Recherche par mot-clé

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

2 facets displayed. 0 facets selected.

Année de publication

3 facets displayed. 0 facets selected.

Géographie

2 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (5)

Tout (5) ((5 résultats))

  • Articles et rapports : 83-237-X
    Géographie : Canada
    Description :

    L'expression « établissements de soins pour bénéficiaires internes » se rapporte aux établissements dotés de quatre lits ou plus, financés, approuvés ou titulaires d'un permis délivré par les ministères provinciaux ou territoriaux de la santé ou des services sociaux. Le présent rapport porte sur les établissements pour personnes âgées, les établissements pour personnes souffrant de troubles mentaux et les autres établissements offrant des services de santé ou des services sociaux. Les établissements pour personnes âgées comprennent les centres d'accueil, les foyers de soins infirmiers, les pavillons et les maisons de repos. Les établissements qui ne fournissent aucun soin aux personnes du troisième âge tels que les appartements ou les autres maisons n'ont pas été pris en compte. Les établissements pour personnes souffrant de troubles mentaux comprennent les établissements pour les personnes souffrant de troubles psychiatriques, les handicapés intellectuels et pour les enfants souffrant de troubles émotifs ainsi que les centres pour les alcooliques et les toxicomanes; cette catégorie comprend également quelques établissements psychiatriques. La catégorie « autres établissements » regroupe les établissements qui ne correspondent à aucune des catégories ci-dessus, tels que les établissements de soins aux itinérants, aux délinquants et aux personnes souffrant d'un handicap physique.

    Date de diffusion : 2011-09-29

  • Tableau : 82-570-X
    Géographie : Province ou territoire
    Description :

    Le présent rapport est une mise à jour du Rapport sur la santé des Canadiens et des Canadiennes, publié en 1996. À l'instar du premier rapport, il offre une vue d'ensemble statistique complète et détaillée de l'état de santé de la population canadienne ainsi que des principaux facteurs déterminants en matière de santé. Le premier rapport a été élaboré par le Comité consultatif fédéral, provincial et territorial sur la santé de la population, qui a également commandé cette mise à jour. Le rapport vise à aider les responsables de l'élaboration des politiques et de la planification des programmes à cerner les priorités et à mesurer les progrès dans le domaine de la santé de la population.

    Le Rapport a été conçu pour servir d'outil de connaissance et de planification. Il contient de l'information sur les populations à risque, propose des liens entre les facteurs déterminants en matière de santé, l'état de santé et les caractéristiques démographiques, soulève des questions sur les raisons des écarts importants entre les provinces et les territoires, et cerne les domaines où le système canadien d'information sur la santé est efficace et ceux où il est plutôt faible. Les onze introductions du Rapport abordent ces sujets et d'autres, qui font l'objet d'un traitement plus en profondeur dans le document connexe (Pour un avenir en santé : deuxième rapport sur la santé de la population canadienne ). Ces publications sont disponibles sur le site web de Santé Canada à l'adresse : http://www.hc-sc.ca.

    Date de diffusion : 1999-09-16

  • Articles et rapports : 91F0015M1996002
    Géographie : Canada
    Description :

    L'objet de ce document est de tirer de l'ombre un segment de la société canadienne qui, bien que de faible dimension n'en est pas moins important. Il s'agit de ces personnes qui au recensement sont rangées dans la catégorie des résidents de longue durée en ménages collectifs. En 1991, 440 000 Canadiens faisaient partie de cette population, vivant dans des maisons de santé, des institutions correctionnelles, des maisons de chambre et autres foyers du même genre. Le changement dans la structure par âge et par sexe de la population canadienne a eu pour conséquence un accroissement de leur nombre entre 1971 et 1991 en dépit du fait que les Canadiens et les Canadiennes sont moins enclins, ces derniers temps, à vivre à la plupart des âges en ménages collectifs.

    On a fait une recension des données de provenance autre que le recensement pour plusieurs segments de cette population, particulièrement pour les personnes vivant dans des institutions de santé et les établissements correctionnels. Elles montrent que les résidents de longue durée ne sont, dans chaque cas, qu'une petite fraction d'une population beaucoup plus grande et qui, en moyenne, n'est en contact que brièvement avec l'institution en question. Cette recension permet de conclure que les données de source autre que le recensement peuvent être utiles pour situer dans un contexte l'étude de la population en ménages collectifs, mais que le recensement pour le moment est la seule source d'information pour une vue globale, même si les données collectées sont peu nombreuses et moindres encore que celles qui sont publiées.

    On a utilisé des tableaux spécialement élaborés à partir des recensements de 1971, 1981 et 1991 pour étudier les changements dans la taille et la structure par âge et sexe de cette population, en accordant une attention particulière à trois de ses composantes, les personnes en maison de santé, celles en foyer de service collectifs et celles dans les institutions religieuses. Il existe en effet une différence importante entre les personnes en logements collectifs et celles qui vivent en logements privés dans le fait que les premières, volontairement ou non, ont quitté le monde de la famille. De ce fait le statut matrimonial devient une variable-clef et sert à montrer l'étroite relation qui existe entre le changement de statut matrimonial de la population d'une part et les changements structuraux d'autre part, en particulier la décroissance du nombre des célibataires au profit de celui grandissant des femmes âgées séparées, veuves ou divorcées.

    Date de diffusion : 1996-12-20

  • Articles et rapports : 82-003-X19960022828
    Géographie : Province ou territoire
    Description :

    Les infirmiers autorisés constituent une petite minorité au Canada, mais leur nombre a augmenté considérablement ces dix dernières années. En effet, entre 1985 et 1995, la proportion d'hommes parmi le personnel infirmier autorisé est passée d'un peu plus de 2% à presque 4%. La proportion d'infirmiers est particulièrement forte au Québec, où elle s'est établie à 8% en 1995. Les infirmiers sont plus nombreux dans certains domaines de la profession, comme les services de psychiatrie, les soins intensifs, les soins d'urgence et l'administration. En revanche, on a engagé assez peu d'infirmiers autorisés pour prodiguer des soins à la mère et au nouveau-né, des soins pédiatriques ou des soins communautaires. L'augmentation de l'effectif masculin dans les programmes de sciences infirmières des collèges et universités donne à penser que la représentation des hommes dans cette profession continuera d'augmenter. L'étalement de la courbe vers les âges plus avancés pourrait indiquer que certains hommes choississent la profession d'infirmier comme deuxième carrière. En outre, un déplacement de la courbe de répartition des infirmiers selon l'âge laisse supposer que les hommes qui s'engagent dans la profession ont tendance à y rester. La présente analyse des caractéristiques démographiques et d'emploi des infirmiers repose sur des données enregistrées annuellement dans la base de données sur les infirmiers et infirmières autorisés tenue à jour par Statistique Canada. Les chiffres concernant les effectifs des programmes d'études en sciences infirmières et l'obtention de diplômes sont collectés par Statistique Canada dans le cadre des enquêtes annuelles.

    Date de diffusion : 1996-11-18

  • Articles et rapports : 82-003-X19950042820
    Géographie : Canada
    Description :

    Depuis le début des années 1980, les hôpitaux généraux et psychiatriques ont remarqué une baisse du nombre de radiations associées aux troubles mentaux par rapport à la taille de la population. Cette tendance reflète la propension de plus en plus grande, au cours des années 1980 et au début des années 1990, à n'hospitaliser que les malades atteints des troubles les plus graves. Par conséquent, le séjour moyen dans les deux types d'établissements a augmenté, à l'instar du nombre de jours de soins dispensés à ce genre de patients.

    Date de diffusion : 1996-04-02
Données (1)

Données (1) ((1 résultat))

  • Tableau : 82-570-X
    Géographie : Province ou territoire
    Description :

    Le présent rapport est une mise à jour du Rapport sur la santé des Canadiens et des Canadiennes, publié en 1996. À l'instar du premier rapport, il offre une vue d'ensemble statistique complète et détaillée de l'état de santé de la population canadienne ainsi que des principaux facteurs déterminants en matière de santé. Le premier rapport a été élaboré par le Comité consultatif fédéral, provincial et territorial sur la santé de la population, qui a également commandé cette mise à jour. Le rapport vise à aider les responsables de l'élaboration des politiques et de la planification des programmes à cerner les priorités et à mesurer les progrès dans le domaine de la santé de la population.

    Le Rapport a été conçu pour servir d'outil de connaissance et de planification. Il contient de l'information sur les populations à risque, propose des liens entre les facteurs déterminants en matière de santé, l'état de santé et les caractéristiques démographiques, soulève des questions sur les raisons des écarts importants entre les provinces et les territoires, et cerne les domaines où le système canadien d'information sur la santé est efficace et ceux où il est plutôt faible. Les onze introductions du Rapport abordent ces sujets et d'autres, qui font l'objet d'un traitement plus en profondeur dans le document connexe (Pour un avenir en santé : deuxième rapport sur la santé de la population canadienne ). Ces publications sont disponibles sur le site web de Santé Canada à l'adresse : http://www.hc-sc.ca.

    Date de diffusion : 1999-09-16
Analyses (4)

Analyses (4) ((4 résultats))

  • Articles et rapports : 83-237-X
    Géographie : Canada
    Description :

    L'expression « établissements de soins pour bénéficiaires internes » se rapporte aux établissements dotés de quatre lits ou plus, financés, approuvés ou titulaires d'un permis délivré par les ministères provinciaux ou territoriaux de la santé ou des services sociaux. Le présent rapport porte sur les établissements pour personnes âgées, les établissements pour personnes souffrant de troubles mentaux et les autres établissements offrant des services de santé ou des services sociaux. Les établissements pour personnes âgées comprennent les centres d'accueil, les foyers de soins infirmiers, les pavillons et les maisons de repos. Les établissements qui ne fournissent aucun soin aux personnes du troisième âge tels que les appartements ou les autres maisons n'ont pas été pris en compte. Les établissements pour personnes souffrant de troubles mentaux comprennent les établissements pour les personnes souffrant de troubles psychiatriques, les handicapés intellectuels et pour les enfants souffrant de troubles émotifs ainsi que les centres pour les alcooliques et les toxicomanes; cette catégorie comprend également quelques établissements psychiatriques. La catégorie « autres établissements » regroupe les établissements qui ne correspondent à aucune des catégories ci-dessus, tels que les établissements de soins aux itinérants, aux délinquants et aux personnes souffrant d'un handicap physique.

    Date de diffusion : 2011-09-29

  • Articles et rapports : 91F0015M1996002
    Géographie : Canada
    Description :

    L'objet de ce document est de tirer de l'ombre un segment de la société canadienne qui, bien que de faible dimension n'en est pas moins important. Il s'agit de ces personnes qui au recensement sont rangées dans la catégorie des résidents de longue durée en ménages collectifs. En 1991, 440 000 Canadiens faisaient partie de cette population, vivant dans des maisons de santé, des institutions correctionnelles, des maisons de chambre et autres foyers du même genre. Le changement dans la structure par âge et par sexe de la population canadienne a eu pour conséquence un accroissement de leur nombre entre 1971 et 1991 en dépit du fait que les Canadiens et les Canadiennes sont moins enclins, ces derniers temps, à vivre à la plupart des âges en ménages collectifs.

    On a fait une recension des données de provenance autre que le recensement pour plusieurs segments de cette population, particulièrement pour les personnes vivant dans des institutions de santé et les établissements correctionnels. Elles montrent que les résidents de longue durée ne sont, dans chaque cas, qu'une petite fraction d'une population beaucoup plus grande et qui, en moyenne, n'est en contact que brièvement avec l'institution en question. Cette recension permet de conclure que les données de source autre que le recensement peuvent être utiles pour situer dans un contexte l'étude de la population en ménages collectifs, mais que le recensement pour le moment est la seule source d'information pour une vue globale, même si les données collectées sont peu nombreuses et moindres encore que celles qui sont publiées.

    On a utilisé des tableaux spécialement élaborés à partir des recensements de 1971, 1981 et 1991 pour étudier les changements dans la taille et la structure par âge et sexe de cette population, en accordant une attention particulière à trois de ses composantes, les personnes en maison de santé, celles en foyer de service collectifs et celles dans les institutions religieuses. Il existe en effet une différence importante entre les personnes en logements collectifs et celles qui vivent en logements privés dans le fait que les premières, volontairement ou non, ont quitté le monde de la famille. De ce fait le statut matrimonial devient une variable-clef et sert à montrer l'étroite relation qui existe entre le changement de statut matrimonial de la population d'une part et les changements structuraux d'autre part, en particulier la décroissance du nombre des célibataires au profit de celui grandissant des femmes âgées séparées, veuves ou divorcées.

    Date de diffusion : 1996-12-20

  • Articles et rapports : 82-003-X19960022828
    Géographie : Province ou territoire
    Description :

    Les infirmiers autorisés constituent une petite minorité au Canada, mais leur nombre a augmenté considérablement ces dix dernières années. En effet, entre 1985 et 1995, la proportion d'hommes parmi le personnel infirmier autorisé est passée d'un peu plus de 2% à presque 4%. La proportion d'infirmiers est particulièrement forte au Québec, où elle s'est établie à 8% en 1995. Les infirmiers sont plus nombreux dans certains domaines de la profession, comme les services de psychiatrie, les soins intensifs, les soins d'urgence et l'administration. En revanche, on a engagé assez peu d'infirmiers autorisés pour prodiguer des soins à la mère et au nouveau-né, des soins pédiatriques ou des soins communautaires. L'augmentation de l'effectif masculin dans les programmes de sciences infirmières des collèges et universités donne à penser que la représentation des hommes dans cette profession continuera d'augmenter. L'étalement de la courbe vers les âges plus avancés pourrait indiquer que certains hommes choississent la profession d'infirmier comme deuxième carrière. En outre, un déplacement de la courbe de répartition des infirmiers selon l'âge laisse supposer que les hommes qui s'engagent dans la profession ont tendance à y rester. La présente analyse des caractéristiques démographiques et d'emploi des infirmiers repose sur des données enregistrées annuellement dans la base de données sur les infirmiers et infirmières autorisés tenue à jour par Statistique Canada. Les chiffres concernant les effectifs des programmes d'études en sciences infirmières et l'obtention de diplômes sont collectés par Statistique Canada dans le cadre des enquêtes annuelles.

    Date de diffusion : 1996-11-18

  • Articles et rapports : 82-003-X19950042820
    Géographie : Canada
    Description :

    Depuis le début des années 1980, les hôpitaux généraux et psychiatriques ont remarqué une baisse du nombre de radiations associées aux troubles mentaux par rapport à la taille de la population. Cette tendance reflète la propension de plus en plus grande, au cours des années 1980 et au début des années 1990, à n'hospitaliser que les malades atteints des troubles les plus graves. Par conséquent, le séjour moyen dans les deux types d'établissements a augmenté, à l'instar du nombre de jours de soins dispensés à ce genre de patients.

    Date de diffusion : 1996-04-02
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :