Statistique Canada | Statistics Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Est-il rentable de retourner aux études?

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

La notion que les études se terminent avec l’entrée sur le marché du travail est dépassée. Divers facteurs, dont l’évolution rapide de la technologie et le manque de nouveaux travailleurs qualifiés, font en sorte qu’un nombre croissant d’adultes retournent aux études pour actualiser leurs connaissances et leurs compétences ou pour en acquérir de nouvelles.

Selon une étude menée de 1993 à 2001, 14 % des hommes et 15 % des femmes ont poursuivi des études à l’âge adulte et plus de la moitié d’entre eux ont obtenu un certificat d’études postsecondaires. Les jeunes travailleurs scolarisés étaient plus susceptibles d’avoir participé à l’éducation des adultes que les travailleurs plus âgés et moins scolarisés.

La plupart des travailleurs adultes qui ont obtenu un certificat d’études postsecondaires ont connu des hausses appréciables de leurs salaires. Ainsi, tous les groupes d’hommes qui ont obtenu un certificat d’études postsecondaires ont connu une croissance plus élevée de leurs salaires horaires que ceux qui n’ont pas participé à l’éducation des adultes. Le rendement variait entre 6 % pour les hommes ayant au moins des études collégiales comme niveau de scolarité initial et 10 % pour ceux ayant un diplôme d’études secondaires ou moins. Quant aux gains annuels, ils ont augmenté de manière importante dans tous les groupes d’hommes autres que ceux de 35 à 59 ans.

Seules les femmes de 17 à 34 ans ont bénéficié d’un rendement élevé au chapitre des gains horaires et annuels (11 % et 15 %) après l’obtention d’un certificat d’études postsecondaires. Les femmes peu instruites qui ont obtenu un certificat d’études postsecondaires ont enregistré un rendement important sur le plan du salaire horaire, mais non des gains annuels.

Les jeunes travailleurs adultes et ceux plus âgés ont un parcours différent en matière de retour aux études. Chez les travailleurs âgés, seuls ceux qui sont restés au service du même employeur ont profité de l’éducation des adultes, tandis que chez les jeunes travailleurs, l’obtention d’un certificat d’études postsecondaires a été associée davantage à un nouvel emploi mieux rémunéré qu’à un salaire supérieur au même endroit.