Réponse et non-réponse

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

1 facets displayed. 0 facets selected.

Contenu

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre

Résultats

Tout (1)

Tout (1) ((1 résultat))

  • Articles et rapports : 12-001-X201700114820
    Description :

    Les erreurs de mesure peuvent provoquer un biais de l’estimation des transitions, donnant lieu à des conclusions erronées au sujet de la dynamique du marché du travail. La littérature traditionnelle sur l’estimation des mouvements bruts est basée sur la supposition que les erreurs de mesure ne sont pas corrélées au fil du temps. Cette supposition n’est pas réaliste dans bien des contextes, en raison du plan d’enquête et des stratégies de collecte de données. Dans le présent document, nous utilisons une approche basée sur un modèle pour corriger les mouvements bruts observés des erreurs de classification au moyen de modèles markoviens à classes latentes. Nous nous reportons aux données recueillies dans le cadre de l’enquête italienne continue sur la population active, qui est transversale et trimestrielle et qui comporte un plan de renouvellement de type 2-2-2. Le questionnaire nous permet d’utiliser plusieurs indicateurs des états de la population active pour chaque trimestre : deux recueillis au cours de la première interview, et un troisième recueilli un an plus tard. Notre approche fournit une méthode pour estimer la mobilité sur le marché du travail, en tenant compte des erreurs corrélées et du plan par renouvellement de l’enquête. Le modèle qui convient le mieux est un modèle markovien mixte à classes latentes, avec des covariables touchant les transitions latentes et des erreurs corrélées parmi les indicateurs; les composantes mixtes sont de type mobile-stable. Le caractère plus approprié de la spécification du modèle mixte est attribuable à des transitions latentes estimées avec une plus grande précision.

    Date de diffusion : 2017-06-22
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (1)

Analyses (1) ((1 résultat))

  • Articles et rapports : 12-001-X201700114820
    Description :

    Les erreurs de mesure peuvent provoquer un biais de l’estimation des transitions, donnant lieu à des conclusions erronées au sujet de la dynamique du marché du travail. La littérature traditionnelle sur l’estimation des mouvements bruts est basée sur la supposition que les erreurs de mesure ne sont pas corrélées au fil du temps. Cette supposition n’est pas réaliste dans bien des contextes, en raison du plan d’enquête et des stratégies de collecte de données. Dans le présent document, nous utilisons une approche basée sur un modèle pour corriger les mouvements bruts observés des erreurs de classification au moyen de modèles markoviens à classes latentes. Nous nous reportons aux données recueillies dans le cadre de l’enquête italienne continue sur la population active, qui est transversale et trimestrielle et qui comporte un plan de renouvellement de type 2-2-2. Le questionnaire nous permet d’utiliser plusieurs indicateurs des états de la population active pour chaque trimestre : deux recueillis au cours de la première interview, et un troisième recueilli un an plus tard. Notre approche fournit une méthode pour estimer la mobilité sur le marché du travail, en tenant compte des erreurs corrélées et du plan par renouvellement de l’enquête. Le modèle qui convient le mieux est un modèle markovien mixte à classes latentes, avec des covariables touchant les transitions latentes et des erreurs corrélées parmi les indicateurs; les composantes mixtes sont de type mobile-stable. Le caractère plus approprié de la spécification du modèle mixte est attribuable à des transitions latentes estimées avec une plus grande précision.

    Date de diffusion : 2017-06-22
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :