Recherche par mot-clé

Filtrer les résultats par

Aide à la recherche
Currently selected filters that can be removed

Mot(s)-clé(s)

Type

1 facets displayed. 0 facets selected.

Année de publication

5 facets displayed. 0 facets selected.

Géographie

1 facets displayed. 0 facets selected.

Contenu

1 facets displayed. 0 facets selected.
Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (6)

Tout (6) ((6 résultats))

  • Articles et rapports : 18-001-X2017002
    Description :

    Ce document de travail décrit la méthodologie utilisée pour mesurer l’éloignement à l’échelon de la collectivité. La méthode tient compte de résultats de travaux récents sur le sujet et tire avantage de nouvelles possibilités de calcul découlant de l’intégration de statistiques officielles avec des données provenant de sources statistiques non officielles. L’approche adoptée pour le calcul prend en compte de multiples points d’accès aux services. De plus, elle établit un continuum englobant des collectivités dont les infrastructures de transport et le degré d’accès diffèrent, tout en conservant l’information sur les infrastructures de transport des collectivités dans la base de données. Le document présente également une méthode d’ajout de mesures de l’accessibilité à certains services ainsi qu’un exemple du calcul des mesures de l’accessibilité.

    Date de diffusion : 2017-05-09

  • Articles et rapports : 11-010-X200800410559
    Géographie : Canada
    Description :

    Malgré la turbulence sur les marchés financiers et un ralentissement aux États-Unis, la croissance a été remarquablement stable au Canada en 2007. Il s'agit de la conséquence de l'essor continu dans le secteur des ressources et de la poussée que le dollar canadien en hausse a exercée sur les dépenses au pays.

    Date de diffusion : 2008-04-10

  • Articles et rapports : 11F0019M2000143
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document est consacré à un examen des différences entre les établissements innovateurs et les établissements non innovateurs dans les branches des services aux entreprises. Il est axé sur les petits établissements qui fournissent des facteurs techniques essentiels à d'autres entreprises : les établissements des branches des services informatiques et des services connexes, des services de génie et des autres services scientifiques et techniques.

    L'analyse débute par un examen de l'incidence de l'innovation au sein de la population des petites entreprises. Quarante pour cent des petites entreprises déclarent implanter (ou introduire) de nouveaux produits ou procédés ou de nouvelles formes d'organisation ou des produits, des procédés ou des formes d'organisation améliorées. Parmi ces entreprises, l'innovation en produits domine par rapport à l'innovation en procédés ou au changement organisationnel. Une majorité de ces établissements laisse voir, en implantant régulièrement des innovations, un engagement permanent en faveur de programmes d'innovation. À l'opposé, les entreprises qui n'implantent pas de nouveaux produits ou procédés ou de nouvelles méthodes d'organisation ou des produits, des procédés ou des méthodes d'organisation améliorées fournissent peu de preuves à l'appui d'activités d'innovation.

    Le présent document porte ensuite sur un examen des différences au niveau de l'intensité stratégique entre les entreprises innovatrices et les entreprises non innovatrices. Les innovateurs attachent plus d'importance à la gestion financière et à l'acquisition de capital. Les innovateurs mettent aussi davantage l'accent sur le recrutement de personnel qualifié et sur la promotion d'une rémunération comportant des incitatifs. Ces distinctions sont sensées; parmi les petites entreprises des branches effectuant beaucoup de R-D, le financement et les compétences des ressources humaines jouent un rôle crucial à l'intérieur du processus d'innovation.

    La dernière section du présent document est consacrée à un examen visant à déterminer si les obstacles à l'innovation diffèrent entre les innovateurs et les non-innovateurs. Les innovateurs sont plus susceptibles de déclarer des difficultés reliées à la réussite sur le marché, à l'imitation (ou à la copie) et aux restrictions en matière de compétences. Les preuves d'apprentissage par l'action sont plus évidentes dans un cadre multidimensionnel. La probabilité de se heurter à des obstacles reliés aux risques et à des restrictions en matière de ressources est plus élevée à l'intérieur des établissements qui s'engagent dans la R-D et qui ont recours à des droits de propriété intellectuelle, deux éléments clés du processus d'innovation. Bien des obstacles à l'innovation sont également plus évidents pour les entreprises qui insistent sur les stratégies de financement, de marketing, de production ou en matière de ressources humaines.

    Date de diffusion : 2000-01-25

  • Articles et rapports : 61F0019X19990015580
    Géographie : Canada
    Description :

    Le transport maritime international, surtout celui des conteneurs, est une industrie très compétitive. Les compagnies de transport maritime essaient aujourd'hui constamment d'accroître leur productivité en réduisant leurs coûts et en attirant le plus gros volume de conteneurs. En réaction à la montée inexorable des taux de transport des conteneurs, les compagnies sont amenées à accroître leurs économies d'échelle. Elles espérent réaliser ces économies grâce à l'augmentation de l'efficacité au moment de ces escales. L'augmentation de la jauge des navires et les demandes de la clientèle en faveur d'un service fréquent incitent les compagnies à conclure des alliances originales et des accords de mise en commun pour maximiser l'utilisation de cette capacité plus élevée.

    Date de diffusion : 1999-02-25

  • Articles et rapports : 61F0057M1998002
    Description :

    L'an 2000 approche rapidement et, avec lui, la possibilité de perturbations majeures des activités des entreprises si les systèmes informatiques ne sont pas capables de gérer convenablement le changement de date entre le 31 décembre 1999 et le premier janvier 2000. Le Groupe de travail de l'an 2000 a parrainé une première enquête en octobre 1997, dans le but d'évaluer la préparation des entreprises canadiennes en prévision du problème informatique du millénaire. Cette enquête a révélé que 91 % des entreprises connaissaient le problème, mais que seules 45 % avaient pris des mesures pour y faire face, 9 % seulement s'étant dotées d'un plan d'action officiel pour essayer de le régler.

    En se fondant sur ces résultats, le groupe de travail a mis en oeuvre une stratégie nationale de communication dans le but d'améliorer la sensibilisation au bogue de l'an 2000 et fait ensuite une enquête de suivi en mai 1998. D'après les résultats de cette étude, pratiquement toutes les entreprises sont au courant du changement de date et 70 % d'entre elles ont pris des mesures en conséquence. Le pourcentage de celles qui se sont dotées d'un plan officiel a augmenté à 18 %.

    Ce rapport présente une analyse descriptive des résultats de l'enquête de suivi et nous réévaluonsles coûts, tant du point de vue financier que de celui des ressources humaines, pour déterminer quels sont les systèmes non compatibles et faire les corrections nécessaires. Le rapport présente également les résultats quant à l'échéancier des entreprises en prévision de l'an 2000. Enfin, il contient des graphiques et des tableaux détaillés montrant les résultats de l'enquête dans différents secteurs industriels et selon la taille des entreprises.

    Date de diffusion : 1998-10-02

  • Articles et rapports : 61F0057M1998001
    Description :

    L'Enquête sur la préparation des entreprises canadiennes à l'an 2000 a été réalisée par Statistique Canada au nom du Groupe de travail de l'an 2000 dans le but d'évaluer la préparation du milieu des affaires au problème d'ordinateurs de l'an 2000. Selon l'enquête, plus de la moitié des entreprises canadiennes ayant plus de 5 employés n'ont pris aucune mesure jusqu'à présent pour faire face à ce problème. De plus, moins de 1 entreprise sur 10 a mis en place un plan formel d'évaluation, de conversion et de mise à l'essai des systèmes en vue du changement de la date à l'arrivée de l'an 2000. Quelque 2 % des entreprises ont déjà mis en oeuvre et terminé toutes les étapes de leur plan et encore 16 % ont pris des mesures moins formelles et déclarent que leurs systèmes seront effectivement prêts pour l'an 2000.Le présent rapport étudie de plus près les résultats de l'enquête dans le but d'établir comment les entreprises dans les divers secteurs d'activités et les diverses catégories de taille se préparent aux difficultés possibles; il évalue aussi le coût global et l'ampleur des mesures requises pour régler le problème.

    Date de diffusion : 1998-02-03
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (6)

Analyses (6) ((6 résultats))

  • Articles et rapports : 18-001-X2017002
    Description :

    Ce document de travail décrit la méthodologie utilisée pour mesurer l’éloignement à l’échelon de la collectivité. La méthode tient compte de résultats de travaux récents sur le sujet et tire avantage de nouvelles possibilités de calcul découlant de l’intégration de statistiques officielles avec des données provenant de sources statistiques non officielles. L’approche adoptée pour le calcul prend en compte de multiples points d’accès aux services. De plus, elle établit un continuum englobant des collectivités dont les infrastructures de transport et le degré d’accès diffèrent, tout en conservant l’information sur les infrastructures de transport des collectivités dans la base de données. Le document présente également une méthode d’ajout de mesures de l’accessibilité à certains services ainsi qu’un exemple du calcul des mesures de l’accessibilité.

    Date de diffusion : 2017-05-09

  • Articles et rapports : 11-010-X200800410559
    Géographie : Canada
    Description :

    Malgré la turbulence sur les marchés financiers et un ralentissement aux États-Unis, la croissance a été remarquablement stable au Canada en 2007. Il s'agit de la conséquence de l'essor continu dans le secteur des ressources et de la poussée que le dollar canadien en hausse a exercée sur les dépenses au pays.

    Date de diffusion : 2008-04-10

  • Articles et rapports : 11F0019M2000143
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document est consacré à un examen des différences entre les établissements innovateurs et les établissements non innovateurs dans les branches des services aux entreprises. Il est axé sur les petits établissements qui fournissent des facteurs techniques essentiels à d'autres entreprises : les établissements des branches des services informatiques et des services connexes, des services de génie et des autres services scientifiques et techniques.

    L'analyse débute par un examen de l'incidence de l'innovation au sein de la population des petites entreprises. Quarante pour cent des petites entreprises déclarent implanter (ou introduire) de nouveaux produits ou procédés ou de nouvelles formes d'organisation ou des produits, des procédés ou des formes d'organisation améliorées. Parmi ces entreprises, l'innovation en produits domine par rapport à l'innovation en procédés ou au changement organisationnel. Une majorité de ces établissements laisse voir, en implantant régulièrement des innovations, un engagement permanent en faveur de programmes d'innovation. À l'opposé, les entreprises qui n'implantent pas de nouveaux produits ou procédés ou de nouvelles méthodes d'organisation ou des produits, des procédés ou des méthodes d'organisation améliorées fournissent peu de preuves à l'appui d'activités d'innovation.

    Le présent document porte ensuite sur un examen des différences au niveau de l'intensité stratégique entre les entreprises innovatrices et les entreprises non innovatrices. Les innovateurs attachent plus d'importance à la gestion financière et à l'acquisition de capital. Les innovateurs mettent aussi davantage l'accent sur le recrutement de personnel qualifié et sur la promotion d'une rémunération comportant des incitatifs. Ces distinctions sont sensées; parmi les petites entreprises des branches effectuant beaucoup de R-D, le financement et les compétences des ressources humaines jouent un rôle crucial à l'intérieur du processus d'innovation.

    La dernière section du présent document est consacrée à un examen visant à déterminer si les obstacles à l'innovation diffèrent entre les innovateurs et les non-innovateurs. Les innovateurs sont plus susceptibles de déclarer des difficultés reliées à la réussite sur le marché, à l'imitation (ou à la copie) et aux restrictions en matière de compétences. Les preuves d'apprentissage par l'action sont plus évidentes dans un cadre multidimensionnel. La probabilité de se heurter à des obstacles reliés aux risques et à des restrictions en matière de ressources est plus élevée à l'intérieur des établissements qui s'engagent dans la R-D et qui ont recours à des droits de propriété intellectuelle, deux éléments clés du processus d'innovation. Bien des obstacles à l'innovation sont également plus évidents pour les entreprises qui insistent sur les stratégies de financement, de marketing, de production ou en matière de ressources humaines.

    Date de diffusion : 2000-01-25

  • Articles et rapports : 61F0019X19990015580
    Géographie : Canada
    Description :

    Le transport maritime international, surtout celui des conteneurs, est une industrie très compétitive. Les compagnies de transport maritime essaient aujourd'hui constamment d'accroître leur productivité en réduisant leurs coûts et en attirant le plus gros volume de conteneurs. En réaction à la montée inexorable des taux de transport des conteneurs, les compagnies sont amenées à accroître leurs économies d'échelle. Elles espérent réaliser ces économies grâce à l'augmentation de l'efficacité au moment de ces escales. L'augmentation de la jauge des navires et les demandes de la clientèle en faveur d'un service fréquent incitent les compagnies à conclure des alliances originales et des accords de mise en commun pour maximiser l'utilisation de cette capacité plus élevée.

    Date de diffusion : 1999-02-25

  • Articles et rapports : 61F0057M1998002
    Description :

    L'an 2000 approche rapidement et, avec lui, la possibilité de perturbations majeures des activités des entreprises si les systèmes informatiques ne sont pas capables de gérer convenablement le changement de date entre le 31 décembre 1999 et le premier janvier 2000. Le Groupe de travail de l'an 2000 a parrainé une première enquête en octobre 1997, dans le but d'évaluer la préparation des entreprises canadiennes en prévision du problème informatique du millénaire. Cette enquête a révélé que 91 % des entreprises connaissaient le problème, mais que seules 45 % avaient pris des mesures pour y faire face, 9 % seulement s'étant dotées d'un plan d'action officiel pour essayer de le régler.

    En se fondant sur ces résultats, le groupe de travail a mis en oeuvre une stratégie nationale de communication dans le but d'améliorer la sensibilisation au bogue de l'an 2000 et fait ensuite une enquête de suivi en mai 1998. D'après les résultats de cette étude, pratiquement toutes les entreprises sont au courant du changement de date et 70 % d'entre elles ont pris des mesures en conséquence. Le pourcentage de celles qui se sont dotées d'un plan officiel a augmenté à 18 %.

    Ce rapport présente une analyse descriptive des résultats de l'enquête de suivi et nous réévaluonsles coûts, tant du point de vue financier que de celui des ressources humaines, pour déterminer quels sont les systèmes non compatibles et faire les corrections nécessaires. Le rapport présente également les résultats quant à l'échéancier des entreprises en prévision de l'an 2000. Enfin, il contient des graphiques et des tableaux détaillés montrant les résultats de l'enquête dans différents secteurs industriels et selon la taille des entreprises.

    Date de diffusion : 1998-10-02

  • Articles et rapports : 61F0057M1998001
    Description :

    L'Enquête sur la préparation des entreprises canadiennes à l'an 2000 a été réalisée par Statistique Canada au nom du Groupe de travail de l'an 2000 dans le but d'évaluer la préparation du milieu des affaires au problème d'ordinateurs de l'an 2000. Selon l'enquête, plus de la moitié des entreprises canadiennes ayant plus de 5 employés n'ont pris aucune mesure jusqu'à présent pour faire face à ce problème. De plus, moins de 1 entreprise sur 10 a mis en place un plan formel d'évaluation, de conversion et de mise à l'essai des systèmes en vue du changement de la date à l'arrivée de l'an 2000. Quelque 2 % des entreprises ont déjà mis en oeuvre et terminé toutes les étapes de leur plan et encore 16 % ont pris des mesures moins formelles et déclarent que leurs systèmes seront effectivement prêts pour l'an 2000.Le présent rapport étudie de plus près les résultats de l'enquête dans le but d'établir comment les entreprises dans les divers secteurs d'activités et les diverses catégories de taille se préparent aux difficultés possibles; il évalue aussi le coût global et l'ampleur des mesures requises pour régler le problème.

    Date de diffusion : 1998-02-03
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :