Recherche par mot-clé

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

1 facets displayed. 0 facets selected.

Année de publication

1 facets displayed. 1 facets selected.

Géographie

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entries

Résultats

Tout (1)

Tout (1) ((1 résultat))

  • Revues et périodiques : 51-502-X
    Géographie : Région métropolitaine de recensement
    Description :

    Les mouvements du trafic aérien passagers étaient à peu près les mêmes en 1963 à Calgary et à Edmonton, mais depuis lors, le marché de Calgary a largement dépassé en croissance celui d'Edmonton. L'examen des causes de la croissance de ces deux marchés de l'aviation se ramène souvent à un débat sur un marché divisé de l'aviation avec deux aéroports (Edmonton), et non pas un seul comme chez le principal concurrent (Calgary). On a souvent donné à entendre que, si les vols pouvaient être regroupés à un de leurs deux aéroports, on cesserait de perdre de sa « part de marché » au profit de l'aéroport concurrent.

    L'analyse porte plus particulièrement sur les grandes variables socio-économiques qui sont utilisées pour établir les prévisions du trafic passagers afin de déterminer si ces facteurs contribuent à expliquer les différences de l'évolution de croissance. La taille de la population ne semble pas devoir expliquer les différences. Le revenu pourrait être un facteur explicatif étant donné la plus grande concentration de revenus supérieurs à Calgary. La population immigrante s'est accrue plus rapidement à Calgary qu'à Edmonton depuis dix ans et la migration nette vers Calgary de partout au Canada a aussi été plus importante--il y a un double effet de stimulation. Pour ce qui est de l'activité économique comme facteur de stimulation de l'aviation, Calgary l'a récemment emporté sur Edmonton pour la valeur des permis de construire, l'emploi à plein temps et l'effectif des sièges sociaux. Les variables socio-économiques favorisent Calgary, plus particulièrement ces dernières années, mais on constate que la décroissance relative du trafic passagers s'est faite plus lente à Edmonton après le déplacement de la plupart des vols commerciaux de l'aéroport City Centre à l'aéroport international. C'est peut-être la confirmation qu'Edmonton perdait de son trafic passagers au profit de Calgary avant le regroupement à l'aéroport international.

    Date de diffusion : 2004-05-12
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (1)

Analyses (1) ((1 résultat))

  • Revues et périodiques : 51-502-X
    Géographie : Région métropolitaine de recensement
    Description :

    Les mouvements du trafic aérien passagers étaient à peu près les mêmes en 1963 à Calgary et à Edmonton, mais depuis lors, le marché de Calgary a largement dépassé en croissance celui d'Edmonton. L'examen des causes de la croissance de ces deux marchés de l'aviation se ramène souvent à un débat sur un marché divisé de l'aviation avec deux aéroports (Edmonton), et non pas un seul comme chez le principal concurrent (Calgary). On a souvent donné à entendre que, si les vols pouvaient être regroupés à un de leurs deux aéroports, on cesserait de perdre de sa « part de marché » au profit de l'aéroport concurrent.

    L'analyse porte plus particulièrement sur les grandes variables socio-économiques qui sont utilisées pour établir les prévisions du trafic passagers afin de déterminer si ces facteurs contribuent à expliquer les différences de l'évolution de croissance. La taille de la population ne semble pas devoir expliquer les différences. Le revenu pourrait être un facteur explicatif étant donné la plus grande concentration de revenus supérieurs à Calgary. La population immigrante s'est accrue plus rapidement à Calgary qu'à Edmonton depuis dix ans et la migration nette vers Calgary de partout au Canada a aussi été plus importante--il y a un double effet de stimulation. Pour ce qui est de l'activité économique comme facteur de stimulation de l'aviation, Calgary l'a récemment emporté sur Edmonton pour la valeur des permis de construire, l'emploi à plein temps et l'effectif des sièges sociaux. Les variables socio-économiques favorisent Calgary, plus particulièrement ces dernières années, mais on constate que la décroissance relative du trafic passagers s'est faite plus lente à Edmonton après le déplacement de la plupart des vols commerciaux de l'aéroport City Centre à l'aéroport international. C'est peut-être la confirmation qu'Edmonton perdait de son trafic passagers au profit de Calgary avant le regroupement à l'aéroport international.

    Date de diffusion : 2004-05-12
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :