Création, disparitions, fusions et croissance

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

1 facets displayed. 1 facets selected.

Géographie

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (3)

Tout (3) ((3 résultats))

  • Revues et périodiques : 61-526-X
    Géographie : Canada
    Description :

    La présente étude porte sur les déterminants de l'échec des nouvelles entreprises canadiennes. On y examine l'incidence de certains facteurs sur la probabilité de survie - facteurs liés à la structure du secteur d'activité, au profil démographique des entreprises et aux cycles macro-économiques. On vérifie si les déterminants de l'échec sont les mêmes pour les jeunes entreprises et celles ayant atteint l'adolescence, et si l'ampleur de ces différences a une portée économique. On examine enfin si, après avoir neutralisé certaines influences, les taux d'échec varient entre les secteurs et entre les provinces.

    L'analyse touche à deux thèmes principaux. L'incidence d'abord qu'exercent certaines caractéristiques du secteur - par exemple la taille moyenne des entreprises et la concentration - sur le processus d'entrée et de sortie, que ce soit par leur effet sur les coûts liés à l'échec ou sur l'intensité de la concurrence. Le deuxième thème a trait à la façon dont les dimensions de l'échec changent à mesure que les nouvelles entreprises s'aguerrissent aux particularités du marché.

    Date de diffusion : 2000-02-16

  • Revues et périodiques : 88-517-X
    Géographie : Canada
    Description :

    Les nouvelles entreprises jouent un rôle primordial en matière d'innovation, en particulier dans certains secteurs clés de l'économie. Dans cette étude, on examine donc les profils différents des nouvelles entreprises prospères du secteur fondé sur le savoir et des entreprises des autres secteurs. Les entreprises étudiées sont les jeunes entreprises montantes qui ont survécu au-delà d'une décennie. L'étude traite de nombreux facteurs qui influencent le succès des nouvelles entreprises, soit l'environnement concurrentiel, les stratégies et la structure financière des entreprises.

    On constate que les nouvelles entreprises prospères du secteur fondé sur le savoir diffèrent à beaucoup de points de vue des nouvelles entreprises des autres secteurs. Elles sont plus susceptibles de faire de l'exportation. Elles se heurtent à des changements technologiques plus grands et à une forte concurrence quant à la rapidité de lancement des nouveaux produits. Elles ont tendance à insister davantage sur la qualité, l'introduction fréquente de nouveaux produits et la fabrication sur mesure de produits. Les nouvelles entreprises du secteur fondé sur le savoir font un plus grand usage de la technologie de l'information. Elle insistent davantage sur le développement de nouvelles technologies, les services de recherche et de développement et l'utilisation des droits de propriété intellectuelle. Elles sont beaucoup plus susceptibles d'innover et accordent plus d'importance à l'embauche d'employés qualifiés et à la formation. Enfin, comparativement aux nouvelles entreprises des autres secteurs, elles ont davantage tendance à recourir à des mesures financières non traditionnelles pour évaluer le rendement et sont moins susceptibles de dépendre du crédit garanti pour financer leurs activités de recherche et de développement ainsi que leur machinerie et leur équipement.

    Date de diffusion : 1999-03-31

  • Revues et périodiques : 61-525-X
    Géographie : Canada
    Description :

    Les taux de faillite sont en hausse au Canada. Près de la moitié des faillites au Canada sont principalement attribuables à des lacunes de l'entreprise plutôt qu'à des problèmes qui échappent à son contrôle. Ces entreprises n'ont pas acquis les compétences de base essentielles à leur survie. Les lacunes en matière de gestion ainsi que le manque de débouchés pour leur produit ont causé leur perte.

    La présente étude laisse entendre que, à tout le moins dans une large mesure, les problèmes de financement de l'entreprise sont tributaires des lacunes des gestionnaires plutôt que des facteurs externes associés à l'imperfection des marchés financiers. De nombreux faillis ont du mal à obtenir du financement dans les marchés financiers; cependant, il convient de souligner que bon nombre d'entre eux éprouvent également des problèmes internes (par exemple, les gestionnaires méconnaissent les différentes options de financement).

    Date de diffusion : 1998-04-01
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (3)

Analyses (3) ((3 résultats))

  • Revues et périodiques : 61-526-X
    Géographie : Canada
    Description :

    La présente étude porte sur les déterminants de l'échec des nouvelles entreprises canadiennes. On y examine l'incidence de certains facteurs sur la probabilité de survie - facteurs liés à la structure du secteur d'activité, au profil démographique des entreprises et aux cycles macro-économiques. On vérifie si les déterminants de l'échec sont les mêmes pour les jeunes entreprises et celles ayant atteint l'adolescence, et si l'ampleur de ces différences a une portée économique. On examine enfin si, après avoir neutralisé certaines influences, les taux d'échec varient entre les secteurs et entre les provinces.

    L'analyse touche à deux thèmes principaux. L'incidence d'abord qu'exercent certaines caractéristiques du secteur - par exemple la taille moyenne des entreprises et la concentration - sur le processus d'entrée et de sortie, que ce soit par leur effet sur les coûts liés à l'échec ou sur l'intensité de la concurrence. Le deuxième thème a trait à la façon dont les dimensions de l'échec changent à mesure que les nouvelles entreprises s'aguerrissent aux particularités du marché.

    Date de diffusion : 2000-02-16

  • Revues et périodiques : 88-517-X
    Géographie : Canada
    Description :

    Les nouvelles entreprises jouent un rôle primordial en matière d'innovation, en particulier dans certains secteurs clés de l'économie. Dans cette étude, on examine donc les profils différents des nouvelles entreprises prospères du secteur fondé sur le savoir et des entreprises des autres secteurs. Les entreprises étudiées sont les jeunes entreprises montantes qui ont survécu au-delà d'une décennie. L'étude traite de nombreux facteurs qui influencent le succès des nouvelles entreprises, soit l'environnement concurrentiel, les stratégies et la structure financière des entreprises.

    On constate que les nouvelles entreprises prospères du secteur fondé sur le savoir diffèrent à beaucoup de points de vue des nouvelles entreprises des autres secteurs. Elles sont plus susceptibles de faire de l'exportation. Elles se heurtent à des changements technologiques plus grands et à une forte concurrence quant à la rapidité de lancement des nouveaux produits. Elles ont tendance à insister davantage sur la qualité, l'introduction fréquente de nouveaux produits et la fabrication sur mesure de produits. Les nouvelles entreprises du secteur fondé sur le savoir font un plus grand usage de la technologie de l'information. Elle insistent davantage sur le développement de nouvelles technologies, les services de recherche et de développement et l'utilisation des droits de propriété intellectuelle. Elles sont beaucoup plus susceptibles d'innover et accordent plus d'importance à l'embauche d'employés qualifiés et à la formation. Enfin, comparativement aux nouvelles entreprises des autres secteurs, elles ont davantage tendance à recourir à des mesures financières non traditionnelles pour évaluer le rendement et sont moins susceptibles de dépendre du crédit garanti pour financer leurs activités de recherche et de développement ainsi que leur machinerie et leur équipement.

    Date de diffusion : 1999-03-31

  • Revues et périodiques : 61-525-X
    Géographie : Canada
    Description :

    Les taux de faillite sont en hausse au Canada. Près de la moitié des faillites au Canada sont principalement attribuables à des lacunes de l'entreprise plutôt qu'à des problèmes qui échappent à son contrôle. Ces entreprises n'ont pas acquis les compétences de base essentielles à leur survie. Les lacunes en matière de gestion ainsi que le manque de débouchés pour leur produit ont causé leur perte.

    La présente étude laisse entendre que, à tout le moins dans une large mesure, les problèmes de financement de l'entreprise sont tributaires des lacunes des gestionnaires plutôt que des facteurs externes associés à l'imperfection des marchés financiers. De nombreux faillis ont du mal à obtenir du financement dans les marchés financiers; cependant, il convient de souligner que bon nombre d'entre eux éprouvent également des problèmes internes (par exemple, les gestionnaires méconnaissent les différentes options de financement).

    Date de diffusion : 1998-04-01
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :