Recherche par mot-clé

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

1 facets displayed. 0 facets selected.

Année de publication

7 facets displayed. 0 facets selected.

Géographie

2 facets displayed. 0 facets selected.

Contenu

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (9)

Tout (9) ((9 résultats))

  • Articles et rapports : 16-508-X2019001
    Géographie : Région métropolitaine de recensement
    Description :

    Ce feuillet d'information compare la densité de la population des régions métropolitaines de recensement (RMR) de Toronto et de Vancouver pour 1971 et 2016. Les cartes montrent la variation de l'étendue et de la densité de la population à la périphérie de ces régions, ainsi que la variation de la densité de la population à l'intérieur des secteurs déjà établis.

    Date de diffusion : 2019-02-11

  • Articles et rapports : 11-008-X200900110824
    Description :

    Dans le présent article, on quantifie la différence entre le niveau d'activité physique des résidents des quartiers urbains à celui des résidents des quartiers suburbains.

    Date de diffusion : 2009-04-02

  • Articles et rapports : 11-008-X200800210621
    Géographie : Canada
    Description :

    « Les manifestations de la criminalité », que les criminologues appellent souvent les incivilités, sont de différents ordres. Elles peuvent à la fois inclure les manifestations de commerce et de consommation de drogues illicites ainsi que le rejet désordonné de déchets dans le voisinage. Lorsque ces perceptions d'incivilités atteignent un niveau préoccupant pour les résidents, elles peuvent perturber la communauté et y créer un sentiment d'insécurité. Cet article permettra d'examiner les perceptions relatives aux incivilités dans certaines régions métropolitaines de recensement canadiennes de même que dans certains types de quartiers.

    Date de diffusion : 2008-07-15

  • Articles et rapports : 11-008-X200800110459
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans cet article, on explore quatre approches possibles pour distinguer les quartiers de banlieue des quartiers centraux dans les régions métropolitaines de recensement. Les avantages et les limites de chacune de ces approches sont discutés en détail. Dans la seconde partie, on illustre, à l'aide de données du recensement et des outils de classifications retenus, en quoi les différents types de quartiers se distinguent du point de vue des caractéristiques de leur population.

    Date de diffusion : 2008-01-22

  • Articles et rapports : 89-613-M2006010
    Géographie : Région métropolitaine de recensement
    Description :

    Ce rapport a pour but d'effectuer un tableau statistique des conditions socio-économiques dans les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Toronto, Montréal et Vancouver. L'étude met en lumière les tendances liées à la croissance de la population, la croissance de la banlieue, le navettage, l'emploi, le chômage, l'immigration, le revenu, le faible revenu, de même que les conditions économiques des immigrants, des peuples autochtones, et d'autres groupes. Les données utilisées proviennent des Recensements du Canada de 1981 à 2001, de la revue chronologique de la population active de 2005, et de l'édition 2004 du Revenu au Canada.

    Date de diffusion : 2006-07-20

  • Articles et rapports : 11-008-X20050038967
    Géographie : Canada
    Description :

    Depuis quelques années, les tendances de navettage sont devenues plus complexes, l'emploi ayant progressé plus rapidement dans les banlieues que dans les secteurs du noyau urbain. Étant limitées à peu d'options pratiques en ce qui a trait au transport en commun, le nombre croissant de personnes qui font la navette d'un bout à l'autre de ces banlieues conduisent pour se rendre au travail. Le présent article examine les tendances de navettage de 1996 à 2001, celles-ci ayant un rapport avec la récente progression de l'emploi dans les banlieues. On y présente brièvement les caractéristiques démographiques des navetteurs et on se penche sur certaines conséquences resultant du changement dans l'emplacement des emplois et dans les tendances de navettage sur l'infrastructure des villes canadiennes.

    Date de diffusion : 2005-12-06

  • Articles et rapports : 89-613-M2005007
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent rapport porte sur l'emplacement des emplois dans 27 régions métropolitaines de recensement, une attention plus particulière étant accordée à l'évolution de la situation à Québec, Montréal, Ottawa-Hull, Toronto, Winnipeg, Calgary, Edmonton et Vancouver. En outre, on y analyse les modes de transport utilisés par les navetteurs pour se rendre au travail, en mettant l'accent sur l'utilisation du transport en commun et de la voiture (comme conducteur ou comme passager).

    Alors que les régions métropolitaines de recensement du Canada ont continué d'être caractérisées par une forte concentration des emplois au centre ville, entre 1996 et 2001 l'emploi a crû plus rapidement dans les banlieues des régions métropolitaines de recensement les plus grandes que dans les centres villes. L'une des caractéristiques de la croissance de l'emploi en banlieue est le déplacement des activités manufacturières du centre ville vers les banlieues. Le commerce de détail s'est également déplacé du centre ville vers les banlieues.

    Relativement peu de travailleurs employés à l'extérieur du centre ville ont utilisé le transport en commun pour se rendre au travail. La plupart des navetteurs ont conduit leur voiture ou se sont rendus au travail en tant que passagers à bord d'une voiture. Plus le lieu de travail était éloigné du centre ville, plus cette tendance au navettage en voiture s'est accentuée. En outre, les tendances de navettage sont devenues plus complexes, le navettage entre banlieues prenant plus d'importance par rapport aux modèles traditionnels de navettage dans le centre ville et entre le centre ville et la banlieue. De plus, les navetteurs qui se rendaient d'une banlieue à l'autre étaient beaucoup plus susceptibles de conduire que d'utiliser le transport en commun.

    Malgré la décentralisation des emplois dans les régions métropolitaines, les réseaux de transport en commun n'ont pas perdu leur part des navetteurs entre 1996 et 2001. Même si le navettage en voiture vers les emplois situés en banlieue a augmenté, une proportion plus importante des navetteurs se rendant au centre ville ont utilisé le transport en commun. La proportion totale des navetteurs utilisant les réseaux de transport en commun est donc demeurée stable entre 1996 et 2001.

    En outre, selon le rapport, les emplois au centre ville étaient plus spécialisés et mieux rémunérés, et les gains des travailleurs du centre ville ont augmenté plus rapidement entre 1996 et 2001.

    Le rapport est fondé sur les données des recensements du Canada de 1996 et de 2001.

    Date de diffusion : 2005-06-01

  • Articles et rapports : 11F0024M20040007452
    Description :

    Ce rapport examine le revenu et le faible revenu dans les régions métropolitaines de recensement entre 1980 et 2000. On y évalue la situation des familles ainsi que celle des quartiers dans lesquels celles-ci vivent. La situation des nouveaux immigrants, de même que celles des Autochtones et des membres des familles monoparentales est également évaluée.

    Au cours de la période de 1980 à 2000, le revenu médian avant impôt s'est accru dans l'ensemble des régions métropolitaines de recensement (RMR) du Canada. Le revenu a augmenté aux deux extrémités de la répartition des revenus, mais a augmenté plus rapidement au sommet. Dans presque toutes les villes, le revenu s'est accru plus rapidement dans les quartiers à revenu élevé (mesurés à l'échelon des secteurs de recensement) que dans les quartiers à plus faible revenu. La fréquence du faible revenu était similaire en 1980 et en 2000, mais la composition démographique du faible revenu a changé, dans la mesure où les taux de faible revenu ont augmenté parmi certains groupes « à risque » et aussi parce que certains changements démographiques ont eu lieu dans les RMR.

    En 2000, les nouveaux immigrants constituaient une plus grande partie de la population à faible revenu et une plus grande part des résidents de quartiers à faible revenu qu'en 1980. Chez les nouveaux immigrants, le taux de faible revenu était beaucoup plus élevé en 2000 qu'en 1980. En 2000, la population autochtone et les personnes vivant dans une famille monoparentale affichaient un taux de faible revenu plus élevé que les autres groupes et étaient davantage représentés dans les quartiers à faible revenu. La part de revenu que les familles à faible revenu ont reçu sous forme de transferts gouvernementaux a aussi augmenté au cours de cette période. L'emplacement des quartiers à faible revenu a changé dans certaines RMR, en raison d'une baisse des quartiers à faible revenu au centre-ville et d'une hausse des quartiers à faible revenu dans les banlieues.

    Dans ce rapport, les recensements de 1981, de 1986, de 1991, de 1996 et de 2001 sont utilisés pour étudier le revenu avant impôt dans les RMR.

    Date de diffusion : 2004-11-25

  • Articles et rapports : 11F0019M2001169
    Géographie : Canada
    Description :

    Nous documentons dans le présent rapport l'évolution de la géographie du secteur canadien de la fabrication au cours d'une période de 22 ans (de 1976 à 1997) en examinant les déplacements de l'emploi, et d'autres mesures du changement industriel, entre les différents niveaux de la hiérarchie urbaine-rurale : les villes-centres, les banlieues adjacentes, les villes moyennes, les petites villes et les régions rurales.

    Notre analyse montre que les déplacements les plus spectaculaires de l'emploi dans le secteur de la fabrication se sont produits des villes-centres de grandes régions métropolitaines vers leurs banlieues. La part des régions rurales de l'emploi dans le secteur canadien de la fabrication s'est accrue, ce qui correspond à des tendances observées aux États-Unis. L'augmentation de la part des régions rurales de l'emploi était attribuable à la baisse de celle des petites villes et, dans une moindre mesure, à la diminution de celle également des grandes régions urbaines. L'augmentation des régions rurales de leur part sur ce plan a été particulièrement importante au Québec, où l'emploi s'est éloigné de la région de Montréal. À l'opposé, en Ontario, au cours de la période étudiée seules les régions rurales ont conservé leur part de l'emploi, tandis que la région de Toronto a accru la sienne au niveau provincial. La fortune changeante des régions rurales et urbaines était non pas le résultat de déplacements généraux de l'emploi dans le secteur de la fabrication, mais le résultat net de tendances géographiques divergentes d'une industrie à une autre.

    On mesure aussi le changement à l'intérieur de la hiérarchie urbaine-rurale par les niveaux de salaire et de productivité, la diversité et la volatilité. Par opposition aux États-Unis, les salaires et la productivité au Canada ne baissent pas invariablement, ne suivent pas constamment de façon descendante la hiérarchie urbaine-rurale, des plus grandes villes aux régions les plus rurales du pays. Ce n'est qu'après avoir neutralisé les types d'industries de la fabrication qu'on trouve dans les régions urbaines et rurales qu'il paraît évident que les salaires et que la productivité baissent avec la taille du lieu. Notre analyse montre également qu'au fil du temps la plupart des régions urbaines et rurales se diversifient entre une plus grande variété d'industries de la fabrication et que les déplacements de parts de l'emploi entre les industries, une mesure de l'instabilité économique, se sont accrus modérément pour certaines régions (classifications) urbaines-rurales.

    Date de diffusion : 2001-11-23
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (9)

Analyses (9) ((9 résultats))

  • Articles et rapports : 16-508-X2019001
    Géographie : Région métropolitaine de recensement
    Description :

    Ce feuillet d'information compare la densité de la population des régions métropolitaines de recensement (RMR) de Toronto et de Vancouver pour 1971 et 2016. Les cartes montrent la variation de l'étendue et de la densité de la population à la périphérie de ces régions, ainsi que la variation de la densité de la population à l'intérieur des secteurs déjà établis.

    Date de diffusion : 2019-02-11

  • Articles et rapports : 11-008-X200900110824
    Description :

    Dans le présent article, on quantifie la différence entre le niveau d'activité physique des résidents des quartiers urbains à celui des résidents des quartiers suburbains.

    Date de diffusion : 2009-04-02

  • Articles et rapports : 11-008-X200800210621
    Géographie : Canada
    Description :

    « Les manifestations de la criminalité », que les criminologues appellent souvent les incivilités, sont de différents ordres. Elles peuvent à la fois inclure les manifestations de commerce et de consommation de drogues illicites ainsi que le rejet désordonné de déchets dans le voisinage. Lorsque ces perceptions d'incivilités atteignent un niveau préoccupant pour les résidents, elles peuvent perturber la communauté et y créer un sentiment d'insécurité. Cet article permettra d'examiner les perceptions relatives aux incivilités dans certaines régions métropolitaines de recensement canadiennes de même que dans certains types de quartiers.

    Date de diffusion : 2008-07-15

  • Articles et rapports : 11-008-X200800110459
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans cet article, on explore quatre approches possibles pour distinguer les quartiers de banlieue des quartiers centraux dans les régions métropolitaines de recensement. Les avantages et les limites de chacune de ces approches sont discutés en détail. Dans la seconde partie, on illustre, à l'aide de données du recensement et des outils de classifications retenus, en quoi les différents types de quartiers se distinguent du point de vue des caractéristiques de leur population.

