Recherche par mot-clé

Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (11)

Tout (11) (0 à 10 de 11 résultats)

  • Articles et rapports : 11F0019M2014362
    Description :

    L’étude examine les effets du cancer sur la situation d’emploi et sur les gains annuels des survivants du cancer qui avaient un niveau élevé de participation à la vie active avant leur diagnostic. Le groupe de contrôle est composé de travailleurs semblables qui n’ont jamais reçu de diagnostic de cancer. L’étude est fondée sur un fichier de couplage de Statistique Canada qui regroupe des microdonnées du Recensement de 1991, du Registre canadien du cancer, des dossiers de décès et des dossiers fiscaux des particuliers. L’étude évalue les changements dans l’ampleur des effets du cancer au cours des trois premières années suivant l’année du diagnostic au moyen d’un grand échantillon de survivants du cancer qui ont reçu un diagnostic dans la plage d’âge de 25 à 61 ans. La stratégie empirique combine des modèles d’appariement et des modèles de régression pour traiter les différences observées et non observées entre l’échantillon de survivants du cancer et l’échantillon de contrôle, et pour améliorer l’inférence causale.

    Date de diffusion : 2014-09-30

  • Articles et rapports : 75-006-X201400114035
    Description :

    Cet article fournit des informations sur l’évolution du salaire minimum au Canada depuis 1975, sur la rémunération horaire moyenne, ainsi que sur le ratio entre ces deux indicateurs. L’article jette également un éclairage sur la hausse de la proportion des employés rémunérés au salaire minimum survenue entre 1997 et 2013, ainsi que sur les caractéristiques des travailleurs les plus susceptibles d’être rémunérés à ce taux minimum.

    Date de diffusion : 2014-07-16

  • Articles et rapports : 11-622-M2010020
    Géographie : Canada
    Description :

    À l'aide de données du Recensement de 2001, nous étudions dans quelle mesure l'écart urbain-rural entre les gains des travailleurs occupés est influencé par la composition du capital humain et les économies d'agglomération. Ces facteurs ont tous deux été associés théoriquement et empiriquement aux différences de gains entre régions urbaines et rurales. Les économies d'agglomération, c'est-à-dire les effets de la concentration géographique des travailleurs et des entreprises favorables à la productivité, pourraient être à la base de ces différences car elles sont peut-être plus importantes dans les grands centres urbains. Cependant, la composition du capital humain pourrait également déterminer l'écart entre les gains des travailleurs des régions urbaines et ceux des régions rurales si les travailleurs dont le niveau d'études ou d'expérience est plus élevé sont proportionnellement plus nombreux dans les villes. L'analyse révèle que la composition du capital humain explique jusqu'à la moitié des différences de gains entre les régions urbaines et rurales. Elle démontre aussi que les économies d'agglomération liées à la taille de la ville sont associées aux niveaux de gains, mais que leur influence est réduite significativement lorsqu'on introduit dans le modèle des contrôles pour le capital humain.

    Date de diffusion : 2010-01-25

  • Microdonnées à grande diffusion : 89M0030X
    Description :

    L'Enquête sur les travailleurs âgés est parrainée par la Direction de la politique du marché du travail de Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC). L'Enquête a été conçue de façon à évaluer les intentions des Canadiens plus âgés à l'égard du marché du travail et des transitions liées à celui-ci. On vise plus particulièrement à cerner les « facteurs » qui influent sur la décision de se retirer ou non du travail. Dans ce contexte, la pension, la situation financière globale, le rôle des dépendants, la nature du travail et l'état de santé, notamment, seront examinés plus particulièrement afin de mieux comprendre les intentions et les motivations des travailleurs.

    Date de diffusion : 2010-01-06

  • Articles et rapports : 11F0019M2008311
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document a pour but d'examiner la variabilité des gains des travailleurs au Canada de 1982 à 2000 selon une approche descriptive graphique à l'aide du fichier de la banque de Données administratives longitudinales. À l'exemple de Gottschalk et Moffitt (1994), nous décomposons la variance totale des gains des travailleurs en une composante « permanente » ou de long terme d'inégalité entre les travailleurs et une composante « transitoire » ou d'instabilité des gains d'une année à l'autre au cours du temps pour des travailleurs particuliers. Nous appliquons la décomposition à une période d'observation mobile de cinq ans. Plusieurs résultats se dégagent de l'analyse. Premièrement, l'accroissement général de la variance totale des gains au cours de la période de référence reflète des profils assez différents d'évolution des composantes individuelles. L'inégalité de long terme des gains a généralement augmenté au cours de la période, tandis que l'instabilité des gains d'une année à l'autre a diminué assez régulièrement. Les variations de la variabilité totale des gains ont été dictées principalement par des variations de l'inégalité de long terme des gains. Deuxièmement, les profils d'évolution des deux composantes de la variance révèlent des différences importantes entre les hommes et les femmes. Depuis le début des années 1990, l'inégalité de long terme des gains n'a cessé de s'accentuer chez les hommes, mais s'est réduite considérablement chez les femmes. Depuis la fin des années 1980, l'instabilité des gains a diminué assez régulièrement chez les femmes, mais a suivi une évolution plus cyclique chez les hommes. Troisièmement, les profils des deux composantes de la variance en fonction de l'âge sont presque opposés. L'inégalité de long terme des gains augmente généralement avec l'âge, si bien qu'elle est beaucoup plus prononcée chez les travailleurs d'âge avancé. Par contre, l'instabilité des gains diminue généralement avec l'âge, de sorte qu'elle est nettement plus grande chez les travailleurs débutants.

    Date de diffusion : 2008-12-18

  • Articles et rapports : 11F0019M2007289
    Géographie : Canada
    Description :

    La mesure dans laquelle les travailleurs quittent le pays a suscité un grand débat au Canada - et ailleurs - vers la fin des années 1990, bien que des données empiriques récentes révèlent que, après tout, ce phénomène n'était pas si généralisé et que, ces dernières années, les taux de sortie ont nettement diminué. Il y a cependant un aspect de la dynamique de la mobilité internationale qui n'a pas encore été abordé : celui de l'incidence de cette sortie et de ce retour migratoires sur les gains individuels. Si les données empiriques manquent à ce sujet, c'est surtout qu'on ne dispose pas du genre de données longitudinales nécessaire à une telle analyse. Notre propos sera de livrer des indications sur l'incidence de cette sortie et de ce retour migratoires sur les gains individuels grâce à une analyse effectuée avec la Banque de données administratives longitudinales. Les modèles estimés se reportent aux profils prédépart (relatifs) des migrants comme point de comparaison pour l'analyse des tendances des gains (relatifs) postretour afin de tenir compte de toute différence préexistante de profil de gains entre les migrants et les non-migrants (tout en tenant compte d'autres facteurs qui ont une incidence sur les gains individuels en tout temps).

    On constate de façon générale que, à leur retour, les migrants ont des gains supérieurs à ceux des non-migrants; précisons toutefois que la plus grande partie de l'écart existait déjà avant la migration. Au chapitre de la croissance des gains nets, ce sont les gens qui ont séjourné à l'étranger de deux à cinq ans qui obtiennent les meilleurs résultats, leurs gains progressant de 12 % au cours des cinq années suivant leur retour par rapport à la période précédant la migration (une fois pris en compte certains facteurs); les personnes qui partent pour une année seulement connaissent une hausse moins marquée de leurs gains, tandis que les personnes ayant séjourné plus longtemps à l'étranger ont des gains (relatifs) moindres qu'avant leur départ (en raison peut'être d'autres évènements associés à leurs profils de mobilité). Fait à noter, ce sont principalement les personnes qui avaient le niveau de gains le plus bas avant de migrer (moins de 60 000 $) qui semblent profiter de la hausse de gains la plus marquée; dans le cas des personnes dont les gains étaient supérieurs à ce montant, la hausse a été plus faible et plus variable.

    Date de diffusion : 2007-01-18

  • Articles et rapports : 11F0019M2003215
    Géographie : Canada
    Description :

    À l'aide des données de recensement de 1980 à 2000, on examine quelles seraient les conditions nécessaires pour que les cohortes de nouveaux immigrants parviennent à la parité de gains avec les travailleurs nés au Canada. Selon les résultats, il faudrait que les gains des nouveaux immigrants s'améliorent considérablement et rapidement pour que leur profil relatif se rapproche de celui des travailleurs nés au Canada. La raison est simple : la plus forte croissance relative des gains des cohortes de nouveaux immigrants n'a que partiellement compensé la baisse très marquée de leurs gains relatifs au moment de leur arrivée au Canada.

    Date de diffusion : 2003-10-08

  • Articles et rapports : 21-601-M2001051
    Description :

    Dans ce document, on examine l'évolution des tendances de l'emploi agricole rémunéré et non rémunéré. On traite également des agriculteurs ayant fait état d'une autre activité professionnelle.

    Date de diffusion : 2001-08-23

  • Articles et rapports : 21-601-M1999041
    Description :

    Dans cette étude, on explique les habitudes de cotisation des producteurs agricoles aux REER. On y explore également certaines caractéristiques qui leur sont propres et on les compare à celles d'autres catégories de travailleurs.

    Date de diffusion : 2000-01-14

  • Articles et rapports : 11F0019M1999138
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document réunit des données de plusieurs enquêtes-ménages pour documenter l'évolution de la protection offerte par les pensions aux travailleurs jeunes et plus âgés au Canada entre le milieu des années 1980 et le milieu des années 1990. Nos principales observations sont les suivantes. Premièrement, les données administratives tirées de la base de données sur les régimes de pensions au Canada (RPAC) aussi bien que les données tirées d'enquêtes-ménages indiquent que les RPA offrent une protection accrue aux femmes. Par contre, les données sur les RPAC indiquent une diminution de la protection offerte aux hommes, tandis que les enquêtes-ménages n'indiquent aucune tendance à la baisse chez les hommes. Deuxièmement, les agrégats d'échantillon cachent des différences intéressantes au sein de la population. Nous avons observé une baisse de la protection offerte par les pensions aux jeunes travailleurs (âgés de 25 à 34 ans) relativement à celle offerte aux travailleurs plus âgés (35-50 ans). La protection des jeunes hommes a baissé, tandis que la protection de type RPA est demeurée assez stable pour les hommes plus âgés. D'autre part, la protection offerte par les pensions est demeurée assez constante pour les jeunes femmes tout en subissant une hausse appréciable pour les femmes plus âgées. Troisièmement, le déclin du syndicalisme et les déplacements vers des branches d'activité à faible protection expliquent largement la baisse de protection observée parmi les jeunes hommes. Quatrièmement, la protection accrue offerte aux femmes plus âgées semble résulter de leur plus grande propension à occuper des emplois à rémunération/protection élevée.

    Date de diffusion : 1999-12-22
Données (1)

Données (1) ((1 résultat))

  • Microdonnées à grande diffusion : 89M0030X
    Description :

    L'Enquête sur les travailleurs âgés est parrainée par la Direction de la politique du marché du travail de Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC). L'Enquête a été conçue de façon à évaluer les intentions des Canadiens plus âgés à l'égard du marché du travail et des transitions liées à celui-ci. On vise plus particulièrement à cerner les « facteurs » qui influent sur la décision de se retirer ou non du travail. Dans ce contexte, la pension, la situation financière globale, le rôle des dépendants, la nature du travail et l'état de santé, notamment, seront examinés plus particulièrement afin de mieux comprendre les intentions et les motivations des travailleurs.

    Date de diffusion : 2010-01-06
Analyses (10)

Analyses (10) ((10 résultats))

  • Articles et rapports : 11F0019M2014362
    Description :

    L’étude examine les effets du cancer sur la situation d’emploi et sur les gains annuels des survivants du cancer qui avaient un niveau élevé de participation à la vie active avant leur diagnostic. Le groupe de contrôle est composé de travailleurs semblables qui n’ont jamais reçu de diagnostic de cancer. L’étude est fondée sur un fichier de couplage de Statistique Canada qui regroupe des microdonnées du Recensement de 1991, du Registre canadien du cancer, des dossiers de décès et des dossiers fiscaux des particuliers. L’étude évalue les changements dans l’ampleur des effets du cancer au cours des trois premières années suivant l’année du diagnostic au moyen d’un grand échantillon de survivants du cancer qui ont reçu un diagnostic dans la plage d’âge de 25 à 61 ans. La stratégie empirique combine des modèles d’appariement et des modèles de régression pour traiter les différences observées et non observées entre l’échantillon de survivants du cancer et l’échantillon de contrôle, et pour améliorer l’inférence causale.

    Date de diffusion : 2014-09-30

  • Articles et rapports : 75-006-X201400114035
    Description :

    Cet article fournit des informations sur l’évolution du salaire minimum au Canada depuis 1975, sur la rémunération horaire moyenne, ainsi que sur le ratio entre ces deux indicateurs. L’article jette également un éclairage sur la hausse de la proportion des employés rémunérés au salaire minimum survenue entre 1997 et 2013, ainsi que sur les caractéristiques des travailleurs les plus susceptibles d’être rémunérés à ce taux minimum.

    Date de diffusion : 2014-07-16

  • Articles et rapports : 11-622-M2010020
    Géographie : Canada
    Description :

    À l'aide de données du Recensement de 2001, nous étudions dans quelle mesure l'écart urbain-rural entre les gains des travailleurs occupés est influencé par la composition du capital humain et les économies d'agglomération. Ces facteurs ont tous deux été associés théoriquement et empiriquement aux différences de gains entre régions urbaines et rurales. Les économies d'agglomération, c'est-à-dire les effets de la concentration géographique des travailleurs et des entreprises favorables à la productivité, pourraient être à la base de ces différences car elles sont peut-être plus importantes dans les grands centres urbains. Cependant, la composition du capital humain pourrait également déterminer l'écart entre les gains des travailleurs des régions urbaines et ceux des régions rurales si les travailleurs dont le niveau d'études ou d'expérience est plus élevé sont proportionnellement plus nombreux dans les villes. L'analyse révèle que la composition du capital humain explique jusqu'à la moitié des différences de gains entre les régions urbaines et rurales. Elle démontre aussi que les économies d'agglomération liées à la taille de la ville sont associées aux niveaux de gains, mais que leur influence est réduite significativement lorsqu'on introduit dans le modèle des contrôles pour le capital humain.

    Date de diffusion : 2010-01-25

  • Articles et rapports : 11F0019M2008311
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document a pour but d'examiner la variabilité des gains des travailleurs au Canada de 1982 à 2000 selon une approche descriptive graphique à l'aide du fichier de la banque de Données administratives longitudinales. À l'exemple de Gottschalk et Moffitt (1994), nous décomposons la variance totale des gains des travailleurs en une composante « permanente » ou de long terme d'inégalité entre les travailleurs et une composante « transitoire » ou d'instabilité des gains d'une année à l'autre au cours du temps pour des travailleurs particuliers. Nous appliquons la décomposition à une période d'observation mobile de cinq ans. Plusieurs résultats se dégagent de l'analyse. Premièrement, l'accroissement général de la variance totale des gains au cours de la période de référence reflète des profils assez différents d'évolution des composantes individuelles. L'inégalité de long terme des gains a généralement augmenté au cours de la période, tandis que l'instabilité des gains d'une année à l'autre a diminué assez régulièrement. Les variations de la variabilité totale des gains ont été dictées principalement par des variations de l'inégalité de long terme des gains. Deuxièmement, les profils d'évolution des deux composantes de la variance révèlent des différences importantes entre les hommes et les femmes. Depuis le début des années 1990, l'inégalité de long terme des gains n'a cessé de s'accentuer chez les hommes, mais s'est réduite considérablement chez les femmes. Depuis la fin des années 1980, l'instabilité des gains a diminué assez régulièrement chez les femmes, mais a suivi une évolution plus cyclique chez les hommes. Troisièmement, les profils des deux composantes de la variance en fonction de l'âge sont presque opposés. L'inégalité de long terme des gains augmente généralement avec l'âge, si bien qu'elle est beaucoup plus prononcée chez les travailleurs d'âge avancé. Par contre, l'instabilité des gains diminue généralement avec l'âge, de sorte qu'elle est nettement plus grande chez les travailleurs débutants.

    Date de diffusion : 2008-12-18

  • Articles et rapports : 11F0019M2007289
    Géographie : Canada
    Description :

    La mesure dans laquelle les travailleurs quittent le pays a suscité un grand débat au Canada - et ailleurs - vers la fin des années 1990, bien que des données empiriques récentes révèlent que, après tout, ce phénomène n'était pas si généralisé et que, ces dernières années, les taux de sortie ont nettement diminué. Il y a cependant un aspect de la dynamique de la mobilité internationale qui n'a pas encore été abordé : celui de l'incidence de cette sortie et de ce retour migratoires sur les gains individuels. Si les données empiriques manquent à ce sujet, c'est surtout qu'on ne dispose pas du genre de données longitudinales nécessaire à une telle analyse. Notre propos sera de livrer des indications sur l'incidence de cette sortie et de ce retour migratoires sur les gains individuels grâce à une analyse effectuée avec la Banque de données administratives longitudinales. Les modèles estimés se reportent aux profils prédépart (relatifs) des migrants comme point de comparaison pour l'analyse des tendances des gains (relatifs) postretour afin de tenir compte de toute différence préexistante de profil de gains entre les migrants et les non-migrants (tout en tenant compte d'autres facteurs qui ont une incidence sur les gains individuels en tout temps).

    On constate de façon générale que, à leur retour, les migrants ont des gains supérieurs à ceux des non-migrants; précisons toutefois que la plus grande partie de l'écart existait déjà avant la migration. Au chapitre de la croissance des gains nets, ce sont les gens qui ont séjourné à l'étranger de deux à cinq ans qui obtiennent les meilleurs résultats, leurs gains progressant de 12 % au cours des cinq années suivant leur retour par rapport à la période précédant la migration (une fois pris en compte certains facteurs); les personnes qui partent pour une année seulement connaissent une hausse moins marquée de leurs gains, tandis que les personnes ayant séjourné plus longtemps à l'étranger ont des gains (relatifs) moindres qu'avant leur départ (en raison peut'être d'autres évènements associés à leurs profils de mobilité). Fait à noter, ce sont principalement les personnes qui avaient le niveau de gains le plus bas avant de migrer (moins de 60 000 $) qui semblent profiter de la hausse de gains la plus marquée; dans le cas des personnes dont les gains étaient supérieurs à ce montant, la hausse a été plus faible et plus variable.

    Date de diffusion : 2007-01-18

  • Articles et rapports : 11F0019M2003215
    Géographie : Canada
    Description :

    À l'aide des données de recensement de 1980 à 2000, on examine quelles seraient les conditions nécessaires pour que les cohortes de nouveaux immigrants parviennent à la parité de gains avec les travailleurs nés au Canada. Selon les résultats, il faudrait que les gains des nouveaux immigrants s'améliorent considérablement et rapidement pour que leur profil relatif se rapproche de celui des travailleurs nés au Canada. La raison est simple : la plus forte croissance relative des gains des cohortes de nouveaux immigrants n'a que partiellement compensé la baisse très marquée de leurs gains relatifs au moment de leur arrivée au Canada.

    Date de diffusion : 2003-10-08

  • Articles et rapports : 21-601-M2001051
    Description :

    Dans ce document, on examine l'évolution des tendances de l'emploi agricole rémunéré et non rémunéré. On traite également des agriculteurs ayant fait état d'une autre activité professionnelle.

    Date de diffusion : 2001-08-23

  • Articles et rapports : 21-601-M1999041
    Description :

    Dans cette étude, on explique les habitudes de cotisation des producteurs agricoles aux REER. On y explore également certaines caractéristiques qui leur sont propres et on les compare à celles d'autres catégories de travailleurs.

    Date de diffusion : 2000-01-14

  • Articles et rapports : 11F0019M1999138
    Géographie : Canada
    Description :

    Le présent document réunit des données de plusieurs enquêtes-ménages pour documenter l'évolution de la protection offerte par les pensions aux travailleurs jeunes et plus âgés au Canada entre le milieu des années 1980 et le milieu des années 1990. Nos principales observations sont les suivantes. Premièrement, les données administratives tirées de la base de données sur les régimes de pensions au Canada (RPAC) aussi bien que les données tirées d'enquêtes-ménages indiquent que les RPA offrent une protection accrue aux femmes. Par contre, les données sur les RPAC indiquent une diminution de la protection offerte aux hommes, tandis que les enquêtes-ménages n'indiquent aucune tendance à la baisse chez les hommes. Deuxièmement, les agrégats d'échantillon cachent des différences intéressantes au sein de la population. Nous avons observé une baisse de la protection offerte par les pensions aux jeunes travailleurs (âgés de 25 à 34 ans) relativement à celle offerte aux travailleurs plus âgés (35-50 ans). La protection des jeunes hommes a baissé, tandis que la protection de type RPA est demeurée assez stable pour les hommes plus âgés. D'autre part, la protection offerte par les pensions est demeurée assez constante pour les jeunes femmes tout en subissant une hausse appréciable pour les femmes plus âgées. Troisièmement, le déclin du syndicalisme et les déplacements vers des branches d'activité à faible protection expliquent largement la baisse de protection observée parmi les jeunes hommes. Quatrièmement, la protection accrue offerte aux femmes plus âgées semble résulter de leur plus grande propension à occuper des emplois à rémunération/protection élevée.

    Date de diffusion : 1999-12-22

  • Articles et rapports : 11F0019M1997109
    Géographie : Canada
    Description :

    En plus de confirmer l'existence d'un écart salarial entre l'ensemble des travailleurs canadiens et ceux d'origine autochtone, notre recherche nous a conduit à des résultats inédits: les salaires sont plus inégalement distribués chez les Autochtones que chez l'ensemble des travailleurs canadiens et ce, même après avoir tenu compte des différences démographiques.

    Là ne s'arrête pas notre analyse. En effet, cette analyse peut masquer des différences salariales considérables entre les groupes autochtones puisque nous avons observé des écarts salariaux appréciables entre ces groupes. Étant donné cela, il est probable que la dispersion salariale soit plus importante chez certains groupes autochtones. Comme cela n'a jamais été étudié auparavant, le but de cette étude est de documenter les différences dans la dispersion salariale pour les quatre principaux groupes autochtones. En effet, nos résultats montrent que les Indiens d'Amérique du Nord vivant dans une réserve sont le groupe autochtone le plus en difficulté car leurs gains salaires sont nettement inférieurs à ceux des autres groupes.

    Date de diffusion : 1998-01-14
Références (0)

Références (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Date de modification :