Recherche par mot-clé

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

1 facets displayed. 0 facets selected.

Année de publication

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (1)

Tout (1) ((1 résultat))

  • Articles et rapports : 11F0024M20040007452
    Description :

    Ce rapport examine le revenu et le faible revenu dans les régions métropolitaines de recensement entre 1980 et 2000. On y évalue la situation des familles ainsi que celle des quartiers dans lesquels celles-ci vivent. La situation des nouveaux immigrants, de même que celles des Autochtones et des membres des familles monoparentales est également évaluée.

    Au cours de la période de 1980 à 2000, le revenu médian avant impôt s'est accru dans l'ensemble des régions métropolitaines de recensement (RMR) du Canada. Le revenu a augmenté aux deux extrémités de la répartition des revenus, mais a augmenté plus rapidement au sommet. Dans presque toutes les villes, le revenu s'est accru plus rapidement dans les quartiers à revenu élevé (mesurés à l'échelon des secteurs de recensement) que dans les quartiers à plus faible revenu. La fréquence du faible revenu était similaire en 1980 et en 2000, mais la composition démographique du faible revenu a changé, dans la mesure où les taux de faible revenu ont augmenté parmi certains groupes « à risque » et aussi parce que certains changements démographiques ont eu lieu dans les RMR.

    En 2000, les nouveaux immigrants constituaient une plus grande partie de la population à faible revenu et une plus grande part des résidents de quartiers à faible revenu qu'en 1980. Chez les nouveaux immigrants, le taux de faible revenu était beaucoup plus élevé en 2000 qu'en 1980. En 2000, la population autochtone et les personnes vivant dans une famille monoparentale affichaient un taux de faible revenu plus élevé que les autres groupes et étaient davantage représentés dans les quartiers à faible revenu. La part de revenu que les familles à faible revenu ont reçu sous forme de transferts gouvernementaux a aussi augmenté au cours de cette période. L'emplacement des quartiers à faible revenu a changé dans certaines RMR, en raison d'une baisse des quartiers à faible revenu au centre-ville et d'une hausse des quartiers à faible revenu dans les banlieues.

    Dans ce rapport, les recensements de 1981, de 1986, de 1991, de 1996 et de 2001 sont utilisés pour étudier le revenu avant impôt dans les RMR.

    Date de diffusion : 2004-11-25
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (1)

Analyses (1) ((1 résultat))

  • Articles et rapports : 11F0024M20040007452
    Description :

    Ce rapport examine le revenu et le faible revenu dans les régions métropolitaines de recensement entre 1980 et 2000. On y évalue la situation des familles ainsi que celle des quartiers dans lesquels celles-ci vivent. La situation des nouveaux immigrants, de même que celles des Autochtones et des membres des familles monoparentales est également évaluée.

    Au cours de la période de 1980 à 2000, le revenu médian avant impôt s'est accru dans l'ensemble des régions métropolitaines de recensement (RMR) du Canada. Le revenu a augmenté aux deux extrémités de la répartition des revenus, mais a augmenté plus rapidement au sommet. Dans presque toutes les villes, le revenu s'est accru plus rapidement dans les quartiers à revenu élevé (mesurés à l'échelon des secteurs de recensement) que dans les quartiers à plus faible revenu. La fréquence du faible revenu était similaire en 1980 et en 2000, mais la composition démographique du faible revenu a changé, dans la mesure où les taux de faible revenu ont augmenté parmi certains groupes « à risque » et aussi parce que certains changements démographiques ont eu lieu dans les RMR.

    En 2000, les nouveaux immigrants constituaient une plus grande partie de la population à faible revenu et une plus grande part des résidents de quartiers à faible revenu qu'en 1980. Chez les nouveaux immigrants, le taux de faible revenu était beaucoup plus élevé en 2000 qu'en 1980. En 2000, la population autochtone et les personnes vivant dans une famille monoparentale affichaient un taux de faible revenu plus élevé que les autres groupes et étaient davantage représentés dans les quartiers à faible revenu. La part de revenu que les familles à faible revenu ont reçu sous forme de transferts gouvernementaux a aussi augmenté au cours de cette période. L'emplacement des quartiers à faible revenu a changé dans certaines RMR, en raison d'une baisse des quartiers à faible revenu au centre-ville et d'une hausse des quartiers à faible revenu dans les banlieues.

    Dans ce rapport, les recensements de 1981, de 1986, de 1991, de 1996 et de 2001 sont utilisés pour étudier le revenu avant impôt dans les RMR.

    Date de diffusion : 2004-11-25
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :