Recherche par mot-clé

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

2 facets displayed. 0 facets selected.

Année de publication

5 facets displayed. 0 facets selected.

Géographie

1 facets displayed. 0 facets selected.

Contenu

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (5)

Tout (5) ((5 résultats))

  • Revues et périodiques : 13F0026M
    Description :

    Les documents de cette collection sont basés sur l'Enquête sur la sécurité financière qui est une étude portant sur l'ensemble des biens possédés par la famille (avoir) et les sommes dues par celle-ci (dette). Cette enquête touche plusieurs sujets comme la valeur de l'avoir de la famille (maison, autres propriétés, véhicules, comptes bancaires, dépôts à terme, assurance-vie, placements dans des régimes enregistrés d'épargne, des obligations, des fonds communs, des actions, etc.), le montant des dettes de la famille (soldes des hypothèques, prêts-auto, cartes de crédit, autres comptes d'achats à crédit, prêts aux étudiants, etc.), les principales dépenses de la famille pour se loger et pour les frais de garde d'enfants et tout régime de retraite auquel les membres de la famille adhèrent. Cette série de documents de recherche traite plusieurs sujets relatifs à l'avoir, à la dette et au contenu de l'enquête.

    Date de diffusion : 2010-03-26

  • Articles et rapports : 81-595-M2006039
    Géographie : Canada
    Description :

    La présente étude met l'accent sur l'expérience des étudiants qui avaient consolidé leurs emprunts durant l'année de prêt 1994-1995. Elle analyse une nouvelle base de données issue du couplage des enregistrements du Programme canadien de prêts aux étudiants et des enregistrements sur l'impôt sur le revenu provenant de la Base de données administratives longitudinales (BDAL) de Statistique Canada. Il s'agit, en particulier, des liens entre la taille de la dette, le revenu, et la défaillance.

    Date de diffusion : 2006-03-29

  • Articles et rapports : 88-003-X20030016468
    Géographie : Canada
    Description :

    Les nouvelles petites et moyennes entreprises (PME) comptant plus de dettes à long terme dans leurs bilans ont tendance à consacrer un pourcentage plus faible de leurs dépenses d'investissement à la recherche et développement. Une étude récente de Statistique Canada sur le financement de l'innovation dans les nouvelles PME donne un aperçu d'un segment important de la population des PME, à savoir les jeunes entreprises montantes.

    Date de diffusion : 2003-02-18

  • Articles et rapports : 11F0019M2002190
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans ce document, on examine les caractéristiques financières des nouvelles petites entreprises. L'analyse sert à établir un profil financier représentatif des petites entreprises et à évaluer la mesure dans laquelle sont corrélées l'utilisation proportionnelle de sources et d'instruments différents et les caractéristiques propres aux industries et aux entreprises. On se sert d'une variété de méthodes pour étudier les relations entre la structure financière, l'intensité de la recherche et du développement (R.-D.) et l'innovation.

    Nos résultats laissent entendre que la relation entre la forte concentration d'expertise et la structure financière est bidirectionnelle. Après avoir neutralisé une série de variables aléatoires propres aux industries et aux entreprises, celles qui consacrent un pourcentage plus élevé de leurs dépenses d'investissement à la R.-D affichent aussi des structures financières faisant moins appel à l'emprunt. Inversement, l'existence même des structures financières faisant fortement appel à l'emprunt contribue à limiter les investissements dans la R.-D. Ces relations dépendent toutefois du type d'emprunt dans la composition de l'actif. C'est la part de l'emprunt à long terme de l'actif total qu'on rattache de manière négative à l'investissement dans le savoir.

    Date de diffusion : 2002-05-24

  • Articles et rapports : 11F0019M1997111
    Géographie : Canada
    Description :

    Des études récentes ont montré que les compagnies dont le ratio emprunts/capitaux propres est relativement élevé manifestent une plus grande variabilité pour ce qui est des investissements et de la main-d'oeuvre. D'autres études maintiennent qu'un effet de levier financier élevé dans le monde des entreprises est associé à une instabilité macro-économique. Le présent exposé décrit et compare l'effet de levier financier global des entreprises au Canada et aux États-Unis de 1961 à 1996. Le levier financier a augmenté de presque 50 % dans les deux pays et la plus grande partie de cette augmentation peut être attribuée à un recours accru à des instruments d'emprunt à court terme. L'ampleur de l'augmentation est semblable dans les deux pays, mais la période d'accroissement principale est différente dans chaque cas.

    L'effet de levier des entreprises canadiennes a surtout augmenté entre 1974 et 1983, c'est-à-dire durant une période associée à de faibles taux d'intérêt réels et à une croissance rapide des capitaux dans l'Ouest du pays. Pour ce qui est des entreprises américaines, l'effet de levier s'est surtout accru entre 1982 et 1990. Au cours de cette période, les compagnies américaines ont subi une restructuration financière massive, l'acquisition de capitaux propres en circulation se faisant à l'aide d'emprunts. Cette période a également été marquée par un accroissement du nombre et de la valeur des acquisitions par emprunt aux É.-U., entraînant un effet de levier financier encore plus élevé.

    Date de diffusion : 1997-12-11
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (5)

Analyses (5) ((5 résultats))

  • Revues et périodiques : 13F0026M
    Description :

    Les documents de cette collection sont basés sur l'Enquête sur la sécurité financière qui est une étude portant sur l'ensemble des biens possédés par la famille (avoir) et les sommes dues par celle-ci (dette). Cette enquête touche plusieurs sujets comme la valeur de l'avoir de la famille (maison, autres propriétés, véhicules, comptes bancaires, dépôts à terme, assurance-vie, placements dans des régimes enregistrés d'épargne, des obligations, des fonds communs, des actions, etc.), le montant des dettes de la famille (soldes des hypothèques, prêts-auto, cartes de crédit, autres comptes d'achats à crédit, prêts aux étudiants, etc.), les principales dépenses de la famille pour se loger et pour les frais de garde d'enfants et tout régime de retraite auquel les membres de la famille adhèrent. Cette série de documents de recherche traite plusieurs sujets relatifs à l'avoir, à la dette et au contenu de l'enquête.

    Date de diffusion : 2010-03-26

  • Articles et rapports : 81-595-M2006039
    Géographie : Canada
    Description :

    La présente étude met l'accent sur l'expérience des étudiants qui avaient consolidé leurs emprunts durant l'année de prêt 1994-1995. Elle analyse une nouvelle base de données issue du couplage des enregistrements du Programme canadien de prêts aux étudiants et des enregistrements sur l'impôt sur le revenu provenant de la Base de données administratives longitudinales (BDAL) de Statistique Canada. Il s'agit, en particulier, des liens entre la taille de la dette, le revenu, et la défaillance.

    Date de diffusion : 2006-03-29

  • Articles et rapports : 88-003-X20030016468
    Géographie : Canada
    Description :

    Les nouvelles petites et moyennes entreprises (PME) comptant plus de dettes à long terme dans leurs bilans ont tendance à consacrer un pourcentage plus faible de leurs dépenses d'investissement à la recherche et développement. Une étude récente de Statistique Canada sur le financement de l'innovation dans les nouvelles PME donne un aperçu d'un segment important de la population des PME, à savoir les jeunes entreprises montantes.

    Date de diffusion : 2003-02-18

  • Articles et rapports : 11F0019M2002190
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans ce document, on examine les caractéristiques financières des nouvelles petites entreprises. L'analyse sert à établir un profil financier représentatif des petites entreprises et à évaluer la mesure dans laquelle sont corrélées l'utilisation proportionnelle de sources et d'instruments différents et les caractéristiques propres aux industries et aux entreprises. On se sert d'une variété de méthodes pour étudier les relations entre la structure financière, l'intensité de la recherche et du développement (R.-D.) et l'innovation.

    Nos résultats laissent entendre que la relation entre la forte concentration d'expertise et la structure financière est bidirectionnelle. Après avoir neutralisé une série de variables aléatoires propres aux industries et aux entreprises, celles qui consacrent un pourcentage plus élevé de leurs dépenses d'investissement à la R.-D affichent aussi des structures financières faisant moins appel à l'emprunt. Inversement, l'existence même des structures financières faisant fortement appel à l'emprunt contribue à limiter les investissements dans la R.-D. Ces relations dépendent toutefois du type d'emprunt dans la composition de l'actif. C'est la part de l'emprunt à long terme de l'actif total qu'on rattache de manière négative à l'investissement dans le savoir.

    Date de diffusion : 2002-05-24

  • Articles et rapports : 11F0019M1997111
    Géographie : Canada
    Description :

    Des études récentes ont montré que les compagnies dont le ratio emprunts/capitaux propres est relativement élevé manifestent une plus grande variabilité pour ce qui est des investissements et de la main-d'oeuvre. D'autres études maintiennent qu'un effet de levier financier élevé dans le monde des entreprises est associé à une instabilité macro-économique. Le présent exposé décrit et compare l'effet de levier financier global des entreprises au Canada et aux États-Unis de 1961 à 1996. Le levier financier a augmenté de presque 50 % dans les deux pays et la plus grande partie de cette augmentation peut être attribuée à un recours accru à des instruments d'emprunt à court terme. L'ampleur de l'augmentation est semblable dans les deux pays, mais la période d'accroissement principale est différente dans chaque cas.

    L'effet de levier des entreprises canadiennes a surtout augmenté entre 1974 et 1983, c'est-à-dire durant une période associée à de faibles taux d'intérêt réels et à une croissance rapide des capitaux dans l'Ouest du pays. Pour ce qui est des entreprises américaines, l'effet de levier s'est surtout accru entre 1982 et 1990. Au cours de cette période, les compagnies américaines ont subi une restructuration financière massive, l'acquisition de capitaux propres en circulation se faisant à l'aide d'emprunts. Cette période a également été marquée par un accroissement du nombre et de la valeur des acquisitions par emprunt aux É.-U., entraînant un effet de levier financier encore plus élevé.

    Date de diffusion : 1997-12-11
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :