Analyses

Un siècle marqué par la confiance, la sécurité, les faits

Centre de confiance de Statistique Canada : Découvrez comment Statistique Canada veille à la protection de vos données et de vos renseignements personnels.

Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (26)

Tout (26) (0 à 10 de 26 résultats)

  • Articles et rapports : 11F0019M2019013
    Description :

    La nécessité de mesurer les produits souhaitables (les biens et services) ainsi que les produits non souhaitables (les émissions de gaz à effet de serre [GES] et les principaux contaminants atmosphériques [PCA]) issus de l’activité économique devient de plus en plus importante, tandis que la performance économique et la performance environnementale deviennent plus indissociables que jamais. Les mesures normalisées de la croissance de la productivité multifactorielle (PMF) donnent un aperçu des niveaux de vie à la hausse et du rendement des économies, mais elles pourraient être trompeuses si l’on tient compte uniquement des produits souhaitables. La présente étude fournit des estimations de la croissance de la productivité multifactorielle ajustée en fonction de l’environnement (PMFAE) au moyen d’une nouvelle base de données exhaustive. Cette base de données comprend des renseignements sur les émissions de GES et les PCA ainsi que sur les activités de production des fabricants canadiens.

    Date de diffusion : 2019-05-08

  • Articles et rapports : 11F0019M2017398
    Description :

    La croissance de la production dans le secteur de la fabrication au Canada a été plus lente au cours des années 2000 que pendant les années 1990. La production réelle de ce secteur a diminué, ce qui contraste avec l’augmentation globale de la production observée dans le secteur des entreprises (Clarke et Couture, 2017). Elle a diminué rapidement pendant la crise financière de 2007 à 2009, pour ne retourner à son niveau d’avant la crise qu’en 2016. La part de marché des entreprises sous contrôle étranger a également diminué après 2000 (Baldwin et Li, 2017).

    Le présent document examine le rôle des multinationales et de la réaffectation dans la croissance de la productivité pour le secteur canadien de la fabrication, et ce, pour la période allant de 2001 à 2010, période de changement important dans ce secteur. Il contribue à la littérature existante à plusieurs égards. Tout d’abord, il complète la littérature existante en examinant la croissance de la productivité à l’échelon de l’entreprise. Il vise également à examiner si la baisse de la croissance, qui a débuté vers 2006, était associée aux changements relatifs à l’effet de la réaffectation et au rôle des multinationales étrangères dans la croissance agrégée de la productivité.

    Date de diffusion : 2017-10-30

  • Articles et rapports : 11-621-M2011089
    Géographie : Canada
    Description :

    Cette étude porte sur l'industrie du bois d'oeuvre au Canada pour la période de 2004 à 2010. On y analyse la tendance d'un certain nombre de variables économiques, telles que : les ventes, le volume de production, l'emploi, le nombre de scieries en opération et les exportations.

    Date de diffusion : 2012-01-19

  • Articles et rapports : 11F0027M2011075
    Géographie : Canada
    Description :

    La croissance de la productivité du travail dans le secteur des entreprises au Canada a connu un ralentissement substantiel après 2000. La majeure partie du ralentissement a eu lieu dans le secteur de la fabrication. Le présent document vise à examiner comment ce ralentissement a été lié à la restructuration qui s'est produite dans le secteur de la fabrication, par suite de l'augmentation de la capacité excédentaire, de la hausse marquée du taux de change Canada-États-Unis et d'un ralentissement dans la croissance des exportations.

    Date de diffusion : 2011-12-12

  • Articles et rapports : 11F0027M2009056
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document examine les caractéristiques des usines du secteur de la fabrication qui connaissent des changements de propriété, afin de mieux comprendre les causes sous-jacentes des fusions et des acquisitions. Des études canadiennes antérieures (Baldwin, 1995; Baldwin et Caves, 1991) comparent le rendement d'usines fusionnées, au début et à la fin des années 1970. Le présent document examine les variations annuelles qui se sont produites au cours des années 1970, 1980 et 1990, afin de fournir une perspective à plus long terme. Ce faisant, il fait état de la somme des changements qui se sont produits (tant du point de vue du nombre d'usines touchées que de la part de l'emploi), ainsi que des caractéristiques des usines qui ont mené à une prise de contrôle. Il examine en outre les différences entre les prises de contrôle canadiennes et étrangères.

    Date de diffusion : 2009-06-04

  • Articles et rapports : 15-206-X2009024
    Description :

    Nous utilisons des données au niveau de l'établissement sur la croissance de la productivité et sur la variation des parts de marché au cours de différentes périodes réparties à l'intérieur des années 1970, 1980 et 1990 afin de déterminer si les établissements dont la part de marché diminue profitent de retombées de productivité attribuables à des producteurs plus prospères, et si la distance entre établissements a une incidence sur les retombées. Nous voulons surtout savoir dans quelle mesure les externalités de productivité atténuent les forces centrifuges qui éloignent les établissements en croissance de leurs rivaux en déclin en raison des avantages que détiennent les premiers au chapitre de la productivité.

    Le document porte principalement sur la productivité des établissements dont la part de marché diminue, ces établissements étant susceptibles de profiter de retombées de productivité. Nous examinons deux sources de retombées possibles, soit les établissements rivaux se situant à la frontière technologique et ceux qui accroissent activement leur part de marché. Aux fins de l'analyse, nous mettons de l'avant un modèle du processus d'externalité dans lequel la productivité des établissements en déclin subit l'influence de trois facteurs : (1) la distance économique entre l'établissement en déclin et sa frontière technologique au début d'une période donnée; (2) les gains de productivité réalisés simultanément par les établissements rivaux qui s'emparent de parts de marché aux dépens des établissements en déclin; (3) la distance séparant les établissements rivaux.

    Nous déterminons l'existence et, le cas échéant, l'importance de ces sources de retombées (établissements se situant à la frontière et établissements qui accroissent leur part de marché) en raison de ce qu'elles révèlent au sujet du genre d'information sur la production détenue par les établissements rivaux et que les établissements en difficulté peuvent assimiler. Les retombées associées aux établissements se situant à la frontière refléteront probablement les pratiques exemplaires des chefs de file de l'industrie, tandis que celles émanant des établissements qui accroissent leur part de marché seront reliées à de nouvelles sources de savoir sur la production qui émergeront au fil du déplacement constant de la frontière. Notre modèle comprend également des renseignements géographiques sur la distance qui sépare les établissements en déclin des établissements à la frontière et de ceux dont la part de marché augmente, de façon à vérifier si les retombées de productivité sont circonscrites spatialement. Les résultats montrent que les gains de productivité des établissements plus prospères profitent à leurs rivaux en difficulté, et que ces avantages sont inversement proportionnels à la distance; il faut toutefois préciser que l'ampleur des retombées dont bénéficient les établissements en déclin et qui sont attribuables aux établissements en expansion est relativement faible. Les retombées ne représentent pas un filet de sécurité très solide pour les producteurs qui prennent du retard par rapport aux chefs de file au chapitre de la productivité. Le présent document montre également que les établissements en déclin qui, au départ, se situent en deçà de la frontière technologique sont susceptibles de perdre encore plus de terrain une fois que l'on prend en compte l'effet de la tendance à revenir à la moyenne.

    Date de diffusion : 2009-05-19

  • Articles et rapports : 15-206-X2008022
    Description :

    De nombreuses comparaisons historiques de la productivité internationale sont fondées sur des mesures de la productivité du travail (production par travailleur). Les différences de productivité du travail peuvent tenir à des différences d'efficacité technique ou d'intensité capitalistique. L'adoption de mesures de la productivité totale des facteurs permet de procéder à des comparaisons internationales pour déterminer si les différences de productivité du travail tiennent à des différences d'efficacité ou à des différences entre les facteurs utilisés dans le processus de production.

    Le présent document examine les différences de production par travailleur dans le secteur de la fabrication au Canada et aux États-Unis en 1929 et la mesure dans laquelle ces différences tiennent à des différences d'efficacité. Nous apportons des corrections pour tenir compte des différences d'intensité de capital et d'utilisation de matières par travailleur afin d'obtenir une mesure de l'efficacité totale des facteurs au Canada par rapport aux États-Unis, en nous appuyant sur des données détaillées sur les industries. Nous en arrivons à la conclusion que, même si la production par travailleur au Canada correspondait seulement à 75 % environ de celle aux États-Unis, la mesure de la productivité totale des facteurs au Canada était à peu près la même que celle aux États-Unis; autrement dit, il y avait très peu de différence sur le plan de l'efficacité technique entre les deux pays. La plus faible production par travailleur au Canada était attribuable à l'utilisation d'une plus faible quantité de capital et de matières par travailleur qu'aux États-Unis.

    Date de diffusion : 2008-12-23

  • Articles et rapports : 11-010-X200800610626
    Géographie : Canada
    Description :

    Le Canada peut s'attendre de tirer profit de l'envol des prix des produits alimentaires. Les producteurs ont vu les exportations atteindre des summums records au début de 2008. Alors que les consommateurs paient davantage pour le pain et les céréales, ceci a été compensé par des prix stables, voire plus bas pour les autres produits de consommation.

    Date de diffusion : 2008-06-12

  • Articles et rapports : 11F0027M2008052
    Géographie : Canada
    Description :

    Au cours des trois dernières décennies, les obstacles tarifaires ont diminué de façon significative, ce qui a mené à une intégration plus grande des établissements de fabrication canadiens aux marchés mondiaux, et plus particulièrement le marché des États-Unis. On a accordé beaucoup d'attention aux effets de cette transition à l'échelle nationale, mais peu à la variation de ces effets d'une région à l'autre. Dans un pays de la taille d'un continent, il existe de bonnes raisons de croire que les effets du commerce varieront d'une région à l'autre. De façon plus particulière, l'emplacement a un effet significatif sur la taille des marchés auxquels les entreprises ont accès, et cela peut avoir des répercussions sur la mesure dans laquelle elles réorganisent leur production par suite de la diminution des obstacles tarifaires. À partir d'un fichier de microdonnées longitudinales sur les établissements de fabrication (1974 à 1999), la présente étude a pour but d'évaluer l'effet de l'accroissement du commerce entre les régions sur l'organisation de la production à l'intérieur des établissements. L'étude a permis de déterminer que des niveaux plus élevés d'intensité des exportations (exportations en proportion de la production) entre les régions comportent un lien positif avec des cycles de production plus longs, des établissements plus importants et une plus grande spécialisation des produits à l'intérieur de ces établissements. Ces effets sont les plus marqués en Ontario et au Québec, les deux provinces les mieux situées par rapport au marché des États-Unis.

    Date de diffusion : 2008-05-09

  • Articles et rapports : 11-621-M2008070
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans cette étude, on passe en revue l'état et les tendances dans le secteur manufacturier en 2007. On y analyse les changements importants dans la distribution provinciale et industrielle de la production dans le contexte des principaux facteurs socioéconomiques comme la demande intérieure et les exportations. Des indicateurs de l'emploi, de la productivité et de la profitabilité des industries y sont aussi présentés.

    Date de diffusion : 2008-04-29
Stats en bref (0)

Stats en bref (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Articles et rapports (26)

Articles et rapports (26) (0 à 10 de 26 résultats)

  • Articles et rapports : 11F0019M2019013
    Description :

    La nécessité de mesurer les produits souhaitables (les biens et services) ainsi que les produits non souhaitables (les émissions de gaz à effet de serre [GES] et les principaux contaminants atmosphériques [PCA]) issus de l’activité économique devient de plus en plus importante, tandis que la performance économique et la performance environnementale deviennent plus indissociables que jamais. Les mesures normalisées de la croissance de la productivité multifactorielle (PMF) donnent un aperçu des niveaux de vie à la hausse et du rendement des économies, mais elles pourraient être trompeuses si l’on tient compte uniquement des produits souhaitables. La présente étude fournit des estimations de la croissance de la productivité multifactorielle ajustée en fonction de l’environnement (PMFAE) au moyen d’une nouvelle base de données exhaustive. Cette base de données comprend des renseignements sur les émissions de GES et les PCA ainsi que sur les activités de production des fabricants canadiens.

    Date de diffusion : 2019-05-08

  • Articles et rapports : 11F0019M2017398
    Description :

    La croissance de la production dans le secteur de la fabrication au Canada a été plus lente au cours des années 2000 que pendant les années 1990. La production réelle de ce secteur a diminué, ce qui contraste avec l’augmentation globale de la production observée dans le secteur des entreprises (Clarke et Couture, 2017). Elle a diminué rapidement pendant la crise financière de 2007 à 2009, pour ne retourner à son niveau d’avant la crise qu’en 2016. La part de marché des entreprises sous contrôle étranger a également diminué après 2000 (Baldwin et Li, 2017).

    Le présent document examine le rôle des multinationales et de la réaffectation dans la croissance de la productivité pour le secteur canadien de la fabrication, et ce, pour la période allant de 2001 à 2010, période de changement important dans ce secteur. Il contribue à la littérature existante à plusieurs égards. Tout d’abord, il complète la littérature existante en examinant la croissance de la productivité à l’échelon de l’entreprise. Il vise également à examiner si la baisse de la croissance, qui a débuté vers 2006, était associée aux changements relatifs à l’effet de la réaffectation et au rôle des multinationales étrangères dans la croissance agrégée de la productivité.

    Date de diffusion : 2017-10-30

  • Articles et rapports : 11-621-M2011089
    Géographie : Canada
    Description :

    Cette étude porte sur l'industrie du bois d'oeuvre au Canada pour la période de 2004 à 2010. On y analyse la tendance d'un certain nombre de variables économiques, telles que : les ventes, le volume de production, l'emploi, le nombre de scieries en opération et les exportations.

    Date de diffusion : 2012-01-19

  • Articles et rapports : 11F0027M2011075
    Géographie : Canada
    Description :

    La croissance de la productivité du travail dans le secteur des entreprises au Canada a connu un ralentissement substantiel après 2000. La majeure partie du ralentissement a eu lieu dans le secteur de la fabrication. Le présent document vise à examiner comment ce ralentissement a été lié à la restructuration qui s'est produite dans le secteur de la fabrication, par suite de l'augmentation de la capacité excédentaire, de la hausse marquée du taux de change Canada-États-Unis et d'un ralentissement dans la croissance des exportations.

    Date de diffusion : 2011-12-12

  • Articles et rapports : 11F0027M2009056
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document examine les caractéristiques des usines du secteur de la fabrication qui connaissent des changements de propriété, afin de mieux comprendre les causes sous-jacentes des fusions et des acquisitions. Des études canadiennes antérieures (Baldwin, 1995; Baldwin et Caves, 1991) comparent le rendement d'usines fusionnées, au début et à la fin des années 1970. Le présent document examine les variations annuelles qui se sont produites au cours des années 1970, 1980 et 1990, afin de fournir une perspective à plus long terme. Ce faisant, il fait état de la somme des changements qui se sont produits (tant du point de vue du nombre d'usines touchées que de la part de l'emploi), ainsi que des caractéristiques des usines qui ont mené à une prise de contrôle. Il examine en outre les différences entre les prises de contrôle canadiennes et étrangères.

    Date de diffusion : 2009-06-04

  • Articles et rapports : 15-206-X2009024
    Description :

    Nous utilisons des données au niveau de l'établissement sur la croissance de la productivité et sur la variation des parts de marché au cours de différentes périodes réparties à l'intérieur des années 1970, 1980 et 1990 afin de déterminer si les établissements dont la part de marché diminue profitent de retombées de productivité attribuables à des producteurs plus prospères, et si la distance entre établissements a une incidence sur les retombées. Nous voulons surtout savoir dans quelle mesure les externalités de productivité atténuent les forces centrifuges qui éloignent les établissements en croissance de leurs rivaux en déclin en raison des avantages que détiennent les premiers au chapitre de la productivité.

    Le document porte principalement sur la productivité des établissements dont la part de marché diminue, ces établissements étant susceptibles de profiter de retombées de productivité. Nous examinons deux sources de retombées possibles, soit les établissements rivaux se situant à la frontière technologique et ceux qui accroissent activement leur part de marché. Aux fins de l'analyse, nous mettons de l'avant un modèle du processus d'externalité dans lequel la productivité des établissements en déclin subit l'influence de trois facteurs : (1) la distance économique entre l'établissement en déclin et sa frontière technologique au début d'une période donnée; (2) les gains de productivité réalisés simultanément par les établissements rivaux qui s'emparent de parts de marché aux dépens des établissements en déclin; (3) la distance séparant les établissements rivaux.

    Nous déterminons l'existence et, le cas échéant, l'importance de ces sources de retombées (établissements se situant à la frontière et établissements qui accroissent leur part de marché) en raison de ce qu'elles révèlent au sujet du genre d'information sur la production détenue par les établissements rivaux et que les établissements en difficulté peuvent assimiler. Les retombées associées aux établissements se situant à la frontière refléteront probablement les pratiques exemplaires des chefs de file de l'industrie, tandis que celles émanant des établissements qui accroissent leur part de marché seront reliées à de nouvelles sources de savoir sur la production qui émergeront au fil du déplacement constant de la frontière. Notre modèle comprend également des renseignements géographiques sur la distance qui sépare les établissements en déclin des établissements à la frontière et de ceux dont la part de marché augmente, de façon à vérifier si les retombées de productivité sont circonscrites spatialement. Les résultats montrent que les gains de productivité des établissements plus prospères profitent à leurs rivaux en difficulté, et que ces avantages sont inversement proportionnels à la distance; il faut toutefois préciser que l'ampleur des retombées dont bénéficient les établissements en déclin et qui sont attribuables aux établissements en expansion est relativement faible. Les retombées ne représentent pas un filet de sécurité très solide pour les producteurs qui prennent du retard par rapport aux chefs de file au chapitre de la productivité. Le présent document montre également que les établissements en déclin qui, au départ, se situent en deçà de la frontière technologique sont susceptibles de perdre encore plus de terrain une fois que l'on prend en compte l'effet de la tendance à revenir à la moyenne.

    Date de diffusion : 2009-05-19

  • Articles et rapports : 15-206-X2008022
    Description :

    De nombreuses comparaisons historiques de la productivité internationale sont fondées sur des mesures de la productivité du travail (production par travailleur). Les différences de productivité du travail peuvent tenir à des différences d'efficacité technique ou d'intensité capitalistique. L'adoption de mesures de la productivité totale des facteurs permet de procéder à des comparaisons internationales pour déterminer si les différences de productivité du travail tiennent à des différences d'efficacité ou à des différences entre les facteurs utilisés dans le processus de production.

    Le présent document examine les différences de production par travailleur dans le secteur de la fabrication au Canada et aux États-Unis en 1929 et la mesure dans laquelle ces différences tiennent à des différences d'efficacité. Nous apportons des corrections pour tenir compte des différences d'intensité de capital et d'utilisation de matières par travailleur afin d'obtenir une mesure de l'efficacité totale des facteurs au Canada par rapport aux États-Unis, en nous appuyant sur des données détaillées sur les industries. Nous en arrivons à la conclusion que, même si la production par travailleur au Canada correspondait seulement à 75 % environ de celle aux États-Unis, la mesure de la productivité totale des facteurs au Canada était à peu près la même que celle aux États-Unis; autrement dit, il y avait très peu de différence sur le plan de l'efficacité technique entre les deux pays. La plus faible production par travailleur au Canada était attribuable à l'utilisation d'une plus faible quantité de capital et de matières par travailleur qu'aux États-Unis.

    Date de diffusion : 2008-12-23

  • Articles et rapports : 11-010-X200800610626
    Géographie : Canada
    Description :

    Le Canada peut s'attendre de tirer profit de l'envol des prix des produits alimentaires. Les producteurs ont vu les exportations atteindre des summums records au début de 2008. Alors que les consommateurs paient davantage pour le pain et les céréales, ceci a été compensé par des prix stables, voire plus bas pour les autres produits de consommation.

    Date de diffusion : 2008-06-12

  • Articles et rapports : 11F0027M2008052
    Géographie : Canada
    Description :

    Au cours des trois dernières décennies, les obstacles tarifaires ont diminué de façon significative, ce qui a mené à une intégration plus grande des établissements de fabrication canadiens aux marchés mondiaux, et plus particulièrement le marché des États-Unis. On a accordé beaucoup d'attention aux effets de cette transition à l'échelle nationale, mais peu à la variation de ces effets d'une région à l'autre. Dans un pays de la taille d'un continent, il existe de bonnes raisons de croire que les effets du commerce varieront d'une région à l'autre. De façon plus particulière, l'emplacement a un effet significatif sur la taille des marchés auxquels les entreprises ont accès, et cela peut avoir des répercussions sur la mesure dans laquelle elles réorganisent leur production par suite de la diminution des obstacles tarifaires. À partir d'un fichier de microdonnées longitudinales sur les établissements de fabrication (1974 à 1999), la présente étude a pour but d'évaluer l'effet de l'accroissement du commerce entre les régions sur l'organisation de la production à l'intérieur des établissements. L'étude a permis de déterminer que des niveaux plus élevés d'intensité des exportations (exportations en proportion de la production) entre les régions comportent un lien positif avec des cycles de production plus longs, des établissements plus importants et une plus grande spécialisation des produits à l'intérieur de ces établissements. Ces effets sont les plus marqués en Ontario et au Québec, les deux provinces les mieux situées par rapport au marché des États-Unis.

    Date de diffusion : 2008-05-09

  • Articles et rapports : 11-621-M2008070
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans cette étude, on passe en revue l'état et les tendances dans le secteur manufacturier en 2007. On y analyse les changements importants dans la distribution provinciale et industrielle de la production dans le contexte des principaux facteurs socioéconomiques comme la demande intérieure et les exportations. Des indicateurs de l'emploi, de la productivité et de la profitabilité des industries y sont aussi présentés.

    Date de diffusion : 2008-04-29
Revues et périodiques (0)

Revues et périodiques (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :