Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Ordinateurs et données

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Il y a longtemps que les organisations professionnelles, les institutions et les entreprises utilisent des ordinateurs pour traiter des données et fournir de l'information. Bien que les ordinateurs et les systèmes informatiques soient devenus de plus en plus complexes et perfectionnés, leurs caractéristiques de base demeurent inchangées.

Essentiellement, les systèmes informatiques reposent sur une combinaison de matériel, de logiciels et d'utilisateurs (les gens). Chacun de ces éléments est essentiel au fonctionnement du système.

L'ordinateur électronique a fait son apparition dans le milieu des affaires au Canada et dans le monde dans les années 1960. Il a été adopté de façon graduelle parce que les premiers modèles étaient peu performants et entraînaient des coûts d'achat et des frais de maintenance élevés, et parce qu'il n'y avait que très peu de compétences spécialisées. Il y a vingt ans, environ 10 % du personnel et des étudiants dans une université typique utilisaient des ordinateurs — aujourd'hui, ce taux atteint près de 100 %. De plus, à l'époque, les compétences informatiques en gestion n'étaient pas enseignées à l'université et les applications logicielles de gestion n'étaient pas disponibles sur le marché — elles devaient être élaborées à l'interne par les programmeurs. Toutefois, les programmeurs compétents étaient rares et leurs services dispendieux.

Dans l'histoire de l'informatique, on parle souvent de « générations ».

  • Les ordinateurs de la première génération (de 1940 à 1950) étaient principalement composés de circuits câblés de tubes à vide et utilisaient des cartes perforées comme principal support de stockage.
  • Les ordinateurs de la deuxième génération (de 1950 à 1964) utilisaient des transistors. Le tube à vide peu efficace avait été remplacé par un composant beaucoup plus petit et plus fiable.
  • Les ordinateurs de la troisième génération (de 1964 à 1972) utilisaient des circuits intégrés, invention qui a abouti à l'utilisation répandue des ordinateurs aujourd'hui. Les scientifiques ont trouvé une façon de réduire la taille des transistors, ce qui a permis de produire des ordinateurs plus petits.
  • Les ordinateurs de la quatrième génération (de 1972 à aujourd'hui) utilisent des puces microprocesseurs qui constituent un circuit intégré à grande échelle contenant des milliers de transistors. Les transistors sur une puce microprocesseur peuvent exécuter toutes les fonctions de l'unité centrale de l'ordinateur. Le microprocesseur a permis de créer le premier ordinateur personnel.