    Date de diffusion : 2008-01-22

  • Articles et rapports : 89-613-M2006010
    Géographie : Région métropolitaine de recensement
    Description :

    Ce rapport a pour but d'effectuer un tableau statistique des conditions socio-économiques dans les régions métropolitaines de recensement (RMR) de Toronto, Montréal et Vancouver. L'étude met en lumière les tendances liées à la croissance de la population, la croissance de la banlieue, le navettage, l'emploi, le chômage, l'immigration, le revenu, le faible revenu, de même que les conditions économiques des immigrants, des peuples autochtones, et d'autres groupes. Les données utilisées proviennent des Recensements du Canada de 1981 à 2001, de la revue chronologique de la population active de 2005, et de l'édition 2004 du Revenu au Canada.

    Date de diffusion : 2006-07-20

  • Articles et rapports : 11-008-X20050038967
    Géographie : Canada
    Description :

    Depuis quelques années, les tendances de navettage sont devenues plus complexes, l'emploi ayant progressé plus rapidement dans les banlieues que dans les secteurs du noyau urbain. Étant limitées à peu d'options pratiques en ce qui a trait au transport en commun, le nombre croissant de personnes qui font la navette d'un bout à l'autre de ces banlieues conduisent pour se rendre au travail. Le présent article examine les tendances de navettage de 1996 à 2001, celles-ci ayant un rapport avec la récente progression de l'emploi dans les banlieues. On y présente brièvement les caractéristiques démographiques des navetteurs et on se penche sur certaines conséquences resultant du changement dans l'emplacement des emplois et dans les tendances de navettage sur l'infrastructure des villes canadiennes.

    Date de diffusion : 2005-12-06

  • Articles et rapports : 89-613-M2005007
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent rapport porte sur l'emplacement des emplois dans 27 régions métropolitaines de recensement, une attention plus particulière étant accordée à l'évolution de la situation à Québec, Montréal, Ottawa-Hull, Toronto, Winnipeg, Calgary, Edmonton et Vancouver. En outre, on y analyse les modes de transport utilisés par les navetteurs pour se rendre au travail, en mettant l'accent sur l'utilisation du transport en commun et de la voiture (comme conducteur ou comme passager).

    Alors que les régions métropolitaines de recensement du Canada ont continué d'être caractérisées par une forte concentration des emplois au centre ville, entre 1996 et 2001 l'emploi a crû plus rapidement dans les banlieues des régions métropolitaines de recensement les plus grandes que dans les centres villes. L'une des caractéristiques de la croissance de l'emploi en banlieue est le déplacement des activités manufacturières du centre ville vers les banlieues. Le commerce de détail s'est également déplacé du centre ville vers les banlieues.

    Relativement peu de travailleurs employés à l'extérieur du centre ville ont utilisé le transport en commun pour se rendre au travail. La plupart des navetteurs ont conduit leur voiture ou se sont rendus au travail en tant que passagers à bord d'une voiture. Plus le lieu de travail était éloigné du centre ville, plus cette tendance au navettage en voiture s'est accentuée. En outre, les tendances de navettage sont devenues plus complexes, le navettage entre banlieues prenant plus d'importance par rapport aux modèles traditionnels de navettage dans le centre ville et entre le centre ville et la banlieue. De plus, les navetteurs qui se rendaient d'une banlieue à l'autre étaient beaucoup plus susceptibles de conduire que d'utiliser le transport en commun.

    Malgré la décentralisation des emplois dans les régions métropolitaines, les réseaux de transport en commun n'ont pas perdu leur part des navetteurs entre 1996 et 2001. Même si le navettage en voiture vers les emplois situés en banlieue a augmenté, une proportion plus importante des navetteurs se rendant au centre ville ont utilisé le transport en commun. La proportion totale des navetteurs utilisant les réseaux de transport en commun est donc demeurée stable entre 1996 et 2001.

    En outre, selon le rapport, les emplois au centre ville étaient plus spécialisés et mieux rémunérés, et les gains des travailleurs du centre ville ont augmenté plus rapidement entre 1996 et 2001.

    Le rapport est fondé sur les données des recensements du Canada de 1996 et de 2001.

    Date de diffusion : 2005-06-01

  • Articles et rapports : 11F0024M20040007452
    Description :

    Ce rapport examine le revenu et le faible revenu dans les régions métropolitaines de recensement entre 1980 et 2000. On y évalue la situation des familles ainsi que celle des quartiers dans lesquels celles-ci vivent. La situation des nouveaux immigrants, de même que celles des Autochtones et des membres des familles monoparentales est également évaluée.

    Au cours de la période de 1980 à 2000, le revenu médian avant impôt s'est accru dans l'ensemble des régions métropolitaines de recensement (RMR) du Canada. Le revenu a augmenté aux deux extrémités de la répartition des revenus, mais a augmenté plus rapidement au sommet. Dans presque toutes les villes, le revenu s'est accru plus rapidement dans les quartiers à revenu élevé (mesurés à l'échelon des secteurs de recensement) que dans les quartiers à plus faible revenu. La fréquence du faible revenu était similaire en 1980 et en 2000, mais la composition démographique du faible revenu a changé, dans la mesure où les taux de faible revenu ont augmenté parmi certains groupes « à risque » et aussi parce que certains changements démographiques ont eu lieu dans les RMR.

    En 2000, les nouveaux immigrants constituaient une plus grande partie de la population à faible revenu et une plus grande part des résidents de quartiers à faible revenu qu'en 1980. Chez les nouveaux immigrants, le taux de faible revenu était beaucoup plus élevé en 2000 qu'en 1980. En 2000, la population autochtone et les personnes vivant dans une famille monoparentale affichaient un taux de faible revenu plus élevé que les autres groupes et étaient davantage représentés dans les quartiers à faible revenu. La part de revenu que les familles à faible revenu ont reçu sous forme de transferts gouvernementaux a aussi augmenté au cours de cette période. L'emplacement des quartiers à faible revenu a changé dans certaines RMR, en raison d'une baisse des quartiers à faible revenu au centre-ville et d'une hausse des quartiers à faible revenu dans les banlieues.

    Dans ce rapport, les recensements de 1981, de 1986, de 1991, de 1996 et de 2001 sont utilisés pour étudier le revenu avant impôt dans les RMR.

    Date de diffusion : 2004-11-25

  • Articles et rapports : 11F0019M2001169
    Géographie : Canada
    Description :

    Nous documentons dans le présent rapport l'évolution de la géographie du secteur canadien de la fabrication au cours d'une période de 22 ans (de 1976 à 1997) en examinant les déplacements de l'emploi, et d'autres mesures du changement industriel, entre les différents niveaux de la hiérarchie urbaine-rurale : les villes-centres, les banlieues adjacentes, les villes moyennes, les petites villes et les régions rurales.

    Notre analyse montre que les déplacements les plus spectaculaires de l'emploi dans le secteur de la fabrication se sont produits des villes-centres de grandes régions métropolitaines vers leurs banlieues. La part des régions rurales de l'emploi dans le secteur canadien de la fabrication s'est accrue, ce qui correspond à des tendances observées aux États-Unis. L'augmentation de la part des régions rurales de l'emploi était attribuable à la baisse de celle des petites villes et, dans une moindre mesure, à la diminution de celle également des grandes régions urbaines. L'augmentation des régions rurales de leur part sur ce plan a été particulièrement importante au Québec, où l'emploi s'est éloigné de la région de Montréal. À l'opposé, en Ontario, au cours de la période étudiée seules les régions rurales ont conservé leur part de l'emploi, tandis que la région de Toronto a accru la sienne au niveau provincial. La fortune changeante des régions rurales et urbaines était non pas le résultat de déplacements généraux de l'emploi dans le secteur de la fabrication, mais le résultat net de tendances géographiques divergentes d'une industrie à une autre.

    On mesure aussi le changement à l'intérieur de la hiérarchie urbaine-rurale par les niveaux de salaire et de productivité, la diversité et la volatilité. Par opposition aux États-Unis, les salaires et la productivité au Canada ne baissent pas invariablement, ne suivent pas constamment de façon descendante la hiérarchie urbaine-rurale, des plus grandes villes aux régions les plus rurales du pays. Ce n'est qu'après avoir neutralisé les types d'industries de la fabrication qu'on trouve dans les régions urbaines et rurales qu'il paraît évident que les salaires et que la productivité baissent avec la taille du lieu. Notre analyse montre également qu'au fil du temps la plupart des régions urbaines et rurales se diversifient entre une plus grande variété d'industries de la fabrication et que les déplacements de parts de l'emploi entre les industries, une mesure de l'instabilité économique, se sont accrus modérément pour certaines régions (classifications) urbaines-rurales.

    Date de diffusion : 2001-11-23
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :