Statistique Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Conception du questionnaire

Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le questionnaire joue un rôle de premier plan dans la démarche de collecte de données. Un questionnaire bien conçu permet de recueillir des données de manière efficace et en minimisant le risque d’erreur. Un bon questionnaire facilite le codage et la saisie des données et permet de réduire les frais et les délais de collecte et de traitement des données. Le plus grand défi dans l’élaboration d’un questionnaire consiste à traduire les objectifs de l’enquête en un cadre d’étude solide du point de vue conceptuel et méthodologique.

Avant de concevoir le questionnaire, il faut planifier l’enquête dans son ensemble, y compris les objectifs, les besoins en données et l’analyse. Une fois le questionnaire élaboré, il faudra en faire l’essai avant de procéder à la collecte des données.

On doit considérer une foule de choses lorsqu’on entreprend d’élaborer un questionnaire. Voici des considérations qui entrent en jeu :

  • L’introduction est-elle informative? Suscite-t-elle l’intérêt des répondants?
  • Les termes employés sont-ils simples, directs et familiers à l’ensemble des répondants?
  • Les questions se lisent-elles bien? L’ensemble du questionnaire est-il cohérent?
  • Les questions sont-elles claires et précises?
  • Le questionnaire commence-t-il par des questions faciles et intéressantes?
  • A-t-on précisé la période de référence?
  • Y trouve-t-on de doubles questions?
  • Y a-t-il des questions tendancieuses?
  • Les questions devraient-elles être non-dirigées ou dirigées? Si elles sont dirigées, est-ce que les catégories de réponses sont mutuellement exclusives et exhaustives?
  • Les questions s’appliquent-elles à tous les répondants?

Introduction et conclusion du questionnaire

L’introduction du questionnaire est très importante, car elle présente l’information pertinente de l’enquête. Ainsi, l’introduction devrait :

  • indiquer le titre ou l’objet de l’enquête
  • nommer l’organisme qui fait l’enquête
  • présenter l’objectif de l’enquête
  • demander la collaboration des répondants
  • informer les répondants à propos des dispositions en matière de confidentialité, préciser la nature de l’enquête (enquête à participation volontaire ou obligatoire) et déclarer s’il existe des ententes de partage des données avec d’autres organisations.

Les répondants se demandent souvent si l’information recueillie sera utile. Par conséquent, on doit souligner l’importance de remplir le questionnaire et préciser la manière dont l’information sera utilisée et comment les répondants peuvent avoir accès à ces données. Lorsqu’on mène une enquête, il est essentiel que les répondants puissent bien comprendre quelle sera la valeur de l’information.

Voici un exemple d’une introduction efficace :

Évaluation des besoins des élèves

Nom de l’école _______________________________

Veuillez prendre le temps nécessaire pour remplir le présent questionnaire (environ 50 à 75 minutes). Grâce à vos réponses, votre école aura accès à des renseignements importants qui lui permettront d’adopter des solutions efficaces pour améliorer votre santé et votre bien-être.

Renseignements confidentiels

Quel est le but de cette enquête?

Cette enquête vous donne l’occasion de partager vos idées quant aux façons d’assurer votre bien-être et votre sécurité dans l’école.

Vous n’êtes pas tenu de remplir ce questionnaire. Toutefois, l’opinion de chaque élève est importante et si les élèves participent en grand nombre à cette enquête, les résultats seront plus précis. Soyez assuré que le présent questionnaire est entièrement confidentiel.

  1. N’écrivez pas votre nom sur le questionnaire.
  2. Veuillez sceller votre questionnaire dans l’enveloppe ci-jointe.

Par la suite, l’enveloppe sera ouverte par les membres de l’équipe qui effectueront la saisie par ordinateur des réponses que vous aurez fournies. Votre enveloppe sera ajoutée à d’autres; ainsi, il sera impossible d’identifier les répondants. Les résultats de tous les questionnaires seront compilés et remis à la direction de votre école.

Les premières questions d’une enquête devraient encourager les répondants à avoir confiance en leur capacité de répondre aux questions suivantes. Si nécessaire, les premières questions devraient aider à identifier le répondant en tant que membre de la population visée par l’enquête.

La conclusion d’un questionnaire bien conçu contient une section de commentaires pour permettre au répondant d’inscrire des éléments qui ne figurent pas dans le questionnaire. De cette façon, on évitera toute frustration de la part du répondant et on lui donnera l’occasion d’exprimer ses idées, questions ou inquiétudes. Finalement, on devrait remercier les répondants d’avoir pris le temps de remplir le questionnaire.

Formulation des questions

Dans toute enquête, la formulation des questions demeure un enjeu fondamental. Les questions et les consignes doivent être faciles à comprendre et la manière de les formuler représente un élément considérable. La même question reformulée peut apporter des résultats tout à fait différents. Ainsi, on peut songer aux aspects suivants.

Abréviations et acronymes

Remplacez les abréviations et acronymes par la formulation complète.

Exemple : Savez-vous si les chiffres de la pop sont offerts en direct?

On pourrait mieux formuler la question de la façon suivante : Savez-vous si les chiffres de la population du Recensement de 2006 sont présentés dans le site Internet www.statcan.gc.ca?

Exemple : Avez-vous déjà participé à l’EPA?

On pourrait mieux formuler la question de la façon suivante : Avez-vous déjà participé à l’Enquête sur la population active de Statistique Canada?

Formulation et terminologie complexes

Évitez d’utiliser une terminologie spécialisée ou complexe.

Exemple : Savez-vous qui mène les discussions sur la fusion imminente des localités voisines en nouvelles régions métropolitaines?

On pourrait mieux formuler la question de la façon suivante : Savez-vous qui mène les discussions dans chacune des provinces sur la fusion de villes, de villages et de zones rurales en nouvelles régions métropolitaines?

Exemple : Le vaccin antipneumococcique vous a-t-il été administré?

On pourrait mieux formuler la question de la façon suivante : Avez-vous été vacciné contre la grippe?

Cadre de référence

Donnez tous les détails concernant le cadre de référence de la question.

Exemple : « Quel est votre revenu? »

Le mot « votre » vise-t-il le revenu du répondant, le revenu familial ou le revenu du ménage? Par « revenu », entend-on le salaire seulement, les pourboires ou le revenu d’autres sources? Puisqu’on indique aucune période précise, est-ce qu’il s’agit du revenu de la dernière semaine, du dernier mois ou de la dernière année?

Cette question est trop vague; on doit la reformuler en ajoutant des détails précis selon le cadre de référence.

On pourrait mieux formuler la question de la façon suivante : Quel a été le revenu total de toute source de votre ménage avant impôt et déductions l’an dernier?

Questions précises

Le cadre de référence d’une question n’est pas le seul élément qui requiert des détails précis. Afin d’obtenir des réponses uniformes dans l’ensemble de l’échantillon, les questions doivent parfois énoncer le genre de réponses à donner.

Exemple : On montre une bouteille de jus d’orange au répondant et on lui demande : Quelle quantité de jus d’orange y a-t-il dans cette bouteille?

Voici des réponses qu’on peut obtenir :

  • Une orange, un peu d’eau et du sucre
  • De l’orange à 25 % et de l’eau gazéifiée à 75 %
  • Du jus d’une demi-douzaine d’oranges
  • Trois onces de jus d’orange
  • Du jus entier
  • Un quart de tasse de jus d’orange
  • Pas de jus d’orange
  • Pas beaucoup de jus d’orange
  • Ne sais pas
  • Une chopine
  • La majeure partie du contenu
  • Environ un verre et demi

On pourrait mieux formuler la question de la façon suivante : Cette bouteille contient 250 ml d’une boisson à l’orange. Combien de millilitres de jus d’orange contient-elle?

Doubles questions

Exemples :

Planifiez-vous de laisser votre voiture à la maison et de prendre l’autobus pour aller au travail au cours de l’année à venir?

Votre entreprise offre-t-elle de la formation pour les nouveaux employés et du recyclage pour le personnel en place?

Dans ces exemples, on se trouve en réalité à poser deux questions plutôt qu’une.

Dans le premier exemple, on demande aux répondants s’ils pensent laisser leur voiture à la maison et s’ils comptent prendre l’autobus l’année prochaine.

Dans le deuxième exemple, on demande aux répondants si leur entreprise offre de la formation aux nouveaux employés et si elle offre du recyclage pour le personnel en place.

Parfois, la réponse sera la même aux deux parties de la question. Toutefois, on pourrait aussi donner deux réponses bien différentes à chaque partie de la question. Le répondant aurait donc de la difficulté à interpréter la question.

La meilleure solution serait de formuler deux questions séparées.

Questions tendancieuses

L’exemple suivant illustre l’effet que produit une question tendancieuse :

Exemple 1 :

À votre avis, devrait-on pouvoir faire des achats le dimanche en Ontario; en d’autres termes, les magasins qui veulent rester ouverts le dimanche devraient-ils pouvoir le faire?

  • Résultats :
    • 73 % sont en faveur du magasinage le dimanche
    • 25 % sont contre le magasinage le dimanche
    • 2 % n’ont pas d’opinion

Exemple 2 :

À votre avis, le dimanche devrait-il être un jour chômé en Ontario; en d’autres termes, le gouvernement devrait-il faire du dimanche le seul jour de la semaine où la plupart des gens n’ont pas à travailler?

  • Résultats :
    • 50 % sont contre un dimanche chômé
    • 44 % sont en faveur d’un dimanche chômé
    • 6 % sont sans opinion

Source : Enquête de 1991 dans la région métropolitaine de Toronto.

Dans la première question, on demande aux répondants s’ils sont en faveur du magasinage le dimanche, tandis que dans la deuxième, on leur demande s’ils sont d’accord pour ne pas travailler le dimanche. Par conséquent, les résultats étaient très différents.

À propos de la différence des résultats, on pourrait donner une explication selon laquelle certains répondants n’avaient pas bien compris les implications dans cette question. Certaines personnes peuvent se prononcer contre le travail le dimanche, mais sont en faveur du magasinage. Toutefois, si personne ne travaille le dimanche, les commerces ne peuvent être ouverts pour les consommateurs!

Questions ouvertes ou fermées

En général, il y a deux genres de questions : ouvertes ou fermées. Aux questions ouvertes, on répond dans ses propres mots et aux questions fermées, on répond en cochant une case ou en encerclant la bonne réponse.

Question ouverte

Quelle est la plus importante question à laquelle font face les jeunes aujourd’hui?

Question fermée

Parmi les questions auxquelles font face les jeunes aujourd’hui, laquelle est la plus importante?

  • Chômage
  • Unité nationale
  • Environnement
  • Violence chez les jeunes
  • Hausse des frais de scolarité
  • Drogue dans les écoles
  • Nécessité de disposer d’un plus grand nombre d’ordinateurs dans les écoles
  • Orientation professionnelle

Les deux genres de questions présentent des avantages et des inconvénients. Une question ouverte permet au répondant d'interpréter ce qu'on lui dit et de répondre comme il le veut. Celui-ci donne sa réponse par écrit ou l'intervieweur inscrit mot à mot la réponse qu'il donne.

La question fermée oblige le répondant à choisir une réponse à partir des options de réponses. Pour le répondant, il est plus facile et plus rapide de répondre à des questions fermées. Dans le cas d'un chercheur, il est plus facile et moins coûteux de coder et d'analyser les réponses. En outre, les questions fermées produisent des réponses plus cohérentes, ce qui n'est pas toujours le cas dans les questions ouvertes.

Essai du questionnaire

Il s'agit d'une étape fondamentale dans l'élaboration d'un questionnaire. L'essai du questionnaire aide à découvrir des anomalies dans la formulation ou l'ordre des questions; il permet de trouver les erreurs dans la présentation ou les instructions d'un questionnaire; il permet aussi de cerner les problèmes occasionnés par l'incapacité des répondants ou leur refus de répondre aux questions; il permet de proposer des catégories de réponses complémentaires qui peuvent être précodées dans le questionnaire et il fournit une indication provisoire de la durée de l'interview et des cas de refus. On peut effectuer un essai du questionnaire complet ou d'une seule portion du questionnaire. À un moment donné, on devra cependant faire un essai complet du questionnaire.