Vérification et imputation

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

1 facets displayed. 0 facets selected.

Contenu

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre

Résultats

Tout (1)

Tout (1) ((1 résultat))

  • Articles et rapports : 12-001-X201600214676
    Description :

    Les procédures de winsorisation permettent de remplacer les valeurs extrêmes par des valeurs moins extrêmes, déplaçant en fait les valeurs extrêmes originales vers le centre de la distribution. La winsorisation sert donc à détecter ainsi qu’à traiter les valeurs influentes. Mulry, Oliver et Kaputa (2014) comparent la performance de la méthode de winsorisation unilatérale élaborée par Clark (1995) et décrite par Chambers, Kokic, Smith et Cruddas (2000) avec celle d' estimation M (Beaumont et Alavi 2004) dans le cas de données sur une population d’entreprises fortement asymétrique. Un aspect particulièrement intéressant des méthodes qui servent à détecter et à traiter des valeurs influentes est la plage de valeurs définies comme étant influentes, que l’on appelle « zone de détection ». L’algorithme de winsorisation de Clark est facile à mettre en œuvre et peut s’avérer très efficace. Cependant, la zone de détection qui en résulte dépend considérablement du nombre de valeurs influentes dans l’échantillon, surtout quand on s’attend à ce que les totaux d’enquête varient fortement selon la période de collecte. Dans la présente note, nous examinons l’effet du nombre de valeurs influentes et de leur taille sur les zones de détection produites par la winsorisation de Clark en utilisant des données simulées de manière à représenter raisonnablement les propriétés de la population visée par la Monthly Retail Trade Survey (MRTS) du U.S. Census Bureau. Les estimations provenant de la MRTS et d’autres enquêtes économiques sont utilisées dans le calcul d’indicateurs économiques, comme le produit intérieur brut (PIB).

    Date de diffusion : 2016-12-20
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (1)

Analyses (1) ((1 résultat))

  • Articles et rapports : 12-001-X201600214676
    Description :

    Les procédures de winsorisation permettent de remplacer les valeurs extrêmes par des valeurs moins extrêmes, déplaçant en fait les valeurs extrêmes originales vers le centre de la distribution. La winsorisation sert donc à détecter ainsi qu’à traiter les valeurs influentes. Mulry, Oliver et Kaputa (2014) comparent la performance de la méthode de winsorisation unilatérale élaborée par Clark (1995) et décrite par Chambers, Kokic, Smith et Cruddas (2000) avec celle d' estimation M (Beaumont et Alavi 2004) dans le cas de données sur une population d’entreprises fortement asymétrique. Un aspect particulièrement intéressant des méthodes qui servent à détecter et à traiter des valeurs influentes est la plage de valeurs définies comme étant influentes, que l’on appelle « zone de détection ». L’algorithme de winsorisation de Clark est facile à mettre en œuvre et peut s’avérer très efficace. Cependant, la zone de détection qui en résulte dépend considérablement du nombre de valeurs influentes dans l’échantillon, surtout quand on s’attend à ce que les totaux d’enquête varient fortement selon la période de collecte. Dans la présente note, nous examinons l’effet du nombre de valeurs influentes et de leur taille sur les zones de détection produites par la winsorisation de Clark en utilisant des données simulées de manière à représenter raisonnablement les propriétés de la population visée par la Monthly Retail Trade Survey (MRTS) du U.S. Census Bureau. Les estimations provenant de la MRTS et d’autres enquêtes économiques sont utilisées dans le calcul d’indicateurs économiques, comme le produit intérieur brut (PIB).

    Date de diffusion : 2016-12-20
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :