Analyses

Un siècle marqué par la confiance, la sécurité, les faits

Centre de confiance de Statistique Canada : Découvrez comment Statistique Canada veille à la protection de vos données et de vos renseignements personnels.

Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (1)

Tout (1) ((1 résultat))

  • Articles et rapports : 13-604-M1993025
    Description :

    Cet article présente deux nouveaux tableaux où figurent des indices de volume du produit intérieur brut (PIB) réel par habitant et de ses agrégats pour le Canada et les États-Unis et les parités de pouvoir d'achat (PPA) connexes. Ces comparaisons internationales des dépenses réelles fondées sur les PPA représentent une addition majeure à la gamme des outils d'analyse macroéconomique. Par exemple, la publication récente, par le Fonds monétaire international (FMI), d'un ensemble d'estimations de la production de divers pays calculées au moyen des PPA a donné une toute autre impression de la part de la production mondiale attribuable aux pays industrialisés par rapport aux pays en voie de développement.

    L'analyse fondée sur les PPA, par opposition à l'analyse plus conventionnelle faisant appel aux taux de change, a modifié la mesure de la production des pays de façon sensible. Les comparaisons fondées sur les taux de change peuvent difficilement tenir compte des écarts dans le niveau des prix entre pays, c'est-à-dire des biens et services que l'on peut acheter dans la monnaie d'un pays par rapport à celle d'un autre. En outre, les services ne s'échangent pas autant que les biens, de sorte que leurs prix dans les différents pays n'ont pas tendance à être liés aussi étroitement aux taux de change des devises. Si l'on désire procéder à une comparaison valable de la production totale entre pays, le recours aux PPA devient de plus en plus nécessaire au fur et à mesure que s'accroît la part du secteur des services.

    La théorie économique donne à entendre que pour des biens et services produits au pays et faisant l'objet d'échanges internationaux, les PPA et les taux de change auront tendance à s'équivaloir à long terme. Les taux de change peuvent fluctuer grandement à brève échéance et sont influencés par des facteurs comme les déficits, les guerres, les pénuries de carburant et les taux d'intérêt. Le calcul des PPA permet de dégager les écarts réels de prix. En outre, ces mesures sont beaucoup plus stables dans le temps.

    Date de diffusion : 1993-11-30
Stats en bref (0)

Stats en bref (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Articles et rapports (1)

Articles et rapports (1) ((1 résultat))

  • Articles et rapports : 13-604-M1993025
    Description :

    Cet article présente deux nouveaux tableaux où figurent des indices de volume du produit intérieur brut (PIB) réel par habitant et de ses agrégats pour le Canada et les États-Unis et les parités de pouvoir d'achat (PPA) connexes. Ces comparaisons internationales des dépenses réelles fondées sur les PPA représentent une addition majeure à la gamme des outils d'analyse macroéconomique. Par exemple, la publication récente, par le Fonds monétaire international (FMI), d'un ensemble d'estimations de la production de divers pays calculées au moyen des PPA a donné une toute autre impression de la part de la production mondiale attribuable aux pays industrialisés par rapport aux pays en voie de développement.

    L'analyse fondée sur les PPA, par opposition à l'analyse plus conventionnelle faisant appel aux taux de change, a modifié la mesure de la production des pays de façon sensible. Les comparaisons fondées sur les taux de change peuvent difficilement tenir compte des écarts dans le niveau des prix entre pays, c'est-à-dire des biens et services que l'on peut acheter dans la monnaie d'un pays par rapport à celle d'un autre. En outre, les services ne s'échangent pas autant que les biens, de sorte que leurs prix dans les différents pays n'ont pas tendance à être liés aussi étroitement aux taux de change des devises. Si l'on désire procéder à une comparaison valable de la production totale entre pays, le recours aux PPA devient de plus en plus nécessaire au fur et à mesure que s'accroît la part du secteur des services.

    La théorie économique donne à entendre que pour des biens et services produits au pays et faisant l'objet d'échanges internationaux, les PPA et les taux de change auront tendance à s'équivaloir à long terme. Les taux de change peuvent fluctuer grandement à brève échéance et sont influencés par des facteurs comme les déficits, les guerres, les pénuries de carburant et les taux d'intérêt. Le calcul des PPA permet de dégager les écarts réels de prix. En outre, ces mesures sont beaucoup plus stables dans le temps.

    Date de diffusion : 1993-11-30
Revues et périodiques (0)

Revues et périodiques (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :