Une contrainte : collecter moins ; notre mission : le faire le mieux possible - ARCHIVÉ

Articles et rapports : 11-522-X201300014276

Description :

En France, les contraintes budgétaires rendent plus difficile l’embauche d’enquêteurs occasionnels pour prendre en compte des problèmes de collecte. Il devient donc nécessaire de respecter une quotité de travail annuelle préalablement fixée. Pour les enquêtes Insee, réalisées à partir d’un échantillon maître, les difficultés apparaissent lors de l’absence prolongée d’un enquêteur sur l’ensemble de la durée de la collecte d’une enquête. En effet, dans ces conditions une partie du territoire peut devenir non couverte par l’enquête, ce qui génère de fait un biais. Afin de répondre à cette nouvelle difficulté, deux méthodes ont été mises en oeuvre en fonction du moment où le problème est diagnostiqué. Si l’ « abandon » de zone intervient avant ou juste au début de la collecte, une procédure dite de « sous-allocation » est mise en oeuvre. Elle consiste à interroger un minimum de ménages dans chaque zone de collecte au détriment d’autres zones pour lesquelles aucun problème de collecte n’est a priori diagnostiqué. Il s’agit donc de minimiser la dispersion des poids sous contrainte de respect de la charge de collecte. Si l’ « abandon » de zone intervient en cours de collecte, une priorisation des enquêtes restantes est mise en oeuvre. Elle se base sur le R-indicateur (indicateur de Représentativité) qui permet de mesurer le degré de similarité d’un échantillon par rapport à la population de base. L’objectif de cette priorisation en cours de collecte est de s’approcher le plus possible au final d’une équi-probabilité de réponse des répondants. Il est basé sur la dispersion des probabilités de réponse estimées des ménages échantillonnés, et se décline en R-indicateurs partiels mesurant cette représentativité variable par variable. Ces R-indicateurs sont des outils permettant d’analyser la collecte en isolant des groupes de populations sous-représentées. Il est possible d’intensifier les efforts de collecte sur les groupes précédemment identifiés. Lors de la présentation orale, les deux points avaient été évoqués succinctement. Toutefois, cet article ne traite que du premier point évoqué ci-dessus, à savoir la « sous-allocation ». La priorisation est en cours de mise en oeuvre pour la première fois à l’Insee pour l’enquête Patrimoine et elle donnera lieu à un article spécifique qui sera rédigé par A. Rebecq.

Numéro d'exemplaire : 2013000
Auteur(s) : Faivre, S.; Haag, O.; Pendoli, P.-A.
FormatDate de sortieInformations supplémentaires
PDF31 octobre 2014

Information connexe

Sujets et mots-clés

Sujets

Date de modification :