Analyses

La COVID-19 sous l'angle des données

La COVID-19 : sous l'angle des données: Explorer les tendances économiques clés et les principaux défis sociaux au fur et à mesure que la situation COVID-19 évolue.

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Année de publication

1 facets displayed. 0 facets selected.

Auteur(s)

3 facets displayed. 1 facets selected.

Contenu

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (1)

Tout (1) ((1 résultat))

  • Stats en bref : 45-28-0001202000100070
    Description :

    Au cours de l’interruption générale des activités économiques en mars et avril 2020, le marché du travail canadien a perdu 3 millions d’emplois. De mai à juillet, alors que de nombreuses entreprises reprenaient graduellement leurs activités, 1,7 million d’emplois ont été récupérés. Alors que des études menées aux États-Unis et en Europe suggèrent que les immigrants sont souvent plus gravement touchés par les ralentissements économiques que les personnes nées au pays, on ne sait pas clairement si les immigrants et les personnes nées au Canada ont vécu différemment les perturbations de l’emploi causées par la pandémie de COVID-19 et, dans l’affirmative, comment ces différences sont liées à leurs caractéristiques sociodémographiques et professionnelles. Le présent document vient combler cette lacune, car on y compare les immigrants et la population née au Canada dans leurs transitions entre l’emploi et le chômage pendant les mois de fortes compressions et entre le chômage et l’emploi pendant les mois de reprise partielle.

    Date de diffusion : 2020-08-20
Stats en bref (1)

Stats en bref (1) ((1 résultat))

  • Stats en bref : 45-28-0001202000100070
    Description :

    Au cours de l’interruption générale des activités économiques en mars et avril 2020, le marché du travail canadien a perdu 3 millions d’emplois. De mai à juillet, alors que de nombreuses entreprises reprenaient graduellement leurs activités, 1,7 million d’emplois ont été récupérés. Alors que des études menées aux États-Unis et en Europe suggèrent que les immigrants sont souvent plus gravement touchés par les ralentissements économiques que les personnes nées au pays, on ne sait pas clairement si les immigrants et les personnes nées au Canada ont vécu différemment les perturbations de l’emploi causées par la pandémie de COVID-19 et, dans l’affirmative, comment ces différences sont liées à leurs caractéristiques sociodémographiques et professionnelles. Le présent document vient combler cette lacune, car on y compare les immigrants et la population née au Canada dans leurs transitions entre l’emploi et le chômage pendant les mois de fortes compressions et entre le chômage et l’emploi pendant les mois de reprise partielle.

    Date de diffusion : 2020-08-20
Articles et rapports (0)

Articles et rapports (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Revues et périodiques (0)

Revues et périodiques (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :