Statistique Canada - Statistics Canada
Sauter la barre de navigation principaleSauter la barre de navigation secondaireAccueilEnglishContactez-nousAideRecherche site webSite du Canada
Le quotidienLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAccueil
RecensementLe Canada en statistiquesProfils des communautésNos produits et servicesAutres liens

Avertissement Consulter la version la plus récente.

Information archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

11-010-XIB
L'Observateur économique canadien
Octobre 2008

Événements économiques en septembre

Canada

Ford éliminera 500 emplois à son usine d’assemblage d’Oakville par l’annulation d’un troisième quart de travail. Elle offrira des indemnités de départ et des encouragements à la retraite aux travailleurs de cette ville, ainsi que de Windsor et de Brampton. GM investira 290 millions dans ses établissements de St. Catharines et d’Oshawa. Toyota retardera la création d’un second quart de travail à sa nouvelle usine d’assemblage de Woodstock en raison de la décroissance de la demande qui s’attache à ses véhicules multisegments. L’établissement ouvrira comme prévu en novembre.

On annonce un projet en quatre parties de 2,5 milliards qui vise à agrandir les installations du Port de Montréal. On modernisera ainsi les terminaux en place, dont le nombre sera accru.

Enbridge dévoile ses plans d’aménagement d’un oléoduc qui acheminera le brut lourd de l’Alberta vers les raffineries de Montréal. Petro-Canada révise à la hausse – de 50 % – sa première estimation de 33 milliards du projet de Fort Hills.

Le monde

La crise du marché financier aux États-Unis s’aggrave et se propage dans le monde. Les compagnies Federal National Mortgage Association (Fannie Mae) et Federal Home Loan Mortgage Corporation (Freddie Mac), entreprises parrainées par l’État l’une et l’autre, garantissent près de la moitié d’un encours hypothécaire de 12 billions de dollars. Le 5 septembre, le Trésor les a mises sous la protection des lois de la faillite en nommant un administrateur public et en engageant jusqu’à 200 milliards en garantie. La banque d’investissement Lehman Brothers dépose son bilan le 15 septembre. Le même jour, Bank of America fait l’acquisition de Merrill Lynch au prix de 50 milliards. Un fonds du marché monétaire tombe sous le niveau critique de 1 $ l’action, déclenchant un mouvement de rachat massif dans d’autres fonds. La banque Barclays achète pour 2 milliards de valeurs de courtage et d’avoirs immobiliers de Lehman. Le 16 septembre, la Réserve fédérale consent à American International Group une marge de crédit d’urgence de 85 milliards en couverture de ses opérations quotidiennes et prend en contrepartie une participation de 80 %. Le rendement des bons du Trésor à trois mois tombe à 0,02 %.

Le 18 septembre, la Réserve fédérale et cinq autres banques centrales dans le monde injectent 180 milliards sur le marché financier international. Le 19, la US Securities and Exchange Commission interdit provisoirement les ventes à découvert dans 799 sociétés financières. Le Trésor annonce qu’il assurerait jusqu’à 50 milliards en placements sur le marché monétaire des sociétés financières, garantissant ainsi que la valeur des fonds ne glisserait pas sous le niveau critique de 1 $ l’action. Il annonce aussi qu’il mettrait des liquidités illimitées à la disposition des banques pour le financement d’achats de papier commercial adossé à des actifs dans les fonds du marché monétaire.

Le 22 septembre, Goldman Sachs et Morgan Stanley, les deux autres banques d’investissement indépendantes, sont transformées en banques ordinaires de détail, ce qui leur donne accès à des fonds plus stables à moindre prix. Au Japon, Nomura Holdings reprend les affaires asiatiques de Lehman pour 525 millions et Mitsubishi UFJ Financial prend une participation de 20 % dans Morgan Stanley pour 8,5 milliards. Le 25 septembre, Washington Mutual dépose son bilan à son tour. C’est là la pire faillite bancaire de toute l’histoire des États-Unis. Le US Office of Thrift Supervision fait part de son intention de céder ces actifs à JPMorgan Chase. À la fin du mois, les États européens doivent opérer le sauvetage de plusieurs grandes banques, dont Fortis en Belgique, Bradford & Bingley en Grande-Bretagne, Glitnir en Islande et la société immobilière Hypo Real Estate Holding AG en Allemagne. Le 28, les affaires bancaires de Wachovia, la quatrième plus importante banque commerciale aux États-Unis, sont mises en vente. Le 30 enfin, l’Irlande annonce qu’elle assurerait pour 600 milliards de créances et de dépôts des six premières banques du pays pour les deux prochaines années. À la fin du mois, la SEC a apporté des précisions aux règles de comptabilité mark-to-market (ou réévaluation aux prix du marché), laissant plus de liberté à l’évaluation des capitaux lorsque leur prix du marché est anormal.



Page d'accueil | Recherche | Contactez-nous | English Haut de la page
Date de modification : 2008-11-21 Avis importants
Contenu Tableaux Graphiques Conditions économiques actuelles Événements économiques Étude spéciale Informations aux utilisateurs Version PDF