Recherche par mot-clé

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

1 facets displayed. 0 facets selected.

Année de publication

1 facets displayed. 1 facets selected.

Géographie

1 facets displayed. 1 facets selected.
Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (4)

Tout (4) ((4 résultats))

  • Articles et rapports : 91F0015M1996002
    Géographie : Canada
    Description :

    L'objet de ce document est de tirer de l'ombre un segment de la société canadienne qui, bien que de faible dimension n'en est pas moins important. Il s'agit de ces personnes qui au recensement sont rangées dans la catégorie des résidents de longue durée en ménages collectifs. En 1991, 440 000 Canadiens faisaient partie de cette population, vivant dans des maisons de santé, des institutions correctionnelles, des maisons de chambre et autres foyers du même genre. Le changement dans la structure par âge et par sexe de la population canadienne a eu pour conséquence un accroissement de leur nombre entre 1971 et 1991 en dépit du fait que les Canadiens et les Canadiennes sont moins enclins, ces derniers temps, à vivre à la plupart des âges en ménages collectifs.

    On a fait une recension des données de provenance autre que le recensement pour plusieurs segments de cette population, particulièrement pour les personnes vivant dans des institutions de santé et les établissements correctionnels. Elles montrent que les résidents de longue durée ne sont, dans chaque cas, qu'une petite fraction d'une population beaucoup plus grande et qui, en moyenne, n'est en contact que brièvement avec l'institution en question. Cette recension permet de conclure que les données de source autre que le recensement peuvent être utiles pour situer dans un contexte l'étude de la population en ménages collectifs, mais que le recensement pour le moment est la seule source d'information pour une vue globale, même si les données collectées sont peu nombreuses et moindres encore que celles qui sont publiées.

    On a utilisé des tableaux spécialement élaborés à partir des recensements de 1971, 1981 et 1991 pour étudier les changements dans la taille et la structure par âge et sexe de cette population, en accordant une attention particulière à trois de ses composantes, les personnes en maison de santé, celles en foyer de service collectifs et celles dans les institutions religieuses. Il existe en effet une différence importante entre les personnes en logements collectifs et celles qui vivent en logements privés dans le fait que les premières, volontairement ou non, ont quitté le monde de la famille. De ce fait le statut matrimonial devient une variable-clef et sert à montrer l'étroite relation qui existe entre le changement de statut matrimonial de la population d'une part et les changements structuraux d'autre part, en particulier la décroissance du nombre des célibataires au profit de celui grandissant des femmes âgées séparées, veuves ou divorcées.

    Date de diffusion : 1996-12-20

  • Articles et rapports : 82-003-X19960022829
    Géographie : Canada
    Description :

    Le cancer du sein est la principale forme de cancer diagnostiqué chez les Canadiennes (si l'on exclut le cancer non mélanique de la peau); il représente en effet 30% environ de tous les nouveaux cas de cancer. Les taux d'incidence commencent à augmenter après l'âge de 30 ans, mais c'est chez les femmes de 60 ans et plus qu'ils sont les plus élevés. Depuis 1969, les taux d'incidence de ce cancer augmentent à un rythme lent mais constant au Canada, la hausse la plus rapide étant là encore observée chez les femmes de 50 ans et plus. Les taux au Canada figurent parmi les plus élevés au monde; le Canada vient ainsi au deuxième rang, n'étant devancé que par les États-Unis. Après des décennies marquées de peu de changements, les taux de mortalité par le cancer du sein pour tous les groupes d'âge combinés ont légèrement diminué depuis 1990. Même si la baisse n'est pas considérable, elle est néanmoins statistiquement significative et en accord avec les diminutions similaires enregistrées au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Australie. Les taux de survie au cancer du sein sont relativement plus favorables que ceux associés à d'autres formes de cancer et, fait peu surprenant, ils sont meilleurs chez les femmes plus jeunes et celles dont le cancer est détecté à un stade précoce. Ces données sont fournies à Statistique Canada par les registres provinciaux et territoriaux du cancer et l'état civil. Les données sur le cancer du sein, qui sont présentées ici, sont tirées du Registre canadien du cancer, du Système national de déclaration des cas de cancer et des données sur la mortalité des statistiques de l'état civil; toutes ces données sont mises à jour par la Division des statistiques sur la santé de Statistique Canada.

    Date de diffusion : 1996-11-18

  • Articles et rapports : 91F0015M1996001
    Géographie : Canada
    Description :

    Cette publication décrit la méthode employée pour projeter la fécondité lors de la préparation des projections de population de 1993 à 2016, par âge et sexe, pour le Canada, les provinces et les territoires. Une nouvelle version du modèle paramétrique basée sur la courbe III de Pearson a été utilisée pour projeter la distribution par âge de la fécondité. Dans ce cas l'utilisation de la courbe de type III présente une amélioration par rapport à celle de la courbe de type I utilisée jusqu'à présent, parce que la courbe de type III, à la fois reflète mieux la distribution par âge des taux de fécondité et les estimés des naissances. Comme les projections appuyées sur la population de 1993 sont les premières à tenir compte du sous dénombrement net du recensement pour estimer la population de base, on a dû recalculer les taux de fécondité par âge avec des dénominateurs corrigés. Il en est résulté, pour toute la série de 1971 à 1993, des taux plus faibles et par conséquent des indices synthétiques également plus faibles. Les trois jeux d'hypothèses et de projections ont pris en considération les nouveaux taux.

    On souhaite que cette publication procure une information valide en ce qui concerne les aspects techniques et analytiques du modèle de projection utilisé actuellement. Des discussions sur les niveaux actuels et futurs des schémas de fécondité pour le pays, les provinces et les territoires sont également offerts au lecteur.

    Date de diffusion : 1996-08-02

  • Articles et rapports : 82-003-X19960033017
    Géographie : Canada
    Description :

    Le nombre d'enfants que les Canadiennes mettront au monde durant leur vie a diminué entre 1974 et 1994. Cette baisse de la fécondité signifie que le nombre annuel de naissances vivantes n'a augmenté que légèrement durant cette période, même si elle correspond aux âges les plus féconds des générations d'après-guerre. Soucieuses de parfaire leur éducation et de trouver un emploi au sein de la population active, les femmes ont en effet remis à plus tard leurs projets d'avoir un enfant. C'est pourquoi l'âge moyen des femmes qui accouchent a augmenté et près du tiers des femmes de plus de 30 ans qui donnent naissance à un enfant sont mères pour la premièere fois. En fondant une famille à un âge plus avancé, les femmes ont tendance à avoir moins d'enfants. Par ailleurs, plus du quart des naissances surviennent en dehors des liens du mariage, ce qui s'explique principalement par un nombre croissant d'unions libres. Par le biais des données des registres provinciaux et territoriaux de l'état civil, le présent article examine les tendances nationales, provinciales et territoriales, entre 1974 à 1994, en ce qui a trait aux naissances et à la fécondité.

    Date de diffusion : 1996-03-13
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (4)

Analyses (4) ((4 résultats))

  • Articles et rapports : 91F0015M1996002
    Géographie : Canada
    Description :

    L'objet de ce document est de tirer de l'ombre un segment de la société canadienne qui, bien que de faible dimension n'en est pas moins important. Il s'agit de ces personnes qui au recensement sont rangées dans la catégorie des résidents de longue durée en ménages collectifs. En 1991, 440 000 Canadiens faisaient partie de cette population, vivant dans des maisons de santé, des institutions correctionnelles, des maisons de chambre et autres foyers du même genre. Le changement dans la structure par âge et par sexe de la population canadienne a eu pour conséquence un accroissement de leur nombre entre 1971 et 1991 en dépit du fait que les Canadiens et les Canadiennes sont moins enclins, ces derniers temps, à vivre à la plupart des âges en ménages collectifs.

    On a fait une recension des données de provenance autre que le recensement pour plusieurs segments de cette population, particulièrement pour les personnes vivant dans des institutions de santé et les établissements correctionnels. Elles montrent que les résidents de longue durée ne sont, dans chaque cas, qu'une petite fraction d'une population beaucoup plus grande et qui, en moyenne, n'est en contact que brièvement avec l'institution en question. Cette recension permet de conclure que les données de source autre que le recensement peuvent être utiles pour situer dans un contexte l'étude de la population en ménages collectifs, mais que le recensement pour le moment est la seule source d'information pour une vue globale, même si les données collectées sont peu nombreuses et moindres encore que celles qui sont publiées.

    On a utilisé des tableaux spécialement élaborés à partir des recensements de 1971, 1981 et 1991 pour étudier les changements dans la taille et la structure par âge et sexe de cette population, en accordant une attention particulière à trois de ses composantes, les personnes en maison de santé, celles en foyer de service collectifs et celles dans les institutions religieuses. Il existe en effet une différence importante entre les personnes en logements collectifs et celles qui vivent en logements privés dans le fait que les premières, volontairement ou non, ont quitté le monde de la famille. De ce fait le statut matrimonial devient une variable-clef et sert à montrer l'étroite relation qui existe entre le changement de statut matrimonial de la population d'une part et les changements structuraux d'autre part, en particulier la décroissance du nombre des célibataires au profit de celui grandissant des femmes âgées séparées, veuves ou divorcées.

    Date de diffusion : 1996-12-20

  • Articles et rapports : 82-003-X19960022829
    Géographie : Canada
    Description :

    Le cancer du sein est la principale forme de cancer diagnostiqué chez les Canadiennes (si l'on exclut le cancer non mélanique de la peau); il représente en effet 30% environ de tous les nouveaux cas de cancer. Les taux d'incidence commencent à augmenter après l'âge de 30 ans, mais c'est chez les femmes de 60 ans et plus qu'ils sont les plus élevés. Depuis 1969, les taux d'incidence de ce cancer augmentent à un rythme lent mais constant au Canada, la hausse la plus rapide étant là encore observée chez les femmes de 50 ans et plus. Les taux au Canada figurent parmi les plus élevés au monde; le Canada vient ainsi au deuxième rang, n'étant devancé que par les États-Unis. Après des décennies marquées de peu de changements, les taux de mortalité par le cancer du sein pour tous les groupes d'âge combinés ont légèrement diminué depuis 1990. Même si la baisse n'est pas considérable, elle est néanmoins statistiquement significative et en accord avec les diminutions similaires enregistrées au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Australie. Les taux de survie au cancer du sein sont relativement plus favorables que ceux associés à d'autres formes de cancer et, fait peu surprenant, ils sont meilleurs chez les femmes plus jeunes et celles dont le cancer est détecté à un stade précoce. Ces données sont fournies à Statistique Canada par les registres provinciaux et territoriaux du cancer et l'état civil. Les données sur le cancer du sein, qui sont présentées ici, sont tirées du Registre canadien du cancer, du Système national de déclaration des cas de cancer et des données sur la mortalité des statistiques de l'état civil; toutes ces données sont mises à jour par la Division des statistiques sur la santé de Statistique Canada.

    Date de diffusion : 1996-11-18

  • Articles et rapports : 91F0015M1996001
    Géographie : Canada
    Description :

    Cette publication décrit la méthode employée pour projeter la fécondité lors de la préparation des projections de population de 1993 à 2016, par âge et sexe, pour le Canada, les provinces et les territoires. Une nouvelle version du modèle paramétrique basée sur la courbe III de Pearson a été utilisée pour projeter la distribution par âge de la fécondité. Dans ce cas l'utilisation de la courbe de type III présente une amélioration par rapport à celle de la courbe de type I utilisée jusqu'à présent, parce que la courbe de type III, à la fois reflète mieux la distribution par âge des taux de fécondité et les estimés des naissances. Comme les projections appuyées sur la population de 1993 sont les premières à tenir compte du sous dénombrement net du recensement pour estimer la population de base, on a dû recalculer les taux de fécondité par âge avec des dénominateurs corrigés. Il en est résulté, pour toute la série de 1971 à 1993, des taux plus faibles et par conséquent des indices synthétiques également plus faibles. Les trois jeux d'hypothèses et de projections ont pris en considération les nouveaux taux.

    On souhaite que cette publication procure une information valide en ce qui concerne les aspects techniques et analytiques du modèle de projection utilisé actuellement. Des discussions sur les niveaux actuels et futurs des schémas de fécondité pour le pays, les provinces et les territoires sont également offerts au lecteur.

    Date de diffusion : 1996-08-02

  • Articles et rapports : 82-003-X19960033017
    Géographie : Canada
    Description :

    Le nombre d'enfants que les Canadiennes mettront au monde durant leur vie a diminué entre 1974 et 1994. Cette baisse de la fécondité signifie que le nombre annuel de naissances vivantes n'a augmenté que légèrement durant cette période, même si elle correspond aux âges les plus féconds des générations d'après-guerre. Soucieuses de parfaire leur éducation et de trouver un emploi au sein de la population active, les femmes ont en effet remis à plus tard leurs projets d'avoir un enfant. C'est pourquoi l'âge moyen des femmes qui accouchent a augmenté et près du tiers des femmes de plus de 30 ans qui donnent naissance à un enfant sont mères pour la premièere fois. En fondant une famille à un âge plus avancé, les femmes ont tendance à avoir moins d'enfants. Par ailleurs, plus du quart des naissances surviennent en dehors des liens du mariage, ce qui s'explique principalement par un nombre croissant d'unions libres. Par le biais des données des registres provinciaux et territoriaux de l'état civil, le présent article examine les tendances nationales, provinciales et territoriales, entre 1974 à 1994, en ce qui a trait aux naissances et à la fécondité.

    Date de diffusion : 1996-03-13
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :