Recherche par mot-clé

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

2 facets displayed. 0 facets selected.

Géographie

1 facets displayed. 0 facets selected.

Contenu

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (34)

Tout (34) (0 à 10 de 34 résultats)

  • Articles et rapports : 61-220-X2016001
    Description :

    Le présent rapport est une publication spéciale visant à mettre en évidence de nouvelles connaissances sur l’étendue du contrôle étranger des sociétés dans l’économie Canadienne par de 2007 à 2016. Il illustre l’évolution du contrôle étranger en fonction de regroupements par macro régions et par pays, et pour les groupements d’industries financières et non financières.

    Date de diffusion : 2018-08-01

  • Articles et rapports : 13-605-X201500714220
    Description :

    L’investissement direct étranger (IDE), qui comprend l’investissement direct canadien à l’étranger (IDCE) ainsi que l’investissement direct étranger au Canada (IDEC), est un indicateur utile du niveau de mondialisation économique du Canada : il donne une idée de la mesure dans laquelle notre infrastructure économique est liée à celle des secteurs de compétence dans le reste du monde. Ces données fournissent des renseignements sur le premier niveau de connectivité des relations internationales entre sociétés, qui sont étroitement liées au commerce et à la fragmentation de la production-distribution mondiale.

    L’activité au Canada des sociétés affiliées à participation majoritaire étrangère (SAPMÉ) est un prolongement des statistiques de l’investissement direct étranger. Elle fournit des indications supplémentaires de l’effet d’une économie mondiale de plus en plus interdépendante et intégrée sur les agents économiques dans les économies nationales du point de vue des revenus, de la productivité, de l’emploi, du commerce et de l’ouverture à l’étranger. Les statistiques de ces sociétés affiliées à participation majoritaire étrangère (SAPMÉ) décrivent les activités et les positions financières de ces dernières sociétés et forment un sous-ensemble des entreprises canadiennes d’investissement direct et de leurs filiales consolidées faisant affaire dans l’économie canadienne. Les SAPMÉ sont dérivées des concepts et des cadres internationaux de l’IDE. Elles sont de plus étroitement liées aux estimations améliorées des activités à l’étranger des sociétés affiliées à participation majoritaire canadienne (SAPMC), qui sont décrites dans un article distinct. Ces deux ensembles de données font partie de l’élaboration et de la diffusion d’un plus vaste ensemble de données sur les activités des entreprises multinationales (AEMN) et ce travail jette les bases d’un tel projet. Les travaux d’élaboration des données sur l’activité des SAPMÉ décrits dans le présent article contribuent à éclaircir quelques-unes de ces questions.

    Il ressort du présent article que les SAPMÉ représentent une part importante des actifs, des revenus d’exploitation et de l’emploi au sein de l’économie canadienne. De plus, ces sociétés assument des parts encore plus élevées des exportations et des importations de biens et de services.

    Date de diffusion : 2015-09-02

  • Revues et périodiques : 88-001-X
    Description :

    Cette série, qui comprend environ six numéros par année, présente une gamme variée de statistiques sur les sciences et la technologie. Chaque numéro porte sur un sujet différent, par exemple, les dépenses et le personnel de recherche et développement des entreprises, les dépenses et le personnel en sciences et technologie des administrations fédérale et provinciales, et les estimations des dépenses de recherche et développement dans le domaine de l'enseignement supérieur.

    Date de diffusion : 2012-09-20

  • Articles et rapports : 11F0027M2010060
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans ce document, nous cherchions à savoir si ce sont les synergies ou la discipline de gestion qui opère différemment sur les grandes et les petites usines pour influer sur la probabilité qu'ait lieu des fusions. Les résultats indiquent que les caractéristiques qui fournissent le genre de synergies sur lequel s'appuient les changements de propriété sont des facteurs importants donnant lieu à des changements de propriété d'usine dans la plupart des catégories de taille. Cependant, l'importance de l'effet varie selon la catégorie de taille d'usine, les synergies étant plus importantes dans les usines de grande taille.

    Les usines sous contrôle étranger sont plus susceptibles de faire l'objet d'une prise de contrôle dans toutes les catégories de taille. En outre, les taux effectifs de changement de contrôle diffèrent beaucoup plus dans les catégories de petites tailles que de grandes tailles d'usine. Comparativement aux usines sous contrôle canadien, les usines de multinationales contiennent, dans les catégories de petite taille, une quantité relativement plus importante de capital incorporel du type qui en fait des moyens intéressants de transmission de nouvelles connaissances par la voie d'une prise de contrôle.

    Date de diffusion : 2010-02-25

  • Articles et rapports : 11F0027M2009056
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document examine les caractéristiques des usines du secteur de la fabrication qui connaissent des changements de propriété, afin de mieux comprendre les causes sous-jacentes des fusions et des acquisitions. Des études canadiennes antérieures (Baldwin, 1995; Baldwin et Caves, 1991) comparent le rendement d'usines fusionnées, au début et à la fin des années 1970. Le présent document examine les variations annuelles qui se sont produites au cours des années 1970, 1980 et 1990, afin de fournir une perspective à plus long terme. Ce faisant, il fait état de la somme des changements qui se sont produits (tant du point de vue du nombre d'usines touchées que de la part de l'emploi), ainsi que des caractéristiques des usines qui ont mené à une prise de contrôle. Il examine en outre les différences entre les prises de contrôle canadiennes et étrangères.

    Date de diffusion : 2009-06-04

  • Articles et rapports : 11F0027M2008053
    Géographie : Canada
    Description :

    La présente étude se penche sur le roulement des entreprises et sur la croissance de la productivité dans le secteur canadien du commerce de détail. Le roulement des entreprises a lieu lorsque, en raison du processus concurrentiel, des entreprises sortantes et des entreprises existantes en déclin voient diminuer leur part de marché au profit des nouvelles entreprises et des entreprises existantes en expansion. Ce phénomène est nettement plus fréquent dans le secteur du commerce de détail que dans celui de la fabrication, et il est davantage attribuable aux entrées et aux sorties d'entreprises. En outre, dans le secteur de la fabrication, la croissance de la productivité globale n'est que partiellement due au roulement des entreprises et à la réaffectation des ressources des entreprises moins productives à celles qui le sont davantage. Dans le secteur du commerce de détail, par contre, la croissance de la productivité agrégée découle entièrement de ces facteurs. Ainsi, l'effet « Wal-Mart » sur la productivité du secteur du commerce de détail, dont on a tant parlé, résulte surtout des pressions concurrentielles entraînant un déplacement des parts de marché des entreprises sortantes et des entreprises existantes en déclin aux entreprises entrantes et aux entreprises existantes en expansion. Dans le secteur du commerce de détail, 30 % de la croissance de la productivité du travail et 45 % de la croissance de la productivité multifactorielle étaient attribuables aux entreprises sous contrôle étranger, pour la période de 1984 à 1996, principalement en raison de l'entrée de ces entreprises sur le marché et de l'expansion d'entreprises sous contrôle étranger existantes, plus productives.

    Date de diffusion : 2008-12-08

  • Articles et rapports : 11-622-M2007014
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document vise principalement à fournir une synthèse concise d'une vaste gamme de données produites et de recherches menées à Statistique Canada sur les multinationales, portant sur des études tant récentes que plus anciennes.

    Au chapitre 2, nous examinons la contribution macroéconomique des multinationales étrangères d'après deux indicateurs avancés de l'activité des multinationales étrangères, soit le contrôle étranger et l'investissement direct étranger. Dans ce chapitre, nous décrivons également les études qui évaluent la contribution des sociétés sous contrôle étranger aux flux des échanges globaux, en établissant un lien entre la variation de l'intensité des échanges multinationaux et la réorganisation stratégique de leurs activités de production.

    Le chapitre 3 porte plus particulièrement sur les stratégies et les activités des multinationales étrangères qui sont pertinentes au débat actuel sur la question de savoir si la présence des multinationales étrangères favorise ou entrave la compétitivité industrielle du Canada. Dans ce chapitre, nous examinons en premier lieu la preuve que les entreprises canadiennes et étrangères réagissent différemment aux conditions du marché intérieur. En deuxième lieu, nous tâchons de déterminer si les entreprises étrangères font la concurrence de façons différentes des entreprises canadiennes. En troisième lieu, nous examinons l'importance relative que les multinationales étrangères accordent aux pratiques en matière d'innovation et de technologie, et nous exposons la relation entre ces activités et les résultats observables sur le marché. En quatrième lieu, nous faisons état de la contribution des entreprises sous contrôle étranger à la croissance de la productivité. En cinquième lieu, nous examinons les nouvelles recherches qui portent plus particulièrement sur la relation entre la propriété étrangère et l'emploi dans les sièges sociaux. Les études dans ces domaines portent directement sur la question de savoir si les entreprises multinationales étrangères tronquent ou augmentent leurs activités sur les marchés hôtes.

    Le chapitre 4 porte sur les études qui examinent les activités des multinationales canadiennes à l'étranger et établit une comparaison entre les activités des établissements sous contrôle canadien et celles des établissements sous contrôle étranger.

    Le chapitre 5 comprend une évaluation des recherches sur les multinationales menées à Statistique Canada.

    Date de diffusion : 2007-11-13

  • Articles et rapports : 11-624-M2006013
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document traite de l'incidence du contrôle étranger sur les branches d'activité non financières canadiennes. Il est axé sur l'évolution de la part des actifs et des recettes sous contrôle étranger au cours d'une longue période durant laquelle le régime canadien de réglementation de l'investissement direct étranger a d'abord été plus contraignant, puis s'est libéralisé. Ces changements réglementaires ont coïncidé avec un repli, puis une reprise des activités des multinationales étrangères dans l'industrie canadienne. Nous présentons les résultats agrégés pour les branches d'activité non financières, ainsi que des totalisations particulières pour le secteur de l'énergie. Nous présentons aussi des totalisations par secteur plus détaillées pour la période allant de 2000 à 2003.

    Date de diffusion : 2006-03-23

  • Articles et rapports : 11-622-M2005008
    Géographie : Canada
    Description :

    La présente étude expose les grands changements observés au chapitre de la propriété étrangère au Canada ces quarante dernières années. On y utilise plusieurs sources de données complémentaires produites par Statistique Canada afin d'analyser l'importance de la propriété étrangère au Canada. Au cours de cette période de quarante ans, il y a eu d'abord un repli, puis une remontée, des activités menées par les multinationales étrangères au Canada. Le repli survenu au cours de cette période, qui était associé à une réglementation rigoureuse de l'investissement étranger, a pu être observé dans la plupart des secteurs mais a été particulièrement marqué dans le secteur des mines et de l'énergie. La reprise, qui a fait suite à une libéralisation de la réglementation, a également été généralisée, quoique plusieurs secteurs, notamment ceux à vocation scientifique et le secteur de l'énergie, aient fait exception.

    Date de diffusion : 2005-11-18

  • Articles et rapports : 11F0027M2005034
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans le présent document, les auteurs examinent l'effectif des sièges sociaux dans le secteur de la fabrication au Canada. Ils se penchent sur les caractéristiques qui sont liées à la création d'un siège social et à la taille de l'effectif de ce dernier. La taille de l'entreprise, le nombre d'usines, la diversité industrielle, l'emplacement géographique, l'industrie et la nationalité sont au nombre des caractéristiques examinées. Les auteurs en arrivent à la conclusion que les entreprises appartenant à des intérêts étrangers sont plus susceptibles d'établir un siège social et de créer un plus grand nombre d'emplois dans leurs sièges sociaux que les entreprises sous contrôle canadien, après correction pour tenir compte des caractéristiques des entreprises. Ils concluent également que l'établissement d'un siège social et les niveaux d'effectif sont associés au niveau de complexité de l'entreprise (p. ex., sa taille) et à la façon dont elle organise sa production sur le plan géographique.

    Date de diffusion : 2005-06-08
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (34)

Analyses (34) (0 à 10 de 34 résultats)

  • Articles et rapports : 61-220-X2016001
    Description :

    Le présent rapport est une publication spéciale visant à mettre en évidence de nouvelles connaissances sur l’étendue du contrôle étranger des sociétés dans l’économie Canadienne par de 2007 à 2016. Il illustre l’évolution du contrôle étranger en fonction de regroupements par macro régions et par pays, et pour les groupements d’industries financières et non financières.

    Date de diffusion : 2018-08-01

  • Articles et rapports : 13-605-X201500714220
    Description :

    L’investissement direct étranger (IDE), qui comprend l’investissement direct canadien à l’étranger (IDCE) ainsi que l’investissement direct étranger au Canada (IDEC), est un indicateur utile du niveau de mondialisation économique du Canada : il donne une idée de la mesure dans laquelle notre infrastructure économique est liée à celle des secteurs de compétence dans le reste du monde. Ces données fournissent des renseignements sur le premier niveau de connectivité des relations internationales entre sociétés, qui sont étroitement liées au commerce et à la fragmentation de la production-distribution mondiale.

    L’activité au Canada des sociétés affiliées à participation majoritaire étrangère (SAPMÉ) est un prolongement des statistiques de l’investissement direct étranger. Elle fournit des indications supplémentaires de l’effet d’une économie mondiale de plus en plus interdépendante et intégrée sur les agents économiques dans les économies nationales du point de vue des revenus, de la productivité, de l’emploi, du commerce et de l’ouverture à l’étranger. Les statistiques de ces sociétés affiliées à participation majoritaire étrangère (SAPMÉ) décrivent les activités et les positions financières de ces dernières sociétés et forment un sous-ensemble des entreprises canadiennes d’investissement direct et de leurs filiales consolidées faisant affaire dans l’économie canadienne. Les SAPMÉ sont dérivées des concepts et des cadres internationaux de l’IDE. Elles sont de plus étroitement liées aux estimations améliorées des activités à l’étranger des sociétés affiliées à participation majoritaire canadienne (SAPMC), qui sont décrites dans un article distinct. Ces deux ensembles de données font partie de l’élaboration et de la diffusion d’un plus vaste ensemble de données sur les activités des entreprises multinationales (AEMN) et ce travail jette les bases d’un tel projet. Les travaux d’élaboration des données sur l’activité des SAPMÉ décrits dans le présent article contribuent à éclaircir quelques-unes de ces questions.

    Il ressort du présent article que les SAPMÉ représentent une part importante des actifs, des revenus d’exploitation et de l’emploi au sein de l’économie canadienne. De plus, ces sociétés assument des parts encore plus élevées des exportations et des importations de biens et de services.

    Date de diffusion : 2015-09-02

  • Revues et périodiques : 88-001-X
    Description :

    Cette série, qui comprend environ six numéros par année, présente une gamme variée de statistiques sur les sciences et la technologie. Chaque numéro porte sur un sujet différent, par exemple, les dépenses et le personnel de recherche et développement des entreprises, les dépenses et le personnel en sciences et technologie des administrations fédérale et provinciales, et les estimations des dépenses de recherche et développement dans le domaine de l'enseignement supérieur.

    Date de diffusion : 2012-09-20

  • Articles et rapports : 11F0027M2010060
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans ce document, nous cherchions à savoir si ce sont les synergies ou la discipline de gestion qui opère différemment sur les grandes et les petites usines pour influer sur la probabilité qu'ait lieu des fusions. Les résultats indiquent que les caractéristiques qui fournissent le genre de synergies sur lequel s'appuient les changements de propriété sont des facteurs importants donnant lieu à des changements de propriété d'usine dans la plupart des catégories de taille. Cependant, l'importance de l'effet varie selon la catégorie de taille d'usine, les synergies étant plus importantes dans les usines de grande taille.

    Les usines sous contrôle étranger sont plus susceptibles de faire l'objet d'une prise de contrôle dans toutes les catégories de taille. En outre, les taux effectifs de changement de contrôle diffèrent beaucoup plus dans les catégories de petites tailles que de grandes tailles d'usine. Comparativement aux usines sous contrôle canadien, les usines de multinationales contiennent, dans les catégories de petite taille, une quantité relativement plus importante de capital incorporel du type qui en fait des moyens intéressants de transmission de nouvelles connaissances par la voie d'une prise de contrôle.

    Date de diffusion : 2010-02-25

  • Articles et rapports : 11F0027M2009056
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document examine les caractéristiques des usines du secteur de la fabrication qui connaissent des changements de propriété, afin de mieux comprendre les causes sous-jacentes des fusions et des acquisitions. Des études canadiennes antérieures (Baldwin, 1995; Baldwin et Caves, 1991) comparent le rendement d'usines fusionnées, au début et à la fin des années 1970. Le présent document examine les variations annuelles qui se sont produites au cours des années 1970, 1980 et 1990, afin de fournir une perspective à plus long terme. Ce faisant, il fait état de la somme des changements qui se sont produits (tant du point de vue du nombre d'usines touchées que de la part de l'emploi), ainsi que des caractéristiques des usines qui ont mené à une prise de contrôle. Il examine en outre les différences entre les prises de contrôle canadiennes et étrangères.

    Date de diffusion : 2009-06-04

  • Articles et rapports : 11F0027M2008053
    Géographie : Canada
    Description :

    La présente étude se penche sur le roulement des entreprises et sur la croissance de la productivité dans le secteur canadien du commerce de détail. Le roulement des entreprises a lieu lorsque, en raison du processus concurrentiel, des entreprises sortantes et des entreprises existantes en déclin voient diminuer leur part de marché au profit des nouvelles entreprises et des entreprises existantes en expansion. Ce phénomène est nettement plus fréquent dans le secteur du commerce de détail que dans celui de la fabrication, et il est davantage attribuable aux entrées et aux sorties d'entreprises. En outre, dans le secteur de la fabrication, la croissance de la productivité globale n'est que partiellement due au roulement des entreprises et à la réaffectation des ressources des entreprises moins productives à celles qui le sont davantage. Dans le secteur du commerce de détail, par contre, la croissance de la productivité agrégée découle entièrement de ces facteurs. Ainsi, l'effet « Wal-Mart » sur la productivité du secteur du commerce de détail, dont on a tant parlé, résulte surtout des pressions concurrentielles entraînant un déplacement des parts de marché des entreprises sortantes et des entreprises existantes en déclin aux entreprises entrantes et aux entreprises existantes en expansion. Dans le secteur du commerce de détail, 30 % de la croissance de la productivité du travail et 45 % de la croissance de la productivité multifactorielle étaient attribuables aux entreprises sous contrôle étranger, pour la période de 1984 à 1996, principalement en raison de l'entrée de ces entreprises sur le marché et de l'expansion d'entreprises sous contrôle étranger existantes, plus productives.

    Date de diffusion : 2008-12-08

  • Articles et rapports : 11-622-M2007014
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document vise principalement à fournir une synthèse concise d'une vaste gamme de données produites et de recherches menées à Statistique Canada sur les multinationales, portant sur des études tant récentes que plus anciennes.

    Au chapitre 2, nous examinons la contribution macroéconomique des multinationales étrangères d'après deux indicateurs avancés de l'activité des multinationales étrangères, soit le contrôle étranger et l'investissement direct étranger. Dans ce chapitre, nous décrivons également les études qui évaluent la contribution des sociétés sous contrôle étranger aux flux des échanges globaux, en établissant un lien entre la variation de l'intensité des échanges multinationaux et la réorganisation stratégique de leurs activités de production.

    Le chapitre 3 porte plus particulièrement sur les stratégies et les activités des multinationales étrangères qui sont pertinentes au débat actuel sur la question de savoir si la présence des multinationales étrangères favorise ou entrave la compétitivité industrielle du Canada. Dans ce chapitre, nous examinons en premier lieu la preuve que les entreprises canadiennes et étrangères réagissent différemment aux conditions du marché intérieur. En deuxième lieu, nous tâchons de déterminer si les entreprises étrangères font la concurrence de façons différentes des entreprises canadiennes. En troisième lieu, nous examinons l'importance relative que les multinationales étrangères accordent aux pratiques en matière d'innovation et de technologie, et nous exposons la relation entre ces activités et les résultats observables sur le marché. En quatrième lieu, nous faisons état de la contribution des entreprises sous contrôle étranger à la croissance de la productivité. En cinquième lieu, nous examinons les nouvelles recherches qui portent plus particulièrement sur la relation entre la propriété étrangère et l'emploi dans les sièges sociaux. Les études dans ces domaines portent directement sur la question de savoir si les entreprises multinationales étrangères tronquent ou augmentent leurs activités sur les marchés hôtes.

    Le chapitre 4 porte sur les études qui examinent les activités des multinationales canadiennes à l'étranger et établit une comparaison entre les activités des établissements sous contrôle canadien et celles des établissements sous contrôle étranger.

    Le chapitre 5 comprend une évaluation des recherches sur les multinationales menées à Statistique Canada.

    Date de diffusion : 2007-11-13

  • Articles et rapports : 11-624-M2006013
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document traite de l'incidence du contrôle étranger sur les branches d'activité non financières canadiennes. Il est axé sur l'évolution de la part des actifs et des recettes sous contrôle étranger au cours d'une longue période durant laquelle le régime canadien de réglementation de l'investissement direct étranger a d'abord été plus contraignant, puis s'est libéralisé. Ces changements réglementaires ont coïncidé avec un repli, puis une reprise des activités des multinationales étrangères dans l'industrie canadienne. Nous présentons les résultats agrégés pour les branches d'activité non financières, ainsi que des totalisations particulières pour le secteur de l'énergie. Nous présentons aussi des totalisations par secteur plus détaillées pour la période allant de 2000 à 2003.

    Date de diffusion : 2006-03-23

  • Articles et rapports : 11-622-M2005008
    Géographie : Canada
    Description :

    La présente étude expose les grands changements observés au chapitre de la propriété étrangère au Canada ces quarante dernières années. On y utilise plusieurs sources de données complémentaires produites par Statistique Canada afin d'analyser l'importance de la propriété étrangère au Canada. Au cours de cette période de quarante ans, il y a eu d'abord un repli, puis une remontée, des activités menées par les multinationales étrangères au Canada. Le repli survenu au cours de cette période, qui était associé à une réglementation rigoureuse de l'investissement étranger, a pu être observé dans la plupart des secteurs mais a été particulièrement marqué dans le secteur des mines et de l'énergie. La reprise, qui a fait suite à une libéralisation de la réglementation, a également été généralisée, quoique plusieurs secteurs, notamment ceux à vocation scientifique et le secteur de l'énergie, aient fait exception.

    Date de diffusion : 2005-11-18

  • Articles et rapports : 11F0027M2005034
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans le présent document, les auteurs examinent l'effectif des sièges sociaux dans le secteur de la fabrication au Canada. Ils se penchent sur les caractéristiques qui sont liées à la création d'un siège social et à la taille de l'effectif de ce dernier. La taille de l'entreprise, le nombre d'usines, la diversité industrielle, l'emplacement géographique, l'industrie et la nationalité sont au nombre des caractéristiques examinées. Les auteurs en arrivent à la conclusion que les entreprises appartenant à des intérêts étrangers sont plus susceptibles d'établir un siège social et de créer un plus grand nombre d'emplois dans leurs sièges sociaux que les entreprises sous contrôle canadien, après correction pour tenir compte des caractéristiques des entreprises. Ils concluent également que l'établissement d'un siège social et les niveaux d'effectif sont associés au niveau de complexité de l'entreprise (p. ex., sa taille) et à la façon dont elle organise sa production sur le plan géographique.

    Date de diffusion : 2005-06-08
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :