de revenus ou d’actions étrangères déclarent des précisions sur les propriétaires chaque année. Les Statistiques financières et fiscales annuelles fournissent à leur tour les mesures financières du contrôle étranger publiées dans la présente étude.

Le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN) est utilisé pour déterminer le secteur de l’industrie dans lequel une entreprise sera classée. Le code approprié du SCIAN est attribué à une entreprise selon sa principale activité économique, même si l’entreprise est exploitée dans plusieurs secteurs de l’industrie. À des fins d’analyse, tous les codes du SCIAN disponibles ont été regroupés en cinq catégories de secteurs de manière à éclairer les nouveaux détails publiés dans le présent document.

Examen des constatations précédentes sur le contrôle étranger au Canada

Au cours de la décennie qui a commencé en 2007, les actifs sous contrôle étranger dans l’économie canadienne ont augmenté de 42,6 % pour atteindre une pointe de près de deux billions de dollars en 2016. Dans une étude publiée par Statistique CanadaNote 1 qui présente ces constatations, un indice clé de l’évolution de la tendance du contrôle étranger au Canada illustrait comment la part des actifs sous contrôle étranger dans les macro-régions des Amériques et de l’Europe a diminué entre 2007 et 2016, tandis que la macro-région de l’Asie a vu sa part augmenter.

Principales constatations et nouvelles précisions

Bien que le contrôle étranger exercé par des pays asiatiques ait augmenté rapidement, sa taille relative dans l’économie canadienne demeure limitée. Le graphique 1.1 indique la part du contrôle étranger total au Canada dans les macro-régions pour les années 2007 et 2016. En 2007, les entreprises sous contrôle asiatique représentaient 7,6 % de l’actif total sous contrôle étranger, ce chiffre passant à 12,3 % dix ans plus tard. Les macro-régions combinées de l’Océanie et de l’Antarctique et des îles adjacentes constituent le seul autre groupement dont la part a augmenté au cours de la même période. Toutefois, puisque ces macro-régions représentent moins de 2,0 % du total du contrôle étranger au Canada pour 2016, elles ne font pas l’objet d’analyse additionnelle dans le présent article.

Graphique 1.1 : Part de l'actif total sous contrôle étranger par macro-région

Tableau de données du graphique 1.1 
Tableau de données pour graphique 1.1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 1.1 2007 et 2016, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
2007 2016
pourcentage
Amériques 57,5 54,1
Europe 34,1 32,0
Asie 7,6 12,3
Océanie et Antarctique 0,6 1,5
Afrique 0,2 0,1

Contrôle étranger détenu par des pays asiatiques

À l’échelle du pays, les entreprises japonaises constituent le plus important contributeur au contrôle étranger de l’Asie, représentant 5,0 % du total. En même temps, ce sont les entreprises chinoises qui ont vu leur part augmenter le plus rapidement pour atteindre 2,0 %, un bond par rapport à 0,1 % en 2007. Le graphique 1.2 illustre la part du contrôle par certains pays de la région d’Asie.

Le groupe résiduel nommé « Autres pays d’Asie » dans le graphique 1.2 comprend, entre autres administrations, les régions administratives spéciales de Hong Kong et Macao, qui font partie de la Chine. Pour obtenir la liste complète des pays faisant partie de la macro-région de l’Asie, telle qu’elle est définie dans la Classification type des pays et des zones d’intérêt (CTPZI 2017), veuillez consulter l’annexe A.

Graphique 1.2 : Part de l'actif total sous contrôle étranger au Canada par pays

Tableau de données du graphique 1.2 
Tableau de données pour graphique 1.2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 1.2 2007 et 2016, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
2007 2016
pourcentage
ChineTableau de Note 1 0,05 1,99
Corée du Sud 0,11 0,51
JaponTableau de Note 2 3,81 5,02
Inde 0,46 0,84
Asie, autres 3,20 3,95

Le présent document élargit les constatations sur le contrôle étranger au Canada en fournissant de nouvelles précisions sur la répartition et le volume de l’activité de contrôle des sociétés, en mettant l’accent sur l’Asie. Les tableaux de données qui présentent ces nouvelles statistiques pour les macro-régions de l’Asie, de l’Europe et des Amériques pour les années 2009 et 2016 sont fournis à l’annexe B. Ces périodes ont été choisies pour maximiser les données disponibles tout en respectant les lignes directrices sur la confidentialité.

Le graphique 1.3 présente le contrôle des sociétés canadiennes par l’Asie dans cinq groupes d’industries pour 2009 et 2016. Ce graphique met en valeur la concentration de ce contrôle dans le secteur des ressources et des mines, qui représente 35,5 % de l’actif total de la région en 2016, une augmentation par rapport aux 27,2 % qu’elle détenait en 2009. Le secteur des services financiers représente la deuxième source en importance de la part du contrôle détenu par l’Asie, augmentant seulement de façon marginale au cours de la période pour atteindre 28,2 % de l’actif total de la région en 2016.

Graphique 1.3 : Part de l'actif total sous contrôle asiatique, par groupe d'industries

Tableau de données du graphique 1.3 
Tableau de données pour graphique 1.3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 1.3 Services de distribution , Services financiers, Fabrication, Ressources et mines et Autres, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Services de distribution Services financiers Fabrication Ressources et mines Autres
pourcentage
2009 12,3 27,6 23,1 27,2 9,8
2016 11,4 28,2 17,7 35,5 7,3

Dans le graphique 1.4, la répartition du contrôle entre les cinq groupes d’industries est comparée avec le reste du monde. Comme on le présente ci-dessous, l’Asie demeure moins influente que les autres, selon la répartition, particulièrement lorsqu’on compare cette région aux Amériques, dont l’influence est la plus importante en raison de la proximité et de la relation commerciale historique entre le Canada et les États-Unis.

Les données les plus récentes indiquent dans quelle mesure le contrôle étranger par macro-région est réparti plus uniformément dans le secteur des ressources et des mines au Canada en 2016 par rapport aux répartitions dans les autres secteurs, beaucoup plus étalés vers les Amériques. On le remarque encore plus dans le contexte de la croissance récente du contrôle étranger détenu par l’Asie; l’actif total détenu par l’Asie dans le secteur des ressources et des mines a presque doublé, passant de 15,9 % en 2009 à 26,2 % en 2016.

Graphique 1.4 : Distribution de l'actif sous contrôle étranger par secteur, 2009 et 2016

Tableau de données du graphique 1.4 
Tableau de données pour graphique 1.4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 1.4 Fabrication, Services de distribution, Services financiers, Ressources et mines et Autres, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Fabrication Services de distribution Services financiers Ressources et mines Autres
pourcentage
2009
Amériques 56,7 63,1 45,6 58,2 58,4
Europe 36,0 25,9 46,9 23,3 30,9
Asie 7,0 10,7 6,9 15,9 8,4
Reste du monde 0,4 0,3 0,6 2,6 2,3
2016
Amériques 57,1 69,3 48,4 42,1 61,3
Europe 32,7 21,5 39,1 29,1 28,6
Asie 9,4 8,9 10,4 26,2 8,0
Reste du monde 0,8 0,2 2,1 2,6 2,1

Le graphique 1.5 illustre l’influence grandissante de l’Asie avec une répartition de l’actif total de la région, en chiffres, entre les cinq groupes d’industries pour la période de 2009 à 2016. Il met en évidence la croissance marquée des actifs détenus par l’Asie dans le secteur des ressources et des mines, qui a commencé en 2010, suivie d’une augmentation plus graduelle des actifs détenus dans le secteur des services financiers.

Graphique 1.5 : Actif total sous contrôle asiatique par secteur

Tableau de données du graphique 1.5 
Tableau de données pour graphique 1.5
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 1.5 Services de distribution, Services financiers, Fabrication, Ressources et mines et Autres, calculées selon billions (CND) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Services de distribution Services financiers Fabrication Ressources et mines Autres
billions (CND)
2016 27 911 021 68 954 446 43 387 385 86 925 894 17 766 434
2015 23 202 262 78 488 133 43 993 861 89 096 201 14 612 004
2014 21 237 291 67 371 497 38 159 331 97 016 327 12 208 307
2013 19 898 691 58 910 821 34 215 635 92 062 450 11 096 039
2012 19 405 605 51 892 671 33 084 752 77 130 868 10 614 235
2011 18 017 430 41 652 571 31 258 897 69 259 135 17 125 785
2010 17 398 425 36 802 480 29 963 100 38 139 973 13 186 029
2009 15 629 269 35 088 009 29 395 898 34 602 717 12 485 531

Pour savoir combien chacun des pays d’Asie a contribué, au fil du temps, aux niveaux globaux d’actifs sous contrôle étranger au Canada, consultez le graphique 1.6 ci-dessous.

Le graphique 1.6 indique que le Japon est le plus important contributeur au contrôle de la région, suivi de la catégorie résiduelle. Il indique également à quel point l’importance relative de la Chine a augmenté de façon marquée au cours de la période visée. La part du contrôle étranger par l’Asie au Canada a augmenté pour passer de 7,6 % à 12,3 % au cours de la décennie se terminant en 2016. La Chine a contribué à 1,9 %, le Japon à 1,2 %, et le reste de l’Asie (qui comprend Hong Kong et Macao), au 1,6 % restant de cette augmentation. La Chine contrôle le deuxième niveau le plus élevé des actifs sous contrôle étranger de l’Asie, suivi par l’Inde et la Corée du Sud.

Graphique 1.6 : Actif total sous contrôle asiatique, par pays

Tableau de données du graphique 1.6 
Tableau de données pour graphique 1.6
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 1.6 Chine, Inde, Corée du Sud, Japon et Asie, autres, calculées selon CAD (milliards) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Chine Inde Corée du Sud Japon Asie, autres
CAD (milliards)
2007 737 418 6 359 571 1 552 158 52 760 634 44 338 246
2008 711 401 10 990 561 2 055 600 56 889 368 49 787 900
2009 1 095 786 9 805 622 6 815 208 58 495 240 50 989 568
2010 4 637 430 9 330 126 7 163 406 59 058 147 55 300 898
2011 23 623 916 10 179 212 9 836 785 62 831 326 70 842 579
2012 23 417 332 13 178 103 10 547 221 73 548 690 71 436 785
2013 37 106 668 13 256 016 11 002 594 78 554 116 76 264 242
2014 39 296 146 14 739 112 11 488 687 90 510 774 79 958 034
2015 36 152 375 18 565 040 9 741 873 103 709 287 81 223 886
2016 39 599 706 16 746 528 10 230 763 99 773 502 78 594 681

La croissance du contrôle étranger de la Chine est la plus intéressante, étant donné la hausse prononcée du pourcentage de la part du pays, qui est passée de 0,1 % en 2007 à 2,0 % en 2016. Pour mieux illustrer cette croissance, le graphique 1.7 présente le changement du pourcentage croissant des entreprises canadiennes sous le contrôle de la Chine d’une année à l’autre, tel qu’il a été mesuré par le niveau de l’actif total détenu de 2008 à 2016.

Le reste de l’article portera essentiellement sur le contrôle de l’Asie dans le secteur des ressources et des mines au Canada, en attirant l’attention sur la Chine.

Graphique 1.7 : Croissance d'une année à l'autre de l'actif total sous contrôle étranger détenu par la Chine

Tableau de données du graphique 1.7 
Tableau de données pour graphique 1.7
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 1.7 Year over year change in China's total assets, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Year over year change in China's total assets
pourcentage
2016 9,5
2015 -8,0
2014 5,9
2013 58,5
2012 -0,9
2011 409,4
2010 323,2
2009 54,0
2008 -3,5
2007 0,0

Part de la propriété étrangère de l’Asie dans le secteur des ressources et des mines au Canada

Aux fins du présent article, le groupe d’industries des ressources et des mines comprend les catégories suivantes du SCIAN de 2017 : agriculture, foresterie, pêche et chasse (SCIAN 11); et extraction minière, exploitation en carrière, et extraction de pétrole et de gaz (SCIAN 21).

Part des ressources et mines au titre du contrôle étranger total de l’Asie

Le graphique 2.1 ci-dessous indique la part de l’actif sous contrôle étranger de l’Asie dans le secteur des ressources et des mines par comparaison avec sa part de contrôle étranger globale au Canada.

Graphique 2.1 : Actifs sous contrôle asiatique : Ressources et mines par rapport aux autres industries

Tableau de données du graphique 2.1 
Tableau de données pour graphique 2.1
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 2.1 Resources et mines et Asie total, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Resources et mines Asie total
pourcentage
2016 4,4 12,3
2015 4,5 12,7
2014 5,0 12,1
2013 5,0 11,7
2012 4,3 10,8
2011 4,1 10,5
2010 2,5 8,9
2009 2,4 8,8

Part du contrôle étranger de l’Asie dans le secteur des ressources et des mines en tant que proportion de son contrôle étranger total dans le secteur

En 2016, l’Asie contrôlait 26,2 %, ou 89,6 milliards de dollars de l’actif total sous contrôle étranger dans le secteur des ressources et des mines, soit une augmentation de 10,3 % entre 2009 et 2016. Le graphique 2.2 présente la répartition des parts du contrôle étranger total dans le secteur des ressources et des mines au Canada par macro-région. Un tableau de données indiquant la répartition de la contribution relative de chaque groupe à la part du contrôle étranger total de l’Asie au Canada est fourni à l’annexe C.

Graphique 2.2 : Part de l'actif sous contrôle étranger dans le secteur des ressources et des mines, par macro-région

Tableau de données du graphique 2.2 
Tableau de données pour graphique 2.2
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 2.2 Asie, Europe, Amériques et Reste du monde, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Asie Europe Amériques Reste du monde
pourcentage
2009 15,9 23,3 58,2 2,6
2016 26,2 29,1 42,1 2,6

Au cours de la période de 2009 à 2016, le niveau d’actif total détenu par l’Asie dans ce groupe a augmenté pour atteindre presque le même niveau que celui détenu par l’Europe en 2016. Par contre, la part du contrôle étranger par les Amériques a diminué de 16,1 % dans le secteur des ressources et des mines au Canada. La croissance rapide des parts de l’Asie dans ce secteur sera examinée plus en détail dans les prochains paragraphes.

Ressources et mines

La majorité des actifs contrôlés par la région de l’Asie dans le groupe des ressources et des mines est constituée des opérations dans le domaine de l’extraction pétrolière et gazière, ainsi que des activités de soutien dans le domaine de l’extraction minière, pétrolière et gazière. D’autres sous-secteurs, comme la production des cultures, la foresterie et l’exploitation forestière ainsi que l’élevage, jouent tous un rôle dans la propriété d’actifs de l’Asie au Canada, mais ne sont pas des principaux facteurs de croissance dans le groupe. Le graphique 2.3 indique la part du contrôle étranger total de l’Asie dans le secteur des ressources et des mines par pays; seuls la Chine et le Japon sont présentés pour la période de 2011 à 2016 en raison de la confidentialité des données au moment de fournir des précisions sur les autres pays et les autres années.

Graphique 2.3 : Part de l'actif total sous contrôle étranger dans le secteur des ressources et des mines par pays d'Asie

Tableau de données du graphique 2.3 
Tableau de données pour graphique 2.3
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 2.3 Chine, Japon, Reste de l'Asie et Asie totale, calculées selon pourcentage unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Chine Japon Reste de l'Asie Asie totale
pourcentage
2016 8,7 1,2 16,3 26,2
2015 8,2 1,1 16,8 26,1
2014 9,6 1,0 19,8 30,4
2013 8,8 1,1 18,8 28,7
2012 5,8 1,2 19,7 26,7
2011 6,2 0,7 17,5 24,4

Comme nous l’avons indiqué précédemment, le Japon domine le contrôle étranger asiatique au Canada, mais il est moins important dans le groupe des ressources et des mines par rapport à ses pairs à l’échelle régionale. La Chine est un solide contributeur au contrôle étranger total dans le groupe des ressources et des mines, sa part relative ayant augmenté pour passer de 6,2 % en 2011 à 8,7 % en 2016, tandis que la part du Japon est passée de 0,7 % à 1,2 %. L’actif total combiné du reste de l’Asie, qui comprend les régions administratives spéciales de Hong Kong et Macao, représente la proportion la plus importante du contrôle total de la région avec 17,5 % en 2011, accusant une légère baisse pour atteindre 16,3 % en 2016. Un tableau de données détaillant les parts par pays et par région, y compris les Amériques et l’Europe, est fourni à l’annexe D.

Entre 2001 et 2013, l’industrie des ressources canadiennes a attiré d’importants investissements étrangers. Cette position en matière d’investissements a commencé à être moins attrayante lorsque les prix du pétrole ont amorcé une baisse au début de 2014. À partir de 2014, on observe une diminution de l’actif total dans le secteur des ressources et des mines sous contrôle asiatique. Le contexte de faiblesse des prix du pétrole semble avoir freiné l’élan dans ce secteur et pourrait avoir découragé des achats de grande envergure par des entreprises chinoises appartenant à l’État.

Graphique 2.4 : Prix du pétrole comparativement aux actifs sous contrôle asiatique dans les ressources et les mines

Tableau de données du graphique 2.4 
Tableau de données pour graphique 2.4
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 2.4 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016(figurant comme en-tête de colonne).
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Prix pondéré du baril ($ US le baril) 57 72 87 84 85 83 42 36
Actif total (ressources et mines) sous contrôle étranger détenu par l’Asie (CAD en milliards) 34,6 38,1 69,3 77,1 92,1 97,0 89,1 86,9

La chute du prix du pétrole brut a entraîné une baisse de revenus pour l’industrie de l’extraction du pétrole et du gaz. À l’inverse, les dépenses de fonctionnement ont augmenté, ce qui a entraîné des pertes de profit marquées en 2015 et qui ont persisté en 2016. La valeur de l’actif a également été ébranlée au cours de cette période et les nouveaux investissements ont stagné.

Graphique 2.5 : Comparaison des bénéfices après impôt sous contrôle étranger dans le secteur des ressources et des mines par macro-région

Tableau de données du graphique 2.5 
Tableau de données pour graphique 2.5
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Tableau de données pour graphique 2.5 Amériques, Europe et Asie, calculées selon CAD (milliards) unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Amériques Europe Asie
CAD (milliards)
2016 -3,0 -1,4 -2,7
2015 -1,8 -1,1 -3,1
2014 3,8 0,0 2,4
2013 3,8 1,6 2,0
2012 3,1 1,8 1,9
2011 6,9 4,4 2,6
2010 4,5 4,4 1,8
2009 3,0 1,8 2,0

Conclusion

Le présent article examine l’importance de la croissance de l’Asie dans le contrôle étranger des sociétés canadiennes de 2007 à 2016. Au cours de la période étudiée, la part du contrôle étranger des sociétés canadiennes de la macro-région a augmenté pour passer de 7,6 % à 12,3 %.

Pour mieux comprendre cette tendance, le présent article apporte un degré additionnel de précision sur la répartition et le volume de l’activité de contrôle des sociétés dans cinq nouvelles catégories. On constate ainsi que la position de l’Asie par rapport au reste du monde est devenue plus concurrentielle dans le secteur des ressources et des mines de 2009 à 2016 et moins concurrentielle dans tous les autres secteurs, tel que nous l’avons mesuré au moyen de ses parts du contrôle étranger dans chaque groupe.

Les entreprises japonaises, avec 5,0 % du contrôle, détiennent la majorité de la part de 12,3 % du contrôle étranger de l’Asie en 2016. Les entreprises chinoises ont augmenté leur contribution à 2,0 % par rapport à 0,1 % en 2007. Cette augmentation a donc fait de la Chine le plus important contributeur à la croissance du contrôle étranger de la macro-région au Canada au cours de la période étudiée. Elle est largement attribuable à la participation de la Chine dans le secteur des ressources naturelles du Canada.

Un examen approfondi de la participation de l’Asie dans le secteur des ressources et des mines indique qu’en 2016, l’Asie contrôlait 26,2 % (ou 89,6 milliards de dollars) de l’actif total sous contrôle étranger, soit une augmentation de 10,3 % par rapport à 2009. La Chine représente 8,7 % du contrôle étranger total dans le secteur en 2016, en hausse par rapport à 6,2 % en 2011. Cette hausse est comparable avec celle du Japon, qui est passé de 0,7 % en 2011 à 1,2 % en 2016. L’actif total combiné du reste de l’Asie dans le secteur des ressources et des mines au Canada, qui comprend les régions administratives spéciales de Hong Kong et Macao, représente la plus grande proportion du contrôle total de la région avec 17,5 % en 2011, en léger repli pour atteindre 16,3 % en 2016.

La majorité des actifs contrôlés par la région de l’Asie dans le secteur des ressources et des mines est constituée des activités dans le domaine de l’extraction pétrolière et gazière, ainsi que des activités de soutien dans le domaine de l’extraction minière, pétrolière et gazière.

References

Gill, P. K. (2018). New findings on who controls Canadian corporations and how this has changed over 10 years: 2007 - 2016. Statistics Canada, Industrial Organization and Finance Division. Ottawa: Statistics Canada.

Tableaux en annexe

Annexe A

Liste des pays correspondant à la structure de l’Asie dans la Classification type des pays et des zones d’intérêt (CTPZI 2016)

Afghanistan
Émirats arabes unis
Arménie
Azerbaïdjan
Bangladesh
Bahreïn
Brunei Darussalam
Bhoutan
Chine
Chypre
Géorgie
Région administrative spéciale de Hong Kong
Indonésie

Inde
Territoire britannique de l’océan Indien
Iran
Irak
Israël
Jordanie
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Cambodge
Corée du Sud
Koweït
Laos

Liban
Sri Lanka
Région administrative spéciale de Macao
Maldives
Birmanie (Myanmar)
Mongolie
Malaisie
Népal
Oman
Pakistan
Philippines
Corée du Nord
Cisjordanie et bande de Gaza (Palestine)

Qatar
Arabie saoudite
Singapour
Syrie
Thaïlande
Tadjikistan
Turkménistan
Timor oriental
Turquie
Taïwan
Ouzbékistan
Viêt Nam
Yémen

Annexe B


Tableau B.1
Part de l'actif total sous contrôle étranger par région contributrice et par secteur
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Part de l'actif total sous contrôle étranger par région contributrice et par secteur Fabrication, Services de distribution, Services financiers, Ressources et mines et Autres, calculées selon percent unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Fabrication Services de distribution Services financiers Ressources et mines Autres
percent
2009
Amériques 56,7 63,1 45,6 58,2 58,4
Europe 36,0 25,9 46,9 23,3 30,9
Asie 7,0 10,7 6,9 15,9 8,4
Reste du monde 0,4 0,3 0,6 2,6 2,3
Total sous contrôle étranger 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
2016
Amériques 57,1 69,3 48,4 42,1 61,3
Europe 32,7 21,5 39,1 29,1 28,6
Asie 9,4 8,9 10,4 26,2 8,0
Reste du monde 0,8 0,2 2,1 2,6 2,1
Total sous contrôle étranger 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0

Annexe C


Tableau C.1
Part de l’actif sous contrôle étranger détenue par l’Asie
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Part de l’actif sous contrôle étranger détenue par l’Asie . Les données sont présentées selon Année (titres de rangée) et Fabrication, Services de distribution, Services financiers, Ressources et mines, Autres et Part totale de l'Asie, calculées selon percent unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Année Fabrication Services de distribution Services financiers Ressources et mines Autres Part totale de l'Asie
percent
2016 2,2 1,4 3,5 4,4 0,9 12,3
2015 2,2 1,2 4,0 4,5 0,7 12,7
2014 2,0 1,1 3,5 5,0 0,6 12,1
2013 1,8 1,1 3,2 5,0 0,6 11,7
2012 1,9 1,1 2,9 4,3 0,6 10,8
2011 1,8 1,1 2,5 4,1 1,0 10,5
2010 2,0 1,1 2,4 2,5 0,9 8,9
2009 2,0 1,1 2,4 2,4 0,9 8,8

Annexe D


Tableau D.1
Part de l'actif sous contrôle étranger par pays et région
Sommaire du tableau
Le tableau montre les résultats de Part de l'actif sous contrôle étranger par pays et région Chine, Japon, Reste de l'Asie, Asie, Europe, Amériques, Reste du monde et Total du contrôle étranger, calculées selon percent unités de mesure (figurant comme en-tête de colonne).
Chine Japon Reste de l'Asie Asie Europe Amériques Reste du monde Total du contrôle étranger
percent
Fabrication
2016 0,2 4,8 4,4 9,4 32,7 57,1 0,8 100,0
2015 0,2 4,8 4,8 9,8 33,5 55,8 0,9 100,0
2014 0,2 4,5 3,9 8,6 33,3 57,2 0,8 100,0
2013 0,2 4,0 3,9 8,0 33,4 57,8 0,8 100,0
2012 x 3,9 3,8 7,8 34,3 57,2 0,7 100,0
2011 x 3,8 3,6 7,5 34,7 57,3 0,6 100,0
2010 x 3,7 3,4 7,2 34,9 57,4 0,6 100,0
2009 x 3,7 3,2 7,0 36,0 56,7 0,4 100,0
2008 x 3,8 2,8 6,5 37,4 55,7 0,4 100,0
2007 x 4,0 2,1 6,1 29,7 63,9 0,3 100,0
Services de distribution
2016 0,7 6,9 1,3 8,9 21,5 69,3 0,2 100,0
2015 0,7 6,3 1,3 8,3 20,8 70,7 0,2 100,0
2014 0,3 6,9 1,3 8,5 22,7 68,6 0,3 100,0
2013 0,2 7,5 1,5 9,2 22,6 67,8 0,5 100,0
2012 0,1 7,6 1,4 9,1 25,1 65,2 0,6 100,0
2011 0,2 8,2 1,3 9,6 23,1 66,6 0,6 100,0
2010 0,1 9,0 1,5 10,6 25,6 63,5 0,3 100,0
2009 0,1 9,0 1,6 10,7 25,9 63,1 0,3 100,0
2008 x 8,3 1,6 9,9 23,6 66,1 0,3 100,0
2007 0,1 8,8 1,2 10,1 26,3 63,3 0,3 100,0
Services financiers
2016 0,9 6,8 2,7 10,4 39,1 48,4 2,1 100,0
2015 0,8 8,4 2,8 12,0 39,5 47,3 1,1 100,0
2014 0,9 6,3 2,2 9,4 47,3 42,2 1,1 100,0
2013 1,1 5,5 2,1 8,6 48,9 41,0 1,5 100,0
2012 0,9 5,2 1,9 8,0 48,3 42,0 1,7 100,0
2011 0,8 4,1 1,7 6,7 52,6 39,5 1,2 100,0
2010 0,7 4,4 1,7 6,9 47,8 44,4 0,9 100,0
2009 Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique 6,9 46,9 45,6 0,6 100,0
2008 Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique 6,6 44,7 48,5 0,3 100,0
2007 Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique 5,8 45,1 49,0 0,1 100,0
Ressources et mines
2016 8,7 1,2 16,3 26,2 29,1 42,1 2,6 100,0
2015 8,2 1,1 16,8 26,1 28,0 43,5 2,4 100,0
2014 9,6 1,0 19,8 30,4 17,9 49,0 2,7 100,0
2013 8,8 1,1 18,8 28,7 20,0 48,7 2,6 100,0
2012 5,8 1,2 19,7 26,7 22,6 48,1 2,6 100,0
2011 6,2 0,7 17,5 24,4 21,4 51,6 2,6 100,0
2010 Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique 16,3 22,0 59,3 2,4 100,0
2009 Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique 15,9 23,3 58,2 2,6 100,0
2008 Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique
2007 Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique Note x: confidentiel en vertu des dispositions de la Loi sur la statistique
Date de modification :