Recherche par mot-clé

Aide à l'ordre
entrées

Résultats

Tout (11)

Tout (11) (0 à 10 de 11 résultats)

  • Articles et rapports : 11F0019M2005265
    Géographie : Canada
    Description :

    Nous étudions l'évolution de l'instabilité des gains familiaux de la fin des années 1980 à la fin des années 1990 et du revenu familial d'un segment à l'autre de la courbe de distribution des gains familiaux. Nous dégageons quatre grands profils. Premièrement, dans le sous ensemble de familles demeurées intactes de 1982 à 1991 et de 1992 à 2001, l'instabilité des gains familiaux a peu varié de la fin des années 1980 à la fin des années 1990. Deuxièmement, la dispersion des gains permanents des familles est devenue beaucoup plus inégale au cours de cette période. Troisièmement, les familles classées dans le tertile inférieur de la distribution des gains (selon l'âge) de 1992 à 1995 ont eu, de 1996 à 2000, un revenu du marché nettement plus instable que leurs homologues du tertile supérieur. Quatrièmement, parmi les familles dont le mari avait moins de 45 ans, le régime d'impôts et de transferts a, durant la période allant de 1996 à 2001, éliminé au moins les deux tiers (et jusqu'à la totalité) des différences d'instabilité (exprimées en gains/pertes proportionnels de revenu) du revenu du marché familial observées entre les familles des tertiles inférieur et supérieur. Ce résultat met en relief le rôle stabilisateur clé joué par le régime d'impôts et de transferts, un aspect auquel assez peu d'attention a été accordée durant les années 1990, au moment de la réforme de l'assurance emploi (l'assurance chômage) et de l'assistance sociale.

    Date de diffusion : 2005-11-02

  • Articles et rapports : 11F0019M2005266
    Géographie : Canada
    Description :

    Le present article résume les conclusions du document de recherché intitulée: L'instabilité des gains familiaux et du revenu familial au Canada, 1986 à 1991 et 1996 à 2001. En dépit de ses répercussions sur le bien être des familles, on a peu analysé l'instabilité des gains dans le contexte des familles, par rapport aux profils des gains des particuliers. Même s'il est important de mettre l'accent sur ces derniers, la mesure dans laquelle les familles peuvent générer des flux de revenu stables sur le marché du travail constitue une préoccupation clé pour les décideurs. Par conséquent, à l'aide de données provenant de la banque de Données administratives longitudinales (DAL) de Statistique Canada, la présente étude explique comment l'instabilité des gains des familles a évolué entre deux périodes de six ans : 1986 à 1991 et 1996 à 2001. Nous tentons en outre de déterminer comment l'instabilité des gains des maris se compare à l'instabilité des gains des couples, et nous calculons des mesures de l'instabilité sur la base des gains familiaux, du revenu du marché familial et du revenu familial avant et après impôts. Cela nous permet de déterminer la mesure dans laquelle les gains des conjointes réduisent la volatilité du revenu d'emploi des maris; la mesure dans laquelle le régime d'imposition et le système de transferts jouent un rôle stabilisateur; et la mesure dans laquelle les gains des conjointes, les impôts et les transferts réduisent les différences d'instabilité entre les couples qui se situent au bas de l'échelle de répartition des gains et ceux qui se situent au sommet.

    Date de diffusion : 2005-11-02

  • Articles et rapports : 75-001-X200510713146
    Géographie : Canada
    Description :

    Les travailleurs qui utilisent un ordinateur gagnent plus que ceux qui n'en utilisent pas. Est-ce un effet de productivité ou simplement un effet de sélection (à savoir que les travailleurs se servant d'un ordinateur étaient dès le départ plus productifs)? Une fois l'effet de sélection neutralisé, le travailleur moyen bénéficie d'un avantage salarial de 3,8 % lorsqu'il commence à utiliser un ordinateur. Cependant, cet avantage masque des différences importantes selon le niveau de scolarité et la profession. Les avantages à long terme liés à l'utilisation de l'ordinateur représentent plus de 5 % pour la plupart des travailleurs. Les écarts entre les avantages à court terme et ceux sur une longue période semblent indiquer que les travailleurs partagent peut-être les coûts de formation aux dépens de leur salaire.

    Date de diffusion : 2005-09-21

  • Articles et rapports : 11-010-X20050088449
    Géographie : Province ou territoire
    Description :

    Le présent document vise à analyser les disparités géographiques sur le plan des revenus au Canada dans la perspective des provinces et plus particulièrement des régions urbaines et rurales. Nous nous intéressons notamment à la façon dont les revenus par habitant varient dans le continuum urbain-rural, c'est-à-dire comment les revenus par habitant dans de grandes villes comme Toronto et Montréal se comparent à ceux dans les villes de taille moyenne comme Halifax et Victoria, les petites villes comme Brandon et Drummondville et les régions rurales.

    Date de diffusion : 2005-08-11

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 75F0002M2005009
    Description :

    La diffusion des données pour 2003 de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) s'est accompagnée d'une révision historique visant trois objectifs. Tout d'abord, les poids de l'enquête ont été mis à jour, afin de tenir compte des nouvelles projections démographiques fondées sur le Recensement de 2001, plutôt que sur le Recensement de 1996. En deuxième lieu, une nouvelle méthode pour l'ajustement des poids a été mise en oeuvre, afin de tenir compte d'une source externe d'information de grande qualité sur la répartition globale des salaires et traitement dans la population, à savoir le fichier T4 de l'Agence de revenu du Canada des états de la rémunération payée remplis par les employeurs. En troisième lieu, on a révisé les estimations du faible revenu en raison des nouvelles valeurs accordées aux seuils de faible revenu (SFR). Le présent document vise à décrire la deuxième de ces améliorations, à savoir la nouvelle méthode de pondération qui rend compte avec plus de précision de la répartition des revenus dans la population. La partie 1 vise à expliquer en termes non techniques comment cette nouvelle méthode a été élaborée et comment elle fonctionne. La partie 2 comprend certains exemples des répercussions sur les résultats pour les années précédentes.

    Date de diffusion : 2005-07-22

  • Articles et rapports : 11-624-M2005012
    Géographie : Province ou territoire
    Description :

    Le présent document décrit les disparités sur le plan du revenu d'emploi par habitant entre les provinces et dans le continuum urbain rural, en allant des grandes villes aux petites villes et entre les villes et les régions rurales. Le premier objectif est de comparer le degré de disparité des revenus entre les provinces et les disparités de revenu dans le continuum urbain rural. Le deuxième objectif est de déterminer dans quelle mesure les disparités provinciales peuvent être liées à la composition urbaine rurale des provinces. Le document vise également à déterminer si les disparités sur le plan du revenu d'emploi par habitant entre les régions urbaines et les régions rurales tiennent à une situation moins favorable du marché du travail dans les villes plus petites et dans les régions rurales comparativement aux grandes villes.

    Date de diffusion : 2005-07-21

  • Articles et rapports : 11F0019M2005262
    Géographie : Canada
    Description :

    Il est question dans ce document de l'accentuation de l'écart de gains entre les immigrants et les Canadiens de souche depuis deux décennies, et des explications actuelles de cette détérioration du marché du travail parmi les immigrants récents en particulier. Le document fait état également de l'écart grandissant du taux de faible revenu entre les immigrants et les non-immigrants. Tout comme les études antérieures, l'auteur conclut que l'écart de gains à l'arrivée s'est élargi pour les immigrants qui sont arrivés au Canada pendant les années 1990, comparativement à ceux des années 1970. En outre, l'écart du taux de faible revenu s'élargit sans cesse. Le taux de faible revenu a augmenté parmi les immigrants (particulièrement les immigrants récents) pendant les années 1990, mais il a baissé chez les personnes nées au Canada. La hausse du taux de faible revenu chez les immigrants a été généralisée et elle a touché tous les groupes de scolarité et les groupes d'âge, et la plupart des pays d'origine (sauf les « régions d'origine traditionnelle »). Les immigrants ayant un diplôme universitaire n'ont pas été exclus de cette hausse du taux de faible revenu, malgré les débats au sujet de la demande croissante de travailleurs très spécialisés au Canada. Étant donné à la fois la hausse du taux de faible revenu chez les immigrants et leur proportion sans cesse croissante dans la population, dans les principales villes canadiennes, la presque totalité de l'augmentation du taux de faible revenu dans les villes pendant les années 1990 s'est produite principalement dans la population immigrante.

    Nous examinons ici également les explications données dans les ouvrages publiés de la dégradation des résultats économiques des immigrants. Trois raisons principales sont cernées comme étant importantes sur le plan empirique, qui toutes tiennent à la détérioration des résultats sur le marché du travail. En premier lieu, l'évolution des caractéristiques des immigrants (p. ex., différentes régions d'origine, niveaux de scolarité à la hausse) semble expliquer environ le tiers de l'élargissement de l'écart de gains à l'entrée (c. à d. l'écart entre les immigrants et leurs homologues nés au Canada). En deuxième lieu, la baisse de la rétribution économique de l'expérience de travail acquise à l'étranger semble jouer un rôle également important. En troisième lieu, il y a eu une détérioration générale des résultats sur le marché du travail de tous les nouveaux entrants sur le marché du travail canadien et, lorsque de nouveaux immigrants arrivent au Canada, on observe un phénomène semblable dans leur cas, quel que soit leur âge. D'autres explications possibles sont également examinées. Il importe de souligner que la décroissance de la rétribution de l'instruction ne semble pas être au nombre des facteurs auxquels la détérioration serait attribuable. Les immigrants, en moyenne, reçoivent une plus faible rétribution économique de leur instruction acquise avant l'immigration (mais non pas de l'instruction acquise au Canada), mais cette situation n'a pas beaucoup évolué au cours des deux dernières décennies.

    Date de diffusion : 2005-06-27

  • Articles et rapports : 75-001-X200510413141
    Géographie : Canada
    Description :

    Des périodes prolongées de faibles gains peuvent limiter la capacité d'une personne de faire face à des pertes de revenu ou à des dépenses imprévues, et restreindre son autonomie financière. La capacité d'échapper aux faibles gains est liée à un certain nombre de facteurs, dont l'âge, la taille de l'entreprise et le fait de changer d'emploi.

    Date de diffusion : 2005-06-20

  • Articles et rapports : 11-010-X20050057901
    Géographie : Canada
    Description :

    Un survol du taux réel de taxation pour différents groupes de revenu.

    Date de diffusion : 2005-05-12

  • Articles et rapports : 11-621-M2005024
    Géographie : Canada
    Description :

    Cette étude examine l'évolution des revenus, de l'impôt fédéral sur le revenu des particuliers et du taux effectif d'imposition de 1990 à 2002. L'analyse sépare les déclarants canadiens en trois groupes, soit la moitié des déclarants ayant les revenus les moins élevés (déciles 1 à 5), les déclarants ayant les revenus intermédiaires (déciles 6 à 9) et les déclarants ayant les revenus les plus élevés (dixième décile).

    Date de diffusion : 2005-04-22
Données (0)

Données (0) (0 résultat)

Aucun contenu disponible actuellement

Analyses (10)

Analyses (10) ((10 résultats))

  • Articles et rapports : 11F0019M2005265
    Géographie : Canada
    Description :

    Nous étudions l'évolution de l'instabilité des gains familiaux de la fin des années 1980 à la fin des années 1990 et du revenu familial d'un segment à l'autre de la courbe de distribution des gains familiaux. Nous dégageons quatre grands profils. Premièrement, dans le sous ensemble de familles demeurées intactes de 1982 à 1991 et de 1992 à 2001, l'instabilité des gains familiaux a peu varié de la fin des années 1980 à la fin des années 1990. Deuxièmement, la dispersion des gains permanents des familles est devenue beaucoup plus inégale au cours de cette période. Troisièmement, les familles classées dans le tertile inférieur de la distribution des gains (selon l'âge) de 1992 à 1995 ont eu, de 1996 à 2000, un revenu du marché nettement plus instable que leurs homologues du tertile supérieur. Quatrièmement, parmi les familles dont le mari avait moins de 45 ans, le régime d'impôts et de transferts a, durant la période allant de 1996 à 2001, éliminé au moins les deux tiers (et jusqu'à la totalité) des différences d'instabilité (exprimées en gains/pertes proportionnels de revenu) du revenu du marché familial observées entre les familles des tertiles inférieur et supérieur. Ce résultat met en relief le rôle stabilisateur clé joué par le régime d'impôts et de transferts, un aspect auquel assez peu d'attention a été accordée durant les années 1990, au moment de la réforme de l'assurance emploi (l'assurance chômage) et de l'assistance sociale.

    Date de diffusion : 2005-11-02

  • Articles et rapports : 11F0019M2005266
    Géographie : Canada
    Description :

    Le present article résume les conclusions du document de recherché intitulée: L'instabilité des gains familiaux et du revenu familial au Canada, 1986 à 1991 et 1996 à 2001. En dépit de ses répercussions sur le bien être des familles, on a peu analysé l'instabilité des gains dans le contexte des familles, par rapport aux profils des gains des particuliers. Même s'il est important de mettre l'accent sur ces derniers, la mesure dans laquelle les familles peuvent générer des flux de revenu stables sur le marché du travail constitue une préoccupation clé pour les décideurs. Par conséquent, à l'aide de données provenant de la banque de Données administratives longitudinales (DAL) de Statistique Canada, la présente étude explique comment l'instabilité des gains des familles a évolué entre deux périodes de six ans : 1986 à 1991 et 1996 à 2001. Nous tentons en outre de déterminer comment l'instabilité des gains des maris se compare à l'instabilité des gains des couples, et nous calculons des mesures de l'instabilité sur la base des gains familiaux, du revenu du marché familial et du revenu familial avant et après impôts. Cela nous permet de déterminer la mesure dans laquelle les gains des conjointes réduisent la volatilité du revenu d'emploi des maris; la mesure dans laquelle le régime d'imposition et le système de transferts jouent un rôle stabilisateur; et la mesure dans laquelle les gains des conjointes, les impôts et les transferts réduisent les différences d'instabilité entre les couples qui se situent au bas de l'échelle de répartition des gains et ceux qui se situent au sommet.

    Date de diffusion : 2005-11-02

  • Articles et rapports : 75-001-X200510713146
    Géographie : Canada
    Description :

    Les travailleurs qui utilisent un ordinateur gagnent plus que ceux qui n'en utilisent pas. Est-ce un effet de productivité ou simplement un effet de sélection (à savoir que les travailleurs se servant d'un ordinateur étaient dès le départ plus productifs)? Une fois l'effet de sélection neutralisé, le travailleur moyen bénéficie d'un avantage salarial de 3,8 % lorsqu'il commence à utiliser un ordinateur. Cependant, cet avantage masque des différences importantes selon le niveau de scolarité et la profession. Les avantages à long terme liés à l'utilisation de l'ordinateur représentent plus de 5 % pour la plupart des travailleurs. Les écarts entre les avantages à court terme et ceux sur une longue période semblent indiquer que les travailleurs partagent peut-être les coûts de formation aux dépens de leur salaire.

    Date de diffusion : 2005-09-21

  • Articles et rapports : 11-010-X20050088449
    Géographie : Province ou territoire
    Description :

    Le présent document vise à analyser les disparités géographiques sur le plan des revenus au Canada dans la perspective des provinces et plus particulièrement des régions urbaines et rurales. Nous nous intéressons notamment à la façon dont les revenus par habitant varient dans le continuum urbain-rural, c'est-à-dire comment les revenus par habitant dans de grandes villes comme Toronto et Montréal se comparent à ceux dans les villes de taille moyenne comme Halifax et Victoria, les petites villes comme Brandon et Drummondville et les régions rurales.

    Date de diffusion : 2005-08-11

  • Articles et rapports : 11-624-M2005012
    Géographie : Province ou territoire
    Description :

    Le présent document décrit les disparités sur le plan du revenu d'emploi par habitant entre les provinces et dans le continuum urbain rural, en allant des grandes villes aux petites villes et entre les villes et les régions rurales. Le premier objectif est de comparer le degré de disparité des revenus entre les provinces et les disparités de revenu dans le continuum urbain rural. Le deuxième objectif est de déterminer dans quelle mesure les disparités provinciales peuvent être liées à la composition urbaine rurale des provinces. Le document vise également à déterminer si les disparités sur le plan du revenu d'emploi par habitant entre les régions urbaines et les régions rurales tiennent à une situation moins favorable du marché du travail dans les villes plus petites et dans les régions rurales comparativement aux grandes villes.

    Date de diffusion : 2005-07-21

  • Articles et rapports : 11F0019M2005262
    Géographie : Canada
    Description :

    Il est question dans ce document de l'accentuation de l'écart de gains entre les immigrants et les Canadiens de souche depuis deux décennies, et des explications actuelles de cette détérioration du marché du travail parmi les immigrants récents en particulier. Le document fait état également de l'écart grandissant du taux de faible revenu entre les immigrants et les non-immigrants. Tout comme les études antérieures, l'auteur conclut que l'écart de gains à l'arrivée s'est élargi pour les immigrants qui sont arrivés au Canada pendant les années 1990, comparativement à ceux des années 1970. En outre, l'écart du taux de faible revenu s'élargit sans cesse. Le taux de faible revenu a augmenté parmi les immigrants (particulièrement les immigrants récents) pendant les années 1990, mais il a baissé chez les personnes nées au Canada. La hausse du taux de faible revenu chez les immigrants a été généralisée et elle a touché tous les groupes de scolarité et les groupes d'âge, et la plupart des pays d'origine (sauf les « régions d'origine traditionnelle »). Les immigrants ayant un diplôme universitaire n'ont pas été exclus de cette hausse du taux de faible revenu, malgré les débats au sujet de la demande croissante de travailleurs très spécialisés au Canada. Étant donné à la fois la hausse du taux de faible revenu chez les immigrants et leur proportion sans cesse croissante dans la population, dans les principales villes canadiennes, la presque totalité de l'augmentation du taux de faible revenu dans les villes pendant les années 1990 s'est produite principalement dans la population immigrante.

    Nous examinons ici également les explications données dans les ouvrages publiés de la dégradation des résultats économiques des immigrants. Trois raisons principales sont cernées comme étant importantes sur le plan empirique, qui toutes tiennent à la détérioration des résultats sur le marché du travail. En premier lieu, l'évolution des caractéristiques des immigrants (p. ex., différentes régions d'origine, niveaux de scolarité à la hausse) semble expliquer environ le tiers de l'élargissement de l'écart de gains à l'entrée (c. à d. l'écart entre les immigrants et leurs homologues nés au Canada). En deuxième lieu, la baisse de la rétribution économique de l'expérience de travail acquise à l'étranger semble jouer un rôle également important. En troisième lieu, il y a eu une détérioration générale des résultats sur le marché du travail de tous les nouveaux entrants sur le marché du travail canadien et, lorsque de nouveaux immigrants arrivent au Canada, on observe un phénomène semblable dans leur cas, quel que soit leur âge. D'autres explications possibles sont également examinées. Il importe de souligner que la décroissance de la rétribution de l'instruction ne semble pas être au nombre des facteurs auxquels la détérioration serait attribuable. Les immigrants, en moyenne, reçoivent une plus faible rétribution économique de leur instruction acquise avant l'immigration (mais non pas de l'instruction acquise au Canada), mais cette situation n'a pas beaucoup évolué au cours des deux dernières décennies.

    Date de diffusion : 2005-06-27

  • Articles et rapports : 75-001-X200510413141
    Géographie : Canada
    Description :

    Des périodes prolongées de faibles gains peuvent limiter la capacité d'une personne de faire face à des pertes de revenu ou à des dépenses imprévues, et restreindre son autonomie financière. La capacité d'échapper aux faibles gains est liée à un certain nombre de facteurs, dont l'âge, la taille de l'entreprise et le fait de changer d'emploi.

    Date de diffusion : 2005-06-20

  • Articles et rapports : 11-010-X20050057901
    Géographie : Canada
    Description :

    Un survol du taux réel de taxation pour différents groupes de revenu.

    Date de diffusion : 2005-05-12

  • Articles et rapports : 11-621-M2005024
    Géographie : Canada
    Description :

    Cette étude examine l'évolution des revenus, de l'impôt fédéral sur le revenu des particuliers et du taux effectif d'imposition de 1990 à 2002. L'analyse sépare les déclarants canadiens en trois groupes, soit la moitié des déclarants ayant les revenus les moins élevés (déciles 1 à 5), les déclarants ayant les revenus intermédiaires (déciles 6 à 9) et les déclarants ayant les revenus les plus élevés (dixième décile).

    Date de diffusion : 2005-04-22

  • Articles et rapports : 75-001-X200510113135
    Géographie : Canada
    Description :

    Cette étude porte sur l'écart salarial entre employés temporaires et permanents de 1997 à 2003. La comparaison est faite en fonction du type d'emploi temporaire puisque les caractéristiques des employés varient grandement selon qu'il est question d'employés nommés pour une période déterminée ou à contrat, saisonniers, occasionnels, ou ayant eu recours à une agence de placement. On traite également de la précarité économique de ce groupe de travailleurs : leur écart salarial par rapport aux travailleurs permanents persiste-t-il lorsqu'on considère les heures travaillées, les gains des autres membres du ménage et le nombre de personnes à charge?

    Date de diffusion : 2005-03-23
Références (1)

Références (1) ((1 résultat))

  • Enquêtes et programmes statistiques — Documentation : 75F0002M2005009
    Description :

    La diffusion des données pour 2003 de l'Enquête sur la dynamique du travail et du revenu (EDTR) s'est accompagnée d'une révision historique visant trois objectifs. Tout d'abord, les poids de l'enquête ont été mis à jour, afin de tenir compte des nouvelles projections démographiques fondées sur le Recensement de 2001, plutôt que sur le Recensement de 1996. En deuxième lieu, une nouvelle méthode pour l'ajustement des poids a été mise en oeuvre, afin de tenir compte d'une source externe d'information de grande qualité sur la répartition globale des salaires et traitement dans la population, à savoir le fichier T4 de l'Agence de revenu du Canada des états de la rémunération payée remplis par les employeurs. En troisième lieu, on a révisé les estimations du faible revenu en raison des nouvelles valeurs accordées aux seuils de faible revenu (SFR). Le présent document vise à décrire la deuxième de ces améliorations, à savoir la nouvelle méthode de pondération qui rend compte avec plus de précision de la répartition des revenus dans la population. La partie 1 vise à expliquer en termes non techniques comment cette nouvelle méthode a été élaborée et comment elle fonctionne. La partie 2 comprend certains exemples des répercussions sur les résultats pour les années précédentes.

    Date de diffusion : 2005-07-22
Date de modification :