Gouvernement

Warning Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

[an error occurred while processing this directive]11-402-x[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]

Au cours de l'exercice terminé le 31 mars 2011, les administrations publiques fédérale, provinciales et territoriales et les administrations locales, ainsi que les régimes de pensions du Québec et du Canada, ont dépensé 691,4 milliards de dollars.

Les recettes ont atteint 626,7 milliards de dollars, en hausse de 2,1 % comparativement à 2010. La plus grande partie des recettes publiques provient des impôts, qui ont totalisé 432,7 milliards de dollars en 2011, soit une augmentation de 1,1 % contre 428,1 milliards de dollars en 2010.

Les administrations publiques ont terminé l'exercice avec un solde net de fonctionnement de -64,7 milliards de dollars et une dette financière nette de 798,3 milliards.

L'administration fédérale a vu son endettement croître de 47,3 milliards de dollars. Au terme de l'exercice financier, le ratio de la dette financière nette au produit intérieur brut (PIB) s'établissait à 36 %, poursuivant sa tendance à la hausse depuis le troisième trimestre de 2008 alors qu'il était légèrement inférieur à 32 %.

Les administrations publiques provinciales et territoriales ont aussi accru leur endettement. Leurs dettes financières nettes combinées ont atteint 329,6 milliards de dollars, soit 12 % de plus qu'en 2010. Il en était de même pour les administrations locales dont l'endettement a atteint 40,1 milliards de dollars.

L'emploi dans le secteur public

L'emploi dans le secteur public représente 20 % des travailleurs canadiens. En 2010, le secteur public employait 3,6 millions de personnes, soit près de 46 000 emplois (1,3 %) de plus qu'en 2009. En 2010, les salaires et traitements des employés du secteur public totalisaient 191,8 milliards de dollars, soit une hausse de 4,4 % contre 183,7 milliards de dollars en 2009.

En 2010, l'administration générale fédérale employait 420 685 personnes (y compris les réservistes et le personnel militaire à temps plein), soit 5 288 de plus qu'en 2009. L'administration générale comprend les ministères et départements, fonds et organismes non autonomes, fonds et organismes autonomes et les régimes de retraite non provisionnés.

Les trois quarts des fonctionnaires fédéraux travaillent dans une région métropolitaine de recensement (RMR). Cette proportion, qui exclut les employés des entreprises publiques, reste stable depuis 2001.

Près de 1 fonctionnaire fédéral sur 3 travaille à Ottawa–Gatineau. Cette proportion est en hausse depuis le milieu des années 1990, alors qu'elle était d'environ 1 fonctionnaire sur 4. Les fonctionnaires fédéraux représentent près de 20 % de la population active d'Ottawa–Gatineau. Montréal compte le deuxième nombre de fonctionnaires fédéraux en importance; Toronto, le troisième.

Administrations provinciales, territoriales et locales

En 2010, les administrations générales provinciales et territoriales employaient 358 237 personnes, soit 224 de moins qu'en 2009. Les universités, les collèges, les écoles de formation professionnelle et les écoles de métiers (une autre composante de l'administration provinciale et territoriale) employaient 387 056 personnes, soit 12 311 de plus qu'en 2009. En outre, les effectifs des établissements de santé et de services sociaux (une autre composante de l'administration provinciale et territoriale) ont augmenté de 21 858 personnes pour totaliser 844 762 employés.

En 2010, les administrations publiques générales locales employaient 605 562 personnes, soit 9 418 de plus qu'en 2009. Les commissions scolaires locales employaient 677 857 personnes, ce qui représente une baisse de 2 746 emplois.

Effet du ralentissement

En 2010, les entreprises publiques employaient 315 114 personnes, soit 40 de moins qu'en 2009. Les entreprises gérées par l'État sont des sociétés publiques (financières ou non) qui vendent des biens et services au public sur le marché.

En 2009, les entreprises publiques fédérales (y compris les autorités monétaires) ont affiché des bénéfices après impôt de 4,8 milliards de dollars, en baisse de près de 18 % par rapport à 2008. En 2009, leur valeur nette a grimpé de 17 % pour atteindre 22,6 milliards de dollars.

Lors de la récession de 2008-2009, l'administration publique fédérale a utilisé plusieurs entreprises publiques pour injecter des liquidités dans les marchés financiers. En 2009, les entreprises publiques fédérales ont emprunté 143,1 milliards de dollars à l'administration fédérale (46 % de plus qu'en 2008). De plus, leur capital social a bondi de 57 % pour atteindre 5,0 milliards de dollars.

Les entreprises publiques de toutes les provinces, sauf celles de l'Ontario et de l'Alberta, ont enregistré des baisses; les bénéfices après impôt sont restés pratiquement inchangés dans les Territoires du Nord-Ouest. En 2009, la valeur nette des entreprises publiques provinciales et territoriales totalisait 45,5 milliards de dollars, en hausse de 15 % comparativement à 2008.

graphique 17.1 Emploi dans le secteur public, 2010
Voir la source des données du graphique 17.1

Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :