Recherche par mot-clé

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

1 facets displayed. 1 facets selected.

Année de publication

5 facets displayed. 0 facets selected.

Géographie

1 facets displayed. 0 facets selected.

Contenu

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (6)

Tout (6) ((6 résultats))

  • Articles et rapports : 11F0019M2016380
    Description :

    Chaque année, des milliers de travailleurs perdent leur emploi dans de nombreux pays industrialisés (OCDE, 2013). Lorsqu’ils perdent leur emploi, les travailleurs déplacés peuvent choisir de retourner aux études pour réintégrer plus facilement la population active. Les pertes d’emploi dans un marché du travail local donné peuvent aussi inciter les travailleurs qui n’ont pas encore été mis à pied à s’inscrire, à titre préventif, dans des établissements postsecondaires (PS). En combinant des microdonnées et des données regroupées, la présente étude examine ces deux aspects du rapport entre les mises à pied et les inscriptions aux études PS pour la période allant de 2001 à 2011.

    Date de diffusion : 2016-07-19

  • Articles et rapports : 11F0019M2001155
    Géographie : Canada
    Description :

    Cette étude chercher à vérifier si les tendances émergentes et celles déjà bien visibles du marché du travail des années 90 se sont inversées sous la pression de la robuste croissance économique de 1997-1999. Plus particulièrement, elle analyse la montée spectaculaire du travail indépendant, les tendances de la stabilité de l'emploi et le faible taux d'emploi des jeunes dans les années 90. La solide croissance économique de 1997-1999 ne semble pas avoir ralenti la progression du travail indépendant, ni ébranlé la stabilité de l'emploi, ni propulsé les taux d'emploi des jeunes. Pour le travail indépendant, cela amène à conclure que la progression observée dans les années 90 n'était pas d'abord et avant tout le fait d'un relâchement de la demande de main-d'oeuvre qui aurait forcé les travailleurs à créer leur propre emploi. La stabilité de l'emploi a augmenté pendant une bonne partie des années 90, sous la poussée d'un faible taux de cessation volontaire, associé à une faible embauche. Les meilleures données actuellement disponibles révèlent que les taux de cessation volontaire en particulier sont demeurés relativement bas (compte tenu du stade d'avancement du cycle économique), et que la durée de conservation des emplois est demeurée élevée. Il y a peu d'indices de détérioration de la stabilité de l'emploi chez les travailleurs rémunérés dans les années 90. Le retard qu'ont pu accuser les taux d'emploi des jeunes vient dans une large mesure de la plus grande propension des jeunes à demeurer aux études. Les étudiants ont un taux d'emploi moins élevé et, lorsque les jeunes commencent à former une plus grande proportion des travailleurs, le taux d'emploi d'ensemble pour les jeunes diminue. Cette propension des jeunes à demeurer aux études n'a pas diminué en 1997-1999, si bien que les taux d'emploi des jeunes demeurent faibles, comparativement au passé.

    Date de diffusion : 2001-04-04

  • Articles et rapports : 81-003-X19990035008
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans ce document, on examine les données empiriques disponibles se rapportant aux pertes de travailleurs du savoir du Canada au profit des États-Unis (exode des cerveaux) et de l'arrivée de travailleurs du savoir au Canada en provenance du reste du monde (afflux des cerveaux).

    Date de diffusion : 2000-05-24

  • Articles et rapports : 11F0019M2000148
    Géographie : Canada
    Description :

    Nous avons généralement l'impression que le marché du travail des années 1990 a été unique. Il a été caractérisé par des notions comme « rationalisation », « révolution technologique », « économie fondée sur le savoir », « plus grande instabilité d'emploi », etc. Nous fournissons dans le présent document un aperçu détaillé du rendement du marché du travail pendant les années 1990, ainsi qu'une analyse de la façon dont il a dévié par rapport à celui des années 1980. Nous examinons ensuite si les faits qui se sont produits sont conformes à un grand nombre de croyances et d'explications courantes. Le document est axé a) sur les résultats au niveau macro-économique, et b) sur les résultats répartis. Dans les résultats macro-économiques, nous traitons des sujets suivants : la nature du travail a-t-elle changé radicalement pendant les années 1990? y a-t-il eu un effet de crémaillère soutenu du chômage? avons-nous été témoins d'une hausse de l'instabilité d'emploi et d'une augmentation des mises à pied? la rationalisation dans les entreprises a-t-elle progressé pendant les années 1990? pourquoi y a-t-il eu un ralentissement de la croissance du revenu par habitant pendant les années 1990? pour un travailleur ayant un certain capital humain, y a-t-il eu une détérioration des résultats sur le marché du travail?

    Les résultats répartis ont retenu une bonne partie de l'attention sur le marché du travail pendant les années 1980 et 1990 - qui gagne et qui perd. Les résultats répartis du marché du travail pendant les années 1990 qui sont traités dans le document comprennent entre autres les suivants : les résultats pour les hommes et pour les femmes; les changements dans les gains relatifs des personnes très instruites et l'inégalité salariale; les tendances dans le taux de faible revenu; les nouveaux résultats obtenus par de récents entrants sur le marché du travail, y compris les jeunes et les immigrants; et la mesure dans laquelle les changements technologiques jouent un rôle important dans ces résultats.

    Le document se termine par un examen du rendement global du marché du travail pendant les années 1990 comparativement à celui des années 1980.

    Date de diffusion : 2000-05-04

  • Articles et rapports : 11F0019M1999132
    Géographie : Canada
    Description :

    La pauvreté chez les enfants est un problème auquel le gouvernement accorde la priorité. Pour réduire le taux de faible revenu chez les enfants, il faut soit diminuer le nombre d'enfants qui entrent dans la situation de faible revenu, soit accroître le nombre de ceux qui en sortent. Mais quels sont les facteurs qui influent sur de tels mouvements? La majorité des analystes invoqueront d'emblée les pertes d'emploi chez les parents. Cependant, de toute évidence, les divorces et les remariages peuvent aussi jouer un rôle à cet égard. Pour pouvoir influencer de façon utile les mouvements, il faut posséder une certaine compréhension des forces qui agissent sur eux. L'objet du présent document est de déterminer dans quelle mesure les mouvements des enfants sont le fait (1) de changements dans la situation familiale des parents ou (2) de changements dans la situation d'un parent sur le marché du travail (perte ou obtention d'un emploi, changements dans les heures de travail ou la rémunération, etc.). Nous avons constaté qu'un divorce ou un mariage peut avoir une énorme incidence sur la probabilité qu'un enfant en particulier entre dans la situation de faible revenu ou en sorte. Au niveau individuel, les changements dans la composition de la famille (quand il s'en produit) ont un effet plus marqué que les changements dans la situation des parents sur le marché du travail. Cependant, les premiers sont relativement peu fréquents en comparaison des derniers. Les parents sont beaucoup plus susceptibles de perdre ou de décrocher un emploi et de connaître des modifications de leurs heures de travail ou de leur rémunération que de se marier ou de divorcer. Lorsque nous tenons compte de cela, nous constatons que, dans l'ensemble, les mouvements des enfants dans la situation de faible revenu et en dehors de celle-ci sont attribuables, dans des proportions à peu près égales, aux changements dans la compositions de la famille et aux changements dans la rémunération et les heures de travail.

    Date de diffusion : 1999-04-21

  • Articles et rapports : 75-001-X199100378
    Géographie : Canada
    Description :

    L'article fait ressortir les différences entre les grandes et petites entreprises au niveau de la syndicalisation, de la participation à des régimes de retraite, des risques de mises à pied et des salaires.

    Date de diffusion : 1991-09-05
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (6)

Analyses (6) ((6 résultats))

  • Articles et rapports : 11F0019M2016380
    Description :

    Chaque année, des milliers de travailleurs perdent leur emploi dans de nombreux pays industrialisés (OCDE, 2013). Lorsqu’ils perdent leur emploi, les travailleurs déplacés peuvent choisir de retourner aux études pour réintégrer plus facilement la population active. Les pertes d’emploi dans un marché du travail local donné peuvent aussi inciter les travailleurs qui n’ont pas encore été mis à pied à s’inscrire, à titre préventif, dans des établissements postsecondaires (PS). En combinant des microdonnées et des données regroupées, la présente étude examine ces deux aspects du rapport entre les mises à pied et les inscriptions aux études PS pour la période allant de 2001 à 2011.

    Date de diffusion : 2016-07-19

  • Articles et rapports : 11F0019M2001155
    Géographie : Canada
    Description :

    Cette étude chercher à vérifier si les tendances émergentes et celles déjà bien visibles du marché du travail des années 90 se sont inversées sous la pression de la robuste croissance économique de 1997-1999. Plus particulièrement, elle analyse la montée spectaculaire du travail indépendant, les tendances de la stabilité de l'emploi et le faible taux d'emploi des jeunes dans les années 90. La solide croissance économique de 1997-1999 ne semble pas avoir ralenti la progression du travail indépendant, ni ébranlé la stabilité de l'emploi, ni propulsé les taux d'emploi des jeunes. Pour le travail indépendant, cela amène à conclure que la progression observée dans les années 90 n'était pas d'abord et avant tout le fait d'un relâchement de la demande de main-d'oeuvre qui aurait forcé les travailleurs à créer leur propre emploi. La stabilité de l'emploi a augmenté pendant une bonne partie des années 90, sous la poussée d'un faible taux de cessation volontaire, associé à une faible embauche. Les meilleures données actuellement disponibles révèlent que les taux de cessation volontaire en particulier sont demeurés relativement bas (compte tenu du stade d'avancement du cycle économique), et que la durée de conservation des emplois est demeurée élevée. Il y a peu d'indices de détérioration de la stabilité de l'emploi chez les travailleurs rémunérés dans les années 90. Le retard qu'ont pu accuser les taux d'emploi des jeunes vient dans une large mesure de la plus grande propension des jeunes à demeurer aux études. Les étudiants ont un taux d'emploi moins élevé et, lorsque les jeunes commencent à former une plus grande proportion des travailleurs, le taux d'emploi d'ensemble pour les jeunes diminue. Cette propension des jeunes à demeurer aux études n'a pas diminué en 1997-1999, si bien que les taux d'emploi des jeunes demeurent faibles, comparativement au passé.

    Date de diffusion : 2001-04-04

  • Articles et rapports : 81-003-X19990035008
    Géographie : Canada
    Description :

    Dans ce document, on examine les données empiriques disponibles se rapportant aux pertes de travailleurs du savoir du Canada au profit des États-Unis (exode des cerveaux) et de l'arrivée de travailleurs du savoir au Canada en provenance du reste du monde (afflux des cerveaux).

    Date de diffusion : 2000-05-24

  • Articles et rapports : 11F0019M2000148
    Géographie : Canada
    Description :

    Nous avons généralement l'impression que le marché du travail des années 1990 a été unique. Il a été caractérisé par des notions comme « rationalisation », « révolution technologique », « économie fondée sur le savoir », « plus grande instabilité d'emploi », etc. Nous fournissons dans le présent document un aperçu détaillé du rendement du marché du travail pendant les années 1990, ainsi qu'une analyse de la façon dont il a dévié par rapport à celui des années 1980. Nous examinons ensuite si les faits qui se sont produits sont conformes à un grand nombre de croyances et d'explications courantes. Le document est axé a) sur les résultats au niveau macro-économique, et b) sur les résultats répartis. Dans les résultats macro-économiques, nous traitons des sujets suivants : la nature du travail a-t-elle changé radicalement pendant les années 1990? y a-t-il eu un effet de crémaillère soutenu du chômage? avons-nous été témoins d'une hausse de l'instabilité d'emploi et d'une augmentation des mises à pied? la rationalisation dans les entreprises a-t-elle progressé pendant les années 1990? pourquoi y a-t-il eu un ralentissement de la croissance du revenu par habitant pendant les années 1990? pour un travailleur ayant un certain capital humain, y a-t-il eu une détérioration des résultats sur le marché du travail?

    Les résultats répartis ont retenu une bonne partie de l'attention sur le marché du travail pendant les années 1980 et 1990 - qui gagne et qui perd. Les résultats répartis du marché du travail pendant les années 1990 qui sont traités dans le document comprennent entre autres les suivants : les résultats pour les hommes et pour les femmes; les changements dans les gains relatifs des personnes très instruites et l'inégalité salariale; les tendances dans le taux de faible revenu; les nouveaux résultats obtenus par de récents entrants sur le marché du travail, y compris les jeunes et les immigrants; et la mesure dans laquelle les changements technologiques jouent un rôle important dans ces résultats.

    Le document se termine par un examen du rendement global du marché du travail pendant les années 1990 comparativement à celui des années 1980.

    Date de diffusion : 2000-05-04

  • Articles et rapports : 11F0019M1999132
    Géographie : Canada
    Description :

    La pauvreté chez les enfants est un problème auquel le gouvernement accorde la priorité. Pour réduire le taux de faible revenu chez les enfants, il faut soit diminuer le nombre d'enfants qui entrent dans la situation de faible revenu, soit accroître le nombre de ceux qui en sortent. Mais quels sont les facteurs qui influent sur de tels mouvements? La majorité des analystes invoqueront d'emblée les pertes d'emploi chez les parents. Cependant, de toute évidence, les divorces et les remariages peuvent aussi jouer un rôle à cet égard. Pour pouvoir influencer de façon utile les mouvements, il faut posséder une certaine compréhension des forces qui agissent sur eux. L'objet du présent document est de déterminer dans quelle mesure les mouvements des enfants sont le fait (1) de changements dans la situation familiale des parents ou (2) de changements dans la situation d'un parent sur le marché du travail (perte ou obtention d'un emploi, changements dans les heures de travail ou la rémunération, etc.). Nous avons constaté qu'un divorce ou un mariage peut avoir une énorme incidence sur la probabilité qu'un enfant en particulier entre dans la situation de faible revenu ou en sorte. Au niveau individuel, les changements dans la composition de la famille (quand il s'en produit) ont un effet plus marqué que les changements dans la situation des parents sur le marché du travail. Cependant, les premiers sont relativement peu fréquents en comparaison des derniers. Les parents sont beaucoup plus susceptibles de perdre ou de décrocher un emploi et de connaître des modifications de leurs heures de travail ou de leur rémunération que de se marier ou de divorcer. Lorsque nous tenons compte de cela, nous constatons que, dans l'ensemble, les mouvements des enfants dans la situation de faible revenu et en dehors de celle-ci sont attribuables, dans des proportions à peu près égales, aux changements dans la compositions de la famille et aux changements dans la rémunération et les heures de travail.

    Date de diffusion : 1999-04-21

  • Articles et rapports : 75-001-X199100378
    Géographie : Canada
    Description :

    L'article fait ressortir les différences entre les grandes et petites entreprises au niveau de la syndicalisation, de la participation à des régimes de retraite, des risques de mises à pied et des salaires.

    Date de diffusion : 1991-09-05
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :